pied gauche

 

Politique & Société

Poster Nouveau sujet Sujet bloqué

Forum > Politique & Société > Vous et la vaccination

1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | ... | 45

Gâterie

10/07 (10:44)

avatar

nombre messages : 11358

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :

OK, ça vaut le coup de se poser des questions sur le bien-fondé de la mesure. Comme s'ils s'étaient pas posé de questions avant de prendre la mesure avant des décider que l'heure n'était pas à convaincre mais à imposer.

Et donc, ça vaut le coup de répondre à ces question, ou ça vaut juste le coup de se les poser ? Et si ça vaut le coup d'y répondre, comment tu comptes y répondre ? Parce que je t'ai vu rejeter l'idée de lire la littérature scientifique, et visiblement l'idée de toi-même faire des études de médecine ou de pharmacie pour avoir les outils pour y répondre. Donc tu comptes y répondre comment ?

On pourrait imaginer des organismes totalement indépendant chargés de faire des recherches. On pourrait par exemple appeler ces organismes des universités ou des facultés. On pourrait imaginer de les détacher totalement des entreprises.

Ce serait sans doute génial. Si je me rappelle bien, tu es agriculteur ; tu en penserais quoi si des scientifiques qui n'ont jamais eu de contacts avec les agriculteurs venaient t'expliquer ton boulot et t'imposer de nouvelles normes en disant que ce que tu fais est mauvais pour telle ou telle raison ? Etrangement, je pense que tu n'apprécierais pas, et que tu préférerais avoir affaire à des scientifiques qui se sont aussi renseignés auprès des agriculteurs plutôt que juste faire leur recherche dans leur coin. Voir même à des scientifiques que tu peux aller voir pour leur demander de faire une étude sur un sujet qui te préoccupe.

Le fait d'avoir une recherche partiellement liée au monde de l'entreprise, c'est un choix que l'on a fait, et ce n'est pas un mauvais choix en soi. En particulier quand ces universités forment des gens dont certains iront ensuite en entreprise. Mais c'est un peu difficile ensuite de venir se plaindre que ces scientifiques ont des contacts avec les entreprises. Comme tu peux le voir, on est déjà dans un consensus centriste : on détache les chercheurs des entreprises mais quand même pas trop trop ; ça devrait te plaire.

Donc au final, tu proposes quoi ? Qu'on se pose des questions, et... Qu'on n'y réponde pas ? Fantastique, c'est plus ou moins le cas : on n'interdit à personne de se poser des questions, mais on leur impose de se vacciner en se fichant de la façon dont ils cherchent des réponses. Pose-toi donc des questions. C'est par l'émission d'une tonne d'idées dont la plupart n'ont pas vraiment de sens ou d'intérêt que la recherche avance. Si tu trouves une question suffisamment pertinente, des scientifiques l'étudieront - en collaboration avec les entreprises. En attendant, l'état (sur l'avis de ces scientifiques et en collaboration avec les entreprises) t'impose de te vacciner.

___

PROTOPLASME

Emile Loir

10/07 (11:04)

avatar

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :


Si le taux de 40% de personnes qui se méfient des vaccins commence à t'interpeller, et que tu te poses la question de savoir comment déconstruire ces 40% autrement qu'en leur disant que ce sont des ânes



Et dans ce sujet, tous les arguments pour redonner confiance aux vaccins ont été donnés. Tu veux quoi de plus?
Si les gens disent "Non vos études scientifiques j'y crois pas", qu'est-ce que tu veux faire?

Tu as indiqué un peu plus haut "On pourrait peut-être montrer un modèle de propagation d'une pandémie", si je ne me trompe pas.
Mais qui va créer ce modèle? Les mêmes scientifiques qui ont fait les études montrant que les vaccins sont globalement très bénéfiques, ou Jean-Jacques le technicien de surface chez Carrefour? [3)].

Parce que mine de rien, faut le rappeler. On n'est pas dans une situation où y a des gros blocs d'experts qui disent de se méfier des vaccins (contrairement aux OGM, par exemple, où il y a des avis divergents). C'est quelques théoriciens du complot mal informés (le lien que t'as donné plus haut avec le type qui disait "Ouiiii le mercure toussa toussa" en est l'illustration parfaite) qui ont lancé que les vaccins c'était le mal.

