pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > 2022 se prépare maintenant

Arnold Schwartzenprout

05/07 (02:06)

avatar

nombre messages : 7305

Membre

Salut la communauté d'individualités.

Je réitère mon topic de 2016 sur la présidentielle de 2017, avec un poil plus d'avance cette fois-ci, pour parler de 2022.
Ben oui, en principe, d'ici la fin de l'année, les partis, ou du moins ce qu'il en reste, vont commencer à penser "primaires", candidatures, et les idées devront être avancées. Les coups tordus aussi, mais ça n'est pas notre problème, à moins d'être candidat à la candidature soit même.

Je dois dire que ça me soulagera de voir commencer à s'organiser la prochaine présidentielle. Déjà parce que je trouve que Macron a un profil de dictateur qui pourrait essayer d'empêcher cette présidentielle, et ensuite parce que je suis par nature toujours dans l'après. C'est d'autant plus facile quand on n'aime pas, mais alors pas du tout, le maintenant.

Le but de ce topic est surtout de tirer les enseignements de ce mandat, ainsi que des précédents, pour évoquer l'ambition que vous souhaiteriez voir portée par un candidat lors de la prochaine présidentielle.

Personnellement, alors qu'à la base je me situais plutôt comme centriste, je crois que les mandats des 3 derniers présidents me font mettre un grand coup de barre à gauche, parce que là, il y a vraiment nécessité à rééquilibrer un modèle capitaliste devenu complètement décomplexé, de façon outrancière j'ai envie de dire.
Et le problème, c'est que nous sommes également tenus par des engagements internationaux, à commencer par notre adhésion à l'UE, adhésion qui restreint fortement, voire empêche carrément, la possibilité d'une politique nationale suffisamment ambitieuse pour lisser les inégalités.
Même si ce n'est pas l'ambition première, force est de constater que la sortie de l'UE serait une nécessité pour pouvoir suivre le programme politique qui me plairait de voir être porté.
Ce FREXIT est donc plus une conséquence qu'une motivation.

Quel serait cette ambition donc ?

D'abord, il y aurait un objectif de redistribution. Je crois que le meilleur outil pour ça, c'est le Revenu Universel. Avec notre 7ème PIB mondial et notre classement européen nous classant champion de la taxation, cet argent public considérable devrait permettre d'assurer un revenu à chacun. Et à ceux qui n'y croient pas, je répondrai que le RU existe déjà, mais au profit d'une minorité : les ultra-riches.
Je n'ai aucun souci avec l'enrichissement, mais pas quand celui-ci se fait grâce à des largesses fiscales privilégiant les plus riches, et grâce à l'effort de tous, y compris les plus modestes.
Cela implique de revoir la question de la dette. La fameuse dette... Celle qui impose ce qu'on appelle "la rigueur budgétaire". Evidemment, ça ne signifie pas d'entrer dans une gabegie que l'on connait déjà par ailleurs. Il s'agit de définir des choses qui doivent être déconnectée de toute notion de rentabilité. Ca ouvre à controverse, polémique et exagération d'intention, j'en suis conscient, mais on peut en discuter de façon constructive.

Ensuite, cultiver un objectif d'identité nationale, mais pas au sens chauvinisme du RN de base. Plutôt une identité sociale, une envie de défendre nos acquis, notre modèle social, largement écorné et mis en péril par des accords de libre-échange destructeurs d'emplois, et qui a terme nous mettrons sur la paille. Une lutte contre le déclin national en quelque sorte.
Cela implique une espèce de protectionnisme lorsque nous sommes mis en concurrence avec des pays qui n'ont pas une politique sociale, et donc une fiscalité, proche de la nôtre. Pourquoi ? Tout simplement parce que c'est une forme de concurrence déloyale vis à vis de nos productions, et que cela favorise les délocalisations.
Etre fier de la France, et de ce qu'elle est capable de meilleur d'un point de vue social, c'est une nécessité pour moi.
Cela implique aussi le retour à un service national, basé sur le volontariat, mais qui comporterait une contre-partie de poids : faire passer le(s) permis de conduire aux volontaires afin d'en sortir avec autre chose qu'un coup de pied aux fesses. Une véritable relation gagnant-gagnant quoi, pas un truc débile qui vise à soumettre des gars à plus con qu'eux.
Cela implique également un rééquilibrage entre la France rurale et la France urbaine. On ne peut pas abandonner nos campagnes, même si il est plus rentable de rassembler la population dans des mégalopoles. Une vraie politique de la ruralité est donc nécessaire. Cette politique viserait aussi à protéger les activités rurales de la pression des néo-ruraux.

