pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Mes PCs tournent H24 pour la Recherche ==> Est-ce que je suis pro-Nucléaire ?

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Sylvius de Napline

21/07 (11:14)

avatar

nombre messages : 4582

Membre

Jean-Jaques Sticule a écrit :

> Mais le must ça reste l'hydraulique, d'ailleurs les pays qui en ont les moyens géographiquement
> (Suisse ou Norvège par exemple) ne tourne quasiment qu'avec ça.

C'est vrai. J'ajoute tout de même que c'est une des énergies les plus meurtrières de l'histoire.

> C'est d'ailleurs pour ça que c'est complétement con de faire passer la voiture électrique
> pour une solution au réchauffement climatique, ça va faire exploser notre consommation d'électricité
> qu'il faudra bien produire quelques part, sans compter les problèmes de ressources nécessaire
> pour faire les batteries qui seront largement pire que le pétrole...


C'est con si c'est en chine car leur électricité est très fortement carbonnée. Mais si on suppose que le problème est bien de réduire le réchauffement climatique et pas d'améliorer la qualité de l'air en ville (ce qui est le premier problème à résoudre en chine) on peut y arriver avec des voitures électriques si la production électrique est peu carbonnée. Donc en France métropolitaine, ça va. C'est d'ailleurs un des cas où les énergies intermittentes peuvent enfin se rendre utile. Alors qu'elles sont complètement inutiles pour alimenter un réfrigérateur (qui veut d'un réfrigérateur qui ne fonctionne pas quand il n'y a pas de vent ?) elles deviennent intéressantes pour les voitures qu'on laisse charger sur des longues durées : il suffit qu'il y ait du vent ou du soleil entre le moment ou on branche la voiture et le moment où on la récupère.

Il me semble que c'est d'ailleurs ce qu'avait en tête le gouvernement quand il parlait de 50% de nucléaire. L'idée était que la quantité de voitures électriques allait augmenter, et qu'on allait pouvoir installer des ENR en plus de ce qui existe déjà, pour pouvoir charger ces voitures sans fermer le moindre réacteur. Je me souviens avoir entendu Mélenchon accuser le gouvernement de ça. J'ai pas compris en quoi c'était un problème.

Si l'objectif est de réduire notre consommation d'énergie, de toute façon, c'est pas la voiture électrique qu'il faut viser, c'est le transport en commun. Et celui là sera d'autant moins émetteur qu'il est électrique.

Nain Satiable

21/07 (15:50)

avatar

Intendant Ruthvénie

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Sylvius de Napline a écrit :

Le covoiturage peut s'avérer un meilleur compromis que les transports en commun selon les trajets et les horaires en question. Tout comme la construction de pistes cyclables.
Car les transports en commun nécessitent d'avoir une quantité de personnes les empruntant suffisante. Un bus qui roule le matin avec 2 personnes dedans, ce n'est pas ce qu'on fait de plus efficient écologiquement et économiquement parlant.
En outre, les transports en communs fonctionnent sur des lignes, ce qui peut rallonger considérablement les trajets. Quand il faut 1h10, avec 2 changements (qu'on peut potentiellement rater en cas de retard) au lieu de 20 minutes en voiture, personne ne choisira les transports en communs.

___

"Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

Sylvius de Napline

21/07 (16:29)

avatar

nombre messages : 4582

Membre

Nain Satiable a écrit :

> Car les transports en commun nécessitent d'avoir une quantité de personnes les empruntant suffisante.

On est bien d'accord qu'on parle d'avoir un effet sur le changement climatique. Donc il s'agit, n'importe comment d'un changement massif et radical des modes de transports en agglomération, pas de rajouter des lignes de bus.

Jean-Jaques Sticule

22/07 (07:46)

avatar

nombre messages : 13646

Ministre de l'Économie

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Oui c'est clair la solution c'est transport en commun + diminution de nos déplacements, c'est le seul moyen de réduire à la fois la pollution et la surconsommation des ressources.

Avec le covoiturage longue distance on a un effet rebond (création de nouveaux usages en gros) qui fait que le bilan est assez modéré niveau CO2, par contre le covoiturage domicile-travail ça c'est très bien.

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule

Gizz

22/07 (11:19)

avatar

nombre messages : 682

Membre

Nain Satiable a écrit :
> En outre, les transports en communs fonctionnent sur des lignes, ce qui peut rallonger considérablement
> les trajets. Quand il faut 1h10, avec 2 changements (qu'on peut potentiellement rater en cas
> de retard) au lieu de 20 minutes en voiture, personne ne choisira les transports en communs.

J'aimerais beaucoup avoir les statistiques sur le nombre de gens qui sont dans ce cas (20 minutes en voiture ou 1h10 en transport).

Mais sinon, oui, c'est sûr qu'il y a encore des progrès a faire niveau transport en commun. Et que dire au gens "bon maintenant faut arreter" sans leur donner d'autres solutions c'est complètement con.
Après pour moi les voitures autonomes pourraient remédier à cela, si on s'en servait en tant que transport en commun, en mode Uber pool, mais sans conducteur.


