pied gauche

 

Politique & Société

Poster Nouveau sujet Sujet bloqué

Forum > Politique & Société > Véganisme et condition animale, seconde édition, avec piti sondage par curiosité.

1 | ... | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | ... | 84

Sondage : Comment vous positionnez vous sur le végétarisme/véganisme ? (1 choix possible)
13 (9%)
4 (3%)
27 (20%)
18 (13%)
4 (3%)
69 (50%)
3 (2%)
(vous devez être identifié pour pouvoir voter)

Panda[*n]

01/12 (01:38)

avatar

Administrateur

Megalion a écrit :

> 100%? Non, ce serait absurde, mais convertir 100% de la population d'un pays à accepter un
> mode de vie fondamentalement différent en partant d'une base actuelle à, disons 80% de personnes
> soutenant le régime actuel est juste inédit dans l'histoire de l'humanité.

Ah bon ?
On a pas la même définition de l'inédit là dessus. Parce que j'ai du mal à compter les contre exemple tant ils sont nombreux sur les modifications - radicales en moins d'une génération - des modes de vie.

Quant à parler des disquettes - cd et de tout le cycle de vie d'un produit à travers son obsolescence technique, pour évoquer des productions alimentaires où l'obsolescence n'existe pas vraiment, pas terrible niveau rigueur non plus hein.


Nerdos[*n]Valkyry a écrit :

Et les conséquences de tes habitudes de consommation du coup ?

___

Sauf une fois au chalet.

[ce message a été édité par Panda[*n] le 01/12 à 01:40]

Nerdos[*n]Valkyry

01/12 (02:06)

avatar

nombre messages : 16171

Gouverneur Structurie

Kraland

Domicile : Structural

Panda a écrit :
Et les conséquences de tes habitudes de consommation du coup ?

Je crois l'avoir dit quelque part, j'ai la chance d'habiter une région où je trouve l'élevage "humain" (si je peux le dire comme ça). La majorité des animaux passent leurs vies en liberté, enfin, avec un berger. Il y a encore beaucoup de choses qui se font "à l'ancienne". Alors, autant que je peux (il y a des questions de budgets), j'essaye de consommer local.

Et vu que tu me tends la perche, je crois que si on se soucie de la condition animale, c'est ça qu'il faut regarder. Refuser autant que possible de manger de la viande qui vient de l'élevage intensif, et privilégier le "local à taille humaine".

C'est ma façon de voir (et tente de faire comme je peux), du moins.


Le site du WCG | Les recherches en cours | Le topic de la Team | FAQ en français | Vous aussi aidez la recherche avec la Team Kraland
Les petits ruisseaux font les grandes rivières, les "petits" ordinateurs font de méga calculateurs pour la recherche.


[ce message a été édité par Nerdos[*n]Valkyry le 01/12 à 02:07]

Megalion

01/12 (08:29)

avatar

nombre messages : 3284

Membre

Ranadal a écrit :

> Tu parlais d'incinérer la production par exemple, c'est déjà arrivé quelque chose comme ça ?

Je parlais de conserver les meilleurs morceaux pour incinérer le reste. C'est le cas d'un nombre non négligeables de pèches sélectives actuelles; eau profonde (3 especes conservées sur les dizaines qu’ils remontent), requins (ailerons conservés), cétacés (dauphins et baleines)... Même chez les animaux les poules qui ne pondent plus ne sont pas transformées mais pondues, les chèvres ne sont (presque?) jamais mangées, etc.

Panda a écrit :

> On a pas la même définition de l'inédit là dessus. Parce que j'ai du mal à compter les contre exemple tant ils sont nombreux sur les modifications - radicales en moins d'une génération - des modes de vie.

Comme quoi? J'étais moi au contraire surpris de la persistance de modes de vie malgré la succession de générations sur de nombreux aspects. Comme le poisson le vendredi ou la dinde à Noël qui n'ont plus grande signification religieuse.

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 01/12 à 08:31]

Ranadal

01/12 (11:15)

avatar

nombre messages : 938

Membre

Megalion a écrit :

> Je parlais de conserver les meilleurs morceaux pour incinérer le reste. C'est le cas d'un nombre
> non négligeables de pèches sélectives actuelles; eau profonde (3 especes conservées sur les
> dizaines qu’ils remontent), requins (ailerons conservés), cétacés (dauphins et baleines)...
> Même chez les animaux les poules qui ne pondent plus ne sont pas transformées mais pondues,
> les chèvres ne sont (presque?) jamais mangées, etc.


Oui des activité très peu performante écologiquement ou économiquement je comprends bien.
Mais des activité ou la productions du secteur ne se vends plus ?

