pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > La société Francaise est-elle en phase de droitisation ? ( Scindé de l'incendie de NDP)

1 | 2 | 3 | 4 | 5

Emile Loir

22/04 (14:10)

avatar

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :

Ce n'est pas parce qu'il y a une crise démocratique grave en France qu'il faut en oublier cette nécessité, et il n'y a rien qui justifie d'abandonner notre patrimoine parce que c'est la merde en France.


Mais en fait, personne ici n'a dit "On abandonne Notre-Dame, OSEF lol".
Il y a juste une certaine circonspection vis-à-vis du traitement médiatique et gouvernemental de la situation vis-à-vis de certaines autres situations.

Il me semble que la diminution constante du niveau de vie du français, associée à une répression violente du gouvernement des manifestants qui souhaitent du changement, c'est plus important que le "patrimoine" pourtant.

Arnold Schwartzenprout

22/04 (14:43)

avatar

nombre messages : 7188

Membre

Emile Loir a écrit :

> Il me semble que la diminution constante du niveau de vie du français, associée à une répression
> violente du gouvernement des manifestants qui souhaitent du changement, c'est plus important
> que le "patrimoine" pourtant.

Et bien c'est justement là dessus que je ne suis pas d'accord : il n'y a pas de corrélation à faire. Je ne vois pas le rapport entre l'un et l'autre, comme s'il fallait choisir un combat de façon exclusive.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Athanos

22/04 (14:51)

avatar

nombre messages : 9594

Citoyen

Empire Brun

Domicile : Dograde

Tu as 16 heures dans ta journée et 100 euros dans ton portefeuille : tes ressources ne sont pas infinies et, quand tu t'engages dans des combats, tu fais nécessairement des choix et des calculs, qui conduisent à hiérarchiser les objectifs et à privilégier les uns plutôt que les autres. Sauf à croire que l'un des combats alimentera directement ou indirectement l'autre (par exemple que reconstruire très rapidement Notre-Dame va réduire le nombre de pauvres en France ou de noyés dans la Méditerranée), alors tu ne peux pas, à strictement parler, mener les deux combats de front de la même manière.

___

Kandjar.

Arnold Schwartzenprout

22/04 (16:28)

avatar

nombre messages : 7188

Membre

Athanos a écrit :

Ben ouais mais en tenant ce discours, tu imposes insidieusement au gens de faire un choix en terme d'implication ou alors de ne pas exprimer leur ressenti.
A quel moment il y a un choix à faire ? A quel moment on est obligé d'aller soit manifester, soit donner pour ND ? J
e suis désolé, mais je n'ai pas envie de donner pour ND ou de manifester le week-end pour des raisons qui me sont propres, est-ce que ça veut forcément dire que je suis pour la destruction du patrimoine et contre les GJ et donc forcément pour les violences policières ?
Est-ce que de ce fait je dois garder pour moi mon avis ou ma sensibilité ?

Vraiment, je ne suis pas d'accord avec ton discours car il impose de choisir un combat et de s'engager dedans, sans quoi on n'a pas à exprimer son avis. Ce n'est surement pas volontaire, enfin j'espère, mais c'est pourtant comme ça que je le ressens.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Grabuge Tripenfer

23/04 (09:58)

avatar

Citoyen

Kraland

Domicile : Bottine

Arnold Schwartzenprout a écrit :


A quel moment il y a un choix à faire ? A quel moment on est obligé d'aller soit manifester, soit donner pour ND ? J
e suis désolé, mais je n'ai pas envie de donner pour ND ou de manifester le week-end pour des raisons qui me sont propres, est-ce que ça veut forcément dire que je suis pour la destruction du patrimoine et contre les GJ et donc forcément pour les violences policières ?


Non, tu ne comprends pas.
Il ne te parle même pas d'agir, ou de donner. Il ne te parle même pas de ton implication. Il te parle de ton temps de pensée, en dehors du travail, de ton temps à te concentrer, à réfléchir, à t'indigner, à comprendre. Tu as 3h de temps libre pour ce temps, et aujourd'hui, il est plus qu'occupé par la rénovation d'un monument historique (qui n'est même pas rasé), plutôt que de sujets que certains estiment humanistes : des personnes victimes de blessures policières.
Cependant, c'est symptomatique d'autres biais que l'on peut connaître dans les débats médiatiques. Le cas de ND est un vrai catalyseur pour montrer ce système. On pourrait aussi citer le fait que l'on aborde jamais le manque de moyens des hopitaux, alors que l'on passe notre temps à nous parler de productivité, flexibilité, libéralisation.

