pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Je suis un homme et j'ai honte

1 | 2 | 3

Hanskaa Elrael Van Meegeren

23/03 (23:00)

avatar

Citoyenne

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Confluence

[=o] Je suis un homme et j'ai honte de mes compères.

Traiter notre âme soeur de la sorte, liée à cette connotation : "objet", ou "objet sexuel"

- féminicide
- metoo, balance ton porc
- je ne suis pas ta .... je suis journaliste. (bravo à canal+ d'avoir accepter et diffuser ce doc fort)
- la place des femmes dans ce monde de pouvoir.
- la place visuelle des femmes dans les médias (image qui reflète la pensée de la société ?)


Quand je perçois ces "maladresses" du quotidien, de ceux "haut dessus" (bien au-dessous de tout humanité) démontrant ce genre de clivage, dans le domaine professionnel, je me dis que le sommet à gravir porte encore, bien tant de marches à monter.

Veuillez accepter mesdames ces quelques mots de pardons et mon soutien.


Cela ne changera pas grand chose, mais si ensemble, on fait remarquer au quotidien les limites aux personnes concernées, on fera peut-être avancer la situation. (l'échange social et l'éducation)


[=o] Exemple au quotidien pour illustrer ?
Un exemple parmi tant d'autres.
Mon DG qui a créé avec d'autres collègues un salon snap de film/photo d'échange quotidien porno.
Partage des pensées chaque jour, très restrictive et dégradante de la femme "bonne à rien" (inutile de vous dire qu'il n'y a pas de femme aux places de direction)
Complètement homophobe de peur d'en embaucher un jour... paternaliste autoritaire.
Le comble ? Dans la sphère privée, ils ont souvent eux-mêmes une fille, qu'il traite mieux qu'eux même. Côté double face ?...

Raton en Iska

24/03 (09:55)

avatar

Modérateur

Salut, mais du coup il y a un sujet de discussion ? Si tu peux "problématiser" un peu ton post je pense qu'il pourra susciter des interventions de meilleure qualité.

Iska

25/03 (03:05)

avatar

nombre messages : 1614

Ministre de la Guerre

Kraland

Domicile : Krakov

Bonjour je suis une intervention de piètre qualité. o/

Tu fais amende honorable de quoi ? As tu participer de manière actif/passif à la chose ?
Genre je comprend pas trop, où tu veux en venir en dehors de considérer que les hommes formeraient un groupe à part entière. [:o]

Mais si pour toi, il existe bien deux groupes hommes/femmes (Les joies du binaire) est ce que d'une certaine manière tu ne légitimerais pas la mise en place de traitement de faveur différent ? Et donc des rapports de dominations ? [:=]

Un[*b]curieux

25/03 (09:19)

avatar

Membre

Iska a écrit :

> Mais si pour toi, il existe bien deux groupes hommes/femmes (Les joies du binaire) est ce que
> d'une certaine manière tu ne légitimerais pas la mise en place de traitement de faveur différent ?
> Et donc des rapports de dominations ? [:=]

Généralement, le raisonnement qui est fait en sociologie est plutôt que l'existence de discriminations crée des catégories. Comme tu le soulignes, celles-ci sont poreuses :
- on peut être victime d'une discrimination spécifique sans être dans cette catégorie (l'islamophobie touche aussi des personnes non musulmanes mais qu'on assigne à cette catégorie). Ça arrive moins dans le cas du genre, parce que le genre de la vaste majorité de la population se devine.
- inversement, on peut faire partie d'une catégorie discriminée sans en subir la discrimination, et on appelle souvent ça du "passing". Par exemple, je suis juif mais n'en subis directement aucune conséquence parce que ça ne se voit ni dans mon visage, ni dans mes pratiques religieuses, ni à mon nom de famille. On parle souvent de passing pour les personnes trans.
- on peut, pour des raisons diverses, ne subir qu'une partie des discriminations habituellement réservées aux personnes de ta catégorie (c'est sans doute pas le meilleur exemple, mais les femmes, au-delà d'un certain age, subissent moins de harcèlement dans l'espace public)

En tout état de cause, je n'ai jamais vu un raisonnement de type "je ne vois pas les catégories" faire quoi que ce soit pour diminuer les discriminations, et pour cause : on comprendrait difficilement comment les faire diminuer en commençant par empêcher de les observer. Bref : je pense que tu fais un faux procès à l'auteur.

Ce qui me dérange plus dans le post initial, c'est que les excuses individuelles ne font rien avancer du tout. La lutte contre les discriminations, c'est du taff, et il y a du taff ingrat qui attend les personnes pas concernées qui veulent participer :
- se former (en lisant ou écoutant des féministe, par exemple hop hop hop hop hop)
- se documenter (en lisant des études sur les discriminations, et là je sais pas trop dans quelle direction pointer tellement il y en a, mais l'observatoire des inégalités est un bon début.
- soutenir les manifestations (en y allant, ou mieux : en permettant à des femmes d'y aller ; les manifs du 8 mars étaient il y a 15 jours)
- filer du fric aux assos contre les violences faites aux femmes, aux assos de santé communautaire, aux assos contre la précarité des femmes, etc.

