pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Les convictions politiques aka lâchez vous mais pas trop

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Ponant

09/10 (03:40)

avatar

nombre messages : 2941

Citoyen

Khanat Elmérien

Domicile : Champs de Patates

Salut les gens !

Alors j'annonce tout de suite, j'ai des convictions de gauche (étrange sur ce site), je suis à la droite de B. Hamon et à la Gauche d'O. Faure, autant dire que ma vie politique ne tient qu'au fil ténu de mon propre entropisme.

Je milite dans ma ville où la maire Les Républicains n'a rien à envier au Don Balkany's.
En 2020, une liste de gauche, Modem et LAREM qui font Bande A Part et vous comprenez que grâce aux dissensions de l'opposition ajoutées au système clientéliste en place depuis 50 ans ici, c'est MORT d'avance.

Personnellement, je regrette qu'une Union de la Gauche (pourquoi pas du PCF au PS en passant par LFI et EELV) n'aboutisse pour 2022. (Oui je suis un doux utopiste :D)
Nous avons réussi à la faire dans ma ville mais ce sera largement insuffisant.

Je voulais avoir un débat général et non une mêlée générale avec vous tous pour réfléchir à cette grande question: 2022 - RDV pour un 2ème tour EM/MLP ?

Sachant que je parle pas des Républicains si c'est Pécresse ou X. Bertrand qui sortent du chapeau ils vont se faire du mal [:=]

[ce message a été édité par Ponant le 09/10 à 04:08]

~Echo~

09/10 (09:07)

avatar

nombre messages : 19379

Membre

Bah on se dirige vers un duel MLP - EM, c'est ce qui se dessine partout en Europe, mais je crois qu'il faudra nécessairement compter sur un trouble-fête que beaucoup de politiciens déconsidèrent, les Verts.
Parce que les Verts cristalliseront pas mal de votes "par défaut", vu la situation actuelle, et que mine de rien, ça peut les amener loin. Ils ont déjà pas mal réussi les européennes, pour les municipales ça ne retombe pas vraiment au niveau des sondages, et leurs thématiques sont très abordées dans les médias. De manière générale, on a vu que les français préféraient souvent l'original à la copie, et les Verts, outre le ridicule de leurs guérillas internes par le passé, ont toujours mis les thématiques écologistes en avant et ont conditionné quasiment toutes les mesures écolos qui ont été prises en France ou dans l'UE. Surtout dans un contexte où beaucoup d'électeurs de gauche n'ont pas subitement basculé à droite mais ne se reconnaissent plus dans les partis traditionnels de gauche... EELV a toute sa carte à jouer. S'il y a une coalition de la gauche, d'après moi, elle se fera autour d'EELV, pas autour du PS ou de LFI.

Bref, que ça soit Macron ou MLP, ils s'imaginent déjà au second tour, moi je pense que même si ce second tour est probable à 80%, il y a 20% de chances qu'on voit EELV en écarter l'un d'eux. Surtout si la gauche fait pas trop la conne en présentant 18 partis différents... Bon là dessus, c'est malheureusement pas très probable.
Maintenant, la route est longue, on verra bien, et il y a beaucoup de variables à prendre en compte. Mais je suis persuadé que, de manière inéluctable, l'avenir ne sera pas au duel progressistes / populistes, mais à l'opposition à trois.

[ce message a été édité par ~Echo~ le 09/10 à 10:44]

Gâterie

09/10 (10:43)

avatar

nombre messages : 11531

Membre

Ponant a écrit :

> Personnellement, je regrette qu'une Union de la Gauche (pourquoi pas du PCF au PS

lol

Oui, vite, faisons une union autours du PS ; c'était tellement bien la dernière fois. On a eu droit à l'état d'urgence et diverses mesures d'exception, à Macron (et Valls), à une tentative de mettre en place la déchéance de nationalité... Tiens d'ailleurs, je me demande si le PS va être assez hypocrite pour critiquer Macron après l'avoir porté au pouvoir.

Personnellement, je pense que je préfère encore voter Le Pen que les socio-traitres nouvelle version.

___

Desproges disait que le jour de la mort de Brassens, il avait pleuré comme un gamin. Et bien moi, c'est étrange, mais le jour de la mort de Chirac, j'ai repris deux fois des moules.

[ce message a été édité par Gâterie le 09/10 à 10:47]

Rex

09/10 (11:55)

avatar

Membre

Pour le moment, à deux ans et demi des élections, EM-MLP est le duel qui est desiré par Macron. Cela étant dit, deux ans et demi, c'est énorme. En 2016, tout le monde était convaincu que Fillon était sûr d'être élu.

