pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Elections européenes, le débrief

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

JC Zykë

30/05 (22:11)

avatar

Citoyen

Palladium

Domicile : Trésorville

Macron n'est qu'une "pute", dixit Alain Minc, et un "raconteur d'histoire" "manipulateur d'opinion", dixit Francois Henrot, directeur de la banque de Rotshild (le précédent employeur de Macron).
Selon Attali, qui "a mis le pied à l'étrier à Macron", "macron n'a pas le pouvoir, c'est le marché qui gouverne".

Je résume, selon ces trois personnes : Macron est un pantin articulé créé de toute pièce sorti et sponsorisé par la Finance... et remplaçable à l'infini.

Faut-il les croire sur parole ?
A vous de juger [:D].

ps : toutes les vidéos sur Youtube.

Tant que le peuple continuera de voter, ce type de personne aurait tord d'arrêter de se gausser ouvertement de ce même peuple qui tends le baton pour se faire battre.

Moralité : ne pas voter, faire son potager, développer la politique localement (ses propres modes de scrutins, sa propre levée d'impôts, sa propre monnaie, etc), et ignorer le plus possible tout ce cinéma. Une fois qu'ils feront des ronds dans leur bocal sur les plateaux TV sans personne pour s'en préocupper, ils auront l'air bien con. Surtout si au passage les gens baissent drastiquement leur consommation en remplaçant par l'auto production et le partage de service gratuit (troc).
Ce qui est tout sauf se replier sur soi bien sûr, mais au contraire développer un vrai tissu social avec son prochain, avec autant d'activité culturelle, politique, et économique que cela va susciter.

La vraie révolution commence par jeter sa télé et par aller parler avec ses voisins ...

___

La subversion est un jeu sérieux dont la règle désinvolte est l’ordre et la transgression des codes.

[ce message a été édité par JC Zykë le 30/05 à 22:17]

Rex

31/05 (00:08)

avatar

Membre

Jean-Jaques Sticule a écrit :

Je suis aussi déçu du score du PS, parce que je suis contre l'acharnement thérapeutique. [:|]


L'euthanasie pourrait être une solution alléchante. [3)]

Sinon Adathuh, moi mon gendre idéal c'est pas un mec qui s'appelle F-X, qui dans l'idéal aimerait revenir sur l'avortement et le mariage pour tous, pour qui tout choix politique doit être subordonné à l'enseignement de l'Eglise romaine et dont la copine de rallye s'appelle Marion Maréchal. Ca, c'est plutôt le gendre qui justifie un déshéritage dans les règles de l'art. [:D]

Rissolé a écrit :

Et quand on voit de quoi est composé leur parti politique... en fait exactement la même chose que ce qu'il y a ailleurs. Francs maçons, sionistes et corrompus. Il leur manque encore quelques amis milliardaires possédant des média pour faire leur promotions contrairement aux autres grands partis politiques, mais au final ils ne proposent rien de dangeureux pour le système.


Des francs-maçons, des sionistes et corrompus... j'en conclus que la vieille rhétorique sur la judéo-maçonnerie est toujours bien présente chez une partie des gilets jaunes-compatibles. C'est assez triste à lire, pas d'évolution depuis Dreyfus.

[ce message a été édité par Rex le 31/05 à 00:43]

Iska

31/05 (11:35)

avatar

nombre messages : 1153

Intendante Gradistan

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Krakov

Jean-Jaques Sticule a écrit :
> Le coup de Macron qui fait son mouvement tout seul c'est de la grosse propagande,

Genre tu crois pas à l'objectivisme ?
Pourtant c'est tout bien expliqué sur cette chaine youtube. [:=]

Heureusement, que le centre n'est pas de droite et surtout pas d'extreme droite, sinon je m'aurais été fait tapé sur les doigts. é.è

[ce message a été édité par Iska le 31/05 à 11:35]

Moustik Danton Bolderi'z

31/05 (13:23)

avatar

Sergent Pourproville

Kraland

Domicile : Pourproville

Nain Satiable a écrit :

> Mince, je pensais que tu parlais de la LFI. My bad. Je me disais bien que le terme jeune était inapproprié. [:D]


Pour le coup, autant je considère que LREM n'aurait aucun avenir si Macron devait disparaître demain, autant je pense que le départ de Mélenchon serait, celui-ci, salvateur pour son parti. La personnalité et le parcours de Mélenchon tranche beaucoup trop avec la philosophie actuelle du parti (+ de démocratie, + d'écologie...). Je trouve qu'il ne sied plus au poste, et il a suffisamment échoué aux élections pour en tirer des conclusions.