Iska

25/03 (13:08)

avatar

nombre messages : 1614

Ministre de la Guerre

Kraland

Domicile : Krakov

Un[*b]curieux a écrit :
> En tout état de cause, je n'ai jamais vu un raisonnement de type "je ne vois pas les catégories"
> faire quoi que ce soit pour diminuer les discriminations, et pour cause : on comprendrait difficilement
> comment les faire diminuer en commençant par empêcher de les observer. Bref : je pense que
> tu fais un faux procès à l'auteur.

Oui, mais on peut aussi douter de la pertinence de ces catégories.
Genre la polémique sur l'islamogauchisme voulu par la ministre de l'enseignement supérieur, c'est de dire que l'islamogauchisme existe et qu'il faudrait que les universitaire qui seraient muselés puissent enfin faire des papiers dessus.

Je me pose la question est ce que comme étant membre par défaut, il existerait bien une responsabilité partagée ?
Je veux dédouaner personne, mais j'ai plus l'impression que là on marque au fer rouge des gens et ensuite on leur demande de s'engager activement.
Si bien que je vois pas trop comment ça va marcher, un rejet par adhésion ? [:=]

Un[*b]curieux

25/03 (19:08)

avatar

Membre

Iska a écrit :

> Oui, mais on peut aussi douter de la pertinence de ces catégories.

Pertinence pour en faire quoi ? S'il s'agit effectivement de créer des distinctions, non, ce n'est pas très pertinent, je te rejoins. Mais s'il s'agit d'observer que ces distinctions préexistent, alors c'est pertinent.

Je n'ai pas compris le lien que tu fais avec l'islamogauchisme, par contre. Peux-tu détailler ?

Nain Satiable

25/03 (19:48)

avatar

Sergent Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Iska a écrit :

Pour toute personne prônant l'individualisme méthodologique, en effet, s'excuser pour un groupe arbitrairement défini auquel elle appartient n'a juste aucun sens. Cependant, d'autres mouvements, le socialisme en tête, ont tendance à définir l'individu par le groupe auquel il appartient. Cela fait donc déjà plus sens de s'excuser au nom d'un groupe qui nous définit au moins en partie.
Et je suis d'accord avec toi que le fait d'opposer différents groupes n'a jamais fait avancer quoique ce soit. Cela cristallise le militantisme, et donc le fanatisme, et crée une fracture.

En tout cas, utiliser les mots "se former" en parlant de lire des "féministes", ça m'a doucement fait rigoler. Sans parler de soutenir certaines manifestations. Le ridicule ne tue pas.
Par contre, lire des études de diverses sources, et différents argumentaires, sur ce sujet comme sur d'autres, ça ne fait jamais de mal.

___

"Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

Cubitus Von Mysti

25/03 (20:12)

avatar

Général Brigades de Recherche Cynophiles

Empire Brun

Domicile : Greffe

Nain Satiable a écrit :

Et je suis d'accord avec toi que le fait d'opposer différents groupes n'a jamais fait avancer quoique ce soit.


C'est un fait, en fait. Personne n'organise une opposition entre différents groupes, on les observe.

[ce message a été édité par Cubitus Von Mysti le 25/03 à 20:12]

Iska

25/03 (20:17)

avatar

nombre messages : 1614

Ministre de la Guerre

Kraland

Domicile : Krakov

Un[*b]curieux a écrit :
> Je n'ai pas compris le lien que tu fais avec l'islamogauchisme, par contre. Peux-tu détailler ?

C'est pas vraiment un lien.
Mais un "contre exemple" pour dire, que sous couvert de facilité l'observation de celui ci, au final l'idée c'est plus de créer une chimère à des fins politiques. #instrumentalisation

Après je comprend la nécessité de la chose, mais je pense aussi, que l'on peut pas toujours faire rentrer les choses dans des boites, si bien que pour moi y a des limites relativement importante à observer la chose uniquement sous cette optique.

Du coup, quand je vois Hanskaa s’excuser au nom d'une catégorie, je pense que la critique que l'on pourrait lui opposer c'est de déboucher sur un duel existentialisme et essentialisme. :v

Nain Satiable

25/03 (21:08)

avatar

Sergent Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Grand Hécatombeur Lancefer a écrit :

Faux. Il est possible de créer de toute pièce une telle opposition, et plus souvent d'en amplifier une existante. Ce qui s'appelle jeter de l'huile sur le feu.
Ce sont des principes vieux comme le monde.

___

"Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

Forum > Politique & Société > Je suis un homme et j'ai honte

1 | 2 | 3