pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Véganisme et condition animale, seconde édition, avec piti sondage par curiosité.

1 | ... | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | ... | 68

Sondage : Comment vous positionnez vous sur le végétarisme/véganisme ? (1 choix possible)
12 (11%)
2 (2%)
24 (21%)
16 (14%)
4 (4%)
52 (46%)
3 (3%)
(vous devez être identifié pour pouvoir voter)

Ranadal

04/12 (14:10)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Megalion a écrit :

> Pour moi c'était suffisant et je ne parlais pas d'autres cas. Désolé si j'ai créé une confusion
> à ce niveau.


Oué mais du coup je vois pas trop la pertinence de l'argument à la base; autant je vois bien l'état subventionner des secteurs qui ne sont pas ou plus rentable pour diverses raison politiques (puisqu'il le fait déjà), autant acheter directement la production d'un secteur qui ne vends plus à personne juste pour les empêcher de couler...
Concrètement, je les vois pas dire : "vous être en train de vendre 10% moins de viande ? nan continuez à les produire et à les abattres, on vous les achètes pour les mettre à la poubelle". Eventuellement augmenter les subventions pour compenser la perte de revenu pourquoi pas, mais acheter de la production invendable pour la gaspiller ? ça me parraitrait totalement absurde.


> Qui sont les végans/qui sont les mangeurs de viande? Si le véganisme touche toutes les couches
> sociales sans distinction, c'est effectivement pas très pertinent. Si le véganisme touche d'abord
> les classes supérieures et que celles-ci mangent un certain type de bœuf (mettons classes supérieures
> mangeant bœuf bio=> végans) on va voir disparaitre les races a viande bio. Par contre, le
> prix de la viande diminuant, les populations mangeant peu de viande mais pas spécialement véganes
> (mettons, les pauvres) vont pouvoir augmenter leur consommation, en particulier le type de
> bœuf de base industriel élevé en batterie.


Ok je vois ce que tu veux dire, mais ça fait encore des suppositions. Sur la manière dont va se répendre le véganisme, autant que sur l'influence sur le prix de la viande. (Je suis pas vraiment sur qu'une baisse de la conso de la viande BIO, entrainerait une baisse de la conso de la viande en batterie)


> C'est vrai, du coup la position la plus logique serait de supputer que les changement seront
> faibles faute de pouvoir avoir une modélisation plus précise (la proportion de membres végans
> a explosé sans que ça ait impacté ni la production ni le prix de la viande de façon sensible).
> Et par conséquent une action immédiate au bien être des animaux (interdiction de l'élevage
> indoor, abattage ethique, interdiction de la pêche en eau profonde, etc.) se présentent comme
> des actions concrètement beaucoup plus efficace que la conversion de la population au mode
> de vie végan, comme proposé par d'autres personnes avant ça sur ce topic.


Poiurquoi la position la plus logique ce serait pas de supputer que les changements seront forts puisqu'il n'y pas de raisons que l'offre suive simplement la loi de la demande comme dans la majorité des cas ?
Surtout que ça parait évident que si dans une population le nombre de végans passe de 1% à 2%, soit une augmentation de 100%, (chiffres sortis du chapeaux, c'est pour l'exemple) avec une augmentation qui est prévue sur la hausse pour les années suivantes d'après les études de marché :
1) le marché des alternative aux produits animaux va, même s'il est petit, être en pleine ébullition puisqu'il est porteur
2) en revanche, le marché des produit animaux aura toujours 98% (au lieu de 99%) de consommatteur, et donc une baisse très peu significative, et qui sera ptet même complèmetent masquée (ou accentuée) par d'autres facteurs.

> Je suis désolé, là encore pour moi les végan étaient des personnes adeptes du végétarisme,
> peu importe les causes (philosophiques, religieuses, légales ou éthiques). Désolé de la confusion
> créée par la définition.


Il faut que ce soit éthique, sinon ça perds son sens.
Quelqu'un qui mange pas de produit animaux parce qu'il y ai allergique, je vais pas lui dire "ha c'est bien merci pour les animaux", je vais même pas souhaiter ça a quelqu'un. D'ailleurs ce quelqu'un pourrait très bien ne pas manger de produit animaux tout en heurtant la cause animale, par exemple s'il tient des discours comme : "ptin fais chier de pas pouvoir manger de viande. Ils font chier ces vegans a pourvoir manger de la viande et pas en profiter alors que moi je peux pas"....
Un peu comme quelqu'un qui aurait été pour le vote des femme en 40 parce que "ça le ferait marrer de voir les bonnes femmes se pointer dans les bureaux de vote et faire n'importe parce qu'elle y connaissent rien et de pouvoir matter les femmes des voisins en même temps le jour des votes", je vais pas le qualifier de féministe.