Jean-Jaques Sticule a écrit :

> Les cadres de LREM et leurs principaux soutiens financiers. Le coup de Macron qui fait son mouvement tout seul c'est de la grosse propagande, c'est pas
> un self made man le type, il était ministre, il avait un gros réseau dans les milieux politiques et financiers etc...


On ne va pas passer des heures là-dessus, mais je vais préciser davantage mon propos. Une dernière fois.

Evidemment que Macron n'a pas été seul dans la création de LREM, et qu'il dispose d'un réseau conséquent grâce à son parcours, c'est tellement évident que je n'avais pas pris la peine de le préciser. On est d'accord là-dessus. Le fond de mon intervention était le suivant : LREM c'est du sur-mesure pour Macron, il est l'incarnation humaine de la philosophie de ce mouvement, et il a accédé au poste suprême dès la première tentative avec ce mouvement, en détruisant au passage le PS et en faisant très mal à l'UMP (je refuse de les appeler Les Républicains).

En d'autres termes, le symbole "Macron" est bien plus puissant que le symbole "LREM", ce qui me pousse à penser qu'il sera très compliqué de faire vivre ce mouvement si Macron devait s'en détacher.

___

Libre pionceur.
"Plus j'aime l'humanité en général, moins j'aime les gens en particulier." F. Dostoïevski.

Onawa

31/05 (14:50)

avatar

nombre messages : 8031

Citoyenne

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Bottine

Moustik Danton Bolderi'z a écrit :

Je vois pas quelle importance ça a que LREM disparaisse ou non, c'est pas comme si c'était un parti novateur. Macron incarne au mieux les aspirations de la bourgeoisie qui le finance et le soutient à travers les médias. A voir sa façon de gouverner le pays, ainsi que LREM, le parti ne semble être qu'une "nécessité" d'ordre administratif. Le jour où il disparaît, s'il disparaît, on pourrait bien voir se recréer le même type de mouvement, financé de la même façon, et proposant la même chose, du Attali vaguement réagencé et présenté avec les éléments de langage à la mode.

Du coup à votre avis, est-ce qu'on va entrer dans l'ère des partis "sur mesure" et jetables, avec des candidats fabriqués pour l'occasion, ou LREM est il une exception avant qu'une force politique stable ne réemerge (quelle qu'elle soit ?). Et me faites pas marrer avec les écolos, je leur donne un an avant qu'ils s'auto-détruisent par guerre intestine due à des égos surdimensionnés.


___

Le capitalisme, c'est la mise en commun des moyens de production. Point. - Un intervenant "concis"

Nain Satiable

31/05 (14:54)

avatar

Intendant Ruthvénie

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Moustik Danton Bolderi'z a écrit :

Je ne suis pas totalement d'accord avec ton analyse. L'idéologie sur laquelle repose LREM existait bien avant l'apparition de ce parti, tout comme le projet d'une union des centres qu'a essayé de mettre en place encore et encore Bayrou, avec le succès qu'on connait. Macron n'a été que l'individu très doué qui a su saisir les opportunités qui font la différence entre un succès et un échec.
L'effondrement du PS lié à des dissensions internes, suivi de celui de LR, ont permis cette émergence.

