pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Véganisme et condition animale, seconde édition, avec piti sondage par curiosité.

1 | ... | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | ... | 68

Sondage : Comment vous positionnez vous sur le végétarisme/véganisme ? (1 choix possible)
12 (11%)
2 (2%)
24 (21%)
16 (14%)
4 (4%)
52 (46%)
3 (3%)
(vous devez être identifié pour pouvoir voter)

Gâterie

30/11 (14:54)

avatar

nombre messages : 11358

Membre

Ranadal a écrit :

> Si par dépop tu entends "ne sont pas nées", alors oui du coup, c'est exactement ce
> qui va se passer.

Par "dé-popent" j'entends "disparaissent instantanément sans laisser de trace".


> Et dès que le lion est capable de faire des choix éthique, j'irais l'engueuler promis.

Ah non mais c'était pas un argument. C'est juste que je fais comme toi, je mets des images d'animaux morts juste pour le lol. Y a que toi qui pense que c'est un argument.

Quelqu'un qui ne pense pas que les animaux d'élevage peuvent dé-popent peut s'il le souhaite remplacer le bébé animal de ma première vidéo par un des bébés veaux dont tu as mis la photo. Mais ça n'est toujours pas un argument.

___

PROTOPLASME

[ce message a été édité par Gâterie le 30/11 à 15:04]

Onawa

30/11 (14:55)

avatar

nombre messages : 7362

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Bah il a déjà décidé que les forces cosmiques ont établi une ligne très claire entre le bien et le mal.

Je demande des sources moi. [:x]


___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Ranadal

30/11 (15:09)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Sylvius de Napline a écrit :


> C'est marrant que ton moteur soit la culpabilité plutôt que l'empathie. Mais ça ne justifie
> rien. La notion de responsabilité est elle même très subjective. Quelqu'un d'autre considérera
> que bien qu'il soit impossible de raisonner le lion, il est possible de l'éliminer.


Tout a fait, d'ailleurs y'a qu'a voir le premier commentaire de la vidéo. C'est un débat compliqué.
Le lion n'est pas capable de faire de choix moraux sur sa bouffe, il parait donc impensable d'attendre de lui qu'il remettent en question son régime alimentaire.
A partir de la comment on fait ? Est-ce qu'on intervient ? est-ce qu'on intervient pas ? Si on intervient c'est sur quelles bases morales ? jusqu'ou on va ? Quelles seront les conséquences de ces actions pour la nature et les autres animaux ?

Il y a aussi beaucoup de gens qui pense par défault que la nature c'est la nature, et qu'on a pas à y toucher ni à y réfléchir, jamais. ça leur parait tellement évident qu'ils vont faire des parrallèles fatalistes entre des prédateurs naturel et l'élevage.
Pourtant ça me parait loin d'être évident comme point de vue sur la nature.

Prenons l'exemple du bison qui se balade pépère attaqué par le lion : on intervient ou pas ? comment ?
Si c'est un bébé bison ou un bébé gazelle ?
Et si c'est un plus un bébé gazelle mais des bébés chats sauvages ?
Et si c'est plus des bébés chats sauvages mais des bébés chats domestiques appartenant à un humain qui les aime ?
Et si c'est un humain qui se baladait qui se fait attaqué ?
Et si c'est pas un humain qui se baladait mais un humains qui était la pour chasser des lion par plaisir ?
Et si c'est pas par plaisir mais que c'est une tribu qui n'a rien d'autre à manger ?
Et si c'est un bébé gazelle malade qui risque de contaminner et de tuer le lion ?
Et si cette contamination est causé par un virus nés de la polution humaine ?

C'est ultra compliqué comme question, et on a pas de réponse définitive il me semble. Par contre aucun des problématique sus-citées n'a de lien avec l'élevage.

Par contre, ma réponse courte au second degrés est censée mettre en évidence l'absurdité de comparer les choix moraux que nous on a à faire et ceux d'un lion, qui ne peut pas les faire.
D'ou le fait que l'excuse morale du "oui on peut se permettre de tuer des vaches parce que les lions dans la savane le font aussi" n'a aucun sens.


> Par suite, puisque l'homme a ce pouvoir, cette personne pourra considérer qu'il en a la responsabilité.
> N'importe comment, tu as une manière très particulière d'expédier les critiques. Comme si tu
> étais incapable de percevoir les différences fondamentales de point de vue.