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 04/12 à 15:46]

Jean-Jaques Sticule

04/12 (16:51)

avatar

nombre messages : 11392

Citoyen

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Ranadal a écrit :

> Il faut que ce soit éthique, sinon ça perds son sens.

C'est un régime alimentaire pas une religion.
Ce n'est pas parce que ton approche est avant tout philosophique que les autres sont moins légitimes.

> Quelqu'un qui mange pas de produit animaux parce qu'il y ai allergique, je vais pas lui dire
> "ha c'est bien merci pour les animaux",

Il me semblait qu'on était arrivé à la conclusion que ça ne changeai pas grand chose pour les animaux, "merci pour ta conscience" serait plus approprié du coup.

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule

Ranadal

04/12 (17:17)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Jean-Jaques Sticule a écrit :


> C'est un régime alimentaire pas une religion.
> Ce n'est pas parce que ton approche est avant tout philosophique que les autres sont moins
> légitimes.


Non c'est pas un régime alimentaire. Le véganisme est un mode de vie découlant d'une position politique visant à abolir l'exploitation animale. Ce mode de vie (mode de vie politique donc) vise donc à exclure, autant que faire se peut, les produits issus de l'exploitation animale. Cela comprends donc les produits animaux dans l'alimentation bien sur, mais aussi les vêtement contenant des matière animales, les produits testé sur les animaux, les divertissements causant de l'exploitation animale (corrida, marina, ...) et j'en oublie surement.
Et y'a rien de philosophique la dedans, je sais pas de quoi tu parles.


> Il me semblait qu'on était arrivé à la conclusion que ça ne changeai pas grand chose pour les
> animaux, "merci pour ta conscience" serait plus approprié du coup.


J'ai plutôt l'impression que t'es passé à coté des débats totalement et que tu as tiré la conclusion qui t'arrangeais de toute façon.

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 04/12 à 17:20]

Jean-Jaques Sticule

04/12 (17:30)

avatar

nombre messages : 11392

Citoyen

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Bah on peut recommencer si tu veux, c'est quoi l'amélioration pour les animaux sachant que l'alternative à l'élevage est la vie sauvage (où il est plus probable qu'ils souffrent encore plus) ou bien la non existence par simple diminution du cheptel (et du coup c'est absurde de parler d'amélioration pour des animaux non existant et ça ne change rien pour ceux qui reste)?

J'ai plutôt l'impression que c'est toi qui tord la logique dans tout les sens pour arriver aux conclusions qui t'arrange parce que le bien-être animal c'est plus vendeur que des problèmes de conscience pour vendre ton mode de vie.

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule

Ranadal

04/12 (17:43)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Jean-Jaques Sticule a écrit :

> Bah on peut recommencer si tu veux, c'est quoi l'amélioration pour les animaux sachant que
> l'alternative à l'élevage est la vie sauvage (où il est plus probable qu'ils souffrent encore
> plus) ou bien la non existence par simple diminution du cheptel (et du coup c'est absurde de
> parler d'amélioration pour des animaux non existant et ça ne change rien pour ceux qui reste)?



Recommençons : cette question est à coté de la plaque. Les milliards d'animaux nés et massacrés chaques année ne naitront plus, c'est tout. Je sais pas ce que cette alternative vient faire la.

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 04/12 à 17:44]

Jean-Jaques Sticule

04/12 (17:59)

avatar

nombre messages : 11392

Citoyen

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Ranadal a écrit :

En quoi est ce une améliorations pour eux?
En quoi le fait de ne pas naitre peut il seulement être une amélioration?
Surtout si tu refuses d'envisager toutes alternatives pour ceux qui restent...

Ou alors on considère que les visons et renards élevés pour leur fourrure eux ça va parce qu'on en fait pas naitre beaucoup comparé aux cochons ou aux poules?
C'est complétement absurde comme position.

Tu défends l’éradication des animaux d'élevages, pas leur bien-être.
Le fait qu'il existe 10 vaches élevées au lieu de 1000 ne les rendra pas plus heureuses ou quoique ce soit, ça ne changera juste rien pour elles.
Ça changera juste le fait que l'humanité aura 990 morts de vaches en moins sur la conscience.
C'est donc un problème de conscience, ou d'éthique comme tu veux, mais absolument pas de bien-être animal.

