pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Véganisme et condition animale, seconde édition, avec piti sondage par curiosité.

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | ... | 23

Sondage : Comment vous positionnez vous sur le végétarisme/véganisme ? (1 choix possible)
9 (11%)
0 (0%)
14 (18%)
11 (14%)
3 (4%)
40 (51%)
2 (3%)
(vous devez être identifié pour pouvoir voter)

Ranadal

07/11 (16:36)

avatar

nombre messages : 695

Membre

(J'espère avoir été assez exhaustif dans les réponse du sondage :D)

Bonjour POL/SOC !

Il s'est écoulé pas mal de temps depuis le dernier débat sur le sujet (et ce dernier était un peu parti en sucettes avec 20 pages de débat pour savoir si oui ou non les plantes peuvent souffrir) et le sujet a pas mal évolué socialement :

- Le nombre de végétariens et de végans augmantent très vite.
- Le nombre de restaurants proposant des options végé (voir des restaurants 100% végé/végans) explose.
- Le marchés des simili-carnés augmantent aussi beaucoup (et d'après les études de marchés l'augmentation va s'accentuer sur les prochaines années)
- Les médias en parlent de plus en plus, et les vidéos du style L214, (qui commençaient juste à faire un peu de bruit à l'époque du premier débat sur kraland), font maintenant le tour du web, des infos (même les 20h), des journaux,...

(deux sources au hasard : et là (anglophone) et là (anglophone))

je voulais faire un petit sondage et ouvrir une petite discussion pour prendre la température sur Pol/Soc, savoir si les avis avaient évolués depuis le premier débat, comment vous voyez les évolutions de ces dernières années, si vous en entendez aussi beaucoup parler, vos divers avis,...

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 07/11 à 16:48]
.

07/11 (16:56)

nombre messages : 1

Visiteur

Ranadal a écrit :

La question serait surtout avec ou sans complémentation B12 ?

Onawa

07/11 (17:04)

avatar

nombre messages : 7247

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Non non mon avis n'a pas évolué.

Mais c'est une tentative de débat ou c'est juste un sondage ? Parce que si tu n'ajoutes pas de l'eau au moulin on va encore reparler de la plante verte à mamie. [:x]


___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Ranadal

07/11 (17:21)

avatar

nombre messages : 695

Membre

. a écrit :


> La question serait surtout avec ou sans complémentation B12 ?


Je comprends pas trop le sens de la question, serait-il possible que tu developpes ?



Onawa a écrit :

> Non non mon avis n'a pas évolué.
>
> Mais c'est une tentative de débat ou c'est juste un sondage ? Parce que si tu n'ajoutes pas
> de l'eau au moulin on va encore reparler de la plante verte à mamie. [:x]


Sondage et discussion, je suis curieux de savoir comment ça se passe sur polsoc la dessus et disons que j'ai du temps au taff la, donc je peux discuter ou répondre à des trucs.

Après si le débat pol/soc sur le sujet est toujours bloqué à "mais le véganisme c'est nul parce que les plantes ont des émotions aussi !!§§" j'aurais la flemme de répondre, le thread va mourrir et c'est pas bien grave ! =)

___

Je panse donc j'essuie.

Jean-Jaques Sticule

07/11 (17:34)

avatar

nombre messages : 11080

Président

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Je proteste contre ce sondage, perso j’essaie de diminuer un peu ma consommation de viande mais je trouve normal de tuer des animaux pour les manger, c'est l'impact environnemental de l'élevage qui me préoccupe bien plus que la dimension morale de la souffrance animale.

Parce que bon, si on arrête l'élevage et qu'on relâche tout ce beau monde dans la nature, on va se retrouver avec de nouvelles espèces invasives (comme les sangliers actuellement) ou de nouvelles proies pour les prédateurs ce qui ne garanti pas forcement moins de souffrances aux animaux.