C'est à dire payer des gens à produire des trucs qui ne se vendent pas ?

Parce que si on vend notre production de viande à perte pour un autre pays, admettons, mais du coup l'autre pays en produira moins (à moins de jeter sa production)
Mais si elle ne se vend pas ?

Prends par exemple un scénario ou rien que 20% de la conso ne se vends pas, les supermarchés ne l'achèteront pas, jusque là je pense qu'on est bon, c'est pas le genre à gaspiller.
Les abattoirs du coup ne vont pas acheter les bêtes en trop s'il ne peuvent plus les vendre à la distrib, jusque la je pense qu'on est bon aussi.

Du coup il te parraitrait crédible que l'état français payent pour que les dizaine de milliers de bête soient élevée et abbatues pour être jetées ?

Et si l'autre scénario possible c'est de subventionner plus le prix pour l'exportation, cela se fera forcément au détriment de production ailleurs ?

J'ai du mal à voir un moment ou un endroit ou la production serait achetée et gaspillée juste pour ne pas faire couler des élevages.


> Comme quoi? J'étais moi au contraire surpris de la persistance de modes de vie malgré la succession
> de générations sur de nombreux aspects. Comme le poisson le vendredi ou la dinde à Noël qui
> n'ont plus grande signification religieuse.


Ouai mais c'est lié plus à la tradition qu'a l'aspect matériel. C'est pas la dinde qui est traditionelle, c'est le fait de fêter noel. Y'aura toujours un repas de noël, ce sera juste plus de la dinde.
Un peu comme les corridas ou les mises à mort de taurreaux sont soient devenus interdites soit plus du tout acceptées socialement : y'a plus la mise à mort, mais y'a toujours les fêtes.

Même rien qu'au niveau de l'alimentation y'a eu énormément de changement ces dernière décennies. Par exemple ici un document faisant le bilan à fin 90. Et la une enquete plus courte dès début 2010 juste pour montrer que ça continue à bouger pas mal depuis 90.

Je dis pas que les changement sociaux sont pas longs, mais t'avoueras quand même que nier totalement les changements sociaux parce que y'a toujours de la dinde à noël, c'est quand même un peu simpliste =)

___

Je panse donc j'essuie.

Emile Loir

01/12 (12:46)

avatar

Membre

Ranadal a écrit :


Je dis pas que les changement sociaux sont pas longs, mais t'avoueras quand même que nier totalement les changements sociaux parce que y'a toujours de la dinde à noël, c'est quand même un peu simpliste =)


C'est donc heureux qu'il ne l'ait pas fait [3)].

Megalion dit "Quand t'as 80% des gens qui soutiennent un mode de vie, en convertir l'intégralité à un nouveau mode de vie, ça s'est jamais produit".
Panda a dit qu'il y avait moult contre-exemples.
Megalion a demandé lesquels.

Tu noteras qu'à aucun moment Megalion n'a dit "Non t'as tort Panda". Il a juste demandé des exemples pour pouvoir se forger une nouvelle opinion.


J'espère que cette aide à la traduction des posts te permettra à l'avenir de répondre à ce qu'on dit, et pas à ce que tu inventes dans la réponse d'autrui [j|]

Ranadal

01/12 (13:04)

avatar

nombre messages : 938

Membre

Emile Loir a écrit :


> Megalion dit "Quand t'as 80% des gens qui soutiennent un mode de vie, en convertir l'intégralité
> à un nouveau mode de vie, ça s'est jamais produit".


Il disait qu'il était surpris que les mode de vie changent si peu (en donnant des exemple comme la dinde à noël) ce à quoi je répondais.

Sur des points politique, bien sur qu'il y a eu des énormes changements d'idéologie, et je pense que c'est à ce genre de chose que panda fait référence :
L'esclavage : qui parraissait évident à tout le monde il y a quelque siècle.
Le sexisme aussi : y'a plus ou moins un siècle, il parraissait normal à la majorité des gens que les femmes ne puissent pas voter ou gérer leur compte en banque, et les mouvement comme les suffragettes n'était que des petits groupes militants face à la majorité des gens.
L'homosexualité encore plus récemment : y'a quelques décénnies c'était une maladie mentale sans que ça choque grand monde, et maintenant il parait inconcevable à la majorité des gens de leur enlever le droit de se marrier.

