pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > La police et vous !

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | ... | 42

Samuel Mérien

11/06 (09:39)

avatar

Membre

J'ai vraiment mal cherché. [:]]

Merci pour la correction. [§g]

Maitre Thon Mou

11/06 (12:14)

avatar

nombre messages : 1318

Juge Santa Banana City

Empire Brun

Domicile : Santa Banana City

Vous manquez de sérieux, pourtant le sujet est très très sérieux.

Et je comprends pas le sondage. Pourquoi avoir mis un tas de: oui ? Si ce n'est pas pour tourner la discussion en dérision.

Pour répondre au sujet, je dirais que Oui j'ai confiance en notre police. Sans elle on ne dormirait pas sur nos deux oreilles. Allez, je vais vous donner un petit exercice à faire chez vous. Ce n'est pas dangereux, au pire votre imagination pourrait vous traumatiser à vie.

Faites un changement de rôle. Imaginez qu'on remplace nos policiers par tous les détenus qui sont dans les prisons. Ça voudrait dire enfermer nos policiers et les détenus dehors auraient les mêmes pouvoirs que les méchants policiers enfermés. Ces nouveaux gentils policiers auraient les voitures de police, les tenues, les tasers etc. On en reparle après ça. Vous pouvez même imaginer une suite à cette histoire. Faites le à la suite de mon message. Ex: Vous pouvez raconter des possibles arrestations.

John McTavish

11/06 (13:09)

avatar

Membre

Iska a écrit :

> Car oui, pour moi la police fait des efforts de pédagogie au sein de ses effectifs, mais quand est il de cette racaille ?

[%%]


Oui, je me suis déjà fait contrôler alors que je conduisais. J'ai appris un peu plus tard qu'un Kangoo chargé de dope avait été retrouvé dans le secteur. Je conduisais un Kangoo. [3)]

Mais sinon, en tant qu'homme blanc je suis plutôt épargné par les interactions avec les policiers. J'ai eu l'occasion de discuter et de travailler avec un certain nombres d'entre eux et disons que moins il sont gradés, plus il y a de risque qu'ils aient loupé quelques branches dans l'arbre de l'évolution. Comme les militaires, en somme.


[*r]Rexstarisson a écrit :

> Heureusement, les vidéos de violences qui n'existent pas car nous sommes dans un Etat de droit vont bientôt être interdites.

Heu... what ?

From la crevette
to
Môssieur Gambass
👌🍤

[*r]Rexstarisson

11/06 (13:28)

avatar

Membre

Dbarderyr a écrit :

Faites un changement de rôle. Imaginez qu'on remplace nos policiers par tous les détenus qui sont dans les prisons. Ça voudrait dire enfermer nos policiers et les détenus dehors auraient les mêmes pouvoirs que les méchants policiers enfermés. Ces nouveaux gentils policiers auraient les voitures de police, les tenues, les tasers etc. On en reparle après ça. Vous pouvez même imaginer une suite à cette histoire. Faites le à la suite de mon message. Ex: Vous pouvez raconter des possibles arrestations.


Ton idée c'est que les policiers actuels sont meilleurs pour faire le travail de policier que les personnes actuellement en prison ? J'avoue que je n'y avais pas pensé sous cet angle, c'est un bon argument pour continuer à aimer notre police. En plus, ça fixe un standard de qualité élevé de savoir que si les délinquants/criminels condamnés devenaient flics, la situation serait pire qu'actuellement. Comment demander mieux dans ces conditions ?

John McTavish a écrit :

[*r]Rexstarisson a écrit :

> Heureusement, les vidéos de violences qui n'existent pas car nous sommes dans un Etat de droit vont bientôt être interdites.

Heu... what ?


Ralala ces jeunes faut tout leur expliquer.
1. Les violences policières n'existent pas parce que nous sommes dans un Etat de droit et qu'il y a un monopole de la violence légitime. J'avoue ne pas avoir tout compris aux explications mais c'est ce qu'ont répété mille fois à peu près tous les membres du gouvernement (Macron, Aphatie, Sibeth Ndiaye, Salamé, BFM TV, etc.), de même que LR et le RN.
2. Eric Ciotti et son groupe parlementaire ont lancé une proposition de loi pour punir de prison et d'amende ceux qui oseraient diffuser des vidéos permettant l'identification de policiers.

___

CPE dans une REP+

[ce message a été édité par [*r]Rexstarisson le 11/06 à 13:36]

Onawa

11/06 (14:17)

avatar

nombre messages : 8366

Citoyenne

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Bottine

Dbarderyr a écrit :

> Vous manquez de sérieux, pourtant le sujet est très très sérieux.

La police aussi, et pendant des décennies, personne n'en a fait un fromage. On va quand même pas reprocher à une bande de Kralandiste de faire preuve d'ironie sur un forum.

