pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Journée du Souvenir Trans (#TDoR)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17

Faye Strudel

20/11 (22:59)

avatar

Citoyenne

Palladium

Domicile : Les Îles Sandwich

LugAries a écrit :

Intéressant. Prenons le cas du racisme : le fait de considérer l'existence de races humaines qui permettent de les hiérarchiser entre elles.


Parodie du racisme. Il n'est pas nécessaire d'élaborer une théorie complexe sur la hiérarchie des races pour avoir un comportement raciste. Tout comme il n'est pas nécessaire d'être membre d'un parti nazi que je crois dissous depuis un paquet d'années. Ni donc d'avoir des idées complexes justifiant la transphobie, pour avoir un comportement transphobe.

Gold

20/11 (22:59)

avatar

Membre

O... K...

Bon. On va la faire dans l'ordre.

Je vous rappelle que vous pouvez me poser des questions, je serais ravie d'y répondre. [:l]

Même si je suis un horrible homme maquillé en femme. [8O]


Creepy Joe a écrit :
Le sujet des transsexuels(les) c'est vraiment particulier.


On préfèrera idéalement dire "transgenre" ou tout simplement "trans" à partir de maintenant, transexuels étant un terme inexact et offensant. [;)]


Baaaah, après, la compréhension des processus qui mènent à changer de sexe m'échappe complètement aussi.


C'est normal. Imaginons que dans ta chambre, tu aies depuis toujours un tableau d'éléphant rose sur fond rose. (exactement le même rose) Pour toi, c'est un tableau rose uniforme. La personne trans, elle, au lieu d'avoir l'éléphant en rose, elle l'a en bleu. Vala. Elle elle le voit. Mais toi tu peux pas comprendre. Tu saurais même pas dire où est l'éléphant.

Ya plein d'endroits du corps, tu sais même pas qu'ils existent tant qu'ils te font pas mal.


J'ai déjà lu des posts ici qui considéraient comme anormal de refuser de coucher avec un trans quand même.


C'est transphobe si tu refuses de coucher avec parce qu'elle est trans.
Si tu refuses de coucher avec parce qu'elle est moche / qu'elle te plaît pas, c'est tout autant légitime que n'importe qui.

Certains d'entre vous ont ptet déjà couché avec des meufs trans et le savent pas. Vous seriez ni les premiers, ni les derniers. En ce qui me concerne même quand je traîne dans des bars fréquentés par plein de trans, la plupart des gens pensent que je suis cis. Et la dernière meuf avec qui j'ai couché a pas grillé que j'étais trans. Pourtant elle m'a vue bien en détails. [:,][§p]


La transition ne te transforme pas en femme biologiquement.


Et pourtant c'est exactement ce qu'elle fait. Le sexe biologique est défini par le phénotype, et le traitement hormonal altère ton phénotype.

L'ADN n'a rien à voir là dedans. Il y a des meufs cis normales avec du XY et des mecs cis normaux avec du XX. L'ADN c'est le plan de ton meuble IKEA. Si tu décides de pas suivre le plan de ton étagère et de faire une table avec, ben ce sera une table, et personne viendra te dire "JE MANGE PAS SUR CETTE TABLE, C'EST UNE ETAGERE !". Si elle a été bien montée ( [:,] ) personne ne verra la différence : 4 pieds, une planche, tout ce qu'il faut pour poser une assiette, les coudes, et passer un bon repas.


Perso, le seul argument anti trans qui me semble un minimum cohérent que j'ai pus entendre, c'est vis a vis du remboursement des opérations par l'état. Dans le sens ou, les trans-phobique considèrent souvent que le changement de sexe est quelque chose de non vital, et qui de part le fait, comme une opération cosmétique, ne devrait en aucun cas être financé par le citoyen lambda.

Argument a prendre avec des pincettes, parce que, de une, je sais pas si c'est vrai, je suis jamais allé vérifier, pour la simple raison que ce débat, je m'en cure l'oreille avec une babouche, de deux parce que même si c'est vrai, difficile de dire si les effets psychologiques pré-changement sont ou non suffisamment impactant sur le moral pour mettre la vie du malade en jeu (notamment au niveau des dépression/suicide).


Les opérations sont remboursées par l'état, en effet, et c'est heureux, puisque les personnes trans qui ne transitionnent pas ont des chances de suicide absurdement élevées.

Peu de trans font leur opération en france cependant parce que nos médecins sont des bouchers pas formés, transphobes, etc.


Car oui, il s'agit de tromperie.


En quoi ?

___

~ [=)] ~

Jean Till

20/11 (23:00)

avatar

nombre messages : 875

Citoyen

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Confluence

Faye Strudel a écrit :

Les personnes vont en Thaïllande ou au Canada parce que l’opération en France est très nulle à côté de celle pratiquée en Thaïllande ou au Canada.
Et quitte à faire une Réappropriation Sexuelle, c’est bien de le faire dans les meilleures conditions.
Je ne sais pas particulièrement les détails. Mais dans les milieux trans, il est dit clairement aux personnes qui veulent faire une réappropriation sexuelle qu’il ne vaut mieux pas le faire en France car l’Op est mauvaise.

