pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Gilets jaunes, acte 19 : le gouverneur militaire n'exclut pas "l'ouverture du feu"

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Void Quit

27/03 (09:38)

avatar

Membre

Emile Loir a écrit :

> Bon.... après, je connais pas Void Quit hein. C'est ptêt de l'égocentrisme.

Ce que je sais c'est que la première chose que tu perds avant la volonté de vivre c'est ton orgueil, ton égo et ton estime de toi.
A partir de là ce qu'on peut penser de moi ça ne me préoccupe plus. Je peux bien me faire insulter par des mangeurs de glaces si ça leur permet de se valoriser c'est tant mieux.
Je ne me prive pas non plus pour fleurir de métaphores sexuelles grivoises et agressives un discours qui il y a quelques années encore était obséquieux.
Et bordel, avoir tors quel PLAISIR ! Dépasser ses préjugés et ses incertitudes, être confronté à ses contradictions et pouvoir les dépasser. Éloge de l'erreur.

Je me défends de défendre ma nouvelle condition. Chacun fait comme il peut/veut en fonction de son vécu et de ses capacités.
Depuis plusieurs années je mène une vie assez ascétique et retirée, je ne vais pas en faire la promotion.
Le fait est que je suis passé d'un secteur d'activité de production de connaissances à destination de centres de profits sur du haut de gamme, à l'économie sociale et solidaire.
Du monde de l'entreprise à l'associatif.

Parce que je m'estime redevable envers les personnes et les associations qui m'ont pris en charge alors que ça ne leur rapportait rien. Qui ont donné de leur temps alors qu'ils avaient mieux à faire. Qui m'ont accompagné alors qu'ils ne me connaissaient pas. Parce que putain heureusement que ça existe encore ce maigre filet de sécurité pour les personnes excluent du système, pour celles et ceux qui n'ont plus rien, qui ne peuvent plus se prendre en charge, qui sont tout simplement exclus de tout
Alors oui ça ne produit rien, oui ça ne crée pas de croissance et oui ça coute sans doute plus cher de récupérer les rebus d'un système winner takes all. Parce qu'à ne considérer la performance économique comme seul étalon d'évaluation des choix politiques et sociaux, autant retourner à l'esclavage pur et dur. La peur de la mort sera sans doute plus motivante qu'une hypothétique prime défiscalisée de fin d'année.

Et puis autant faire en sorte de pouvoir mettre dans le caniveau des salariés vidés usés et éreintés de bosser 80h par semaine et qui partent en maladie mentale, tant qu'ils se sont donnés à fond et que l'entreprise n'en supporte pas les coûts c'est encore le meilleur des système. On fera deux/trois conférences sur la RSE histoire de se donner bonne conscience avec le chief happiness officer.
Mais c'est pas grave, parce que consommer rend heureux.
On peut travailler plus pour gagner plus de pouvoir d'achat pour acheter davantage de biens et services compensatoires (sucre / chocolat / alcool / tabac / psychostimulants / bien être new age / vacances instagram / etc).

Le plus fort avec l'esclavage moderne d'idolâtres, c'est que comme à l'époque, les rares qui sont conscients de leur condition croient la mériter.

___

Adversaire des mangeurs de glace.

[ce message a été édité par Void Quit le 27/03 à 09:39]
bull

27/03 (10:37)

nombre messages : 1

Visiteur

Je retournerai la question aux Gilets Jaunes, est-il raisonnable d'espérer/demander que les Gilets Jaunes comprennent et acceptent de s'engager au-delà de gueuler dans la rue, de s'engager par exemple dans notre démocratie et la République pour tenter d'accéder au pouvoir légalement afin de mettre en place leurs idées ?

Est-il raisonnable de demander a des gens qui ont du mal a finir les fins de mois de financer des frais de campagne ?

Désolé mais pour moi la question, qui est part ailleurs très souvent utilisé comme argument (si t'es pas content présente toi) est stupide.
Si l'on a imposé aux candidats d'obtenir 500 signatures d'élus, c'est justement pour éviter que des gens lambda puissent "tenter d'accéder au pouvoir légalement afin de mettre en place leurs idées".



Manifester c'est un moyen d'expression, c'est un moyen de faire pression aussi certes, mais c'est pas le droit d'imposer quoique ce soit au pays en fait, ni même avoir un quelconque pouvoir.