Le souci du duel EM-MLP, c'est qu'au final il laisse sur le carreau tous ceux qui sont intéressés 1/ par une réduction des inégalités et 2/ par l'environnement.
Dans les deux cas, les candidats présentés sont totalement incompatibles avec ces sujets, qui prennent pourtant de plus en plus de place dans l'opinion.
Macron s'assumant désormais complètement comme Sarkozy II, je pense qu'il y a un gros vide politique qui se crée sur sa gauche. Peut-être que Yannick Jadot parviendra à le remplir, même si pour le moment je suis sceptique.
La difficulté à gauche va être de trouver une personnalité suffisamment rassembleuse pour taper dans les 25% au premier tour. Ça sera peut-être plus facile avec une bonne crise financière, et avec les crises écologiques à répétition qu'il va y avoir avant les prochaines présidentielle.

[ce message a été édité par Rex le 09/10 à 12:43]

Ponant

09/10 (22:38)

avatar

nombre messages : 2941

Citoyen

Khanat Elmérien

Domicile : Champs de Patates

Genre le PS actuel fait dans la Social-Démocratie [co]
Les sociaux traitres comme les appelle Gâterie sont tous partis vers Macron.
Comme d'habitude la parti a fait la peau du candidat PS qui a perdu avec 6% et qui a été obligé de fonder son propre mouvement.
Rah, les affres de ce parti.

La Social-Démocratie a fait perdre le vote populaire et permis l'émergence de M. Disruptif.

Reste: Un parti sans troupes au PS, EELV qui pourrait clairement prendre la tête d'une union large mais y a qu'à voir comment ça se passe pour les municipales de Paris pour se dire que c'est pas gagné [co], LFI alors que JLM parle surtout à JLM au lieu de passer la main, et le PCF.

Soyons optimistes pour que les appareils arrêtent de se regarder le nombril.

Effectivement, l'enjeu sera de trouver l'incarnation du candidat. Pas sûr que Y. Jadot en est l'étoffe, en l'état actuel des choses.

Un peu de politic fiction, c'est un genre que j'aime bien.

[ce message a été édité par Ponant le 09/10 à 22:47]

Iska

10/10 (00:59)

avatar

nombre messages : 1188

Préfète de Police Gradistan

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Krakov

Ponant a écrit :

L'écologie est elle de gauche ?
Mr Homard a dit nan dans son formidable bouquin. [0)]
Vu que l'écologie est devenu "l'affaire de tous", je crois plus que cet épouvantail soit l'apanache de la gauche...

Mais c'est vrai que osef des disparités, on va se rassembler sur une vision "Sauvez la planète !".
On va tous se fédérer sur ce letmotiv, vous allez voir le parti écolo n'explosera pas en plein vol cette fois ci !

Puis c'est rigolo.
D'un coté on se lamente sur le fait que le parti socialiste a trahit les Français, en étant en réalité de droite.
Pour finir par se lamenter, en disant qu'il nous manque un parti capable de gagner les élections par l'union de la gauche, comme si ça n'avait pas été la raison de vivre d'un certain parti.

Mais oué, ce serait sympa que LFI, le PCF et tout ces trucs un peu trop de gauche au goût des Français, baisse d'un ton, afin que l'on relance une saison de télétubbies. [:=]

[ce message a été édité par Iska le 10/10 à 01:24]

Ponant

10/10 (01:33)

avatar

nombre messages : 2941

Citoyen

Khanat Elmérien

Domicile : Champs de Patates

Je ne sais pas si l'écologie est de gauche ou non, il y aurait matière à débat mais en tout cas, je suis de gauche, du coup je vois ce qui est possible de faire de ce côté là [:,]
Et puis cette feuille verte qui émerge du poing à côté de la rose c'est zoulie [co]

Un parti écologiste (EELV) qui a historiquement - même si c'est plus flou maintenant- un programme clairement à gauche et des partis ayant une communauté de pensée économique et sociale rassemblés autour d'un homme ou une femme qui fédère plusieurs partis ou mouvements me paraît la seule possibilité de faire émerger une réelle 3ème force à côté de la Social Démocratie / Droite "modérée" de Macron et le populisme d'extrême droite avec un programme économique et européen à rendre fou un caméléon de MLP.
Sachant que là, le programme écologique serait prédominant, pas à coups de "make the planet great again" ou de faux localisme.
Tous les partis politiques versent dans la thématique écologique, ce sera de toute façon la clef de l'Elysée pour 2022.