Donc, dès lors qu'on a une idéologie ancrée, un projet qui n'est pas apparu par magie, il ne manque plus que des individus pour les porter. Et il me semble clair que LREM et ses alliés ont suffisamment d'individus pour tenir les seconds rôles de façon relativement efficace. Beaucoup annonçaient qu'il ne pourrait pas avoir une majorité au parlement.
Par contre, en effet, il s'agit de beaucoup d'individus qui ne cherchent, pour la plupart, clairement pas à être sur le devant de la scène. Par exemple, Le Drian ne cherche pas à communiquer encore et encore sur son travail, pourtant il a été très efficace à la Défense, et semble tout à fait compétent aux AE.
Reste donc la question de la tête d'affiche, celui qui reçoit les fleurs et les tomates. Je ne pense pas, ou en tout cas je n'espère pas, que cela ait une importance si grande d'avoir une grande gueule charismatique pour faire la figure de proue. Sinon tu peux clairement dire adieu à la FI, car les seconds couteaux ont clairement le charisme d'une moule, que ce soit Ruffin, Corbière ou Quatennens. Parce que non, grogner n'est pas un signe de charisme.
En outre, dès que Macron ne pourra plus, ou ne voudra plus se présenter, il est fort possible que certains individus se lancent, gonflés par leur appétit politique. Mais comme tout ceci n'est pas avant longtemps, l'eau aura coulé sous les ponts. Il me semble alors très hasardeux de prédire si une personne incarnant suffisamment le projet ou non verra le jour.
Du coup, je ne crois qu'en une seule chose, le Wait and See.

___

"Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

Sylvius de Napline

31/05 (16:09)

avatar

nombre messages : 4582

Membre

Nain Satiable a écrit :

> Macron n'a été que l'individu très doué qui a su saisir les opportunités

A un détail près... il n'est pas doué, plutôt mauvais voire extrêmement mauvais en communication, probablement l'un des pires présidents qu'on ait eu sur ce point, et on a quand même eu Sarkozy.

> Et il me semble clair que LREM et ses alliés ont suffisamment d'individus pour tenir les seconds rôles de façon relativement efficace.

S'ils avaient des gens compétents à mettre aux postes importants, on n'aurait pas Castaner comme ministre de l'intérieur. Les députés de la république en marche sont un contre-exemple extrêmement frappant à l'idée selon laquelle on élit des députés compétents. Ils n'ont clairement pas plus de compétences que le pékin moyen, ce qui a plutôt tendance à démontrer à quel point le mouvement manque de base solide.


Ce que je retiens de ton intervention, c'est la satisfaction d'avoir enfin rencontré un soutien de la république en marche, ce que je n'avais pas réussi à faire jusque ici.

[ce message a été édité par Sylvius de Napline le 31/05 à 16:12]

Moustik Danton Bolderi'z

31/05 (16:16)

avatar

Sergent Pourproville

Kraland

Domicile : Pourproville

Onawa a écrit :

> Je vois pas quelle importance ça a que LREM disparaisse ou non,

Perso je m'en moque, à la base je répondais à Leonid Zombaditulov qui s'inquiétait de la possibilité de voir LREM au pouvoir pendant les décennies à venir.

Mais ta question est pertinente, ça ne m'étonnerait pas qu'on se dirige vers une période politique "polymorphe", avec des partis/mouvements créés sur mesure pour telle personnalité et telle élection, qui s'accapareraient les sujets du moment pour être ponctuellement très efficace.


Nain Satiable a écrit :

Je suis d'accord avec toi sur le fait que mon analyse relève de la prédiction incertaine, incertaine car on ne sait pas quelles personnalités émergeront et quels événements chambouleront (ou pas) le paysage politique. Elle ne repose malheureusement que sur la lecture de la situation actuelle, comme toutes les analyses puisque personne ne connait l'avenir. Le wait and see est alors effectivement la position la plus sage et confortable.

Néanmoins, tu dis toi-même que ce (presque) même projet porté par quelqu'un d'autre (Bayrou en l’occurrence, qui n'a pas fait long feu dans l'équipe de Macron donc leur projet ne devait pas être si similaire que ça...) n'a jamais fonctionné, et que Macron n'a été "que l'individu très doué" qui a su orchester une idéologie déjà existante. Il me semble que ça valide plutôt la lecture selon laquelle il n'y a pas d'alternative crédible à Macron pour incarner ce mouvement, puisque ce mouvement c'est Macron.
Même si Le Drian, puisque tu le cites, se mettait à ambitionner cette place, est-ce que les électeurs LREM, acteurs du dégagisme des vieilles branches et de l'introduction du "Nouveau Monde" (lol) à l'Elysée, voudront voter pour un ex-Ministre de François Hollande, âgé de 72 ans ? Je me trompe peut-être, mais ça me paraît irréaliste. Bref, ta conclusion était la bonne : wait and see !