C'est le point politique qui bloque pour l'élevage encore, parce qu'au niveau alimentation, c'est pas du tout un changement profond. Y'a déjà des aliments qui sont apparu et qui n'était pas du tout consommés avant, et d'autres qui ont complètement disparus en l'espace d'une génération. Une fois le switch politique acquis (progressivement c'est sur) la variété de produit sans viande va exploser, et, comme cela se fait déjà, y'a tout un tas de recette qui seront véganisées (au niveau cuisine individuel avec recettes autant qu'un niveau agroalimentaire et plat préparés tout ça).
Y'aura toujours les entrée plat dessert, les 3 repas traditionnels par jour, la junkfood autant que les restaux 3 étoiles, les repas sur le pouces à coup de sandwich de vant la télé autant que les repas familliaux qui durent 3h pendant les fêtes, les débat pour savoir si on dit chocolatine ou pain au chocolat (y'aura juste plus de beurre dedans), les disputes pour avoir plus de frites et moins d'épinard à la cantine, etc...
Au niveau mode de vie c'est un changement ultra minime, qui est compliqué pour les pioniers parce que c'est encore anecdotique, mais qui de manière théorique n'a quasi aucun impact au niveau mode de vie et organisation sociétale.


> J'espère que cette aide à la traduction des posts te permettra à l'avenir de répondre à ce
> qu'on dit, et pas à ce que tu inventes dans la réponse d'autrui [j|]


Et merci bien !



-- edit --

Tiens j'ai d'autres exemples de changement politique et sociétaux :

La religion, et son rapport avec l'état
Le sexe, et plus globalement le rapport au corps (moeurs différents, tabou qui changes, représentation différente,...)
La cigarette dans les lieu publics (et la cigarette en générale d'ailleurs)
Le travail des enfants

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 01/12 à 13:16]

Satori[*n]9960

01/12 (13:58)

avatar

nombre messages : 9425

Membre

Ranadal a écrit :

> L'homosexualité encore plus récemment

Je crois que tu as raté "La manif pour tous", visiblement. Ou les reculs sur les droits à l'avortement partout dans le monde, ou encore que l'abolition du servage - et de l'esclavage - sur le sol français se fait en 1315, alors que pourtant la France même pratique l'esclavage jusque la révolution française (avant de le remettre en place sous Napoléon), et on doit attendre 1888 que l'esclavage soit abolis au Brésil.

___

The seagull / wonder if she is sad / left alone without being touched / by the blue of the sky / or the blue of the sea.

Ranadal

01/12 (14:25)

avatar

nombre messages : 938

Membre

Satori[*n]9960 a écrit :


> Je crois que tu as raté "La
> manif pour tous"
, visiblement. Ou les reculs sur les droits à l'avortement partout
> dans le monde, ou encore que l'abolition du servage - et de l'esclavage - sur le sol français
> se fait en 1315, alors que pourtant la France même pratique l'esclavage jusque la révolution
> française (avant de le remettre en place sous Napoléon), et on doit attendre 1888 que l'esclavage
> soit abolis au Brésil.


Donc tu pense que la manif pour tous est la preuve la question de l'homosexualité n'a pas évolué en 50 ans ?
Parce que si tu me dit "oué y'a toujours de l'homophobie en france c'est pas parfait" oui merci je suis au courant =)
Tiens une image pour illustrer :


Moi j'apelle ça un gros changement de mentalités, et la fin du graph c'est 2006 pas 2017. Ca veut pas dire que c'est pas triste qu'il y ai toujours de l'homophobie, des stéréotypes débile qui tournent, et quelques % de la population qui sont toujours tellement réac qu'il sont encore près à aller manifester contre le mariage homo.

Et l'esclavage je vois pas ce que tu veux dire. Tu précise des points, mais ça vient bien appuyer qu'il y'a eu des gros changements sociaux sur la question en quelques siècles ?

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 01/12 à 14:27]

Satori[*n]9960

01/12 (15:20)

avatar

nombre messages : 9425

Membre

Ranadal a écrit :

> Et l'esclavage je vois pas ce que tu veux dire. Tu précise des points, mais ça vient bien appuyer
> qu'il y'a eu des gros changements sociaux sur la question en quelques siècles ?

En quelques siècles, c'est pas "une génération", de même que ton graphique représente plus que ça. Et justement, il s'arrête à 2006, j'aimerai voir suite aux manifestations d'il y a 5 ans si la courbe ne s'est pas inversée. J'aimerai voir aussi ce graphique appliqué à autre chose que la France. Par exemple, le Brésil, ou les "thérapies de deshomosexualisations" sont légalement autorisées et encouragées. On parle de 2017, des fois que tu te poses la question.

Ps : C'est surtout en réponse à " les modifications - radicales en moins d'une génération - des modes de vie.", puisque les exemples que tu sors sont des exemples qui sont oui des profonds changement sociétaux, mais n'ayant clairement pas eu lieu en moins d'une génération, et qui ne sont toujours pas "actés" pour certains d'entre eux.

