pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Grève, branlette intellectuelle et hypocrisie

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11

Onawa

04/04 (15:29)

avatar

nombre messages : 7655

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Satori[*n]9960 a écrit :

D'autant plus que les lignes secondaires sont abandonnées justement parce qu'elles sont insuffisamment entretenues, peu régulières et que la politique du tout voiture a contribué à amplifier ce mouvement. Il y a peu de fréquentation, mais il y a pourtant un grand potentiel. Au lieu de les abandonner, on pourrait effectivement procéder à un investissement productif.

___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Jean-Jaques Sticule

04/04 (15:37)

avatar

nombre messages : 12183

Ministre de la Guerre

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Satori[*n]9960 a écrit :

Surtout que le statut de cheminot ça coute bien moins cher que les intérêt de la dette de la sncf, laquelle dette est dût au sous investissement public dans les infrastructures ferroviaires dont l'état a transféré la dette à la sncf pour respecter les critères de maastrich en matière de dette publique.

Le manque d'efficacité économique de la sncf c'est principalement l'état français qui en est responsable...

Mais c'est un grand classique, on prend un truc ne correspondant pas trop à l'idéologie du gouvernement, on lui rajoute des charges sans lui allouer les budgets nécessaires, l’obligeant à s'endetter, on laisse pourrir quelques temps puis on revient en criant à l'inefficacité, à la dette abyssale et à l'impérieuse nécessité de réformes.

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule

Ranadal

04/04 (15:37)

avatar

nombre messages : 959

Membre

Satori[*n]9960 a écrit :


> Il n'est clairement pas question d'efficacité. L'article va exactement à l'opposé de mon opinion,
> et va donc, à l'exact opposée de la nécessité de service public. Oui, il est nécessaire de
> garder les lignes "secondaires" vivantes. Oui il est nécessaire de garder le train
> pour ces 2% d'usagers. Il est temps d'arrêter de laisser mourir nos campagnes et nos villages,
> dont l’État se retire de plus en plus depuis 20 ans.


J'ai pas forcément un avis éclairé la dessus, mais il me semble que c'est une affirmation qui se discute.

Déjà de manière rationnelle : y'a ptet mieux a faire que des trains pour relier trajet avec quasi pas de voyageurs.

Et d'autre part de manière politique. J'ai envie de poser une question naive :

> Il est temps d'arrêter de laisser mourir nos campagnes et nos villages,
> dont l’État se retire de plus en plus depuis 20 ans.


Pourquoi ?

___

Je panse donc j'essuie.

Jean-Jaques Sticule

04/04 (15:42)

avatar

nombre messages : 12183

Ministre de la Guerre

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Ranadal a écrit :

>
> Il est temps d'arrêter de laisser mourir nos campagnes et nos villages,
> > dont l’État se retire de plus en plus depuis 20 ans.

>
> Pourquoi ?

Parce que c'est les campagnes qui nous nourrissent, ce qui méritent quand même un minimum de considération.
Et parce qu'il n'y a pas à avoir de citoyens de secondes zones.

Et y a ptet mieux que des trains, peut-être mais à quel point de vue? économiquement? écologiquement? en termes de service public?

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule

[ce message a été édité par Jean-Jaques Sticule le 04/04 à 15:46]

176-617 Rapetou

04/04 (15:49)

avatar

nombre messages : 2384

Citoyen

Kraland

Domicile : Distillerie

Voici une petite vidéo sympa qui explique certaine choses. petite vidéo

Et pour dire mon point de vue, le statut on s'en fou chaque corps de métier a ces avantages, quand tu bosse dans un bar tu peux boire , tu bosse dans un resto tu peux manger, ect ect ect ....
Par contre on vois bien que la privatisation n'a jamais aider le consommateur, le téléphone, les renseignements, edf, les péages ect ect ect encore ....
De plus quand on vois tout les pays européen ou autre qui on privatisé les transports, ils veulent tous revenir au publique.
30 à 300% de hausse des billet de train pour l'Angleterre, les voie pas entretenu et les accident a répétition, et l'état qui est obligé de financé a gogo pour avoir un service, et les actionnaires qui ce régale ...