Quand tu as un temps limité, tu es nécessairement contraint de hiérarchiser, sélectionner. On peut l'interpréter comme une opposition, comme c'est le cas ici, mais c'est une question de temps avant tout.
Personnellement, je suis juste complètement indigné de cette réaction que je juge démesuré pour un incendie qui a brûlé une charpente, non faire de morts ni de blessés, et que l'on peut reconstruire. Je dis pas que je m'en fous, mais vu que je sais que l'on peut le reconstruire, oui je m'en fous maintenant.

Arnold Schwartzenprout

23/04 (10:47)

avatar

nombre messages : 7188

Membre

Grabuge Tripenfer a écrit :

J'imagine que nous ne sommes pas tous égaux en terme de capacité à réfléchir. Personnellement, je me tape des heures de boulot de dingue, j'ai 4 gosses donc une organisation non professionnelle à gérer aussi, et je ne me sens pas limité dans ma capacité à réfléchir sur les problématiques françaises. Par contre je ne regarde pas la télé et Hanouna, mais j'ai encore le temps de venir sur KI. [:=]

Il y a des tonnes de thématiques qui m'inquiètent, l'accès aux soins comme tu l'as cité, le droit à vieillir dignement, l'équité fiscale, le démantèlement du service public, la concentration de la population dans de grandes villes/désertification rurale, l'écologie, notamment celle de l'eau (puisque cela me touche directement professionnellement), le fait que la France ne joue pas le jeu sur l'immigration, l'Europe (perso le Frexit fait son chemin dans ma tête), la collusion et la connivence entre privé et public avec des ministres anciens lobbyistes, etc, etc.
Et au milieu de ça, un événement comme l'incendie de ND me touche. J'en avais marre par contre du traitement médiatique de cet événement, qui me faisait penser à une espèce de pare-feu (si j'ose dire) pour qu'on ne parle plus trop des problèmes quotidiens des Français, et qui donnait un peu de répit à Macron.

Ce que je ne comprends pas, c'est cette forme de pensée exclusive et je ne suis pas sur du tout que ce que tu avance avec Kandjar soit juste, et d'ailleurs j'ai beaucoup aimé la foultitude de revendications des gilets jaunes car je me suis reconnu dans les problématiques soulevées.
La seule chose qui m'embête, c'est de ne pas pouvoir m'impliquer. Même les réunions de la Société Civile où je représente ma profession, je n'arrive plus à y aller alors que ça me plait fondamentalement.
Ce que je veux dire par là c'est que réfléchir est à la limite le plus facile, mais s'impliquer est plus compliqué pour moi.

Alors est-ce que vraiment nos journées nous empêchent de réfléchir ? J'ai un peu de mal à croire en ça.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Grabuge Tripenfer

23/04 (11:00)

avatar

Citoyen

Kraland

Domicile : Bottine

Arnold Schwartzenprout a écrit :

Alors est-ce que vraiment nos journées nous empêchent de réfléchir ? J'ai un peu de mal à croire en ça.


Je ne sais pas le travail que tu fais, mais par exemple j'ai du mal à croire qu'un infirmier trouve le luxe de pouvoir réfléchir à ces problématiques (sachant qu'il s'agit d'un travail nécessitant d'être concentré, fatiguant qui plus est), sachant que potentiellement sa situation financière est tendue (ce qui lui occupe l'esprit), qu'il doit s'occuper de sa famille (du temps également pris pour autre chose), et qu'en plus, il doit passer du temps pour trouver des sources d'informations qui ne sont pas uniquement des repompes du discours de la classe dominante (pour aiguiser son esprit critique).
Je précise le dernier point : illustration de ND, où le temps médiatique tourne uniquement sur ce sujet, il est compliqué d'aller chercher d'autres informations, et on revient au propos de Kandjar. De plus, il n'est pas interdit de voir la police de pensée qui vient réguler toute position contraire à l'unité nationale : si tu critiques le discours dominant (vive les dons des riches), c'est que tu n'aimes pas la France.