___

The seagull / wonder if she is sad / left alone without being touched / by the blue of the sky / or the blue of the sea.

Ranadal

01/12 (15:58)

avatar

nombre messages : 938

Membre

Satori[*n]9960 a écrit :

> En quelques siècles, c'est pas "une génération", de même que ton graphique représente
> plus que ça. Et justement, il s'arrête à 2006, j'aimerai voir suite aux manifestations d'il
> y a 5 ans si la courbe ne s'est pas inversée.


Même deux ou trois générations c'est rapide quand même pour des gros changement pareil quand même. Enfin je sais pas si dans deux générations y'a un tel changement sur la question du véganisme je trouverais ça pas si mal.

Desfois faut remettre les choses dans leur contexte.
- Je suis en ce moment en train de lire un livre qui a été donné à ma meilleur amie par sa grand-mère quand elle s'est mariée, avec pour titre "comment éduquer son mari" : En gros le livre consiste, sur un ton assez léger et humouristique, à donner des conseils à une jeune mariée pour que la cohabitation avec son mari se passe au mieux. Ce livre a été écrit en 1966, et je dirais que vu le propos et le ton du livre, c'était plutôt quelque chose de progressiste pour l'époque.
On peut y trouver des passage du style "comment gérer les colères du mari" (dans le sens c'est normal que de temps en temps le mari pique une colère et casse des trucs). Des conseils sont donnés pour gérer les colères du mari, et cette partie du livre se finit par "si les coups deviennent fréquent, il faudra consulter un psychologue" : sous-entendu, c'est normal d'en prendre une de temps en temps quand le mari se met en colère, mais si c'est régulier y'a un problème.
Y'a aussi des passage qui expliquent comment gerer les affaires et l'habillements du mari : pusique comme bien sur il ne range pas, il ne sais pas ou sont ses affaire, et donc c'est plus rapide de l'aider à s'habiller que de ranger derrière lui s'il met le bazzar dans les affaires, et ça évite qu'il pique une colère dès le matin. (et cf ci dessus, un revers dans la figure suite à une colère dès le matin, c'est pas cool).
Y'a aussi un passage style magazine féminin avec un questionnaire pour estimer le nombre de points du mari. Par exemple, a une question autour de la cuisine, voila le bareme de performance du mari :
4 points : fait la cuisine occasionnelement, et c'est bon.
3 points : ne fais pas la cuisine mais mange ce qu'on lui donne sans râler. (3 points sur 4 quand même, au dessus de la moyenne des maris juste en foutant les pieds sous la table et en ne se plaignant pas)
2 points : je sais plus trop, mais quelque chose comme mange a peu près ce qu'on lui donne en ralant
1 points : mangent rien, jamais content, pique des colère (cf la partie sur les colère).
Pour la question sur le rangement, le nombre de points maximum est donné à un mari qui rangerais ses affaires quand on lui demande sans trop raler. (et SES affaire hein, pas la maison. Un mari qui range la maison n'était pas encore envisagé)
Le livre entier est comme ça, et 66 c'est en gros le moment ou la génération babyboom se mariait, nos grand-parents donc pour ceux qui ont autour de 25-30 ans aujourd'hui.

C'était le standard social homme/femme d'il y a deux générations !


Ce qui m'avait interpellé aussi c'était l'exemple de mon arrière grand-mère qui me racontait sa toute petite enfance à Paris avant que les automobiles aient envahie l'espace public. Ce qui veut dire que mon arrière grand-mère, il y a donc 3 génération, a vu arriver pendant sa vie :
- l'arrivée des automobiles
- le début de l'aviation
- les avions de lignes
- les 1ere fusées dans l'espace
- les hommes sur la lune
- le droit de vote des femmes
- le droit de travailler et de gérer son compte en banque
- le droit à l'avortement
- le pacs des homosexuels (elle est pas arrivée jusqu'au mariage malgré qu'elle ait vécu longtemps ^^)
- l'arrivée de la radio
- l'arrivée de la télé
- l'arrivée d'internet
Moi ça me fait halluciner quand j'y pense : elle est née quand y'avais pas encore de voitures et les gens se déplaçait à pied et à cheval, et quand elle est morte les gens pouvaient suivre sur internet les dernière news de la nasa sur un rover allant explorer mars.

Desfois faut quand même prendre un peu de recul, des évolutions sociales et politiques y'en a.

--edit --

Pour les droits LGBT au brésil j'y connais rien, mais il semble que ça ait plutôt bien évolué d'après wikipedia.

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 01/12 à 16:03]
Poster Nouveau sujet Sujet bloqué

Forum > Politique & Société > Véganisme et condition animale, seconde édition, avec piti sondage par curiosité.

1 | ... | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | ... | 84