pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Journée du Souvenir Trans (#TDoR)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17

Jean Till

21/11 (14:21)

avatar

nombre messages : 875

Citoyen

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Confluence

Merci d’éviter l’argument de l’homme de paille.

Nous ne disons pas :
· Si tu refuses de coucher avec une personne trans, tu es transphobes.
· Tu dois coucher avec des personnes trans dans ta vie.
· Si la raison pour laquelle tu refuses de coucher avec une personne est le simple fait qu’elle est trans, tu es un·e sale transphobe.

Nous disons :
· Si la raison pour laquelle tu refuses de coucher avec une personne est le simple fait qu’elle est trans, cela ressort de la transphobie.

Ensuite : Dire qu’il s’agit de tromperie si une personne ne t’a pas dit qu’elle était stéryle et/ou transgenre, c’est peut-être plutôt que toi qui est parti du principe que la personne était cisgenre et féconde t’es trompé ?

Dr. Kanamura

21/11 (15:58)

avatar

Ministre de l'Économie

Confédération Libre

Domicile : Forum

Le problème c'est la définition d'une norme de genre basée sur deux genres distincts et c'est se qui provoque l'incompréhension.
Globalement il y a de cela quelques années et depuis des millénaires, soit tu étais un homme viril actif, soit une femme soumise passive.
Un homosexuel était souvent classifié en fonction de cette notion de genre, l'homosexuel homme et "celui qui fait la femme".
C'est très important la sémantique qui accompagne la notion de genre puisqu'elle témoigne de cette norme définie depuis des lustres et qui pourtant est totalement fausse et complètement nuancée.
Les pratiques sexuelles actuelles prouvent que cette notion n'est pas fondamentalement vraie et j'ose espérer que les choses évolueront positivement dans le futur en faveur de la transexualité et de peut-être d'autres types de genre.
Le plus drôle c'est que cette notion touche aussi principalement les personnes trans. J'ai connu quelques personnes trans se disant "obligé" de passer par l'opération pour "devenir une femme" et vis-vers-ça alors même qu'elles assumaient leur genre spécifique, la problématique de fond étant la vision de la société sur elles et leur vie de couple très difficile et souvent non assumée.

Une femme devrait pouvoir décider librement de son rôle social et sexuel, un homme pareil.
Je rejoins les personnes se battant pour détruire ce mur, car oui c'est un mur mental qui nous classe entre deux genres depuis ... des lustres !

Gâterie

21/11 (16:50)

avatar

nombre messages : 11358

Membre

LugAries a écrit :

> Gâterie a écrit :
>
> > Je sais pas dans quel monde tu vis, mais dans le mien, les gens ne font pas de test de fertilité
> > comme ça pour le fun. Ils commencent par essayer de faire un gamin, et seulement ensuite si
> > ça ne marche pas ils peut arriver qu'ils en fassent un.
>
> Oui. Et ?

...

OK, on va faire autrement : avant de sortir avec quelqu'un, tu lui demandes un test de fertilité ?

Si ce n'est pas le cas, alors ton argument :
Spoiler
... est du bullshit, puisque manifestement tu ne couches pas uniquement pour procréer (et évidemment, il en va de même si tu utilises des protections ou des moyens de contraception).


> > Oui, parce que gros = moche.
> >
> > ... Wait; what?
> >
> > C'est typiquement le genre d'identification qui n'existe que dans ta tête.
>
> Effectivement, je trouve que les personnes vraiment gros sont moches mais je ne vais pas leur
> balancer ça à la tête ou les exterminer. Je n'aime pas les femmes avec des gros nez non plus.
> Ou d'autres critères. Je propose qu'on monte des organisations pour me dénoncer (moi malade
> mental) pour ma grossenezphobie.

Le truc c'est que la mocheté, c'est assez subjectif. Beaucoup plus que la grosseur. Je connais de grosses femmes magnifiques, et d'autres hideuses, c'est variable.