C'est assez rigolo du coup, parce que dans ton long pavé, tu viens dire que casser, c'est mal, et puis là tu dis que manifester, ça ne sert a rien. Enfin, je joue sur les mots : ça sert a s'exprimer, mais c'est tout. Du coup autant faire un post facebook, plutôt que de cramer un après midi par semaine, non ?
Du coup tu justifie la violence des casseurs, puisque c'est selon toi le seul moyen d'avoir un vrai impact...

Je rajoute qu'accepter les revendications d'une minorité de français juste parce qu'ils gueulent forts et que certains d'entre cassent des trucs, j’appellerais pas ça une démocratie non plus.

Une minorité.
Les gilets jaunes manifestent contre la politique économique de Macron.
74% des français désapprouvent la politique économique de Macron.
Je suis pas un docteur en mathématique, mais pour moi, 74%, ce n'est pas une minorité.
sh

27/03 (10:49)

nombre messages : 1

Visiteur

Je rajoute que perso, ce qui me sidère le plus avec ce mouvement, c'est ça.

Je vais manifester depuis 4 semaines, et les gens autour de moi me disent "mais, pourquoi tu manifeste, a quoi ça sert ?"
Ma réponse c'est "pourquoi toi tu manifeste pas ?"
"Parce que ça sert a rien !"

C'est tellement plus simple !
Ces gens sont en grande majorité contre la politique de macron, ils partagent les revendications.
Mais c'est tellement plus simple de rester tranquillement chez soit, en regardant ceux qui se battent pour faire changer les choses, et de dire "c'est pas comme ça qu'il faut faire".

Mais en attendant, nous on fait quelque chose pour que la situation change. C'est pas l'idéal, on le sait pertinemment, mais au moins on agit.

Et Macron peut interdire les manifs dans toute la France, sortir tout les militaires qu'il veut, on sera toujours là le samedi.
Il l'a dit lui même : la réponse doit être politique. Et tout le monde est d'accord avec ça. Mais jusqu'ici, la réponse politique, elle n'est pas là.

Le pire, c'est que je suis même pas sûre qu'un référendum aurait changés quoique ce soit à partir du moment où tout le monde s'en fout, ou même voteraient pour hein

Non, un référendum ne changerait rien : la question sera orientée par le gouvernement de toute façon.
Pour moi, ce qu'il faudrait, c'est dissoudre l'assemblée et refaire une élection à la proportionnelle. Mais pour Macron, ce serait perdre les plein pouvoir, et ça, ça n'arrivera pas.

Grabuge Tripenfer

27/03 (11:14)

avatar

Citoyen

Kraland

Domicile : Bottine

bull a écrit :

C'est assez rigolo du coup, parce que dans ton long pavé, tu viens dire que casser, c'est mal, et puis là tu dis que manifester, ça ne sert a rien.


C'est surtout que c'est le discours dominant de la dernière décennie : manifester, c'est has been, ce n'est pas le 21ème siècle, c'est inutile, c'est prendre les gens en otage, en plus c'est une tradition syndicaliste qui fait perdre des emplois en France (et ça coûte 0.2 point de croissance, quelle honte). Du coup, oui les gens considérent que manifester, c'est pas cool. Contrairement à lancer sa start-up, tout seul, ou devenir coursier pour Uber sans contrat de travail (le contrat de travail est un acquis social, mettant fin à la précarité pré-industrielle des contrats très courts). Evidemment, les coursiers ne pensent pas ça, mais ceux qui sont rentiers dans leur immeuble parisien oui.

Pourtant, c'est oublier que les manifestations sont un moyen de pression, de rapport de force avec un gouvernement en place, qui certes a été élu selon la Constitution gravée dans le marbre depuis des décennies (et après on va dire que c'est moderne comme mode d'organisation, si la Constitution n'est pas obsolète alors les manifestations non plus). Mais surtout, que cela a marché par le passé, n'oublions pas 1995 par exemple. Mais entre-temps, la propagande néo-libérale a été matraqué et oui, manifester c'est faire chier les gens. Faire la grève dans une usine parce que le propriétaire préfère fermer l'usine plutôt que d'accepter la reprise (parce que cela ferait un concurrent supplémentaire, faut pas déconner, il a le droit de casser ce qui lui appartient). Le collectif a été ringardisé. On arrive donc à entendre que les manifestations sont inutiles. La presse est détenue à 90% par des grandes fortunes et on va pas me dire que c'est pour les profits pour le coup, hein. Je ne comprends même pas pourquoi les journalistes ne sont pas une profession réglementée au même titres que les médecins ou les huissiers, pour protéger le capital. Enfin si je sais pourquoi.

