pied gauche

 

Histoire

Forum > Histoire > Parce qu'il ne peut qu'en rester qu'un§§

Sondage : Parce que y aura pas de célébration égalitaire, pour vous lequel devrait surplanter l'autre ? :v (1 choix possible)
 
 
 
 
(vous devez être identifié pour pouvoir voter)
(vous ne pouvez pas voir les résultats tant que vous n'avez pas voté)

Iska

25/03 (19:08)

avatar

nombre messages : 1614

Ministre de la Guerre

Kraland

Domicile : Krakov



Hasard de calendrier !
Le truc Napoléon et les 150 ans de la commune s'entrechoquent violemment sur le ring médiatique de la Fronce !

L'un aura son parc d'attraction, alors que l'autre rien.

Du coup. [8)]
Votre cœur, il balance vers quoi ?

Oui, ça fait court, mais faut bien introduire un sujet. [:=]

Onawa

06/04 (15:41)

avatar

nombre messages : 8457

Citoyenne

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Bottine

Comment ça ?

Je veux dire, la commune et Napoléon c'est quand même des événements qui s'étendent sur plus d'un jour, plus d'une semaine, et même plus d'un mois.

Spartakus Louverture

06/04 (23:36)

avatar

nombre messages : 14548

Citoyen

Empire Brun

Domicile : Portail de l'Enfer

Sur le long terme la commune a apporté autant si ce n'est plus à la France que Napoléon.

Parce que bon Napoléon était tellement une bille en diplomatie qu'il a réussi à se mettre toutes l'europe à dos, y compris ses alliés espagnols et du coup perdre tout les gain territoriaux acquis par son génie militaire, la Louisiane en prime ce qui n'est pas un petit morceau en fait on doit pas être loin de la plus grosse perte territoriale de l'histoire de france, au final on n'a guère que le code civil comme héritage de Napoléon pas sur que ça compense la perte territoriale et le nombres de soldats morts pour la patrie...

Alors que la commune a inspiré quelques trucs sympas qui sont devenu assez impactant dans nos vie courantes comme l'éducation laïque, gratuite et obligatoire qui ont ensuite été reprise par la IIIéme république.

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule, Charles III de Bordelot Evangelius, Oøok?!?, Spartakus Louverture

[ce message a été édité par Spartakus Louverture le 06/04 à 23:41]

Didier Laustraline

07/04 (15:08)

avatar

Citoyen

Kraland

Domicile : Quartier Suprême

Spartakus Louverture a écrit :

> Alors que la commune a inspiré quelques trucs sympas qui sont devenu assez impactant dans nos
> vie courantes comme l'éducation laïque, gratuite et obligatoire qui ont ensuite été reprise
> par la IIIéme république.


Euh...
Il n'y a pas fallu attendre la Commune pour que l'idée d'une instruction laïque, gratuite et obligatoire germe dans les esprits.
Au hasard, le programme de Belleville (1869)..

Et pour ce qui est l'héritage de Napoléon. Son plus gros héritage reste notre République. Les institutions de la Ve sont par essence Bonapartiste.[:,]

[ce message a été édité par Didier Laustraline le 07/04 à 15:13]

Daska

07/04 (17:46)

avatar

nombre messages : 7070

Membre

Le plus gros héritage de Napoléon reste, selon ceux pour qui l'Histoire n'est qu'un concours de kikitoudur, la période où la France avait le plus gros kikitoudur.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !

Iska

07/04 (20:12)

avatar

nombre messages : 1614

Ministre de la Guerre

Kraland

Domicile : Krakov

Onawa a écrit :
> Je veux dire, la commune et Napoléon c'est quand même des événements qui s'étendent sur plus
> d'un jour, plus d'une semaine, et même plus d'un mois.[/purple]

Han comment ça cherche dès le début à détruire mon bô sujet. [co]
Enfin oui, d'accord c'était pour le putaclick, tsss...

Mais on a quand même deux events, qui ne font souvent pas l'unanimité.
Que c'est aussi deux façons de raconter l'histoire, celle à travers d'un individu et celle plus "collective".
Et que à coté, on a un gouvernement qui décrit un manque cruel de figure héroïque dans notre société.

Puis est ce que l'on devrait vraiment traiter la Commune et napoléon sur le même pied d'égalité ?
Est ce que ce sera vraiment le cas ?