Et aillant des grands-parents et un oncle éleveurs (80 vaches laitières + quelques volailles et lapins pour la consommation personnelle) j'ai déjà vu des poules, lapins et même des cochons se faire zigouiller avant de les avoir dans l'assiette quelques heures plus tard, ça ne m'a jamais coupé l’appétit. Certes ça n'a pas grand chose à voir avec les conditions d'abattage à la chaine dans les abattoirs ni avec les conditions d'élevages industrielles dans lesquels il y a évidemment de gros progrès à faire.

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule

Ranadal

07/11 (17:42)

avatar

nombre messages : 695

Membre

Jean-Jaques Sticule a écrit :

> Je proteste contre ce sondage, perso j’essaie de diminuer un peu ma consommation de viande
> mais je trouve normal de tuer des animaux pour les manger, c'est l'impact environnemental de
> l'élevage qui me préoccupe bien plus que la dimension morale de la souffrance animale.


Je crois que je peux plus modifier le sondage pour ajouter une option, désolé !


> Parce que bon, si on arrête l'élevage et qu'on relâche tout ce beau monde dans la nature, on
> va se retrouver avec de nouvelles espèces invasives (comme les sangliers actuellement) ou de
> nouvelles proies pour les prédateurs ce qui ne garanti pas forcement moins de souffrances aux
> animaux.


Ce ne serait le cas seulement et seulement si tout le monde devenait vegan du jour au lendemain.
Ce qui va plus réalistiquement se passer, c'est que la consommation va se réduire petit à petit et la production aussi, y'aura simplement de moins en moins d'animaux d'élevages (parce que moins d'insémination pour réduire la production), jusqu'à ce qu'il y en ai plus du tout.

> Et aillant des grands-parents et un oncle éleveurs (80 vaches laitières + quelques volailles
> et lapins pour la consommation personnelle) j'ai déjà vu des poules, lapins et même des cochons
> se faire zigouiller avant de les avoir dans l'assiette quelques heures plus tard, ça ne m'a
> jamais coupé l’appétit. Certes ça n'a pas grand chose à voir avec les conditions d'abattage
> à la chaine dans les abattoirs ni avec les conditions d'élevages industrielles dans lesquels
> il y a évidemment de gros progrès à faire.


Question par curiosité : il fait comment pour tuer tous les veaux et les vaches qui ne produisent plus ? il ne les amène pas à l'abattoir ?

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 07/11 à 17:43]

Sylvius de Napline

07/11 (18:07)

avatar

nombre messages : 4367

Membre

Puisque tu ressors le sujet, il y aune vidéo récente de Science étonnante sur la conscience qui m'y a fait repenser. Il s'agit bien de conscience et non de sentience, mais je trouve que la vidéo illustre assez bien le problème qu'on a à lier des résultats scientifiques à leurs interprétations possibles. Je te reprochais alors de dépasser les conclusions des résultats scientifiques avec ton interprétation de ceux-ci.

Megalion

07/11 (18:15)

avatar

nombre messages : 3143

Membre

J'ignore si les plantes souffrent, mais la Suisse à décrété qu'elles avaient une dignité. Histoire de reprendre le débat ou il s’était arrêté. [:D]

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

Ranadal

07/11 (18:20)

avatar

nombre messages : 695

Membre

Sylvius de Napline a écrit :

> Puisque tu ressors le sujet, il y aune vidéo récente de Science
> étonnante sur la conscience
qui m'y a fait repenser. Il s'agit bien de conscience et
> non de sentience, mais je trouve que la vidéo illustre assez bien le problème qu'on a à lier
> des résultats scientifiques à leurs interprétations possibles. Je te reprochais alors de dépasser
> les conclusions des résultats scientifiques avec ton interprétation de ceux-ci.