On poursuit avec un objectif écologique. Celui-ci est intimement lié à un objectif économique. C'est la course à la croissance qui nous pousse à détruire notre environnement. Qui dit croissance dit consommation, mais la consommation de beaucoup de choses inutiles, produites à bas coût dans notre monde globalisé.
Pour moi, l'écologie, c'est là encore un problème de libre-échange. Ca fait mince dit comme ça, et pourtant c'est tellement central.
Mais attention, libre-échange, ça marche dans les deux sens, pas seulement dans le sens des importations, mais également des exportations. Surtout quand on exporte nos déchets... Cette pratique devrait être tout simplement interdite : c'est à nous d'assumer nos déchets. Les (r)envoyer en Asie en ayant le sentiment de devoir accompli, c'est juste faire l'autruche sur le sort de nos déchets.
Je trouve aussi l'idée d'un bilan carbone par individu pas mal du tout. Ca évite de se déresponsabiliser individuellement.

On ne peut pas ne pas parler de l'objectif démocratique. La crise des gilets jaunes a accouché d'une idée interessante : le référendum populaire. On ne peut pas limiter la démocratie à un droit de vote tous les X ans.
La représentativité également est à revoir. L'assemblée constituante est une idée interessante. Evidemment la reconnaissance du vote blanc, capable d'annuler une élection.


Je suis loin d'avoir fait le tour, très loin même, mais l'idée est de donner les grands chantiers, pas forcément d'entrer dans le détail point par point.
Mais après avoir dit ça, il se pose la question du candidat : qui pourrait porter la plus grande partie de mes idées ?
Alors certes, on ne sait pas encore qui sera candidat à la présidentielle, mais personnellement, j'ai très envie que Ruffin se lance. Il n'y a pas photo, il est sur tous les fronts, il fait le boulot, et il a intégré tellement de problématique dans sa pensée que je le vois comme le candidat idéal pour défendre la vision que j'ai de ce que devrait être la France V2.0.
Ce que je trouve cocasse, c'est qu'il y a une forme de modernité dans le retropédalage. En gros, revenir en arrière sur un mode de vie et de consommation effréné, et bien ça semble être une attitude responsable et moderne. Ce n'est pas du "c'était mieux avant", c'est plutôt du "on s'est planté de paradigme, il faut reculer".

Bon, et vous alors ? Vous voyez quelles idées à défendre par quel nouveau président ?

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Rajkka[*r]star

07/07 (13:45)

avatar

nombre messages : 1832

Ambassadrice Empire Brun

Kraland

Domicile : Krakov

Pardon mais les primaires c'est pas fin d'année 2021 plutôt? Il me semble que pour 2017 les primaires avaient commencé à l'automne 2016. En plus avec le covid on est plutôt sur des rumeurs de report des scrutins qu'autre chose.
Someone

17/07 (11:05)

nombre messages : 1

Visiteur

Perso je pense que LREM sera réélu, mais via Édouard Philippe et non via Macron.

Il a été sorti alors qu'il avait la cote, a mon avis c'est pour le préserver pour les présidentielles, parce qu'ils se rendent compte que ça sera compliqué pour Macron.

Mais peut-être que je me fais des idées...

Piers

17/07 (22:27)

avatar

nombre messages : 671

Intendant Sakrista

Confédération Libre

Domicile : Requiem

Il est pas LR infiltré celui là ? D'ailleurs, LREM a plus le profil d'une start-up qui va disparaitre à la chute de son dirigeant.

___

Présent jusqu'à la fermeture du site. [|)]

Forum > Politique & Société > 2022 se prépare maintenant