Emile Loir a écrit :

Le fait d’être trans n’est pas une caractéristique physique, n’est pas une caractéristique mentale, etc.

Et si… Refuser de relationner avec une personne parce qu’il se trouve qu’elle est trans est transphobe. Refuser d’être ami·e avec une personne parce qu’il se trouve qu’elle est trans est transphobe.
Je ne dis pas qu’il faut être ami·e avec tout le monde. Je dis que si ton critère d’exclusion c’est que la personne soit trans, c’est un critère d’exclusion transphobe.

Rexmeralda [=)]

20/11 (23:03)

avatar

Régulatrice

Emile Loir a écrit :

Mais...
En quoi est-ce différent d'exclure quelqu'un a priori parce qu'il est transgenre par rapport à si on exclut quelqu'un a priori parce qu'il est :
-Trop petit/grand
-A les cheveux trop courts/longs
-Fume.
-A des traits physiques que l'on ne trouve pas attirants.
-Est trop musclé/pas assez musclé.

Hmmm?


Bah, la différence est que tous ces éléments sont soit des caractéristiques physiques, soit une (mauvaise) habitude. Il me semble que la différence est significativement importante avec le fait d'être trans, qui est uniquement une identité : les trans n'ont ni traits physiques communs, ni habitudes communes. La seule chose qu'ils partagent est leur identité, le fait qu'ils sont trans.
Une comparaison valable avec le fait de rejeter les trans a priori serait plutôt de rejeter quelqu'un en apprenant que cette personne a des origines que tu détestes, par exemple qu'elle est juive. Personne ne douterait qu'une telle personne est antisémite.

Après, même s'il y a des caractéristiques physiques associées, j'aurais aussi tendance à soupçonner fortement de racisme une personne qui rejetterait a priori des relations sentimentales avec une personne de couleur de peau foncée ou de type asiatique. Je pense que dans la plupart des cas, il s'agit de préjugés racistes intériorisés.

___

[=)] Reine des Gitans [=)] - Pôle Modération
Fille naturelle de Georgia et de Q
"Rester en colère, c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un ; c'est vous qui vous brûlez." -- Panddha

[ce message a été édité par Rexmeralda [=)] le 20/11 à 23:24]

Matthew[*j]Bloodedge

21/11 (00:08)

avatar

nombre messages : 536

Membre

L'ADN n'a rien à voir là dedans. Il y a des meufs cis normales avec du XY et des mecs cis normaux avec du XX. L'ADN c'est le plan de ton meuble IKEA. Si tu décides de pas suivre le plan de ton étagère et de faire une table avec, ben ce sera une table, et personne viendra te dire "JE MANGE PAS SUR CETTE TABLE, C'EST UNE ETAGERE !". Si elle a été bien montée ( [:,] ) personne ne verra la différence : 4 pieds, une planche, tout ce qu'il faut pour poser une assiette, les coudes, et passer un bon repas.


[3)]

Euh... être un homme avec des chromosomes XX ça résulte en une gynécomastie et une infertilité à coup sûr. C'est une maladie. Sinon tu vas me dire que le syndrome de Klinefelter ça n'existe pas?

Sinon je suis sûr que les gens dont la vie est pourrie par des maladies génétiques sont très contents de savoir qu'en fait l'ADN on s'en fout et que ça ne définit rien, jamais.

[ce message a été édité par Matthew[*j]Bloodedge le 21/11 à 00:14]

Gold

21/11 (03:34)

avatar

Membre

https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_du_m%C3%A2le_XX

Ton phénotype, par définition, est défini par ton ADN et par d'autres facteurs qui peuvent l'influencer.

C'est la raison pour laquelle tu peux avoir des jumelles homozygotes très différentes l'une de l'autre. (j'en avait deux dans ma classe, elles avaient pratiquement pas la même tête, l'une faisait 20 cm de plus que l'autre, c'était fun)

Quand tu prends un traitement hormonal, tu "hackes" les ordres du génome pour modifier le phénotype. Le génome n'est alors plus qu'une lettre morte.

Il n'y a pas besoin de remplacer l'ADN de quelqu'un. Il suffit de remplacer son expression. C'est ce que fait le traitement hormonal.

Il modifie le diamètre des veines, la courbure de la rétine, la taille et la fonction des organes internes, provoque l'apprition de nouveau organes et la disparition d'anciens organes, réorganise tout l'équilibre interne...

Le traitement hormonal, surtout si il est associé à des chirurgies complémentaires correctement effectuées, transforme effectivement un sexe en un autre.

(après je pourrai expliquer pourquoi il n'y a en réalité pas que deux sexes et pourquoi c'est encore plus compliqué - et intéressant - que ça, mais c'est déjà suffisamment technique comme ça)

___

~ [=)] ~

[ce message a été édité par Gold le 21/11 à 03:35]

Compte détruit

21/11 (10:21)

avatar

nombre messages : 1

Faye Strudel a écrit :

> Parodie du racisme. Il n'est pas nécessaire d'élaborer une théorie complexe sur la hiérarchie
> des races pour avoir un comportement raciste. Tout comme il n'est pas nécessaire d'être membre
> d'un parti nazi que je crois dissous depuis un paquet d'années. Ni donc d'avoir des idées complexes
> justifiant la transphobie, pour avoir un comportement transphobe.