Didier Laustraline a écrit :
> Il n'y a pas fallu attendre la Commune pour que l'idée d'une instruction laïque, gratuite et
> obligatoire germe dans les esprits.
> Au hasard, le programme de Belleville (1869)..

Y a quand même une grosse différence entre penser la chose et la mettre en pratique, hein. :v

[ce message a été édité par Iska le 07/04 à 20:13]

Spartakus Louverture

08/04 (08:09)

avatar

nombre messages : 14548

Citoyen

Empire Brun

Domicile : Portail de l'Enfer

Daska a écrit :

> Le plus gros héritage de Napoléon reste, selon ceux pour qui l'Histoire n'est qu'un concours
> de kikitoudur, la période où la France avait le plus gros kikitoudur.

Ben même comme ça, bâtir un empire ça demande aussi de la diplomatie, ça sert à rien de rouler sur tout le monde si c'est pour qu'au final le pays ait perdu plus de territoire qu'il n'en a gagner...
Si Napoléon avait un peu dégonflé son ego et un peu plus écouté Talleyrand là la France aurait vraiment gagné le concours de zizi.
En fait Napoléon c'est un peu le Pyrrhus français, il a gagné plein de batailles mais ça n'a servi à rien.

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule, Charles III de Bordelot Evangelius, Oøok?!?, Spartakus Louverture

Mirka Von Mysti

08/04 (21:59)

avatar

nombre messages : 3902

Générale Brigades de Toiletteurs Canin

Empire Brun

Domicile : Greffe

Didier Laustraline a écrit :

Pour l'idée d'une instruction laïque, gratuite et obligatoire, il me semble qu'elle avait germé dans les esprits bien avant, sous la Convention (1793, voir Lepeletier de Saint-Fargeau). Quant à la question posée ici, pour moi c'est indéniablement vers la Commune que je balance. J'ai du mal à penser qu'une République puisse rendre hommage à son premier fossoyeur.

Satori[*n]9960

09/04 (15:31)

avatar

nombre messages : 9690

Membre

Iska a écrit :

> Que c'est aussi deux façons de raconter l'histoire, celle à travers d'un individu et celle
> plus "collective".


Tu veux dire que d'un coté, on a l'histoire vue par un coté "Matérialisme historique", où la lutte des classes qui est sensiblement un des sujets de la commune de Paris est au cœur de l’évènement historique (bref, une vision de gauche, voir communiste de l'histoire), et que de l'autre, on a l'histoire vue sous le prisme du roman national, couplé à celle du mythe de l'homme providentiel, nous expliquant à quel point tout est dû à Napoléon, héros et incarnation de la révolution et de la république (et donc, par extension, une vision de droite de l'histoire) ?

Mhhh...

> Puis est ce que l'on devrait vraiment traiter la Commune et napoléon sur le même pied d'égalité ?

Tout dépend la philosophie de l'histoire que tu veux utiliser, et de la dialectique associé.

Si tu pars d'une histoire casuistique : cause, donc effet. Effet donc cause. L'empire romain s'effondre à cause des barbares, c'est donc que les barbares voulaient que l'empire romain s'effondre. Alors tu peux tout à fait mettre les 2 sur le même pied d'égalité, ce ne sont que des "évènements".
Mais tu peux très bien décider de te lancer sur d'autres formes d'argumentaires, et d'autres causes aux évènements, pour dire que c'est uniquement les pressions géographiques qui sont les causes de la colonisation des amériques et en faire un bouquin (et indirectement en faire une oeuvre raciste mais c'est un détail)

La finalité, c'est que, comme tout, l'histoire est politique, et que la façon dont tu va choisir les évènements qui vont t'intéresser, et la façon que tu vas avoir de les présenter sont intimement lié à la politique.

___

The seagull / wonder if she is sad / left alone without being touched / by the blue of the sky / or the blue of the sea.

Iska

Hier (21:57)

avatar

nombre messages : 1614

Ministre de la Guerre

Kraland

Domicile : Krakov

Satori[*n]9960 a écrit :
> La finalité, c'est que, comme tout, l'histoire est politique, et que la façon dont tu va choisir
> les évènements qui vont t'intéresser, et la façon que tu vas avoir de les présenter sont intimement
> lié à la politique.

Oui. [:o]
Mais du coup étant donné le contexte, on peut penser que le gouv va tirer la couverture dans un sens nan ?

Forum > Histoire > Parce qu'il ne peut qu'en rester qu'un§§