pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > La suppression de l'ISF (scindé des articles de presse)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Megalion

10/01 (11:29)

nombre messages : 1

Visiteur

Jean-Jaques Sticule a écrit :

> Oui mais du coup la baisse des APL c'est complétement con du coup, parce que dans la même logique (et l'exemple de la TVA dans la restauration est encore plus frappant) les proprios ne vont surement pas baisser les loyers de 5 euros par conscience patriotique...
> Du coup ça pénalise juste les pauvres.

C'est injuste, certainement (ça pénalise effectivement les pauvres), mais c'est pas spécialement con de vouloir supprimer les APL. Justement parce que diminuer les loyers et prix de l'immobilier doit passer par là. C'est douloureux (il existera une période de transition pendant lesquels les proprios préfèreront garder des logements vides plutôt que les louer et les pauvres sans logement), c'est évitable (c'est pour ça que ça a pas été fait et que la baisse est modeste) mais à un moment faut se réveiller, ça sert principalement à enrichir rentiers et banquiers.

> Quand aux théories du ruissellement et à la redistribution, redistribuer de l'argent aux pauvres
> permet de soutenir la consommation là où les riches épargne significativement plus en proportion.
> Du coup c'est quoi l'intérêt d'une politique avantageant les riches?

A cause de notre déficit commercial, la relance keynésienne par la consommation fonctionne de manière très limitée; sur les fonds investit la majorité ira à des entreprises étrangères via la consommation de produits importés. Le problème est justement que ça déjà été tenté sans succès ces 20 dernières années; les allègement fiscaux pour les plus pauvres et aides par le bas fuitent lourdement dehors, et d'autant plus que notre production nationale est essentiellement orientée luxe et services, sous traitant la consommation de masse à l'extérieur.

> En fait ce que je ne comprends pas c'est l'intérêt des mesures qui ne s'appliquent qu'à une
> petites portions de l'immobilier, si on veut inciter les gens à investir plus dans les entreprises
> via des actions et des assurances vie au lieu de l'immobilier, pourquoi ne pas jouer sur les
> taxes appliqués sur ces revenus pour tout le monde au lieu de faire mumuse avec des mesures
> ciblant les plus riches?

Le coût de la mesure est de 3 milliards si je dis pas de conneries. Ça peut paraître beaucoup mais en réalité ça représente quedalle au point de vue recettes fiscales globales. J'ai dit précédemment que je suis pas sur que ça produise des effets; je suis sans doute pas le seul. Plutôt que prendre des mesures d'envergures qui deviennent irréparables si elles se plantent, c'est mieux de tester avec un échantillon réduit qui sera plus tenter de placer son argent parce qu'il sait pas quoi en faire. Et si ça marche pas c'est pas trop dur de faire marche arrière.

Daska

10/01 (11:50)

avatar

nombre messages : 6312

Membre

Megalion a écrit :

> Et si ça marche pas c'est pas trop dur de faire marche
> arrière.

Tu es bien naïf mon cher. [:D]

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !
Megalion

10/01 (11:54)

nombre messages : 1

Visiteur

Daska a écrit :

> Tu es bien naïf mon cher. [:D]

Oh, ça fait quand même plus de 4 mandats présidentiels qu'on fait mumuse avec l'ISF avec ses hauts et ses bas pour essayer des trucs. C'est pas si candide que ça quand même.

Daska

10/01 (13:07)

avatar

nombre messages : 6312

Membre

Oui enfin l'ISF c'est quand même extrêmement marginal au milieu des transferts de revenus massifs des classes populaires et moyennes vers les classes privilégiées.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !

Arnold Schwartzenprout

10/01 (22:21)

avatar

nombre messages : 6739

Membre

Megalion a écrit :

> Le cycle est dont le suivant État => Pauvre => rentier => Banque. qui paye l’État?
> Toujours les classes moyennes et supérieures. Qui gagne? Pas les pauvres, ni les classes moyennes.
> l’inflation prends tout le fric aux premiers, les taxes pour financer la mesure au second,
> l'argent des loyers alimente rentiers et établissement financiers via les ventes immobilières.