> Et je comprends pas le sondage. Pourquoi avoir mis un tas de: oui ? Si ce n'est pas pour tourner
> la discussion en dérision.

Iska prend juste les devant en prévenant tout risque de récrimination judiciaire à l'encontre du site Kraland Interactif.

Attendu que la représentation cherche à criminaliser ceux qui filment la police en exercice (voir le post ci-dessus).
Que la presse se demande si critiquer la police, ça n'est pas du "racisme anti-blanc", ou de l'incitation à la haine (voir ce lien)
Que la critique est qualifiée par le Ministre de l'Intérieur "d'attaque sauvage".

il serait mal venu de sa part de proposer un "non" à cette question. Restons civilisés et tolérants envers nos "gardiens de la paix".


>Imaginez qu'on remplace nos policiers par tous les détenus qui sont dans les prisons.

C'est un raisonnement que je concède volontiers. La situation actuelle est meilleure que si c'était pire.

Actuellement :

On a des probabilités de contrôle policier qui diffèrent selon sa couleur de peau
Des policiers qui s'imaginent être Rambo contre les arabes dans "Guerre Raciale: Director's cut" sont actuellement toujours en exercice
A chaque fois que quelqu'un meurt ou finit estropié, ou énucléé, l'IGPN fait une parodie d'enquête débouchant sur un non-lieu dans une majorité de cas
Des manifestants, y compris des journalistes se font matraquer au hasard en pleine manifestation par des policiers en uniforme ou non. Par conséquent, le droit de manifester ne devient plus que réservé à des personnes en parfaite condition physique qui ont trois yeux au cas où.

Je suppose que si ta solution à toi c'est de mettre tous les détenus actuels à leur place, on peut aussi bien continuer comme ça hein. On a qu'à attendre que ça empire au point qu'on désire que les détenus soient à la place des policiers, puis on fait ça.


[ce message a été édité par Onawa le 11/06 à 14:18]

Didier Laustraline

11/06 (15:58)

avatar

Ministre de la Justice

Kraland

Domicile : Quartier Suprême

Onawa a écrit :


> Actuellement :
>
> On a des probabilités de contrôle policier qui diffèrent selon sa couleur de peau

La délinquance on l'a retrouve dans les cités. Fortes populations d'immigrés ou d'origines. Le chômage y est + fort, le taux de pauvreté également. Bref c'est la misère sociale. Que globalement les policiers effectuent + de contrôles de personnes de "couleurs", ça ne m'étonne pas d'un pts de vu statistique. C'est logique. C'est pas du délit de faciès.

Et encore une fois, les flics se sont des humains. Le problème est plus profond, c'est pas seulement du racisme. Quand t'as des voyous qui sont connus des services de polices, qui se sentent en impunité total, à un moment donné, les flics ne prennent plus de gants avec eux. Et ils se radicalisent. Et on en vient aux tragédies.

En France on a un gros problème lié aux communautarismes. Comme dit Fourquet nous sommes dans un processus "d'archipélisation" de la société française.. Et je pense que le "racisme" que certains reprochent aux forces de l'ordre est l'une des conséquences.
Donc bon, vouloir réformer la police n'a strictement aucun intérêt puisque ça n'aboutira sur rien. Il faut régler le problème au niveau sociétale. Et pour cela, il fait des solutions politiques.



> Des manifestants, y compris des journalistes se font matraquer au hasard en pleine manifestation
> par des policiers en uniforme ou non. Par conséquent, le droit de manifester ne devient plus
> que réservé à des personnes en parfaite condition physique qui ont trois yeux au cas où.
>

Oui c'est clair, dans une manifestation quand des manifestants crient en coeur "mort aux flics", ou "tout le monde déteste la police", et quand certains groupes s'en prennent directement aux forces de l'ordre, ça va clairement pas apaiser la situation..
J'ai participé à quelques "manifestions-promenades" (c'était dans une ville en province), j'ai jamais eu le moindre souci avec les forces de l'ordre. Ni personne d'autre d'ailleurs.
Bizarrement quand on manifeste calmement, ils nous arrivent rien, que l'on soit de couleur ou non. Bizarre...

[ce message a été édité par Didier Laustraline le 11/06 à 16:12]

Onawa

11/06 (16:56)

avatar

nombre messages : 8366

Citoyenne

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Bottine

Warrior 007 a écrit :


> Et ils se radicalisent. Et on en vient aux tragédies.

C'est quand même la même conclusion. La simple existence des cités et un vecteur d'inégalités, de par leur homogénéité sociale, sans parler de l'absence de tout service public, et c'est vrai que tout cela n'est pas le fait de la police. Si l'on considère le racisme comme un processus structurel, évidemment qu'on ne peut pas s'en prendre qu'à la police et encore moins espérer résoudre la situation en traitant les individus au cas par cas. C'est pourtant ce qui est prévu au programme, et encore, en cas de "soupçon avéré", notion aux contours assez flous, non ?