Quand je vois le système de santé au état unis, ou les hopitaux vire les malade dans la rue car ils non pas les moyens de payé les frais ect ect ect .......

Vous allez dire maintenant que y'a trop d'ect ect ect , car le monde frics veux changer les gens non pas en personne mais en portefeuille , moi je veux resté un usagé , je veux pas être un client.
Je veux surtout pas être client .


___

La bureaucratie est le prix a payé pour rester impartiaux.
Staline.

Gizz

04/04 (15:52)

avatar

nombre messages : 591

Citoyen

Kraland

Domicile : Triangle d'Or

Ranadal a écrit :
> Déjà de manière rationnelle : y'a ptet mieux a faire que des trains pour relier trajet avec
> quasi pas de voyageurs.

Je pense qu'on est tous d'accord là dessus.
Mais en attendant, il n'y a que ça, et si on retire ça, ces quasi pas de voyageurs n'ont plus rien.

Perso, je pense qu'un service de bus a la demande, comme ça se fait déjà dans certaines régions, ou de navette autonome (on en est pas si loin), serait bien plus efficace que des trains circulant dans 90% des cas a vides. Mais c'est au gouvernement de prendre les mesures nécessaire, ce n'est pas en disant "aller, on laisser les entreprises gérer ça et on verra bien" qu'on va régler ce problème.

Ranadal a écrit :
> Et d'autre part de manière politique. J'ai envie de poser une question naive :
>
>
> Il est temps d'arrêter de laisser mourir nos campagnes et nos villages,
> > dont l’État se retire de plus en plus depuis 20 ans.

> Pourquoi ?

C'est une question politique avant tout effectivement.
Le principal problème de la sur-urbanisation est la congestion, et ses conséquences (notamment au niveau de la pollution et du stress qu'elle génère).

Pour ma par je reste assez mitigé sur la question.



Sur le statut des cheminots, je n'arrive plus a savoir si oui ou non ils ont des avantages. On me parle beaucoup de l'age de la retraite, mais a priori ils ont besoin de cotiser 42ans comme tout le monde, non ?
Dans tout les cas, tout ce que je sais, c'est que, aussi génial que ce statut soit, la SNCF a du mal a recruter. Pour moi, réduire les avantages d'un métier qui ne vends déjà pas du rêve (ou pas suffisamment en tout cas), c'est une erreur.

___

29/03 (21:02) Vous venez d'arriver dans la ville Les Îles Sandwich.
30/03 (13:20) Vous êtes entré discrètement dans le bâtiment Gisement d'Or [3,8]. Contraction de la maladie Mystiphrénie

[ce message a été édité par Gizz le 04/04 à 15:57]

Ranadal

04/04 (16:06)

avatar

nombre messages : 959

Membre

Jean-Jaques Sticule a écrit :


> Et y a ptet mieux que des trains, peut-être mais à quel point de vue? économiquement? écologiquement?
> en termes de service public?


Aucune idée, j'ai simplement dis que ça se discute, pas que j'étais sûr qu'il y ai une meilleure solution.



> Je pense qu'on est tous d'accord là dessus.
> Mais en attendant, il n'y a que ça, et si on retire ça, ces quasi pas de voyageurs n'ont plus
> rien.


Bonne question, il faudrait prabablement des information sur qui sont ces voyageurs, quelles sont leur habitudes, leurs alternatives possibles, etc...


> Perso, je pense qu'un service de bus a la demande, comme ça se fait déjà dans certaines régions,
> ou de navette autonome (on en est pas si loin), serait bien plus efficace que des trains circulant
> dans 90% des cas a vides.



Possible effectivement. Je sais pas si y'a eu des études et rapport la dessus, ni si c'est la seule solution envisagée.


> Mais c'est au gouvernement de prendre les mesures nécessaire, ce
> n'est pas en disant "aller, on laisser les entreprises gérer ça et on verra bien"
> qu'on va régler ce problème.


Possible. Je sais pas si il y a eu des débats la dessus, ni s'il y a des choses envisagée en cas de suppression de lignes sous-utilisées.


> C'est une question politique avant tout effectivement.
> Le principal problème de la sur-urbanisation est la congestion, et ses conséquences (notamment
> au niveau de la pollution et du stress qu'elle génère).