Megalion, nous sommes bien d'accord sur le fait que ce sont les classes moyennes et supérieures qui payent. Mais en quoi la suppression de l'ISF va améliorer ce constat ? C'est tout le contraire : ce sont les classes moyennes et supérieures qui vont casquer encore plus pour compenser !
Les classes riches ne vont faire qu'une chose : s'enrichir encore plus, au détriment des classes moyennes (puisque par définition, les classes pauvres n'ont rien à donner).

Cette mesure renforcera la polarisation de la répartition de la richesse en renforçant les plus riches et en tirant vers le bas les classes moyennes et supérieures.

Je ne vois pas par quel tour de magie tu vas transformer cette mesure en quelque chose de juste.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Megalion

10/01 (22:32)

avatar

nombre messages : 3213

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :

> Je ne vois pas par quel tour de magie tu vas transformer cette mesure en quelque chose de juste.

Je ne vois pas comment tu arrives à parler de l'ISF en répondant à un paragraphe sur l'APL (ça laisse croire que tu n'a pas lu ce que j'ai écris), je ne vois pas où j'ai bien pu parler de supprimer l'ISF non plus d'ailleurs (d’où l'importance de citer les bons paragraphes lorsqu'on se lance dans un dialogue).

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 10/01 à 22:34]

Arnold Schwartzenprout

10/01 (22:37)

avatar

nombre messages : 6739

Membre

[corrections d'orthographe et/ou de mise en page par Flaccidie le 11/01 à 07:21]
Megalion a écrit :

Le sujet est parti de la suppression de l'ISF et de son caractère injuste. Est venue l'exemple des APL dans la discussion pour illustrer le niveau d'injustice qui consiste à donner plus aux riches (suppression de l'ISF) et enlever plus aux pauvres (diminution des APL).

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

[ce message a été édité par Arnold Schwartzenprout le 10/01 à 22:45]

KraDesk

11/01 (07:20)

avatar

nombre messages : 2728

Modérateur

Si vous voulez, on peut changer le titre pour un truc plus large que l'ISF «la pertinence du système fiscal français», mais alors là difficile de poster une réponse relativement complète sur un sujet aussi vaste. Ou alors on peut le réduire aux changements fiscaux opérés sous le mandat Macron.

A vous de voir comment vous voulez délimiter ce nouveau thread.
Someone

11/01 (11:32)

nombre messages : 1

Visiteur

Au sujet des loyers, il n'existe pas des critères sur les prix des loyers ?
Je veux dire, en se basant sur la surface, l'age du bâtiment, les installations électriques et de plomberie, et l'emplacement, il doit bien être possible de dire si un loyer est abusif ou non, non ? De tels critère n'existent-il pas ?

Sinon, vis a vis de l'étude que tu montre Mégalion, selon les courbes que l'on y voit, environ 15Mliards sont dépensé pour 6millions de personnes, soit 208.3 euros par mois par bénéficiare en moyenne en 2012. Hors, le même article pointe du doigt une hausse de 25e par mois uniquement.
Ce qui fait toujours 180e par mois de plus dans la poche des "pauvres" concernés.

Du coup, ton article me met un doute sur l'argument selon lequel il faudrait supprimer les APL parce que seuls les rentiers en profitent... je comprends mal l'article ?

Solstice

11/01 (11:55)

avatar

nombre messages : 8248

Gouverneur Hélénie

Empire Brun

Domicile : Bisouville

Question peut-être un peu naïve mais est-il seulement possible de supprimer les APL sans contrevenir à l'article 34, paragraphe 3, de la Charte des droits fondamentaux de l'Union Européenne en particulier et de manière générale aux dispositions européennes relatives au droit au logement ?

J'avoue que pour moi, la formulation de l'article 34(3) demeure un peu vague.

___

Kandjar.

Forum > Politique & Société > La suppression de l'ISF (scindé des articles de presse)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7