Par ailleurs, toutes les polices n'ont pas les mêmes méthodes selon les pays. On n'est pas obligé de leur refiler des armes de mutilation (donc non létales si-on-a-un -bon -médecin). On est pas obligé non plus de garder en son sein les gros racistes comme ceux qui publient sur un groupe FB, ou ceux qui assument (avec honnêteté) de se considérer comme "fascistes", ou qui se réjouissent d'une "guerre raciale" à venir et achètent un M16, ou qui se moquent du sort des victimes de leur propre violence.

Le lien vers Streetpress. J'ai bien conscience qu'on est sur du cherrypicking dont on ignore le degré, mais les propos tenus me paraissent tellement hors du commun qu'on se demande quel genre de zozo peut atterrir à la police. On doit vraiment pas fréquenter les mêmes personnes parce que des comme ça j'en ai jamais croisé.

Une autre affaire...

Entre le vote FN à plus de 50%, les multiples meurtres tous les ans, les propos tenus, et autres affaires du même genre plusieurs fois par an, on a quand même un faisceau d'indices qui nous permet raisonnablement de suspecter la police d'être une institution qui véhicule le racisme.

Pourtant rien n'a changé.



> En France on a un gros problème lié aux communautarismes.

Qui n'arrive pas par hasard. Quoiqu'en dise la loi, aujourd'hui en France, si tu es "différent", tu es vraiment "différent" et ce à plus d'un titre (comportement des forces de police, marché de l'emploi, accès au logement etc...). Comment espérer ensuite que des personnes racisées cherchent activement à s'intégrer quand leur situation demeure profondément discriminante. Je suis le premier à regretter le communautarisme, mais le communautarisme n'est pas le problème, c'est une conséquence de nombreux problèmes.

> Oui c'est clair, dans une manifestation quand des manifestants crient en coeur "mort aux
> flics", ou "tout le monde déteste la police", et quand certains groupes s'en
> prennent directement aux forces de l'ordre, ça va clairement pas apaiser la situation..

Non ça va rien apaiser. Va-t-il falloir sortir et sermonner chaque manifestant un par un à chaque manifestation, ou une réponse politique aux revendications te semble plus appropriée ? Pour l'instant la réponse c'est juste l'armement et la brutalité. Ca va clairement pas apaiser la situation non plus. Sauf que c'est l'institution qui a une responsabilité envers les administrés, et pas l'inverse. La totale inaction du gouvernement envers les revendications des derniers mouvements sociaux n'a servi qu'à empirer la situation.

> J'ai participé à quelques "manifestions-promenades" (c'était dans une ville en province),
> j'ai jamais eu le moindre souci avec les forces de l'ordre. Ni personne d'autre d'ailleurs.
> Bizarrement quand on manifeste calmement, ils nous arrivent rien, que l'on soit de couleur
> ou non. Bizarre...

C'est ça oui.

"Il n'arrivera rien à celui qui n'a rien à se reprocher"


On n'a pas assez filmé les violences policières pour toi ? Pas assez de vidéos de CRS qui chargent dans la foule, tirent du LBD dans la tête, ou gazent des groupes sans raison autre que "ils sont là" , ou shootent à la grenade dans l’œil de gens qui n'ont rien demandé à personne ? Je peux te filer des liens hein. Ou alors tu consultes le site de David Dufresnes.

Et comment expliquer l'évolution des cas de blessures, et la détérioration des relations entre la police et le citoyen ? Ce dernier serait-il devenu hargneux du jour au lendemain par l'opération du saint-esprit ?

Libre à nous d'élargir le débat sur le pouvoir politique qui ne trouve rien à redire aux méthodes de la police, qui couvre les exactions, et encourage les forces de police à aller "au contact". Mais on ne m'ôtera pas de l'esprit que l'institution policière elle même est désormais acquise à une culture de la violence & du racisme, que ça soit ou non la conséquence des décisions politiques, d'un contexte économique ou qu'en sais-je, tout cela est certes intéressant au demeurant.

Satori[*n]9960

11/06 (18:57)

avatar

nombre messages : 9676

Membre

Warrior 007 a écrit :

> Oui c'est clair, dans une manifestation quand des manifestants crient en coeur "mort aux
> flics", ou "tout le monde déteste la police", et quand certains groupes s'en
> prennent directement aux forces de l'ordre, ça va clairement pas apaiser la situation..

Parce que c'est aux manifestants d’apaiser la situation ? Ha pardon, on n'a pas du voir les mêmes situations de journalistes qui se font arrêter et passer à tabac (intéressant vu qu'ils sont filmés.)

Quand tu es membres d'une institution, que tu défends cette même institution, que cette institution défend les comportements violents, racistes, et que toi, tu ne les dénonces pas, et que tu participes activement à cette institution, tu es aussi coupable que les autres.

