pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Mes PCs tournent H24 pour la Recherche ==> Est-ce que je suis pro-Nucléaire ?

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11

Kosumi

20/08 (20:58)

avatar

nombre messages : 238

Membre

Pour les déchets nucléaires Gérard Mourou, un prix Nobel de physique français, développerait une solution permettant de réduire leur radioactivité...
Perso je ne suis pas contre l'exploitation de l'énergie nucléaire, mais je crois que nous n'avons pas les moyens de le faire correctement pour l'instant.

Sylvius de Napline

21/08 (19:45)

avatar

nombre messages : 4608

Membre

Kosumi Hanzô a écrit :

> mais je crois que nous n'avons pas les moyens de le faire correctement pour l'instant.

Ça n'a jamais été la question. Parce que ça ne veut rien dire "le faire correctement". A ce compte là, en terme d'énergie, on ne sait rien "faire correctement". La question c'est, "étant donné qu'on n'est pas prêt à se passer d'électricité, qu'elle est la manière la moins pire de la produire".

[ce message a été édité par Sylvius de Napline le 21/08 à 19:45]

Kosumi

21/08 (20:11)

avatar

nombre messages : 238

Membre

Sylvius de Napline a écrit :

> Parce que ça ne veut rien dire "le faire correctement".

C'est juste, "faire correctement" est multivoque.

A mon sens, faire quelque chose correctement - en tout cas à ce sujet - c'est le faire de manière à ce que ça s'inscrive dans l'équilibre naturel.

Par exemple; tu veux jeter une peau de banane, tu peux la mettre aux ordures, avec tes pots de yaourts et tes cannettes de bière, un camion poubelle passera les vider, des employés trieront tout ça, une véritable usine à gaz...
Mais tu peux aussi faire ton compost, ta peau de banane nourrira alors des vers, dont les déjections nourriront les sols, et la flore locale, comme ton potager.

Emile Loir

21/08 (21:15)

avatar

Membre

Kosumi Hanzô a écrit :



A mon sens, faire quelque chose correctement - en tout cas à ce sujet - c'est le faire de manière à ce que ça s'inscrive dans l'équilibre naturel.


Ce qui est gênant c'est qu'aucune source d'électricité qu'on utilise ne s'inscrit dans "l'équilibre naturel" [3)].
Du coup on supprime toute l'électricité?

Kosumi

21/08 (21:53)

avatar

nombre messages : 238

Membre

Emile Loir a écrit :

C'est très catégorique comme affirmation, quid des centrales solaires, des barrages hydroélectriques, et des STEPs que l'on mentionnait plus tôt ?
Bien sûr que nous sommes capables de produire et emmagasiner de l'énergie sans ruiner l'environnement.

[ce message a été édité par Kosumi le 21/08 à 21:54]

Emile Loir

21/08 (22:12)

avatar

Membre

Kosumi Hanzô a écrit :


Emile Loir a écrit :

C'est très catégorique comme affirmation, quid des centrales solaires, des barrages hydroélectriques, et des STEPs que l'on mentionnait plus tôt ?
Bien sûr que nous sommes capables de produire et emmagasiner de l'énergie sans ruiner l'environnement.


Tu les fabriques comment tes centrales solaires? Tu les entretiens comment?
Tes barrages hydroélectriques, t'en fais quoi des mètres cubes d'eau que tu bloques? Tu les fabriques comment?

Mais bon, soit admettons que ça "ruine" pas l'environnement. On n'est quand même pas dans "l'équilibre naturel", il y a des procédés industriels derrière.

Sylvius de Napline

21/08 (22:17)

avatar

nombre messages : 4608

Membre

Kosumi Hanzô a écrit :

> Bien sûr que nous sommes capables de produire et emmagasiner de l'énergie sans ruiner l'environnement.

Les km² stérilisés pour l’extraction du charbon utilisé pour fabriquer tes panneaux solaires, les quantités pharaoniques de CO² émises pour la fabrication du béton, qu'il s'agisse des tours de concentration solaire, des barrages hydroélectriques ou des fondation des éoliennes, ainsi que les morts humaines dues aux ruptures des barrages ou aux désastres écologiques due à l’inondation des vallées, semblent démontrer complètement le contraire de ce que tu dis. Quant au stockage, nos capacités technologiques de stockage sont soit très polluantes, soit nous rappellent l'âge glorieux des voitures à inertie.

Kosumi

21/08 (22:38)

avatar

nombre messages : 238

Membre

Emile Loir a écrit :

Je le voyais arriver gros comme une maison cet argument.
J'ai hésité à agrémenter mon post précédent d'un avertissement vraiment, puis je me suis dis, quand même on va pas me la faire...

Et bien si. [:D] Forcement, il fallait que je tombe sur le mec qui allait m'expliquer que couper un bout de bambou en deux pour récolter de l'eau de pluie c'est aussi violent pour la nature que Tepco qui relâche douze millions de litres d'eau radioactive dans le pacifique.