Sylvius de Napline a écrit :

> Ce que je retiens de ton intervention, c'est la satisfaction d'avoir enfin rencontré un soutien de la république en marche, ce que je n'avais pas réussi à faire jusque ici.

Euh... Rassure-moi, ce n'est pas de moi dont tu parles ? [:D]

___

Libre pionceur.
"Plus j'aime l'humanité en général, moins j'aime les gens en particulier." F. Dostoïevski.

[ce message a été édité par Moustik Danton Bolderi'z le 31/05 à 16:30]

Nain Satiable

31/05 (18:58)

avatar

Intendant Ruthvénie

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Sylvius de Napline a écrit :

Ah bon? On a eu un Sarkosy qui disait tout ce qui lui passait par la tête. Un Hollande tellement mou du genoux qu'il porte très bien son surnom de Flamby, faisant passer Loiseau pour un personnage politique charismatique et énergique. Chirac qui, à part pour parler agriculture, frometon, tête de veau et faire quelques jolies phrases sans réelle substance, a plus démontré son absence de communication car plus personne ne sait ce qu'il a fait pendant ses mandats.
Ou alors un Mitterand qui était reconnu comme un Ganster très tôt, et était un tellement bon communicant qu'il devait annuler ses propres réformes désastreuses. Et on peut même regarder plus loin que les seuls Présidents, avec un Mélenchon pathétique dès qu'il ouvre la bouche. Je doute que son ton mielleux dès qu'il rencontre le Président, ou alors ses frasques sur le fait qu'il est la "République" soient du plus bel effet. Ou alors une MLP qui n'arrive pas à connaître ses dossiers et passe pour une touriste lors des débats.
La morale de cette histoire est peut-être qu'il est impossible d'être un bon communicant, du moins dans la politique française, vu que les français sont globalement toujours mécontents de tout et de son contraire. En plus du fait que tu viens de démontrer par toi-même que tu as de la merde dans les yeux. Mais ne t'inquiètes pas, cette information ne sortira pas d'ici.

Comme le fait que tu aimes bien prendre tes rêves pour la réalité. Prenons un exemple, Villani et son rapport sur l'IA. Est-il mauvais? A supposer que tu te sois intéressé un minimum au travail d'au moins quelques députés, ce dont je doute. Il est plus que probable que tu ne fasses que blablater sans le début d'une moindre information concrète (mais bon, on a l'habitude).
Pour ceux que j'ai écoutés, en commission ou ailleurs, les députés actuels ne sont ni meilleurs ni plus mauvais que précédemment. Bon, exceptés la FI qui, à part pour faire les clowns dans l'Assemblée, ne sont pas d'une grande utilité et constructivité.

Moustik Danton Bolderi'z

Il est clair que Le Drian ne voudra jamais tenter quoi que ce soit. Ce qui ne lui retire pas le mérite d'avoir été le meilleur ministre de la Défense depuis des lustres.
En outre, je pense que tant que Macron pourra conserver la tête d'affiche, personne ne tentera quoi que ce soit. C'est ce qu'exige la rigueur de LREM. Par contre, une fois que ce verrou aura sauté, c'est uniquement à ce moment là qu'on pourra voir des têtes sortir du lot.
Déjà, Bruno Lemaire a toujours eu les dents longues. Dommage pour lui, il n'a jamais fait preuve de réelles compétences et ses discours sont totalement absurdes. Bref, si Macron fait un second mandat, en fin de mandat, on aura la réponse à notre interrogation, pas avant.
C'est pourquoi je prône le Wait and See plus qu'à l'habitude. Dans ce cas très particulier, on n'aura pas un début d'idée avant que cela ne se produise.