Pas pour autant qui faille négliger la fin du mois face à la fin du monde.
Je pense que les français n'y sont pas prêts au vu de toutes les discussions que je peux avoir et de ce que je constate ça et là en tout cas. [co]

Après un point d'achoppement entre LFI et le PS était entre autre sur la politique européenne à adopter.
Surtout, JLM a une histoire "compliquée" avec le PS et a fondé son mouvement en réaction à sa rupture avec ce parti. Dans ce contexte du moins.

C'est sûr que faire cohabiter le PCF dont le nom est un repoussoir pour beaucoup, LFI qui prône la révolution citoyenne, le PS dont il ne reste que quelques bribes et sera de toute façon dans l'incapacité de fédérer autour de lui et EELV qui sent qu'il a possibilité de faire de grande choses mais reste flou sur son positionnement par rapport aux autres partis de gauche parfois...

"Les français aiment la nouveauté mais pas le changement" [:D]

[ce message a été édité par Ponant le 10/10 à 02:38]

Satori[*n]9960

10/10 (07:00)

avatar

nombre messages : 9478

Membre

Iska a écrit :

> Vu que l'écologie est devenu "l'affaire de tous", je crois plus que cet épouvantail
> soit l'apanache de la gauche...

Alors.

Je suis un vieux con, hein. Mais Pol&Soc c'est pas un forum RP. Et les mots qui sont utilisés le sont rarement par hasard. Donc parce que t'as l'air d'aimer rigoler, je tiens quand même à signaler que ce n'est pas un "épouvantail" qu'on agite pour chasser les corbeaux, et qu'aux dernières nouvelles, si, si, je t'assure, le réchauffement climatique existe bel et bien.

Et, accessoirement, de facto l'écologie est devenu l'affaire de tous puisque les pouvoirs publics refusent depuis 20 ans de faire le moindre effort. Mais hein, comment est-ce qu'on pourrait en vouloir à ces vieux fils de putes qui de toute façon vont crever d'ici 15 ans de penser à comment serait la planète d'ici 25 hein, surtout quand ils se gavent bien de fric.

Mais hein, le gouvernement investir dans des politiques territoriales afin réduire les consommations débiles d'énergie fossile, surement pas. Donc c'est l'affaire de tous, par défaut, puisque ce n'est l'affaire de personne.


> Puis c'est rigolo.
> D'un coté on se lamente sur le fait que le parti socialiste a trahit les Français, en étant
> en réalité de droite.
> Pour finir par se lamenter, en disant qu'il nous manque un parti capable de gagner les élections
> par l'union de la gauche, comme si ça n'avait pas été la raison de vivre d'un certain parti.

Je ne pense pas que Gaterie se lamente du manque d'un parti pour faire "l'union de la gauche". Et accessoirement, je pense que les gens ont suffisamment donné avec le PS depuis 40 ans, pour savoir que ce n'est pas un parti de gauche.
Et le jour où les trotskiste iront main dans la main avec les posts staliniens et les anarchistes, il se mettra à pleuvoir des grenouilles.

___

The seagull / wonder if she is sad / left alone without being touched / by the blue of the sky / or the blue of the sea.

[ce message a été édité par Satori[*n]9960 le 10/10 à 07:06]

Rex

10/10 (09:52)

avatar

Membre

Personne n'a mentionné Génération-s.
C'est peut-être ça, le PS v2 qui peut rassembler la gauche et l'écologie autour de soi. Alors aujourd'hui c'est très embryonnaire, et je ne sais pas si Hamon a un avenir politique quelconque, en revanche en tant que plateforme je trouve le concept intéressant. Et la volonté est clairement de revenir à une politique plus traditionnellement sociale-démocrate, intellectuellement proche de Bernie Sanders.
Si on part du principe que le souci de l'union de la gauche est la trahison des partis sociaux démocrates au tournant des années 80-90 (rocardisme, blairisme), le retour de balancier pourrait être le retour aux sources pré-néolibérales. Au final, c'est d'ailleurs un peu ce que JLM a essayé de faire avec LFI, mais je ne pense pas que LFI puisse rassembler grand monde à l'heure actuelle.

[ce message a été édité par Rex le 10/10 à 14:02]
Johnny

10/10 (10:08)

nombre messages : 1

Visiteur

Rex a écrit :

Pour Génération-s, je m'y suis investis pendant un temps.
C'est un copier-coller de LREM (dans lequel je m'étais investis un temps aussi) mais sans moyens financiers.
donc ca se résume à de la branlette même pas intellectuelle sur Telegram.

C'est très dommage, le fond se voulait bon mais clairement ca n'a aucun avenir, surtout avec le retrait de Benoit Hamon il y a quelques mois.

Forum > Politique & Société > Les convictions politiques aka lâchez vous mais pas trop

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7