___

The seagull / wonder if she is sad / left alone without being touched / by the blue of the sky / or the blue of the sea.

Arnold Schwartzenprout

11/06 (21:07)

avatar

nombre messages : 7415

Membre

Le problème reste politique. Quand pas un ministre ne vient condamner des charges de policiers sur des personnes fragiles et vulnérables, cela ne peut qu'alimenter un sentiment anti flic. Où est l'intérêt de charger un vieux, une femme, ou n'importe qui qui manifeste pacifiquement ? A part en faire un instrument de répression de l'opposition au gouvernement, je ne vois pas.

Pour autant, il ne faut pas généraliser, et tous les flics ne sont pas des brutes qui se défoulent au boulot. Simplement ceux qui se retrouvent à avoir des comportement plus que borderline doivent être punis. On ne pas bâtir un unité sur des injustices.

Par contre, la tentative de récupération de l'affaire Floyd par les Traoré me fait juste gerber, alors que toute la fratrie est passée par la case prison et que les interpellations étaient mouvementées.

Et pour les techniques d'interpellation des gendarmes, voici la version gendarme : CLIC

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Nain Satiable

11/06 (21:49)

avatar

Comte Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Onawa a écrit :

Qui n'arrive pas par hasard. Quoiqu'en dise la loi, aujourd'hui en France, si tu es "différent", tu es vraiment "différent" et ce à plus d'un titre (comportement des forces de police, marché de l'emploi, accès au logement etc...).
Comment espérer ensuite que des personnes racisées cherchent activement à s'intégrer quand leur situation demeure profondément discriminante. Je suis le premier à regretter le communautarisme, mais le communautarisme n'est pas le problème, c'est une conséquence de nombreux problèmes.


Raisonnement incorrecte. Tu n'as pas démontré que la corrélation est un lien de cause à effet dans le sens qui t'arrange. En même temps, ce sera difficile, vu que ce n'est pas le cas. C'est en même temps la cause et l'effet. Personne n'a envie d'embaucher un individu incompétent, démotivé et/ou non adapté au milieu professionnel, qu'importe les raisons.
Il s'agit donc d'un cercle vicieux qui, comme tout cercle vicieux, peut devenir vertueux. Mais c'est bien plus facile à dire qu'à faire. En tout cas, chercher qui est l'oeuf ou la poule n'a, selon moi, aucune espèce d'intérêt.

Non ça va rien apaiser. Va-t-il falloir sortir et sermonner chaque manifestant un par un à chaque manifestation, ou une réponse politique aux revendications te semble plus appropriée ?
Pour l'instant la réponse c'est juste l'armement et la brutalité. Ca va clairement pas apaiser la situation non plus. Sauf que c'est l'institution qui a une responsabilité envers les administrés, et pas l'inverse. La totale inaction du gouvernement envers les revendications des derniers mouvements sociaux n'a servi qu'à empirer la situation.


Si on voulait prôner davantage la lâcheté politique, on ne ferait pas mieux. Vous menez une politique, vous avez la légitimité de votre élection, vous laissez tomber à la première manifestation d'individus. La démocratie, ce n'est pas cela. Ce que tu prônes, c'est la loi du plus chieur.

Personnellement, je pense qu'il est impossible de résoudre un problème qu'on ne connait pas. A quand la légalisation des statistiques ethniques utilisées dans d'autres pays? Le fait que des idiots ne fassent pas la différence entre corrélation et cause à effet n'est pas une justification suffisante pour se priver d'informations précieuses.
A quand des statistiques détaillées, éventuellement anonymisées, afin de connaître la fréquence moyenne de contrôle dans certaines zones? Histoire d'éviter qu'un individu puisse être contrôlé à une fréquence trop élevée.

Sinon, je n'ai jamais eu de problème avec la police, vu que je ne les vois jamais. A se demander où ils cachent. [:D] La dernière fois que j'en ai vus, c'était quand j'intervenais pour aider un individu de "race" blanche se faisant agresser/racketter par un groupe de gamins de couleurs. Les policiers m'ont légèrement bousculé car je les dérangeais dans leur intervention.
Sachant que les mineurs sont tout simplement perchés dans notre système pénal, je pense qu'ils perdaient plus leur temps qu'autre chose. Ce qui doit être déprimant à la longue.

PS: En tant que citoyen lambda, j'avais d'ailleurs clairement plus de droits et de latitudes pour agir que les dits policiers. J'aurais pu aisément passer à tabac les gamins en question, et la justice n'y aurait rien dit du tout. Ce qui n'est pas le cas pour les forces de l'ordre.

___

"Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

[ce message a été édité par Nain Satiable le 11/06 à 21:51]

Forum > Politique & Société > La police et vous !

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | ... | 42