Megalion

10/07 (11:18)

avatar

nombre messages : 3214

Membre

Ce qui est amusant est son discours actuel alors qu'il y a même pas 3 mois ils se payait la tête des électeurs FN/UMP/LREM pour leur choix de vote...

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

Nørd Ike

10/07 (12:11)

avatar

Membre

Il n'y a rien à faire vu la logique à laquelle nous devons faire face aujourd'hui pour ce type d'individu. Toute argumentation avec une personne de ce genre se soldera par un effet backfire comme on est en train de le constater depuis quelques pages, si ce n'est depuis le début.

J'ai pas envie de devoir discuter encore avec quelqu'un qui sort les mécaniques des théories du complot. J'ai déjà bossé dessus, je bosse dessus régulièrement pour déconstruire, voir débunker des propos aka je ne suis pas venu là pour souffrir ok ?
Je n'ai pas envie de tourner en rond concernant les capacités cognitives des populations, les mauvais arguments à re-re-re-re-débunkés. Je pense avoir tout donné de manière suffisante sur les pages de ce topic pour que chacun puisse se faire un avis argumenté et sourcé : sur le discours anti-vax et sur les arguments qui n'en sont pas, sur la vaccination, ses enjeux, ses intérêts, sur la question de l'immunité, le discours évolutionniste, etc.
Un entretien épistémique ne fonctionnerait que s'il y avait une remise en question de l'individu. Là c'est mort. Je n'ai pas plus envie que cela de réaliser une parade nuptiale à une râpe à fromage, vous comprendrez aisément pourquoi.

A partir du moment où quelqu'un te sort qu'il ne prend que les sources qui l'intéresse, je crois qu'il y a un problème quelque part. Et ce problème n'est pas social.
[0)]

Je pense avoir donné suffisamment de mon énergie et de mon temps, je laisse les autres s'amuser avec le jouet s'ils en ont envie. [:D]


___

Dans ce monde de loups, j'ai préféré être un renard...
Notions d'Histoire, un site qu'il est bien.
"Tu peux lui faire comprendre que ça t'emmerde diplomatiquement ?
Sans lui casser un bokken sur la tronche hein !"
Meleny [§p] : "Mais t'es calé dans plein de domaines en fait toi [:o]"

Fangs

10/07 (12:38)

avatar

nombre messages : 186

Citoyen

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Monte-Oktavio

Ranadal a écrit :

> Ben disons que les accidents dus à l'alcool sont plus fréquents pour l'instant mais plus individuels,
> avec une responsabilité plus directe.
> Dans le cas des vaccins, si tu fais partis des gens qui ne se vaccinent pas, tu va donc être
> responsable à égalité avec les quelques pourcents de la population qui ne se vaccinent pas
> de potentielles épidémies de rougeole ou de méningite. C'est pas du tout un risque fantaisiste,
> c'est un risque très réel, qui s'est déjà produit avec de nouvelles épidémies de maladies qui
> auraient du disparaître si tout le monde s'étaient fait vacciner.

Mais le but du vaccin c'est pas justement de t'immuniser à la maladie ?
Si quelqu'un n'est pas vacciné il peut la contracter, mais le type vacciné il devrait en être protégé même si qqn d'autre la chope non ?

Emile Loir

10/07 (12:52)

avatar

Membre

On a déjà répondu à ça, vers la page 4.
Je copie-colle une partie de mon message :

"Une personne vaccinée ne tombe pas malade, mais en fait mieux que ça, vu que son système immunitaire est efficace, elle attaque les corps pathogènes. Ce qui fait qu'elle a donc un nombre de corps pathogènes faibles, ce qui diminue le risque de propagation de la maladie.

Si une majorité des gens sont vaccinés, la maladie disparaît progressivement vu qu'elle est tuée par tout le monde.
Elle ne peut pas disparaître totalement (parce que ça évolue ces petites bêtes-là), mais on peut faire disparaître les épidémies (vu que le peu qui reste n'est pas suffisant pour causer des maladies).

Accessoirement certaines personnes ne peuvent pas être vaccinées (parce que trop jeunes/trop vieux, allergiques à un élément du vaccin, que sais-je encore?). Ce sont ces personnes qui bénéficient de l'"immunité grégaire". Vu que personne n'est malade autour d'eux (car vaccinés) et que ces personnes non-malades ont en plus un nombre faible d'éléments pathogènes, ils ne tombent pas malades."