Pour revenir au sujet initial, je retrouve plus les chiffres mais il me semble qu'en France une bonne partie de l’électricité consommée viens du chauffage.
En parallèle, la consommation des data-center augmentent. Il faut savoir qu'en moyenne, un datacenter utilise autour de 60% de son énergie pour les machines - et donc pour produire de la chaleur - et 40% pour le refroidissement de ces machines. Non seulement on utilise pas la chaleur produite, mais en plus on utilise encore plus d'énergie pour la dissiper.
Pourtant, techniquement parlant, récupérer la chaleur quelque part pour la distribuer ailleurs, là où il y en a besoin, ça se fait plutôt bien maintenant... non ?

Kosumi Hanzô

22/07 (11:22)

avatar

nombre messages : 169

Capitaine Karénie

Palladium

Domicile : Bottine

Gizz a écrit :

> Pourtant, techniquement parlant, récupérer la chaleur quelque part pour la distribuer ailleurs,
> là où il y en a besoin, ça se fait plutôt bien maintenant... non ?

Ca se fait de plus en plus également au niveau des datacenters, avec par-exemple l'utilisation de cette énergie calorique pour chauffer des piscines municipales.
Megalion

22/07 (12:07)

nombre messages : 1

Visiteur

Gizz a écrit :

> J'aimerais beaucoup avoir les statistiques sur le nombre de gens qui sont dans ce cas (20 minutes en voiture ou 1h10 en transport).

C'est typiquement le cas des banlieues pavillonnaires des villes de province. Les transports en commun fonctionnent "bien" (des parisiens auraient beaucoup à en dire là dessus) avec une forte densité de population et d'emplois, moins quand l'un et/ou l'autre sont dispersés.

Gizz

22/07 (18:18)

avatar

nombre messages : 682

Membre

Megalion a écrit :
> C'est typiquement le cas des banlieues pavillonnaires des villes de province. Les transports
> en commun fonctionnent "bien" (des parisiens auraient beaucoup à en dire là dessus)
> avec une forte densité de population et d'emplois, moins quand l'un et/ou l'autre sont dispersés.

Ça se tiens, mais là on tombe dans un choix déjà. Un pavillon, c'est un confort dispensable, qui a des impacts écologiques tant au niveau énergétique qu'au niveau des déplacements que la faible densité impliquée.


Kosumi Hanzô a écrit :
> Ca se fait de plus en plus également au niveau des datacenters, avec par-exemple l'utilisation
> de cette énergie calorique pour chauffer des piscines municipales.

Oui, effectivement, le nombre d'initiatives privées se multiplient a droite a gauche. Mais ça reste marginal, et en France je n'ai pas vu le moindre soutien à ce niveau là.
Pourtant, on dispose déjà de réseaux de distributions de chaleurs importants dans certaines villes, où tout le chauffage et l'eau chaude est centralisé (je vie dans l'une de ces villes).
Il "suffirait" (entre guillemet puisqu'en pratique c'est pas si simple) d'ajouter des datacenters en tant que source de chaleur pour que toute une ville en profite.

Nain Satiable

22/07 (21:55)

avatar

Intendant Ruthvénie

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Gizz a écrit :

Aucune statistique, mais dès que tu es en province, que le trajet est soit grande ville vers petite alentour, ou l'inverse, on se retrouve assez rapidement dans ce cas. Car, en général, les transports, dans ce cas, sont de centre à centre.
Donc il faut se rendre au centre de la 1e ville, aller à la seconde, et se rendre ensuite sur le lieu de travail.

Alors pourquoi travailler dans une autre ville? Bah dans un couple, tu auras souvent ce cas de figure, avec l'un des deux qui est avantagé par rapport à l'autre. Donc l'un prendra les transports, et pas l'autre.
Ensuite, tu as les individus qui ont changé de travail, et qui ont acheté un bien. Les droits de mutations sont clairement dissuasifs pour se rapprocher de son nouveau lieu de travail. C'est pourquoi une réduction drastique des droits de mutations me semble nécessaire, dans un monde où le changement de job devient la norme.
Et je ne parle pas de ceux qui ont acheté en périphérie car ils n'avaient pas les moyens d'acheter dans la grande ville où ils travaillent. Les prix sont quand même du simple au quadruple pour un bien équivalent en surface.
Donc ils achètent à moncul sur l'orge, et travaillent dans la grande ville à 15km. Et on revient au problème des lignes de centre à centre. Quand ils sont reliés aux transports en commun. Certains évitent justement les bleds reliés car les prix sont 2fois plus importants.

Là où je travaille, la très grande majorité de la population prend la voiture sur des distances non négligeables. Et quand je vais au travail, je vois une masse énorme de véhicules venant des villes alentours.

___

"Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."
Megalion

24/07 (16:44)

nombre messages : 1

Visiteur

Gizz a écrit :

> Ça se tiens, mais là on tombe dans un choix déjà.

C'est majoritairement un choix, ce qui fait une différence notable dans la mesure ou quoi qu'il arrive, des zones à faible densité de population et/ou de travail seront nécessaire (en particulier pour l'agriculture). De la même manière, certaines personnes ont des horaires décalées par rapport à la majorité de la population et ne pourront pas s'appuyer sur les transport en commun (de manière ironique en particulier les conducteurs desdits transports en commun). Ça implique un changement -qui sera difficile à court terme- pour rendre attractif les pôles urbains plutôt que la banlieue sans utiliser la coercition qui serait très dommageable pour certains secteurs et catégories de population.

Forum > Politique & Société > Mes PCs tournent H24 pour la Recherche ==> Est-ce que je suis pro-Nucléaire ?

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6