Alors, soit, si tu as un minimum de savoir-vivre tu devrais plutôt dire "je ne suis pas intéressé" que "témoch", mais aucune des réponse de Daska ne pouvait s'interpréter en "tégross" - il n'y a que toi qui a réussi à lire ça.

(et si l'on veut pousser la réflexion un peu plus loin, s'il y a un truc que l'internet m'a appris, c'est qu'il n'y a pas tant de corrélation que ça entre la beauté et l'attirance sexuelle. Quel que soit le handicap physique que tu puisse imaginer, tu trouveras facilement des sites te montrant des femmes avec ce handicap en train de baiser : comme quoi, y a de la demande. Quand j'étais à la fac il y avait une fille avec un nez gigantesque, bah je suis sûr qu'elle a trouvé quelqu'un qui aime ça).

___

PROTOPLASME

[ce message a été édité par Gâterie le 21/11 à 16:51]
Bob

21/11 (17:01)

nombre messages : 1

Visiteur

Gâterie a écrit :

>et btw, je connais bien plus de LG que de T, donc peut-être que je généralise trop à toute la communauté LGTB ?

Je pense que tu généralises trop de manière général pour ce que tu dis dans ce post.
Parce que si je devais partager mon expérience j'aurais dit que ton post était vrai si on enlève le G et la moitié du B.
Du coup la vérité statistique doit être quelque part entre les deux, mais je pense que l'éducation genrée a des conséquences similaires ou au moins proches que ce soit sur les hétéro hommes ou les gays.

Emile Loir

21/11 (17:20)

avatar

Membre

Jean Till a écrit :


Nous disons :
· Si la raison pour laquelle tu refuses de coucher avec une personne est le simple fait qu’elle est trans, cela ressort de la transphobie.


Ok, j'ai compris. J'ai pourtant essayé de faire semblant de pas comprendre.

Le souci, c'est qu'on traite une personne trans comme "trans" au lieu d'"homme".
Du coup c'est de l'ignorance et c'est de la transphobie.

Fort bien. Pourquoi pas.

Et donc? On en fait quoi de ça maintenant? Concrètement hein?

Compte détruit

21/11 (18:25)

avatar

nombre messages : 1

Jean Till a écrit :

> Merci d’éviter l’argument de l’homme de paille.
(...)

Excuse moi : je ne comprends pas, en fait. Tu dis l'un et son contraire : c'est pas facile.

> Ensuite : Dire qu’il s’agit de tromperie si une personne ne t’a pas dit qu’elle était stéryle
> et/ou transgenre, c’est peut-être plutôt que toi qui est parti du principe que la personne
> était cisgenre et féconde t’es trompé ?

La norme reste ce que tu désignes par cisgenre. De ce fait, pour le non averti : il y a bien possibilité de surprise et de confusion (par erreur de communication, omission, ou accident alcoolisé...). Mais ça ne doit pas justifier un comportement abusif et violent même si à priori le droit de rétractation/refus est évidement envisageable.

Dr. Kanamura a écrit :

C'est la théorie du genre ?

Gâterie a écrit :

> OK, on va faire autrement : avant de sortir avec quelqu'un, tu lui demandes un test de fertilité
> ?
(...)
> puisque manifestement tu ne couches pas uniquement pour procréer (et évidemment, il en va de
> même si tu utilises des protections ou des moyens de contraception).

De préférence, je préfère sortir avec une femme cisgenre justement parce que sur le long terme : j'aimerais construire quelque chose de sérieux le plus naturellement possible. Et juste, je préfère en fait. Voilà. C'est mon choix.

> Le truc c'est que la mocheté, c'est assez subjectif. Beaucoup plus que la grosseur. Je connais
> de grosses femmes magnifiques, et d'autres hideuses, c'est variable.
(...)

Les goûts, les couleurs. Pourquoi le trans' ne pourrait pas être un critère ? Tu peux faire ta propre grille mais as tu le droit de l'imposer aux autres ?