Sylvius de Napline a écrit :

> Les km² stérilisés pour l’extraction du charbon utilisé pour fabriquer tes panneaux solaires,

Qui a parlé de panneaux solaires ?

> les quantités pharaoniques de CO² émises pour la fabrication du béton, qu'il s'agisse des tours
> de concentration solaire, des barrages hydroélectriques [...]

Oui enfin le CO² on sait comment le gérer, les plantes s'en nourrissent.

Et pour le stockage et l'inertie, je ne vois pas tellement où est le problème avec l'énergie potentielle de pesenteur en fait.

Gizz

22/08 (00:58)

avatar

nombre messages : 688

Membre

Kosumi Hanzô a écrit :
> Et bien si. [:D] Forcement, il fallait que je tombe sur le mec qui allait m'expliquer que couper
> un bout de bambou en deux pour récolter de l'eau de pluie

Qui a parlé de couper un bout de bambou en deux pour récolter l'eau de pluie ?

> c'est aussi violent pour la nature que Tepco qui relâche douze millions de litres d'eau radioactive dans le pacifique.
Parlons en tiens.
Sans parler du fait que Fukushima étant un accident lié a des choix politiques et financiers,
C'est quoi, concrètement, l'impact de ces 12 millions de litre d'eau radioactives sur la nature ?


> Oui enfin le CO² on sait comment le gérer, les plantes s'en nourrissent.
Les problèmes de climat dont on parle aujourdhui, ce sont en très grande majorité uniquement des problèmes liées au CO². Si on savait "comment gérer le CO²", on serait même pas en train d'avoir ce débat, puisque tout tournerait au charbon.

> Et pour le stockage et l'inertie, je ne vois pas tellement où est le problème avec l'énergie
> potentielle de pesenteur en fait.

Comment tu l'utilise concrètement cette énergie ?

Le seul exemple que je vois là, c'est celui des barrages, dont l'impact environnemental à la création est considérable, et qui, dans le cadre de la disparition subite de l’humanité, peuvent devenir bien plus dangereux que des déchets radioactifs enterré au milieu de nul part (Un barrage qui lâche, c'est tout le cours d'eau jusqu'a la mer qui est potentiellement impacté).

Kosumi

22/08 (02:30)

avatar

nombre messages : 238

Membre

Gizz a écrit :

> Qui a parlé de couper un bout de bambou en deux pour récolter l'eau de pluie ?

Alors bien sûr, et puisque ce n'est encore pas assez évident, l'idée était qu'on ne peut pas comparer la fonte de l'aluminium ou du fer avec la production de déchets radioactifs.

> Parlons en tiens.
> Sans parler du fait que Fukushima étant un accident lié a des choix politiques et financiers,

Parlons sans parler. Toi t'as un avenir en politique.

> C'est quoi, concrètement, l'impact de ces 12 millions de litre d'eau radioactives sur la nature ?

Je t'invite à prendre un bain à l'est du Japon, tu nous diras.

> Les problèmes de climat dont on parle aujourdhui, ce sont en très grande majorité uniquement
> des problèmes liées au CO². Si on savait "comment gérer le CO²", on serait même pas
> en train d'avoir ce débat, puisque tout tournerait au charbon.

Oh, on sait pertinemment comment gérer le CO², et nous sommes clairement capable de contrôler les émissions et les absorbtions de CO².
Le fait est que nous n'appliquons pas nos connaissances à ce sujet, parce qu'intérêts financiers.

> Et pour le stockage et l'inertie, je ne vois pas tellement où est le problème avec l'énergie potentielle de pesenteur en fait.
> Comment tu l'utilise concrètement cette énergie ?

Bah comme toi, j'appuie sur l'interrupteur.
L'énergie potentielle de pesanteur est un des moyens de stockage d'énergie le plus utilisé au monde.
Jette-y un honnête œil, c'est super intéressant.

> Le seul exemple que je vois là, c'est celui des barrages, dont l'impact environnemental à la
> création est considérable, et qui, dans le cadre de la disparition subite de l’humanité, peuvent
> devenir bien plus dangereux que des déchets radioactifs enterré au milieu de nul part (Un barrage
> qui lâche, c'est tout le cours d'eau jusqu'a la mer qui est potentiellement impacté).

Les moulins à eau sont un des premiers vecteurs d'énergie "gratuite" utilisés par l'humanité.
En fait on les utilise depuis deux millénaires à une druidesse près.
Certes c'est risqué, mais nous sommes capables d'évaluer ces risques et là est toute la différence avec l'énergie nucléaire.

[ce message a été édité par Kosumi le 22/08 à 02:32]

Forum > Politique & Société > Mes PCs tournent H24 pour la Recherche ==> Est-ce que je suis pro-Nucléaire ?

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11