De là à dire que c'est un passe temps bourgeois. [;)]
Je précise la dernière phrase : pour ma part, je trouve le temps de le faire car je ne suis dans aucune des catégories précitées. Je connais par contre des personnes que je cite plus haut.

[ce message a été édité par Grabuge Tripenfer le 23/04 à 11:10]

Arnold Schwartzenprout

23/04 (14:58)

avatar

nombre messages : 7188

Membre

Grabuge Tripenfer a écrit :

Sans étaler ma vie, ni vouloir jouer à celui qui a la plus grosse (je parle de la journée de travail bien sur), je pense sincèrement qu'un infirmier, même urgentiste, ne tiendrait pas un mois de boulot à mon rythme. Et vraiment, seuls ceux qui sont venus partager l'expérience avec moi peuvent se rendre partiellement compte, mais peu importe. Et comme j'ai l'immense chance d'être chef d'entreprise (plusieurs en fait, 4 pour être précis), mais qu'elles ne sont pas non plus des sociétés qui crachent du fric à plein tuyau, j'ai les joies d'être à tous les postes de travail, surtout quand il faut faire avec les arrêts maladies des salariés (légitimes, je précise, ce n'est absolument pas un reproche) et d'être au final autant ouvrier que secrétaire, que comptable, qu'acheteur, que patron, mais le tout dans une même journée.

Ceci étant précisé, je ne conçois toujours pas que l'on puisse hiérarchiser ce que je résumerais par "ouverture d'esprit". Parce que oui, ne pas avoir le temps de penser, j'ai du mal à le concevoir. D'ailleurs, je suis incapable de faire du yoga, se vider la tête et ne penser à rien ça me semble tellement sur-réaliste.
Le seul luxe que je peux m'attribuer, c'est celui de venir sur Pol&Soc, mais ce sera au prix de finir le boulot plus tard ce soir.

Désolé, ça n'a rien de personnel, mais je ne peux pas croire en ton hypothèse. D'ailleurs tu précises que tu n'es pas dans ces catégories dont tu veux te faire écho, ce qui me fait donc penser que c'est une théorie que tu extrapoles. Penser, réfléchir, essayer d'intégrer des éléments de l'information quotidienne, c'est juste impossible d'aller contre ça. A moins d'être dans un état second, je ne vois pas comment on ne peut pas réagir à ce qui nous entoure.
Après oui, l'information autour de ND était vraiment insupportable. Genre "oubliez tout, ND flambe ! Non non, ne pensez plus à Macron ! Ni à la restitution du grand débat ! Regardez, la flèche s'effondre !". Mais à moins d'être décérébré, je ne vois pas comment ça peut faire oublier durablement les problèmes dont souffre la France. Sur le moment oui, mais pas sur plusieurs jours. J'ai envie de dire complètement au pif, pas plus de deux jours.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Grabuge Tripenfer

23/04 (15:09)

avatar

Citoyen

Kraland

Domicile : Bottine

D'accord.

Nain Satiable

23/04 (18:04)

avatar

Intendant Ruthvénie

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Grabuge Tripenfer a écrit :

Qui est cette fameuse "classe dominante"?
Des illuminatis capitalistes sionistes reptiliens travaillant dans la méchante finance? Nous serions enfermés dans un système tellement verrouillé que toute pensée critique est impossible à l'exception des extrémistes de KI?
Ou alors serait-ce bien moins impressionnant?
J'aimerais bien comprendre de quoi on parle exactement. Afin de savoir si on vit vraiment dans le même monde.

Et Arnold, je partage l'avis de Grabuge, le temps est limité, et personne n'a le temps de traiter tous les sujets. Et sans parler du temps, il existe aussi le problème de la mémoire. Le temps de traiter d'autres sujets, on a déjà perdu moultes détails sur les précédents.
A un moment ou à un autre, il faut faire des choix. S'intéresser profondément à un sujet, et pas en surface, c'est chronophage. Combien de livres/rapports peux-tu lire sur un sujet donné, tout en faisant autre chose?

Rien que le temps de lire un rapport de la cour des comptes, c'est loin d'être négligeable. Alors pour le comprendre entièrement, et tous les concepts/choix associés, c'est bien plus.

___

"Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

[ce message a été édité par Nain Satiable le 23/04 à 18:08]

Forum > Politique & Société > La société Francaise est-elle en phase de droitisation ? ( Scindé de l'incendie de NDP)

1 | 2 | 3 | 4 | 5