pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Anarchisme

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19

Kosumi Hanzô

27/06 (17:27)

avatar

nombre messages : 169

Capitaine Karénie

Palladium

Domicile : Bottine

Ranadal a écrit :

L'anarchisme c'est l'intelligence collective.
Alors oui, bien que moins nombreux, il y aura des crimes, c'est forcé.

Seulement au lieu d'avoir une justice qui condamne un voleur de pâtes à 3 mois fermes et un criminel en col blanc qui pille la caisse des handicapés à 3 mois avec sursis.
Il y aura une justice populaire et distribuée, qui ne serait plus à la botte de ceux qui ont le pouvoir mais qui serait juste, parce que distribuée.

C'est tellement facile de corrompre un noeud. L'anarchisme est la décentralisation du pouvoir, c'est l'égalité.

[ce message a été édité par Kosumi Hanzô le 27/06 à 17:28]
Someone

27/06 (17:32)

nombre messages : 1

Visiteur

Kosumi Hanzô a écrit :
> Quand chacun intégrera que nous sommes tous libres et égaux, dès lors les formes de discrimination
> disparaîtront d'elles-même.
Mais ces valeurs ne sont pas propres à l'anarchie. La démocratie par exemple à les même valeurs.

D'ailleurs si chacun avait intégré que nous sommes tous libres et égaux, on serait probablement pas là à débattre d'autres systèmes sociaux ou politiques.


Rex a écrit :
La question de l'éducation est effectivement intéressante je trouve.

Ainsi que globalement de la réaction et de l'organisation de tout ce qui est a grande échelle, notamment vis a vis de tout ce qui est catastrophes naturelles, pandémie, famine, guerre (dans le cas où l'on parle d'une petite communauté locale en anarchie et non du monde entier).
Concrètement,
Mettons que l'on soit dans l'utopie. Tout le monde a intégré que nous sommes libre et égaux, il n'y a pas de propriété, pas de gouvernement, rien.
En cas de crise, comment s'organise la réaction ?

Kosumi Hanzô

27/06 (17:35)

avatar

nombre messages : 169

Capitaine Karénie

Palladium

Domicile : Bottine

Someone a écrit :

> Mettons que l'on soit dans l'utopie. Tout le monde a intégré que nous sommes libre et égaux,
> il n'y a pas de propriété, pas de gouvernement, rien.
> En cas de crise, comment s'organise la réaction ?

Comme ton cerveau poto.
Est-ce qu'à un moment y'a un neurone qui est le patron ? qui abuse les autres en mode "je suis d'origine divine" ?
Non, il y a un réseau de neurones, ils bossent tous ensemble et règlent le problème ensemble, parce qu'ils ont bien "conscience" d'être sur le même bateau.

Ranadal

27/06 (17:41)

avatar

nombre messages : 1006

Membre

Kosumi Hanzô a écrit :


> L'anarchisme c'est l'intelligence collective.
> Alors oui, bien que moins nombreux, il y aura des crimes, c'est forcé.


Merci de le reconnaitre.


> Il y aura une justice populaire et distribuée, qui ne serait plus à la botte de ceux qui ont
> le pouvoir mais qui serait juste, parce que distribuée.


On peut avoir des détails sur cette nouvelle justice ? TOUT le monde devra prendre part à TOUTES les décision de justice ? Et les décision de cette justice distribuée pourra amener a des sanstions ? des peines contraignantes ? QUi les fera appliquer ?



> Non, il y a un réseau de neurones, ils bossent tous ensemble et règlent le problème ensemble,
> parce qu'ils ont bien "conscience" d'être sur le même bateau.


Je suis pas vraiment sur que tu sois bien au point sur comment fonctionne un cerveau, comparer une société humaine anarchiste et ses individus au fonctionnement d'un cerveaux et de ses synapses ça me parait un peu... étonnant on va dire [:D]

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 27/06 à 17:42]

Kosumi Hanzô

27/06 (17:56)

avatar

nombre messages : 169

Capitaine Karénie

Palladium

Domicile : Bottine

Ranadal a écrit :

> On peut avoir des détails sur cette nouvelle justice ? TOUT le monde devra prendre part à TOUTES
> les décision de justice ? Et les décision de cette justice distribuée pourra amener a des sanstions
> ? des peines contraignantes ? QUi les fera appliquer ?

Ceux qui souhaitent prendre part aux décisions de justice doivent pouvoir avoir leur mot à dire oui.
Quand aux peines, je compte sur l'intelligence collective pour en trouver qui soient enrichissantes, par exemple l'entretien d'espaces verts à la place de privation de libertés.


> Je suis pas vraiment sur que tu sois bien au point sur comment fonctionne un cerveau, comparer
> une société humaine anarchiste et ses individus au fonctionnement d'un cerveaux et de ses synapses
> ça me parait un peu... étonnant on va dire [:D]

Et bien ce modèle est appliqué partout pourtant.
Les bases mêmes en développement d'intelligence artificielle sont fondées sur des noeuds et les liens entre eux, plus ou moins solides...
Et pour l'instant cette appréciation des réseaux de neurones porte ses fruits, comme avec AlphaGO qui défonce le champion du monde de Go.