Je rebondis sur le dernier post : tous les Présidents récents (et donc l'AN, vu qu'elle est élue en même temps, encore une aberration mais passons) ont perdu leur crédibilité car on avance l'argument d'autorité de leur élection à la majorité mais ce n'est pas toujours le cas, puisqu'il s'agit d'une élection à deux tours. C'est encore plus vrai pour Macron : il a été élu au premier tour à 24%, et puis c'est tout, le second tour est une blague puisqu'il s'agit de disqualifier le candidat du FN. Et après, on agit comme s'il a été élu par la majorité écrasante et que de toute manière, il faut attendre 5 ans, accepter tout ce qui se fait au nom de cette élection absolument pas représentative, au final. Je passe bien évidemment sur les contours de l'offre politique (cf mon post précédent). Je veux bien agglomérer les voix de Fillon à Macron, à la limite, mais cela laisse encore plus de 40% à Le Pen et Mélenchon, sans même parler des abstentions/blancs.

Bref, le système démocratique actuel est absolument insuffisant pour exprimer la volonté du peuple et cela se traduit par des conflits, manifestations, passages en force, coupure entre la politique et la population. Mais cela assure à l'oligarchie de verrouiller les leviers de pouvoirs donc ouais, modifier la Constitution sur les modes d'élection, ce n'est strictement pas dans les cartons.
Manifester reste donc un moyen politique et démocratique de faire jouer un rapport de force, et ce dernier sera plus ou moins violent selon l'urgence et la réponse politique des élus. On peut parfaitement ignorer toute une partie de la population (généralement la plus faible économiquement), se retrancher derrière les institutions, mais il faut l'assumer et arrêter d'écrire qu'elle est représentative, rôle que les Editorialistes remplissent parfaitement dans leur numéro de claquette quotidien.

[ce message a été édité par Grabuge Tripenfer le 27/03 à 11:16]

Gâterie

27/03 (11:55)

avatar

nombre messages : 11497

Membre

bull a écrit :

> Est-il raisonnable de demander a des gens qui ont du mal a finir les fins de mois de financer
> des frais de campagne

... Sans compter que Macon a fait financer sa campagne pas l'Etat. Il a appelé ça "le Grand Débat" pour que ça passe, mais c'est juste sa campagne pour les européennes. A partir de là, les GJ devraient arriver un financement qui parvient à concurrencer l'Etat + les potes millionnaires de Macon... Non, ça n'arrivera pas.

___

PROTOPLASME

Adathuh

01/04 (11:36)

avatar

Citoyen

Empire Brun

Domicile : Adalbograd

Une semi-digression, il y a en libre accès au format pdf, le livre Crépuscule de Juan Branco (et si ça vous plait le bouquin est vendu 19€).
Pour tous ceux qui veulent mettre des mots et des faits précis sur le scandale de la Macronie et plus généralement du Système de la Vème Rep, c'est un outil indispensable.
Aux fainéants qui ont peur de lire plus de 100pages, il a donné récemment une interview sur la chaîne thinkerview (elle met un peu de temps à décoller mais son visionnage vaut le coup).

[ce message a été édité par Adathuh le 01/04 à 13:34]

Void Quit

01/04 (12:06)

avatar

Membre

Tout simplement, en montrant que cet être* n’a respecté que formellement notre système démocratique, et l’a au contraire effondré. Et que l’illégitimité ressentie par une majorité de nos concitoyens correspond à une réalité.

Cela, nos journalistes et commentateurs, partis politiques, se refuseront toujours à le dire et à le croire, à l’enquêter. Cela est naturel, car, nous allons le montrer, ils ont été complices et principaux vecteurs du viol démocratique qui est intervenu, jeu d’apparences où l’on a présenté un être au peuple pour en masquer la réalité.

Les mots sont durs. Et pourtant, vous allez le découvrir: ils sont justifiés. Celui que nous nous apprêtons à abattre symboliquement a pris le pouvoir, littéralement, aux dépens des principes démocratiques et républicains auxquels nous adhérons, et par lesquels nous demandons son départ ou sa destitution.


