pied gauche

 

Sciences

Forum > Sciences > Nanoparticules ?

Draziel

14/09 (20:50)

avatar

nombre messages : 2180

Membre

Salut les copaings ! Une question me turlupine, et je me suis dit: "quelle magnifique occasion de ressusciter temporairement le forum science sur kraland!"
Après avoir vu une vidéo à la con d'un gars dans un quelconque comité politique, affirmer que les vaccins contiennent des nanoparticules d'aluminium, et qu'on n'a pas de recul sur les nanoparticules, qu'elles peuvent passer la barrière hémato encéphalique, etc... un truc m'a sauté aux neurones... (bon je pourrai lacher la question tout de suite, mais histoire de ne pas rez le forum pour 3 pauvres lignes, je vais développer...)

Selon wikipédia "Une nanoparticule est selon la norme ISO TS/27687 un nano-objet dont les trois dimensions sont à l'échelle nanométrique, c'est-à-dire une particule dont le diamètre nominal est inférieur à 100 nm environ."

Dans les vaccins, ce sont en fait des sels d'aluminium ((hydroxyde d'aluminium, phosphate d’aluminium, et sulfate d'aluminium, selon les compositions), à priori, ces sels sont solubles dans l'eau.

D'où ma question (enfin !): peut on appeler nanoparticule quelque chose qui est dissout dans de l'eau ? Parce qu'à priori, quand c'est dissout, les molécules se séparent les unes des autres, donc individuellement chaque molécule répond bien à la définition d'une nanoparticule, mais en même temps on ne peut plus vraiment considérer ça comme un nano-objet, puisque l'objet englobe aussi l'eau autour... Et du coup si c'est bien une nanoparticule, alors il en existe des tas à l'état naturel (tout ce qui est dissous en fait), enfin voila, mvoyez le dilemme auquel je fais face...[:p]

Megalion

17/09 (10:28)

avatar

nombre messages : 3713

Membre

Draziel a écrit :

Désolé pour la réponse tardive, c'est rare qu'on passe dans le coin. [:D]

> peut on appeler nanoparticule quelque chose qui est dissout dans de l'eau ?

Oui.

> Et du coup si c'est bien une nanoparticule, alors il en existe des tas à l'état naturel (tout ce qui est dissous en fait), enfin voila, mvoyez le dilemme auquel je fais face...[:p]

De fait. "Nanoparticule", c'est un terme qui fait surtout peur à ceux qui ne comprennent pas ce que c'est. Certaines molécules dissoutes ne rentrent cependant pas dans cette catégorie (comme l'amidon) parce que ce sont de grandes molécules. Ma théorie c'est que sans le "nanoparticule", quand on dit à quelqu'un qu'il y a de l'aluminium dans les vaccins, sa réponse sera "Ah." Du coup ça marche beaucoup moins pour faire peur.

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 17/09 à 10:30]

Draziel

17/09 (10:59)

avatar

nombre messages : 2180

Membre

Megalion a écrit :


Merci de la réponse ! Je croyais que la question elle allait être vite répondu. :p

" De fait. "Nanoparticule", c'est un terme qui fait surtout peur à ceux qui ne comprennent pas ce que c'est"
==> Comme beaucoup de choses ! Dans le cas des nanoparticules, on entend surtout dire que vu l'échelle à laquelle elles agissent, elles ont des propriétés radicalement différentes de ce qu'on connait, ce qui est intéressant mais peut être dangereux quand on manque de données.... avec le sous entendu "les nanoparticules sont crées par l'homme"... Mais au final, ça se révèle quelque chose de courant dans la nature si je comprend bien, donc on a déjà tout un tas de données sur elles !


"Ma théorie c'est que sans le "nanoparticule", > quand on dit à quelqu'un qu'il y a de l'aluminium dans les vaccins, sa réponse sera "Ah." Du coup ça marche beaucoup moins pour faire peur."
==> Ah là je n'en suis pas sur, étant entouré d'antivax, le seul mot d'aluminium leur fait peur, sans parler de nanoparticules !

Liz Euse

17/09 (11:14)

avatar

Inspectrice Écologique

Paradigme Vert

Domicile : Gynerak

Draziel a écrit :

si je comprend bien, donc on a déjà tout un tas de données sur elles !


Dans le cadre de l'aluminium dans le vaccin le problème est la différence entre le fait d'avaler de l'aluminium (qu'on absorbe en quantité bien supérieure à ce qu'il y a dans les vaccins) et le fait de se le faire injecter en sous-cutané. Certains pensent que l'aluminium n'est pas aussi bien évacué, et qu'une dose faible d'aluminium pourrait avoir des conséquences négatives. Cela-dit, de ce que je sais, il n'y a qu'une suspicion de relation entre l'aluminium dans les vaccins et la "Myofasciite à Macrophages".

Megalion

17/09 (11:42)

avatar

nombre messages : 3713

Membre

Draziel a écrit :

> ce qui est intéressant mais peut être dangereux quand on manque de données....
> Mais au final, ça se révèle quelque chose de courant dans la nature si je comprend bien, donc on a déjà tout un tas de données sur elles !

Même en mettant de coté les sources naturelles d'aluminium ionique, il est utilisé depuis maintenant plus de 40ans dans les vaccins, donc les données existent peu importe ce qu'on cible.

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

Forum > Sciences > Nanoparticules ?