Mais ouais j'aime à croire que nous ne sommes tous que des neurones connectés par nos "synapses / intéractions". Et je suis preneur de contre-avis.

Ranadal

27/06 (18:10)

avatar

nombre messages : 1006

Membre

Kosumi Hanzô a écrit :


> Ceux qui souhaitent prendre part aux décisions de justice doivent pouvoir avoir leur mot à
> dire oui.
> Quand aux peines, je compte sur l'intelligence collective pour en trouver qui soient enrichissantes,
> par exemple l'entretien d'espaces verts à la place de privation de libertés.


Donc tous ceux qui le souhaite peuvent prendre part à la décision ? Donc reprenons mon exemple : le mec bourré a écrasé et laissez mourir sur le bord de la route ma bien aimée.

La majorité de la population va s'en foutre totalement (et c'est bien légitime), donc va se retrouver intéressé par la peine les amis et la famille de la victime (on va probablement demander la peine de mort, puisqu'on sera probablement plus aveuglé par le chagrin et la haine que par la raison et le recul), et la famille et les amis de l'aggresseur vont demander l'inverse. Du coup on fait quoi ? c'est un concours de popularité ? on vote ?

Et admettons que le mec prennent une peine du styl s'occuper des espace vert de la commune pendant deux ans, qui va se charger de s'assurer qu'il le fasse ?

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 27/06 à 18:10]
Megalion

27/06 (18:19)

nombre messages : 1

Visiteur

Ranadal a écrit :

Et encore, ton scénario est facilité par le fait que les protagonistes sont honnêtes et que personne ne ment, évitant l’écueil des versions contradictoires et de la nécessité d’une enquête inquisitrice.

Kosumi Hanzô

27/06 (18:56)

avatar

nombre messages : 169

Capitaine Karénie

Palladium

Domicile : Bottine

Ranadal a écrit :

> La majorité de la population va s'en foutre totalement (et c'est bien légitime)[...]
C'est faux. Sur facebook, et sur le groupe d'entraide de ma ville, il y a des dizaines de personnes qui sont révoltées quand quelqu'un raconte comment on lui a piqué ses cerises...
Une personne qui aurait tué quelqu'un, rentrant de soirée, bourré, aurait suffisamment sur la conscience sans devoir être enfermé.
D'ailleurs il serait probablement le premier à témoigner des dangers du boire et conduire.

Et ouais Megalion ça se trouve on lui a même pas volé ses cerises, et le mec cherche juste un peu de drama, mais quel intérêt dans une société où voler ne profite pas ?

[ce message a été édité par Kosumi Hanzô le 27/06 à 19:05]

Onawa

27/06 (19:12)

avatar

nombre messages : 8031

Citoyenne

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Bottine

Kosumi Hanzô a écrit :

Tout le monde n'aura jamais ce que tout le monde a, même dans une société égalitaire...

On peut même convoiter la femme du voisin, sauf à considérer qu'elle est partageable à tout le monde. Il est des relations exclusives, il est des propriétés personnelles qui ne peuvent juste pas être partagées. Stop s'imaginer que toute tentative d'appropriation des biens/avantages d'autrui est à mesure de disparaître un jour.

Je trouverait vachement plus intéressant de débattre de comment, dans le cadre d'une société anarchique, serait régulé le comportement des gens, à quelle échelle, par quel genre de loi, et comment sont appliquées des décisions qui sont prises collectivement. Il y aura forcément des rapports de force, tu peux pas juste balayer tout ça d'un revers de la main, même avec le meilleur système éducatif du monde, ou alors on forme plus des "humains", mais un réseau neural, justement.

Comment sont gérées par exemple les questions de mœurs ? C'est quand même un domaine en perpétuelle évolution, avec un tas de gens de part et d'autre du spectre des possibles, et parfois des point de vue absolument irréconciliables.


___

Le capitalisme, c'est la mise en commun des moyens de production. Point. - Un intervenant "concis"

Grabuge Tripenfer

27/06 (19:34)

avatar

Citoyen

Kraland

Domicile : Bottine

Onawa a écrit :

On peut même convoiter la femme du voisin, sauf à considérer qu'elle est partageable à tout le monde. Il est des relations exclusives, il est des propriétés personnelles qui ne peuvent juste pas être partagées. Stop s'imaginer que toute tentative d'appropriation des biens/avantages d'autrui est à mesure de disparaître un jour.


Donc la femme est un bien d'autrui/avantage ?
La femme peut dire non. Peut être que c'est la différence aussi, qu'elle décide ou pas de coucher avec qui elle veut sans que cela provoque un drame (l'inverse étant vrai aussi).

Forum > Politique & Société > Anarchisme

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19