* ndr : Emmanuel Macron

J'ai commencé, l'introduction envoie du lourd.
Merci [:+]

___

Adversaire des mangeurs de glace.

[ce message a été édité par Void Quit le 01/04 à 12:07]

Fantôme de Roy

04/04 (00:37)

avatar

nombre messages : 403

Capitaine Hélénie

Palladium

Domicile : Bisouville

sh a écrit :

> Je rajoute que perso, ce qui me sidère le plus avec ce mouvement, c'est ça.
>
> Je vais manifester depuis 4 semaines, et les gens autour de moi me disent "mais, pourquoi
> tu manifeste, a quoi ça sert ?"
> Ma réponse c'est "pourquoi toi tu manifeste pas ?"
> "Parce que ça sert a rien !"
>
> C'est tellement plus simple !
> Ces gens sont en grande majorité contre la politique de macron, ils partagent les revendications.
> Mais c'est tellement plus simple de rester tranquillement chez soit, en regardant ceux qui
> se battent pour faire changer les choses, et de dire "c'est pas comme ça qu'il faut faire".
>


On peut être contre la politique de Macron (ou une partie de celle-ci) et ne pas ressentir le besoin de manifester. Aux dernières nouvelles, jamais personne au pouvoir n'a fait l'unanimité jusqu'à présent, mais une chose est sûre, c'est lui qui a été élu démocratiquement en 2017 - par défaut, ça je le concède, et je suis pour que le vote blanc soit compté à mettre titre qu'un vote pour un candidat - .

Par contre, casser les couilles des gens en bloquant les ronds points ou les accès aux commerces, en détruisant les vitrines et pillant des commerces et ce, 20 semaines de rang et oser dire que c'est manifester. Oui c'est manifester sa bêtise, rien d'autre.
La plupart des gens y vont pour leurs propres intérêts, pas pour celui du peuple. La violence a rarement apporté quelque chose de bien.
J'ai pas mal de gilets jaunes dans mes connaissances qui n'ont pas été voté en 2017 mais qui par contre sont près à "manifester" parce que Macron ceci Macron cela, alors que Macron hérite d'une France en déclin depuis plus de 30 ans et qu'il joue ses propres cartes pour essayer de changer des choses.

Je ne suis pas d'accord qu'il taxe les pauvres, mais d'un autre côté, s'il taxe trop les riches, qui sont en gros les patrons et les entreprises (Pour simplifier, il n'y a pas qu'eux j'en suis conscient), ces derniers vont se barrer et il y aura beaucoup moins de boulot.
Alors vous lui proposez quoi? Pour ramener du capital en France, il faut ramener des entreprises et exporter de la production - C'est pas écologique du tout, alors je déteste dire ça - .

En France on a le chômage, la sécurité sociale, les aides au logement, une armée pur nous protéger - Bon, plutôt une arme nucléaire pour dissuader -, l'éducation "gratuite", en autre et ça nous pompe du fric monstre, on est bien contents de les trouver, mais il ne faudrait faut pas penser que c'est un dû, parce que c'est l'impression que donnent les gilets jaunes, que ces choses sont un dû alors qu'on devrait être reconnaissants d'avoir ce système.
Suffit de regarder un peu plus loin que nos frontières pour voir qu'on a une des meilleurs qualités de vie, à l'échelle d'un pays de bientôt 70 millions d'habitants, on peut pas se comparer à la Suisse ou à la Suède.

De toute manière que ce soit économiquement ou écologiquement, c'est le mode de vie qu'il faut changer. Le capitalisme arrive à ses limites, on ne peut pas demander à ce que la croissance soit toujours vers le haut. Donc au final, il faudra un jour arrêter d'acheter bêtement car ce sont les soldes, faire attention à ce qu'on achète, acheter local ou français, moins chauffer, réparer et ne pas jeter, etc.
J'ai pas la science infuse, mais c'est juste une question de bon sens et faut arrêter de croire comme les syndicalisés extrémistes à la con que chaque retour en arrière est une défaite. Il faut s'adapter au monde d'aujourd'hui et de demain. Et sortir un peu de son petit confort.