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule

[ce message a été édité par Jean-Jaques Sticule le 04/12 à 18:13]

Nerdos[*n]Valkyry

04/12 (20:13)

avatar

nombre messages : 15802

Procureur Structurie

Kraland

Domicile : Structural

Ranadal a écrit :
Recommençons : cette question est à coté de la plaque.

Non, c'est une question qui te dérange.

En quoi la non existence serait un progrès de vie ? Tu balayes toutes allusion à faire un élevage 'plus humain'/correct/respectable, et affirmes qu'il faut juste l'abolir. Il y a quel progrès pour les animaux ? Parce que tu n'acceptes pas qu'on puisse les tuer pour les manger, ils ne doivent tout simplement pas exister ? Je comprends que ça puisse t'aider à mieux dormir, mais je ne vois pas en quoi les animaux y gagnent.


Le site du WCG | Les recherches en cours | Le topic de la Team | FAQ en français | Vous aussi aidez la recherche avec la Team Kraland
Les petits ruisseaux font les grandes rivières, les "petits" ordinateurs font de méga calculateurs pour la recherche.

Ranadal

04/12 (20:18)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Jean-Jaques Sticule a écrit :


> En quoi est ce une améliorations pour eux?


Mais c'est qui "eux" ? Comment tu peut te demander à propos de quelqu'un qui n’existe pas si quelque chose est une amélioration ou pas ? S'il n'existent pas rien ne peut être un problème ou une amélioration.



> Surtout si tu refuses d'envisager toutes alternatives pour ceux qui restent...


On verra le jours ou l'élevage sera aboli, on verra le nombre qui reste et comment on peut leur offrir une vie correcte jusqu’à leur mort.

> Ou alors on considère que les visons et renards élevés pour leur fourrure eux ça va parce qu'on
> en fait pas naitre beaucoup comparé aux cochons ou aux poules?


Mais même une seule personne ou animal décédée c'est déjà trop. Y'a pas de nombre acceptable.


> Tu défends l’éradication des animaux d'élevages, pas leur bien-être.


Toujours pas, tu ne peux pas éradiquer des individus qui n'existent pas.


> Le fait qu'il existe 10 vaches élevées au lieu de 1000 ne les rendra pas plus heureuses ou
> quoique ce soit, ça ne changera juste rien pour elles.


Ben ça fait que y'aura plus les 990 vaches qui souffrent et décèdent. C'est toujours pas


> Ça changera juste le fait que l'humanité aura 990 morts de vaches en moins sur la conscience.
> C'est donc un problème de conscience, ou d'éthique comme tu veux, mais absolument pas de bien-être
> animal.



Ben pour les 990 vaches en plus qui elles existent et seront tuées, c'est pas le must, que ta conscience te pose problème ou pas.

___

Je panse donc j'essuie.

Ranadal

04/12 (20:25)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Nerdos[*n]Valkyry a écrit :


> En quoi la non existence serait un progrès de vie ?


Un progrès de vie pour qui ? C'est des individus imaginaires que tu inventes mais qui n'existent pas. Y'a pas de question de progrès pour eux.

> Tu balayes toutes allusion à faire un élevage 'plus humain'/correct/respectable, et affirmes qu'il faut juste l'abolir. Il y a quel progrès
> pour les animaux ? Parce que tu n'acceptes pas qu'on puisse les tuer pour les manger, ils ne
> doivent tout simplement pas exister ?


Appliques le même raisonnement aux humain si ça t'aide à piger. Actuellement les humains d'élevage n'existent pas. Si on appliquait ton raisonnement, pourquoi on ne commencerait pas à les élever ? On achète des bébés par GPA et on commencent l'élevage. Ce serait mieux pour ces nouveaux humains d'être élevés dans des cages et tués pour leur viande que de ne pas exister ?

___

Je panse donc j'essuie.

Gâterie

04/12 (21:12)

avatar

nombre messages : 11358

Membre

Ranadal a écrit :

> Ben ça fait que y'aura plus les 990 vaches qui souffrent et décèdent.

... Ce qui n'est pas une amélioration pour elles. Comme tu le signales toi-même, on ne peut pas parler des conditions de vie d'un truc qui n'existe pas.

___

PROTOPLASME

[ce message a été édité par Gâterie le 04/12 à 21:13]

Forum > Politique & Société > Véganisme et condition animale, seconde édition, avec piti sondage par curiosité.

1 | ... | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | ... | 68