___

"Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

[ce message a été édité par Nain Satiable le 31/05 à 19:00]

Sylvius de Napline

31/05 (19:20)

avatar

nombre messages : 4582

Membre

Nain Satiable a écrit :

> Ah bon? On a eu un Sarkosy qui disait tout ce qui lui passait par la tête.

D'où ma remarque. Apprends à lire.

> Un Hollande tellement mou du genoux

Quel rapport avec la communication ?

> car plus personne ne sait ce qu'il a fait pendant ses mandats.

J'aime pas Chirac, mais si tu ne te souviens pas qu'il nous a épargné la guerre contre l'Irak, je ne peux rien pour ta culture politique. Et ça n'a toujours aucun rapport avec la communication. Chirac a réussi à se faire aimer ; sa communication semble meilleure que Macron. Regarde les cottes de popularité de Chirac et Mitterrand : elles étaient plus hautes. Macron se place entre Sarkozy et Hollande, on est bien d'accord que c'est pas glorieux. Du point de vue de la popularité, il fait donc partie des mauvais.

> Et on peut même regarder plus loin que les seuls Présidents, avec un Mélenchon pathétique dès qu'il ouvre la bouche.

Mélenchon est reconnu comme un très bon rhétoricien par les mêmes journalistes qui lui jettent des seaux de merde. Peu importe ton avis sur ce qu'il dit ; tout le monde s'en fiche. Le fait est qu'il est reconnu par ses alliés et par ses adversaire comme bon. Qu'on ne soit pas d'accord avec ses idées ou qu'il commette des bourdes ne remet pas ça en cause.

Donc, je résume ton avis jusqu'à présent : les gens que tu aimes bien sont bons en communication, les gens que tu n'aimes pas (LFI parcitulièrement) sont mauvais. J'ai rarement lu quelque chose d'aussi peu pertinent, et pourtant tu as déjà beaucoup écrit ici.

> Comme le fait que tu aimes bien prendre tes rêves pour la réalité. Prenons un exemple, Villani
> et son rapport sur l'IA. Est-il mauvais?

C'est le député de la circonscription dans laquelle je vote et je m'intéresse à son travail, et déjà avant qu'il ne soit député. Je ne vois pas vraiment ce qui me vaut cette insulte d'inculture. Tu as trouvé un député compétent, pas du tout représentatif de la composition du groupe d'en marche.

Je m'arrête là, parce qu'il n'y a que des conneries et des insultes dans ton texte. C'est sans intérêt. Je reviendrai discuter quand tu auras trouvé quelque chose d'intéressant à dire.



Moustik Danton Bolderi'z a écrit :

> Le wait and see est alors effectivement la position la plus sage et confortable.

C'est effectivement une position extrêmement paresseuse, souvent prise par les gens satisfait de la situation courante. A ce moment là, autant arrêter toute discussion. Mais ça n'a pas de sens. L'analyse est possible, et pour avoir écouté quelques politologues, il y a effectivement des choses intéressantes à en tirer.

> Néanmoins, tu dis toi-même que ce (presque) même projet porté par quelqu'un d'autre (Bayrou
> en l’occurrence, qui n'a pas fait long feu dans l'équipe de Macron donc leur projet ne devait
> pas être si similaire que ça...) n'a jamais fonctionné

En pratique, Bayrou était vainqueur des duels Bayrou/Sarkozy et Bayrou/Ségolène. Avec toute l'antipathie que j'ai pour le personnage, il était le plus légitime à être élu. Ce n'est que le mode de scrutin en deux tours qui l'a écarté. Avec Macron, il n'y a pas eu du tout le même problème, et le scrutin en deux tour était cette fois en sa faveur.. La désintégration des gauches droites conventionnelles lui a laissé un champ complètement libre. Dans cette situation, on aurait pu mettre n'importe qui, genre... Nathalie Loiseau et elle aurait été élue. Je ne crois pas que ça prouve quoi que ce soit sur la capacité de Macron a faire mieux que Bayrou.

[ce message a été édité par Sylvius de Napline le 31/05 à 19:51]

Forum > Politique & Société > Elections européenes, le débrief

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8