C'est une bonne question : est-ce que les gens en ville sont plus stressé qu'a la campagne ? Est-ce que la polution par habitant est plus élevée en ville qu'a la campagne ?

___

Je panse donc j'essuie.
Philip Dru

04/04 (16:18)

nombre messages : 1

Visiteur

Satori[*n]9960 a écrit :

> Oui il est nécessaire de garder le train pour ces 2% d'usagers. Il est temps d'arrêter de laisser mourir nos campagnes et nos villages, dont l’État se retire de plus en plus depuis 20 ans.

Je suis en total accord avec ça.
Il est primordial de garder un service public, partout, pour tous.

> Alors si on doit avoir 500 cheminots pour que ça tourne à peine, et qu'on doit en avoir 1000 pour tourner avec efficacité sur toutes les lignes, ou 200 pour que ça tourne que sur les grandes lignes ?

D'accord avec ça.
Mais de ce que je comprends, peut être que je me trompe, c'est qu'actuellement, on en a 1000 là où d'autres font aussi bien avec 500.


Iska a écrit :

> Moi au moins je ressemble à quelque chose. [co]

Je suis un 8, t'es au mieux un 3. [;)]


b]Vash Gayrieur Vampirikra a écrit :[/b]

> Et pour dire mon point de vue, le statut on s'en fou chaque corps de métier a ces avantages,

C'est exactement ça.

> Par contre on vois bien que la privatisation n'a jamais aider le consommateur,

On parle d'une ouverture a la concurrence pas d'une privatisation.

> 30 à 300% de hausse des billet de train pour l'Angleterre, les voie pas entretenu et les accident a répétition,

Ca a priori c'est relativement faux si on suit les sources citées précédemment.

Gizz a écrit :

Tu peux avoir un élément de réponse ici.






Une chose oubliée par beaucoup c'est la place du frêt dans cette histoire.
En rendant le frêt ferroviaire plus compétitif on pourrait gagner fortement en rentabilité sur certaines lignes. C'était un des principes de l'EcoTaxe.

Onawa

04/04 (16:32)

avatar

nombre messages : 7655

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Philip Dru a écrit :

Bah je t'invite à regarder le prix d'un trajet Londres-Manchester. C'est plus cher qu'un Marseille Manchester en charter par voie aérienne. Mais ça ne représente pas le coût du service. Il faudrait adjoindre au prix du billet de train les parties subventionnées de chaque partie Française/anglaise pour se faire une idée représentative. Toujours est-il que le consommateur doit payer cher et donc est limité dans ses déplacements s'il n'a pas les moyens.

___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Satori[*n]9960

04/04 (16:32)

avatar

nombre messages : 9428

Membre

Ranadal a écrit :

> Pourquoi ?

C'est une question idéologique.

Les campagnes se désertifient, à cause en partie de l'absence de services publiques et du coup aussi à cause d'un chômage en hausse. Les gens sont poussés à partir vers les grandes villes, on abandonne les services de proximité, et les commerces de proximité par extension. Et on se sert du prétexte d'avoir abandonné ces zones, pour les abandonner encore plus. "On abandonne les lignes qui n'ont que peu d'usagers", mais ces lignes n'ont que peu d'usagers, parce que les postes locales ont fermés. Parce qu'il est impossible de trouver un médecin en campagne. Parce qu'on a tout fait pour concentrer le travail en région parisienne et dans les grands bassins économiques (Bordeaux/Lyon/Toulouse/Marseille).

Au lieu d'être des lieux de vie, les campagnes deviennent des villages dortoirs.

Maintenant, on peut voir ça sous le spectre de la rentabilité, effectivement, comme le fait l'article que tu as partagé, ou on peut le voir sous le spectre du service public, et considérer que ces zones ne doivent pas être abandonnées par l'Etat, que ce soit au titre des transports, des postes, des services médicaux ou encore des emplois.

___

The seagull / wonder if she is sad / left alone without being touched / by the blue of the sky / or the blue of the sea.

Forum > Politique & Société > Grève, branlette intellectuelle et hypocrisie

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11