[ce message a été édité par Compte détruit le 21/11 à 18:58]

Jean-Jaques Sticule

21/11 (18:31)

avatar

nombre messages : 11388

Citoyen

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Personnellement je pense qu'on a tous des préjugés plus ou moins profondément enfoui dans notre inconscient.
Que ce soit des préjugés racistes, homophobes, transphobes ou autres.
Surtout d'ailleurs quand ça touche quelques chose d'aussi intime que la sexualité.
Même sans exclure une relation avec une personne trans tu peux très bien te retrouver impuissant au moment de passer à l'acte.

L'important c'est d'avoir conscience de ces préjugés de les relativiser et d'essayer de les dépasser.

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule

Jean Till

21/11 (18:39)

avatar

nombre messages : 875

Citoyen

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Confluence

LugAries a écrit :

Mesdames mess, sachez que si vous voulez éventuellement une relation amoureuse avec cette personne, merci de prévoir un test de fécondité, ainsi que de vous assurez que vous voulez absolument faire des enfants dans votre vie.
Merci aussi de prévoir un caryotype (on ne sait jamais).
Il semble évident que toute relation sexuelle pré-maritale est exclue.
Femme trans s’abstenir.

[ce message a été édité par Jean Till le 21/11 à 18:40]

Compte détruit

21/11 (18:49)

avatar

nombre messages : 1

Jean-Jaques Sticule a écrit :

> L'important c'est d'avoir conscience de ces préjugés de les relativiser et d'essayer de les
> dépasser.

Je suis d'accord mais que veux tu dire par "dépasser" ? Il faudrait "se forcer" ? Pourquoi ? Comment ? Ne vaut il pas mieux que le transgenre trouve quelqu'un avec qui ça se passerait mieux ? Tout est question de choix libre, réfléchi et consenti.

N'est ce pas ?

Jean Till a écrit :

> Mesdames mess, sachez que si vous voulez éventuellement une relation amoureuse
(...)

Non, ce n'est pas ce que j'ai écrit.

> Il semble évident que toute relation sexuelle pré-maritale est exclue.

Non, ce n'est pas ce que j'ai écrit.

> Femme trans s’abstenir.

A l'évidence, oui. C'est un choix, j'ai le droit : n'est ce pas ?

Jean Till

21/11 (19:02)

avatar

nombre messages : 875

Citoyen

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Confluence

LugAries a écrit :

> Je suis d'accord mais que veux tu dire par "dépasser" ? Il faudrait "se forcer"
> ? Pourquoi ? Comment ? Ne vaut il pas mieux que le transgenre trouve quelqu'un avec qui ça
> se passerait mieux ? Tout est question de choix libre, réfléchi et consenti.
>
> N'est ce pas ?

Ce n’est pas remis en question.

> Jean Till a écrit :
>
> > Mesdames mess, sachez que si vous voulez éventuellement une relation
> amoureuse
> (...)
>
> Non, ce n'est pas ce que j'ai écrit.
>
> > Il semble évident que toute relation sexuelle pré-maritale est exclue.
>
> Non, ce n'est pas ce que j'ai écrit.

Donc tu vois ce qu’est l’argument de l’homme de paille.

> > Femme trans s’abstenir.
>
> A l'évidence, oui. C'est un choix, j'ai le droit : n'est ce pas ?

Oui, tu as le droit. Cependant, merci de ne pas nier que c’est transphobe d’exclure les personnes trans du fait de leur transidentité.
Le problème n’est pas individuel mais sociétal.

Et le fait de reconnaître que si tu exclus les femmes trans de toute relation avec toi, cela ressort de la transphobie.
Non, je ne t’accuse pas d’être un vilain cis transphobe. Je dis que ce comportement est un ressort de la transphobie et qu’il convient de chercher autant que possible à le dépasser. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas question de choix libre, réfléchi et consenti.
Oui c’est transphobe. Non tu ne vas pas aller au bûcher. Non, nous ne t’accusons pas en procès pour transphobie.

Forum > Politique & Société > Journée du Souvenir Trans (#TDoR)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17