pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Sujet COVID-19

1 | ... | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41

Gonzo

10/07 (20:42)

nombre messages : 1

Visiteur

Hello les gens,

je profite de ce sujet un peu mort pour poser une question qui me taraude (et que je devrais peut-être poser sur sciences ? Mais j'ai pas l'impression qu'il y ait des gens là-bas) : j'ai entendu plusieurs personne dans mon entourage dire que les gens qui avaient choppé le covid avaient très vite perdu leur immunité (de l'ordre de quelques semaines pour les asymptomatiques, et de l'ordre de quelques mois pour les cas graves). Quelqu'un aurait-il des sources "fiable" sur le sujet (les guillemets, c'est parce que chacun aura une définition différente de "fiable" ; plus fiable que "des gens de mon entourage", ce sera un bon début) ?

Si possible, j'aimerais aussi comprendre les raisons de cette perte d'immunité (si elle existe), et enfin, je vois deux questions en lien :
1/ les conséquences sur un vaccin ?
2/ est-ce que les gens qui ont eu une forme grave de covid ont plus/moins de chance de refaire une forme grave ?

Un[*b]curieux

10/07 (21:08)

avatar

Membre

Gonzo a écrit :

Est-ce que ce document répond à certaines de tes questions ?

Voilà ce que je comprends :

> j'ai entendu plusieurs personne dans mon entourage dire que les gens qui avaient choppé le covid
> avaient très vite perdu leur immunité


À ma connaissance, personne ne peut affirmer qu'il y a une immunité. Néanmoins, les cas de recontamination sont rares à très rares (une vague initiale correspond sans doute à des cas de patient.e.s qui n'avaient pas guéri, tout ceci étant rendu plus complexe parce que les tests virologiques ne sont pas très fiables).

Sur une maladie à coronavirus précédente, les anti-corps présents dans l'organisme restaient environ 1 an, mais c'est difficile de savoir si ça se généralise. Ici, sur le COVID-19, il est question du développement d'une immunité cellulaire et non par anticorps, et je ne sais pas ce que ça veut dire ou si c'est aussi ce qui explique les résultats de l'étude.

> Si possible, j'aimerais aussi comprendre les raisons de cette perte d'immunité (si elle existe)

Simplement si ton corps arrête de produire des anticorps, dont le taux se met du coup à diminuer, et tu peux reprendre une charge virale ?

> 1/ les conséquences sur un vaccin ?

Si l'immunité est liée à la présence de ces anti-corps, alors la durée de validité du vaccin serait au plus celle de la conservation des anticorps dans le sang (sauf qu'une couverture vaccinale à 100% n'est pas indispensable pour endiguer l'épidémie, il faut à vue de nez avoir (1-1/R0) en proportion de personnes couvertes par un vaccin pour contenir la maladie, donc la période du vaccin peut être un peu augmentée même si des gens sont temporairement non couverts.

> 2/ est-ce que les gens qui ont eu une forme grave de covid ont plus/moins de chance de refaire
> une forme grave ?


Je n'ai pas trouvé de source là-dessus, sinon en lien avec l'étude de 1990 dont je parle plus haut : la réponse c'est que les personnes recontaminées étaient asymptomatiques dans ce cas.

Je te pointe également ce thread, qui date un peu mais que j'avais trouvé fort éclairant. Je suis également preneur de mises à jour.

[ce message a été édité par Un[*b]curieux le 10/07 à 21:18]
Gonzo

12/07 (15:49)

nombre messages : 1

Visiteur

Un[*b]curieux a écrit :

> Gonzo a écrit :
>
> Est-ce que ce document
> répond à certaines de tes questions ?

Oui ; enfin dans l'ensemble ça me dit juste que la biologie, c'est un beau bordel, que malgré les principes généraux (genre ceux que j'ai étudié à l'école, comme tout le monde), dans n'importe quel cas particulier faut pas partir du principe que ça marche comme la norme et y a plein de trucs à faire gaffe. :p

>
> Voilà ce que je comprends :
>
> > j'ai entendu plusieurs personne dans mon entourage dire que les gens qui avaient
> choppé le covid
> > avaient très vite perdu leur immunité

>
> À ma connaissance, personne ne peut affirmer qu'il y a une immunité.

Oui, c'est ce que je comprends.

> Ici, sur le COVID-19,
> il est question du développement d'une immunité cellulaire et non par anticorps, et je ne sais
> pas ce que ça veut dire ou si c'est aussi ce qui explique les résultats de l'étude.

Je ne sais pas ce qu'est une immunité cellulaire, et par rapport au document, je n'ai pas vraiment de notion de ce qu'ils appellent la "réponse non spécifique" (et je ne sais pas si elle est liée à une éventuelle immunité cellulaire)


> Simplement si ton corps arrête de produire des anticorps, dont le taux se met du coup à diminuer,
> et tu peux reprendre une charge virale ?

Oui certes. x)

Je serais plutôt intéressé par savoir pourquoi ici, le taux d'anti-corps baisse plus vite que pour d'autres maladies. Ou peut-être que c'est pas le cas, que ça baisse aussi vite que pour tout, ou qu'on est dans la variance normale. Bref, je serais intéressé par soit savoir si on est dans la norme, soit avoir une idée des mécanisme qui font sortir ce virus de la norme (c'est jsute de la curiosité, hein, je peux aussi vivre sans savoir).

> > 1/ les conséquences sur un vaccin ?
>
> Si l'immunité est liée à la présence de ces anti-corps, alors la durée de validité du vaccin
> serait au plus celle de la conservation des anticorps dans le sang (sauf qu'une couverture
> vaccinale à 100% n'est pas indispensable pour endiguer l'épidémie, il faut à vue de nez avoir
> (1-1/R0) en proportion de personnes couvertes par un vaccin pour contenir la maladie, donc
> la période du vaccin peut être un peu augmentée même si des gens sont temporairement non couverts.

Mais justement, si je me rappelle de mes cours, si on ré-active le système immunitaire avant que le taux d'anti-corps n'ait chuté, alors le taux d'anticorps reste élevé bien plus longtemps. C'est le principe des rappels de vaccin, qui pour beaucoup de cas sont de plus en plus espacés (voir, à un moment y a plus de rappel, on estime être immunisé à vie au x-ème rappel).

Bref, si la la seule influence sur un vaccin est "on devra faire 3 rappels"... On n'est pas loin du "osef". Si d'autres mécanismes font que le taux d'anti-corps chute toujours très vite quoi qu'on fasse, c'est une autre affaire.

Forum > Politique & Société > Sujet COVID-19

1 | ... | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41