Ben c'est à dire que, cf ci-dessus, cette critique me parait à coté de la plaque, et j'ai expliqué pourquoi déjà plusieurs fois. Du coup je suis pas sur que je l'ai expédiée, l'ayant déjà expliqué.

___

Je panse donc j'essuie.

Ranadal

30/11 (15:11)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Gâterie a écrit :

> Par "dé-popent" j'entends "disparaissent instantanément sans laisser de trace".



Et le fait que l'arrêt de l'élevage ne se fera jamais du jour au lendemain, tu as pas l'impression que ça rend ton argument totalement à coté de la plaque ?



Onawa a écrit :


> Bah il a déjà décidé que les forces cosmiques ont établi une ligne très claire entre
> le bien et le mal.
>
> Je demande des sources moi. [:x]



J'ai déjà expliqué la position morale, relativement simple, du véganisme.
Si t'es pas d'accord explique en quoi cela te parait moral de tuer des animaux pour le plaisir (plaisir gustatif pour l'élevage, plaisir spectable pour les corrida, plaisir de chasser, etc...)

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 30/11 à 15:15]

Sylvius de Napline

30/11 (15:17)

avatar

nombre messages : 4384

Membre

Ranadal a écrit :

> Le lion n'est pas capable de faire de choix moraux sur sa bouffe

Il va falloir expliciter, parce que c'est pas évident.

Ceci étant dit, ce n'était pas ma question. Si on ne parvient pas à empêcher les prédateurs de tuer leurs proies, la logique de minimisation de la souffrance voudrait qu'on mette fin à la vie de ces espèces sur terre.

Gâterie

30/11 (15:17)

avatar

nombre messages : 11358

Membre

Ranadal a écrit :

> Ben c'est à dire que, cf ci-dessus, cette critique me parait à coté de la plaque, et j'ai expliqué
> pourquoi déjà plusieurs fois. Du coup je suis pas sur que je l'ai expédiée, l'ayant déjà expliqué.

Le truc c'est que ton explication est à côté de la plaque, dans la mesure où tu n'es pas capable de faire le lien entre les propositions "on stoppe l'élevage" et "les animaux d'élevage se retrouvent dans la nature à se faire bouffer par des lions et à mourir dans leur vomi de maladies à la con".

Et oui, on a compris que 100 ans après avoir stoppé l'élevage il n'y a plus d'animaux d'élevage.

De même qu'on a compris que de toute façon tu avais pas grand chose à foutre d'arrêter l'élevage et que tu faisais juste un peu de rhétorique nulle.



Ranadal a écrit :

> Et le fait que l'arrêt de l'élevage ne se fera jamais du jour au lendemain, tu as pas l'impression
> que ça rend ton argument totalement à coté de la plaque ?

Pas vraiment.

Primo, je ne suis pas franchement convaincu qu'une vache ait besoin d'un éleveur pour se reproduire. Après, si par "minimiser l'exploitation animale", tu veux dire "j'ai aucun problème à ce qu'on interdise aux animaux de se reproduire lol", ok, tu as une solution. Mais je ne partage pas ton éthique, et à vrai dire, je la trouve même très très nulle, irresponsable et infantile. "détruisons des espèce, mais juste celle que moi j'ai décidé ! Pour les autres on verra après."

Secundo, ça se fera pas du jour au lendemain si tous les gens ne deviennent pas végan du jour au lendemain. Donc OK... Je vais me sacrifier, et rester non-végan pour éviter que trop de gens ne deviennent végan en même temps. J'espère que tu vois les efforts que je fais juste pour le bien-être animal. Et je conseille à tous les gens qui ne veulent pas devenir végan de faire de même. Ca te va comme compromis ?

> J'ai déjà expliqué la position morale, relativement simple, du véganisme.
> Si t'es pas d'accord explique en quoi cela te parait moral de tuer des animaux pour le plaisir
> (plaisir gustatif pour l'élevage, plaisir spectable pour les corrida, plaisir de chasser, etc...)

Bah du coup, je ne mange pas de la viande pour le plaisir, mais pour améliorer le bien-être animal.

___

PROTOPLASME

[ce message a été édité par Gâterie le 30/11 à 15:29]

Ranadal

30/11 (15:28)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Gâterie a écrit :


> Le truc c'est que ton explication est à côté de la plaque, dans la mesure où tu n'es pas capable
> de faire le lien entre les propositions "on stoppe l'élevage" et "les animaux
> d'élevage se retrouvent dans la nature à se faire bouffer par des lions et à mourir dans leur
> vomi de maladies à la con".