Il y aura toujours des inégalités peu importe le système et malheureusement des gens dans le besoin. MAIS ATTENTION A NE PAS CONFONDRE MISÈRE ET PAUVRETÉ. La misère, ce sont bien sûr les SDF, mais également les migrants, les victimes de la guerre, de la famine, des persécutions et des génocides, ou de vraies dictatures, en Libye, Syrie, Corée du Nord, Birmanie, Venezuela, Corée du Nord, Mali, Palestine, Tibet, Haïti, Irak, Afghanistan, liste non exhaustive. Si les gilets jaunes veulent faire une cure de misère, pas besoin de billet d'avion trop cher, seulement une télévision - ARTE par exemple - ou bien Internet.

Bon je dérive pas mal mais de toute façon tout est lié.


> Mais en attendant, nous on fait quelque chose pour que la situation change. C'est pas l'idéal,
> on le sait pertinemment, mais au moins on agit.

200 millions de dégâts l'autre samedi, merci d'avoir agi, ça nous fait 3 euros chacun à débourser pour tout rembourser. Je parle pas des autres weekends ni du bilan humain.
Il va être temps de réfléchir avant d'agir, peut-être que le mouvement gagnerait en crédibilité et perdrait en débilité. Faut pas croire que 70% des français soutiennent les gilets jaunes.

Ah la France, ce pays d'éternels insatisfaits-assistés qui en veulent toujours plus tout en donnant toujours moins.
Au moins une chose est sûre, Macron est bel et bien Français, il fait la même chose que vous. [:D]


Non, un référendum ne changerait rien : la question sera orientée par le gouvernement de toute façon.
Pour moi, ce qu'il faudrait, c'est dissoudre l'assemblée et refaire une élection à la proportionnelle. Mais pour Macron, ce serait perdre les plein pouvoir, et ça, ça n'arrivera pas.


Dire qu'il a les pleins pouvoirs, c'est un peu une blague. Les députés LREM sont un groupe hétérogène, dont certains ont été opportunistes lors de la création du mouvement et ils ne sont pas tous à l'unisson avec les propositions de lois.
Faut arrêter avec votre délire de dictature ou de pleins pouvoirs.
Je suis pas contre baisser le nombre de députés par contre et instaurer une obligation de présence aux séances.


Donc pour résumer, aux prochaines élections, vous saurez pourquoi vous bougez votre cul aux urnes. Si c'est l'autre conne de Le Pen qui passe, ça ne m'étonnerait même pas que vous regretteriez Macron. [:D][:D][:D]

[ce message a été édité par Fantôme de Roy le 04/04 à 00:49]

Donald Trompe

04/04 (09:24)

avatar

nombre messages : 23208

Duc Bananie

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Triangle d'Or

Fantôme de Roy a écrit :

> On peut être contre la politique de Macron (ou une partie de celle-ci) et ne pas ressentir le besoin de manifester.

Effectivement, cependant ça ne semble pas etêt ton cas.

Le bloquage des ronds points ça fait longtemps qu'ils ne le font plus.
Résumer leurs manifestations a ça ainsi qu'aux destructions est ridicule.

> Je ne suis pas d'accord qu'il taxe les pauvres, mais d'un autre côté, s'il taxe trop les riches, qui sont en gros les patrons et les entreprises (Pour simplifier, il n'y a pas qu'eux j'en suis conscient), ces derniers vont se barrer et il y aura beaucoup moins de boulot.

Tu es quand même conscient que c'est ce même argument bidon qui est rabaché depuis des années pour expliquer les baisses de taxes des plus riches et ça n'a jamais réduit la fraude (ça a même augmenté dernièrement il me semble).

> et ça nous pompe du fric monstre

J'aurais utilisé le terme "pognon de dingue" perso, après, si c'est un du, on paye justement nos impôts pour ça, malheureusement la qualité du service est rognée petit a petit...

Quand tu parles de vraies dictatures tu sort ta liste de pays d'un chapeau ? Quelle est ta définition de dictature ? Quelle est la différence entre la bonne et la mauvaise vraie et la fausse dictature ?

> Dire qu'il a les pleins pouvoirs, c'est un peu une blague. Les députés LREM sont un groupe hétérogène, dont certains ont été opportunistes lors de la création du mouvement et ils ne sont pas tous à l'unisson avec les propositions de lois.

