pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Exit Taxe - qui comprend ?

Surcouf le Balafré

11/12 (22:40)

avatar

Citoyen

Empire Brun

Domicile : Portail de l'Enfer

Hello,

Sans rentrer dans la critique facile, mon souhait est de comprendre pourquoi E. Macron a demandé la suppression de l'Exit taxe?
Autant le "cadeau" de l'ISF je comprends l'idée derrière sa politique (dynamiser l'économie FR).
Mais là je vois pas. Quelqu'un saurait-il m'expliquer?

Click l'article

Megalion

11/12 (23:22)

avatar

nombre messages : 3554

Membre

Surcouf le Balafré a écrit :

L'aménagement de l'ISF et la suppression de cette taxe visaient le même objectif: ramener des investisseurs étrangers vers la France. Inutile de dire que maintenant cette mesure sera sans effet vu qu'il n'y a même plus besoin d'attendre l'alternance pour voir revenir les taxes qu'on supprime la veille, anéantissant toute confiance en une quelconque stabilité fiscale en France.

Plus que l'ISF encore, cette taxe rapporte très peu, alors qu'elle exige un contrôle assez conséquent des transactions financières des entreprises et particuliers vers l'extérieur. Au final, à part donner du boulot à quelques fonctionnaires... C'est un peu la "Hadopi" des capitaux qui s'évadent.

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 11/12 à 23:27]

Surcouf le Balafré

12/12 (01:21)

avatar

Citoyen

Empire Brun

Domicile : Portail de l'Enfer

Megalion a écrit :


Donc cette Taxe est à comprendre dans sa globalité en combinaison avec la suppression de l'ISF pour la partie mobilière.
L'idée c'était que le Mec qui s'était barré à l'étranger pour ne pas payer l'ISF à l'étranger revienne.

Mais la Exit Taxe est-ce qu'elle concerne vraiment le type qui reviendrait et pas plutôt le type qui se s'en va justement ??
Là je suis largué…

Pour le côté difficile à mettre en œuvre ça me semble plus compréhensible (même si on peut discuter des difficultés de surveillance administratives à l'heure du tout informatisé).

Megalion

12/12 (08:31)

avatar

nombre messages : 3554

Membre

Surcouf le Balafré a écrit :

> Mais la Exit Taxe est-ce qu'elle concerne vraiment le type qui reviendrait et pas plutôt le type qui se s'en va justement ??

C'est juste, mais en général, les investisseurs regardent l'état global de la taxation dans l'évaluation d'un pays (entre autres choses). Tout seul, ça n'aurait pas beaucoup de sens, ce n'est jamais qu'un piquant de plus sur la chaise. Par contre, vu ce qu'elle rapporte, c'était pas douloureux à supprimer et ça enlève déjà un piquant de la chaise. L'impact aurait été plus symbolique que réel, mais vu ce qu'elle rapporte, son impact aussi est essentiellement symbolique.

D'autre part, psychologiquement, quand on invente des taxes tous les 4 ans pour imposer les investissements, et qu'en sus on invente des taxes quand le type jette l'éponge et se barre (la taxe date de 2011, c'est pas si vieux), il y a peu de chances pour qu'il fasse une publicité avantageuse.

> Pour le côté difficile à mettre en œuvre ça me semble plus compréhensible.

A la limite, la complexité, si ça avait eu un véritable impact sur les rentrées d'argent dans les caisses, bon. Mais là, dans le genre "taxe à la con", elle se pose quand même.

> (même si on peut discuter des difficultés de surveillance administratives à l'heure du tout informatisé)

J'ai déjà eu affaire à l'administration. Je sais que tu as déjà eu affaire à l'administration. Tu sais que tu peux pas dire ça sérieusement sans que le type en face de toi se roule par terre. Le tout informatisé dans l'administration à l'heure actuelle c'est les gars qui t'envoie un papier par mail que tu dois imprimer, remplir à la main, doit prendre un RDV avec un fonctionnaire, apporter le papier lors du RDV pour qu'un fonctionnaire le scanne, et l'envoie par mail au service concerné.

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 12/12 à 08:32]

Surcouf le Balafré

12/12 (15:18)

avatar

Citoyen

Empire Brun

Domicile : Portail de l'Enfer

Ok je vois.
Donc l'idée c'est de créer un climat favorable aux investisseurs Français pour qu'ils puissent se dire qu'ils peuvent réinvestir en France et tenter le coup. En les rassurant car au pire ils pourront repartir comme ils sont revenus.
Megalion

13/12 (12:50)

nombre messages : 1

Visiteur

Surcouf le Balafré a écrit :

> Donc l'idée c'est de créer un climat favorable aux investisseurs Français

Je ne crois pas. les investisseurs français sont les moins susceptibles de partir et les plus enclins à revenir, ce genre de mesures va pas changer grand chose.

C'est vraiment les gens venant de l'étranger qu'on cherche à attirer. Même pas vraiment parce qu'ils ont plus d'argent que les Français, mais parce que sur beaucoup de plans ils ont des conceptions différentes sur les industries et l'investissement. Quand on voit la Silicon Valley, le fait qu'elle ait émergé autour de profils très différent venant de nationalités très différente n'y est pas pour rien: les technologies actuelles et futures nécessiteront d'avoir une vision planétaire de l'économie, et rester entre franco-français, qui est déjà une plaie aujourd'hui, s’avérera un vrai handicap.

Je pense qu'au sein du gouvernement il y a une vrai conscience de cette problématique.

Surcouf le Balafré

30/12 (16:20)

avatar

Citoyen

Empire Brun

Domicile : Portail de l'Enfer

Je ne vois pas de rapport entre la fiscalité et une atmosphère nocive franco-française. La recherche vient plus du savoir que des échanges culturels..
De plus la France est déjà ouverte aux échanges culturels et techno (y a qu'a voir qui peuple les facs).
Les chercheurs en France ne gagnent pas assez par manque de financement de l'acteur principal, l'état, l'exit taxe n'y changera pas grand chose selon moi.

Il doit y avoir une volonté et des moyens d'investissement dans l'avenir et peut être qu'en terme de financement extérieur là oui l'exit taxe à sa place, mais j'y crois pas trop...
D'expérience j'ai vu que des labos dans le privé présents en France et à l'étranger envoient leurs chercheurs dans des labos du groupe au Canada ou Uk pour les payer sur les budgets de ces pays là (sans forcément passer par une prime d'expatriation) car le coût de la recherche Fr est vraiment prohibitif et ils y manquent souvent de budget.
Mais l'histoire du truc franco français dont tu parles j'y capte rien.
Et enfin il me semble qu'il y a des projets de silicone Valley en France d'ailleurs le nom était amusant.

[ce message a été édité par Surcouf le Balafré le 31/12 à 09:41]

Grabuge Tripenfer

02/01 (19:45)

avatar

Citoyen

Kraland

Domicile : Bottine

On parle de capital, pas de travail à proprement parlé.
try&buy

27/03 (23:16)

nombre messages : 1

Visiteur

l'exit taxe c'est effectivement pas très "try&buy"
c'est plutot "mariés au premier regard"

Forum > Politique & Société > Exit Taxe - qui comprend ?