Ce qui serait une question pertinente si tout le monde arrêtait du jour au lendemain de manger des produits animaux. Ce qui ne sera pas le cas. Pourquoi se poser la question si elle n'est pas pertinente ?



Sylvius de Napline a écrit :

>
> Le lion n'est pas capable de faire de choix moraux sur sa bouffe

>
> Il va falloir expliciter, parce que c'est pas évident.


Expliciter quoi ? Pourquoi un lion ne fait pas de choix moraux sur son régime alimentaire ?

> Ceci étant dit, ce n'était pas ma question. Si on ne parvient pas à empêcher les prédateurs
> de tuer leurs proies, la logique de minimisation de la souffrance voudrait qu'on mette fin
> à la vie de ces espèces sur terre.


Comme j'ai essayé de l'expliqué sur le passage suivant, cette question n'apporte pas forcément de réponses aussi simples. Et même les études d'impacts des actions les plus minimes montrent qu'on ne peut absolument pas prévoir les impacts sur l'environnement d'actions comme celle-ci.
Tu peux quand même admettre que cette question est trop compliquée pour ne mériter qu'une réponse caricaturale et uni-dimensionnelle.

(et en plus, pour la plusieurs-ième fois, n'a aucun lien avec l'élevage.

___

Je panse donc j'essuie.

Gâterie

30/11 (15:30)

avatar

nombre messages : 11358

Membre

Ranadal a écrit :

> Ce qui serait une question pertinente si tout le monde arrêtait du jour au lendemain de manger
> des produits animaux. Ce qui ne sera pas le cas. Pourquoi se poser la question si elle n'est
> pas pertinente ?

cf mon edit dans le post au-dessus.

Et du coup, je suis non-végan pour améliorer le bien-être animal.


Ranadal a écrit :

> Comme j'ai essayé de l'expliqué sur le passage suivant, cette question n'apporte pas forcément
> de réponses aussi simples. Et même les études d'impacts des actions les plus minimes montrent
> qu'on ne peut absolument pas prévoir les impacts sur l'environnement d'actions comme celle-ci.
> Tu peux quand même admettre que cette question est trop compliquée pour ne mériter qu'une réponse
> caricaturale et uni-dimensionnelle.

lol.

La biomasse des lions est très, très largement inférieure à la biomasse des animaux d'élevage. Si ton argument de "on peut pas prévoir les effet" avait de la valeur, c'est nous qui devrions l'employer contre toi, pas l'inverse.

___

PROTOPLASME

[ce message a été édité par Gâterie le 30/11 à 15:33]

Sylvius de Napline

30/11 (15:38)

avatar

nombre messages : 4384

Membre

Ranadal a écrit :

> Expliciter quoi ? Pourquoi un lion ne fait pas de choix moraux sur son régime alimentaire ?

Ça dépend de ce que tu as voulu dire, donc c'est toi qui sait. Est-ce que pour toi le lion ne peut faire aucun choix moraux ? Ou est-ce le fait de lier un choix moral à l'alimentation qui pose un problème dans le cas du lion ?

Ranadal

30/11 (15:41)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Gâterie a écrit :

> Secundo, ça se fera pas du jour au lendemain si tous les gens ne deviennent pas végan du jour au lendemain. Donc OK... Je vais me sacrifier, et rester non-végan pour éviter que trop de gens ne deviennent végan en même temps.
> J'espère que tu vois les efforts que je fais juste pour le bien-être animal. Et je conseille à tous les gens qui ne veulent pas devenir végan de faire de même. Ca te va comme compromis ?


Est-ce que j'ai ton autorisation pour poster cette phrase ailleurs (genre sur reddit) avec la source ?

> La biomasse des lions est très, très largement inférieure à la biomasse des animaux d'élevage.
> Si ton argument de "on peut pas prévoir les effet" avait de la valeur, c'est nous
> qui devrions l'employer contre toi, pas l'inverse.


Lions, Loups, Ours, etc... Si leur biomasse reste très anecdotique par rapport aux animaux d'élevages, leur impacts est potentiellement énorme et encore mal-compris dans les environnements naturels (cf les réintroduction de prédateurs dans certains environnements naturel étudiés par des scientifiques). Il est en revanche très minime dans une ville forcément, parce qu'il n'y en a quasiment pas.

___

Je panse donc j'essuie.

Forum > Politique & Société > Véganisme et condition animale, seconde édition, avec piti sondage par curiosité.

1 | ... | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | ... | 68