Ce n'est pas dans les statuts de LREM où il est indiqué que si le député ne vote pas comme demandé il est viré du parti ? [3)]

Gâterie

04/04 (09:48)

avatar

nombre messages : 11497

Membre

Fantôme de Roy a écrit :

> J'ai pas la science infuse, mais c'est juste une question de bon sens

lol, non. Tout ce que tu fais est aligner les mêmes poncifs que l'on entend depuis toujours ; c'est pas du bon sens, tu es juste en train de régurgiter ta leçon.

Par exemple, ta façon d'expliquer qu'il ne faut pas que les gens se plaignent des impôts parce que c'est ça qui leur paie l'éducation et la santé, tout en expliquant en même temps qu'il ne faut pas taxer les riches parce que sinon ils s'en vont. Alors, primo, s'ils veulent se casser, qu'il le fasse, la plupart des boîtes n'ont pas besoin d'eux, et secundo, pourquoi ta tirade sur tout ce que fournissent les impôts ne s'applique d'un seul coup plus ? Ce qui rend un pays attractif pour une entreprise, c'est ces infrastructures, le fait que les employés soient bien formés (oui, l'éducation c'est pas juste pour faire plaisir aux pauvres, c'est aussi une façon de rendre le pays plus attractif) et qu'ils soient en bonne santé (oui, la sécu c'est pas juste pour faire plaisir aux pauvres, c'est aussi une façon de rendre le pays plus attractif), etc : tant de chose qui impliquent des frais de l'état, donc des impôts sur les entreprises.

Ou autre exemple, ta façon d'expliquer en même temps qu'il faut chercher la compétitivité et à attirer les capitaux, tout en expliquant ensuite qu'il faut faire de l'écologie et sortir du système capitaliste : les deux sont incompatible, mais bon, c'est ce avec quoi on t'a bourré le crâne, donc "c'est du bon sens" : tu va quand même pas demander à ce qu'on arrête d'essayer d'attirer des capitaux, vu que c'est pas ça qu'on t'a appris à répéter.

Tiens d'ailleurs quand tu écris "pour ramener du capital en France, il faut ramener des entreprises et exporter de la production", est-ce que tu comprends seulement qu'un tel modèle n'est pas tenable pour tous les pays ? Tous les pays ne peuvent pas être exportateur - à un moment, il faut bien que le surplus de production parte quelque part. C'est justement le modèle européen : tout le monde doit être exportateur pour qu'il fonctionne, et de fait il ne fonctionne pas. Donc, à quel moment tu utilise ton fameux "bon sens" pour en déduire qu'il faut soit changer intégralement le modèle européen (lol, ça n'arrivera jamais), soit quitter l'Europe ? Mais ce n'est pas ce avec quoi on t'a bourré le crâne.

Non, ton post c'est juste "gnagnagna il faut attirer les capitaux, gnagnagna il faut accepter les retours en arrière, gnagnagna il faut faire de l'écologie (mais pas trop pour pas repousser les les capitaux, gnagnagna il faut pas taxer les riches, gnagnagna il faut pas manifester, gnagnagna les syndicalistes sont des extrémistes, gnagnagna il faut tout accepter et sinon vous avez qu'à voir comment c'est en Corée du Nord". Avec, à la fin, le petit épouvantail Le Pen. C'est toujours classe d'utiliser Le Pen comme épouvantail en fin de discours, je suppose qu'au bac c'est +1 point sur la copie. Mais je ne suis même pas convaincu que tu sache pourquoi tu es contre elle : au fond, tu crois qu'elle va faire quoi ? Instaurer l'état d'urgence, tenter de mettre en place la déchéance de nationalité, faire des cadeaux fiscaux aux riches ? C'est un programme de socialiste ça. Mutiler les opposants politiques, faire en sorte que le gouvernement puisse interdire arbitrairement aux opposants de donner leur avis ? C'est déjà ce que fait Macron. Expliquer que les opposants ne sont que des extrémistes, que leur action n'est pas légitime et qu'ils devraient juste se soumettre ? C'est déjà ce que tu fais. A un moment, tu sais pourquoi tu es opposé à Le Pen ? Est-ce que tu es capable d'expliquer ce qu'elle ferait de pire ?

___

PROTOPLASME

Forum > Politique & Société > Gilets jaunes, acte 19 : le gouverneur militaire n'exclut pas "l'ouverture du feu"

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6