Je l'ai vu, mais c'est justement parce qu'ils parlent de conscience que ça dérive sur des théories philosophiques.
Garder le débat sur la sentience permettait de garder JUSTEMENT le débat dans le terrain de la science, puisque la question devient : est-ce que le machin biologique que l'on étudie a de quoi ressentir des trucs, et si oui, peut-on l'étudier pour mieux le comprendre. Quand on étudie un chien sous cet angle la, on constate bien que oui, il a tout ce qu'il faut, pour ressentir des émotions ou de la douleur. On le constate neurologiquement, ça se reflète au niveau comportemental et mémorisation, et ça fait sens du point de vu évolutif. Est-ce qu'il en fait la même expérience subjective que nous, et a quel point ? C'est à dire est-ce qu'il a cette même faculté de conscience que nous, conscience étant cette sensation instinctive et cette expérience personnelle que l'on fait de notre "nous" mental et que l'on ne peut pas définir et mettre en évidence scientifiquement pour l'instant ? on ne peut pas savoir. Ce qu'on peut savoir, c'est qu'une carrotte ou un caillou n'a rien du tout pour le faire, donc la question est réglée.
Mais la on retombe exactement sur le même débat, et j'ai l'impression que l'on va encore pas être d'accord [:D]

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 07/11 à 18:20]

Onawa

07/11 (18:20)

avatar

nombre messages : 7247

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Jean-Jaques Sticule a écrit :


Jean-Jacques.

C'est pas parce qu'on cesse d'élever des animaux qu'on les relâche comme ça dans la nature. Si transition il devait y avoir, elle serait progressive. Tu crois vraiment qu'une fucking vache à lait a la moindre chance de survie sans l'intervention humaine ? [:x]

En vérité, de nombreuses espèces disparaîtraient tout simplement. Espèces que nous avons de toutes façons crées dans un but spécifique. Ca me fait ni chaud ni froid, c'est pas comme si elles participaient à une quelconque "diversité" de la vie "sauvage". Au pire les gens adopteront des cochons en animal de compagnie.

En fait, à la lecture des arguments veganistes, un monde sans exploitation animale est techniquement possible. La filière de l'élevage va sombrer, au profit d'autres métiers, bref, il n'y a pas vraiment d'impossibilité technique.

Je suis partisan d'une réduction de la consommation carnée pour les pays qui en consomment largement trop (comme la France). Je ne suis pas partisan d'une disparition de tout un pan de notre alimentation. Si les générations nouvelles se sentent de ne pas manger de viande c'est très bien pour elles au demeurant. N'empêchons pas une tendance de se développer. Qu'elle ne nous empêche juste pas de manger comme bon nous semble.

Il semble y avoir deux angles pour débattre de l'alimentation vegan, ou en tout cas ce sont les deux principaux axes d'argumentation :

Côté écolo : Nourrir tous ces bovins consomment énormément de nourriture
Côté moral : On tue/exploite un être vivant ayant un degré de conscience élaboré

Voilà ce qui m'empêche d'adhérer à la cause veganiste.

Se priver toujours plus pour continuer d'exister en masse, voire d'accroître encore la quantité d'humains sur terre. On nous bassine à nous signaler qu'il faut 15 000 litres d'eau pour obtenir un kilo de viande, mais jamais on se demande combien de litres d'eau ça consomme d'élever un vegan en premier lieu, et de l'envoyer surfer sur le web pour répandre sa bonne parole. Les premières sources de pollution ne sont mêmes pas le mode d'alimentation de l'humain. Les transports en premier lieu sont une source de pollution largement plus élevée, et même l'alimentation vegane n'y coupe pas avec les produits importés.

A ce titre je me demande s'il serait possible d'être à la fois vegan et de ne consommer que des produits cultivés au niveau régional.

On peut commencer par les priorités, et se modérer dans de très nombreux domaines avant de räjquit la viande au niveau mondial et espérer que ça suffira. [:x]

La souffrance animale peut être gérée, devrait être gérée avec des moyens que l'abattage intensif ne permet visiblement pas. On pourrait signaler que les vidéos des associations visent les établissements les plus scandaleux mais manifestement c'est le mode d'abattage même qu'il faut remettre en cause. Passé le débat sur la souffrance demeure le débat sur la simple mise à mort. Instant inéluctable, j'ai du mal à voir l'indicible dilemme moral entre une mort procurée par un homme, ou par un aléa climatique/microbien/physique.


___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Forum > Politique & Société > Véganisme et condition animale, seconde édition, avec piti sondage par curiosité.

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | ... | 23