Bien. Nous parlerons donc de xénophobie (et non pas de racisme) pour mettre une analogie rigoureuse viable à la transphobie. Reprenons : en quoi être sexuellement indifférent à un trans' est il de la transphobie ? Exemple personnel : Peut on considérer de choisir de coucher avec une femme pour avoir des enfants avec elle (et non pas que du plaisir) est il un comportement suffisamment complexe pour justifier un néologisme analogue au racisme ?

Nørd Ike

21/11 (10:42)

avatar

Membre


Faille 1 : Il est vrai que actuellement, les relations sexuelles entre partenaire de sexe opposé sont clairement dans un cadre reproducteur.
Faille 2 : Il est très fréquent que l'un ou l'autre partenaire demande avant de coucher ou même de dater la personne fasse passer un test sur la fertilité. On le fait même pas pour la question de la mucovicidose qui est autrement plus impactante alors hein...
Faille 3 : Des couples face à un problème de stérilité n'empêche pas la question d'avoir un enfant.

Bref, question pertinente mais surtout assez fallacieuse.


___

Dans ce monde de loups, j'ai préféré être un renard...
Notions d'Histoire, un site qu'il est bien.
"Tu peux lui faire comprendre que ça t'emmerde diplomatiquement ?
Sans lui casser un bokken sur la tronche hein !"
Meleny [§p] : "Mais t'es calé dans plein de domaines en fait toi [:o]"

Gâterie

21/11 (10:55)

avatar

nombre messages : 11358

Membre

Nain Satiable a écrit :

> Jean Till, merci pour la vidéo (j'ai juste regardé les arguments du début, seule partie qui
> m'intéresse), et je ne peut qu'être en parfait désaccord avec les arguments avancés.
> Je résume rapidement, les trans sont diverses et variés (ok) donc si on refuse de coucher avec
> un quelconque trans on est trans machin phobe (pas ok). WTF la logique. Si ça ce n'est pas
> de l’intolérance, je ne sais pas ce que ça peut être.

En fait, de ce que je comprends, la vidéo dit plutôt ceci :
- n'avoir jamais eu de relation avec un(e) trans, avoir toujours éconduit de tel(le)s aspirant(e)s n'est pas transphobe.
- mais annoncer que l'on refuse toute relation de ce type dans l'absolu l'est.
... Bon par contre, elle le dit assez mal x) . Dans l'ensemble c'est pas une très très bonne vidéo.

Mais bref, la logique sous-jacente est qu'il y a une multitude de personnes trans différentes, et qu'affirmer dans l'absolu qu'aucune ne pourrait jamais t'attirer, c'est soit de l'ignorance (tu ne te rends pas compte à quel point il y a une multitude de trans différents), soit de la transphobie (tu refuse par principe parce qu'ils sont trans).


Une comparaison avec le racisme :
- ne jamais avoir engagé de noirs dans ta boîte n'est pas raciste.
- mais annoncer que tu n'engagera jamais de noirs l'est.

... Et ici on voit directement la faiblesse de la posture : des employeurs qui affirment qu'ils ne sont pas racistes et pourraient engager un noir, mais dont on se rend compte en grattant un peu qu'il ne le font pas et préfèrent engager un blanc moins qualifié, on en trouve.

C'est le fameux principe du pote noir que tout le monde a.

Et le truc, c'est que quand on transpose aux relations amoureuses, c'est encore plus empreint de subjectivité, on demande pas au gens d'expliquer pourquoi ils sont attirés par untel et ont repoussé les avances d'un autre. Donc la posture d'affirmer qu'on n'aurait pas de problème à sortir avec un trans qu'on trouve attirant, mais ne jamais le faire, c'est vraiment une posture facile. Il n'empêche : chaque fois qu'une personne prends cette posture, ça fait une personne de moins qui stigmatise les trans. Donc l'un dans l'autre, c'est pas forcément un mal.

Bref, militons pour le(la) petit(e) ami(e) trans que tout le monde a : ça avancera pas très loin, mais au moins ça avancera. [:p]

___

PROTOPLASME

[ce message a été édité par Gâterie le 21/11 à 11:04]

Jean Till

21/11 (11:01)

avatar

nombre messages : 875

Citoyen

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Confluence

Gâterie a écrit :

> Mais bref, la logique sous-jacente est qu'il y a une multitude de personnes trans différentes,
> et qu'affirmer dans l'absolu qu'aucune ne pourrait jamais t'attirer, c'est soit de l'ignorance
> (tu ne te rends pas compte à quel point il y a une multitude de trans différents), soit de
> l'homophobie (tu refuse par principe parce qu'ils sont trans).

Juste… de la tranphobie, pas de l’homophobie [;)]. C’est pas pareil.

EDIT : Corrigé

[ce message a été édité par Jean Till le 21/11 à 13:47]

Forum > Politique & Société > Journée du Souvenir Trans (#TDoR)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17