De plus, certaines personnes ne répondent pas au vaccin (ça a été dit un peu plus haut par je ne sais plus qui), et déclarent la maladie malgré la vaccination.
Du coup, la vaccination des autres les protège.

[ce message a été édité par Emile Loir le 10/07 à 12:52]

Fangs

10/07 (13:04)

avatar

nombre messages : 186

Citoyen

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Monte-Oktavio

Ah désolé ! Je me suis arrêté à la page 3 [:D]

Donc tant que je suis vacciné contre la maladie X, je peux pas être atteint par la maladie X.
Ca me rassure :)

Dommage pour ceux qui peuvent pas se vacciner... J'espère qu'il y en a pas trop sinon ils deviendraient dangereux pour eux-mêmes (immunité grégaire comme tu dis).

Rexmeralda [=)]

10/07 (13:06)

avatar

Régulatrice

J'ai lu le sujet en diagonale. Bon, sur le principe, je déteste l'idée que l'Etat impose un vaccin. C'est à chacun de décider soi-même, pour soi. Pour certains, il peut être dans leurs convictions (religieuses / morales / whatever) de ne pas se vacciner, et c'est un choix qu'il est absolument nécessaire de respecter en vertu de la liberté de conscience et de religion.
Pour que cette liberté puisse être enfreinte, au point d'imposer une vaccination à toute la population, il faut que la question de santé publique soit d'une urgence et d'une gravité toute particulière, il faut que la question de santé publique le nécessite absolument. Ce n'est clairement pas une décision pouvant être prise à la légère.

___

[=)] Reine des Gitans [=)] - Pôle Modération
Fille naturelle de Georgia et de Q
"Rester en colère, c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un ; c'est vous qui vous brûlez." -- Panddha

Onawa

10/07 (13:29)

avatar

nombre messages : 7363

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Rex [:B] Ruthor a écrit :

Le problème avec une réflexion FREEDOM ÜBER ALLES c'est qu'on n'éradique pas une maladie si le taux de vaccination reste insuffisant. Je comprends parfaitement le point de vue selon lequel chacun est responsable de sa santé, mais la santé publique est aussi un enjeu collectif.

Exemple de l'INPES :

"Alors que l’on espérait pouvoir éliminer la rougeole en France (moins de 50 cas déclarés par an en 2006 et 2007), une résurgence importante de la maladie a été observée entre 2008 et 2014, avec plus de 23 300 cas de rougeole déclarés (dont près de 15 000 cas pour la seule année 2011). Près de 1 500 cas ont présenté des complications pulmonaires ayant justifié l’hospitalisation, 34 une complication neurologique et 10 personnes sont décédées. Après une baisse du nombre de cas en 2016, plusieurs foyers de rougeole ont repris en 2016."

(La dernière phrase est bizarre cela dit. [:x])

Il faut que la question de santé publique soit d'une urgence et d'une gravité toute particulière, il faut que la question de santé publique le nécessite absolument


Ce principe entre en contradiction avec tes premières phrases. Dans l'hypothèse ou tout le monde refuse de se vacciner, ça n'est pas plus une question de santé publique qu'avant, la maladie n'est pas plus dangereuse ou plus contagieuse qu'avant, ni son taux de mortalité. Pourquoi tu voudrais obliger les gens à se vacciner alors qu'une majorité refuse, et laisser le choix aux gens si une majorité pense que c'est une bonne idée (ce qui est le cas aujourd'hui) ? [[(]

___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Gâterie

10/07 (13:42)

avatar

nombre messages : 11358

Membre

Rex [:B] Ruthor a écrit :

> J'ai lu le sujet en diagonale. Bon, sur le principe, je déteste l'idée que l'Etat impose un
> vaccin. C'est à chacun de décider soi-même, pour soi.

En ne te vaccinant pas (alors que tu peux le faire), tu mets en danger des gens qui ne peuvent pas se vacciner. Donc non, ce n'est pas une décision que tu prends "pour toi-même, pour toi". De la même façon que tu n'as pas le droit de décider de rouler à 160 km/h en ville.

Et restreindre les libertés de chacun n'est jamais une décision à prendre à la légère, quel que soit le sujet - mais apparemment, ça gêne moins le français moyen qu'on interdise à des femmes de porter un burkini que l'on lui interdise d'être vecteur de maladies.

___

PROTOPLASME
Poster Nouveau sujet Sujet bloqué

Forum > Politique & Société > Vous et la vaccination

1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | ... | 45