pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Journée du Souvenir Trans (#TDoR)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17

Matthew[*j]Bloodedge

22/11 (18:57)

avatar

nombre messages : 536

Membre

Jean Till a écrit :


En fait, on parle d’une personne cis qui explique à une personne trans que ce qu’elle subit n’est pas de la transphobie.Hors, en tant que personnes trans, nous sommes concerné·e·s, nous vivons nous la transphobie et somme ainsi capable d’expliquer de quoi il s’agit. Si une personne cis dit que quelque chose n’est pas transphobe, c’est aussi peu pertinent que l’avis d’un geôlier sur les conditions de détention d’un prisonnier. Disons que si il dit que le prisonnier n’a pas à se plaindre,… Bah voilà, c’est pas à lui de dire.

Mauvaise comparaison. Ce n'est pas parce que tu penses que les marques bizarres que tu as sur le bras viennent d'un enlèvement par les aliens que le mec qui te dit que c'est sans doute des cicatrices a tord. Les mots ont un sens. Sinon les fachos qui crient au racisme anti-blancs contre eux ont également raison tout le temps.

[ce message a été édité par Matthew[*j]Bloodedge le 22/11 à 19:05]

Jean-Jaques Sticule

22/11 (18:57)

avatar

nombre messages : 11388

Citoyen

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Jean Till a écrit :

Pour citer coluche :
Dieu a dit : il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Et puis il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !


Mais globalement dès que tu t'éloigne de la norme y a discrimination, et plus tu t'en éloigne plus la discrimination risque d'être forte.
La solution : en parler et augmenter la représentativité des minorités dans les medias (à part dans orange is the new black j'ai pas d'exemple de trans médiatisé...)

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule

[ce message a été édité par Jean-Jaques Sticule le 22/11 à 19:00]

Jean Till

22/11 (19:06)

avatar

nombre messages : 875

Citoyen

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Confluence

Matthew[*j]Bloodedge a écrit :

> Mauvaise comparaison. Ce n'est pas parce que tu penses que les marques bizarres que tu as sur
> le bras viennent d'un enlèvement par les aliens que le mec qui te dit que c'est sans doute
> des cicatrices. Les mots ont un sens. Sinon les fachos qui crient au racisme anti-blancs contre
> eux ont également raison tout le temps.

En soit, je comprends que ça ne suffise pas.
· Pour autant, il s’agit d’un groupe social effectivement discriminé : Les personnes trans. (Excluons donc les fachos qui clament au racisme anti-blanc, au sexisme anti-hommes, à la cisphobie, à l’hétérophobie,…)
· Et euh… Nos affirmations ne sont pas extraordinaires.

Solstice

22/11 (19:14)

avatar

nombre messages : 8248

Gouverneur Hélénie

Empire Brun

Domicile : Bisouville

LugAries a écrit :

La preuve qu'il faut être honnête dés le début et avant l'acte. C'est important dans une relation : la bonne foi.


Tout à fait.

Moi-même, avant chaque coït, je veille à fournir à mon partenaire l’histoire de mon existence, depuis mon premier cri jusqu’à mes publications les plus récentes, méthodologie incluse. Je ne voudrais pas que rien reste dans l’ombre et que, faute d’une pleine et sincère honnêteté, le monsieur qui met son pénis dans ma bouche soit pris au dépourvu en découvrant, dix ans plus tard, que j’ai un jour été aux Jeunes Écologistes (chacun ses défauts).

C’est ce qui me préoccupe d’ailleurs au plus haut point dans la disparition progressive de la littérature au collège et au lycée, outre que les enfants ne pourront pas apprendre à écrire leur CV au masculin pour être compétitifs dans le monde du travail flexible, disruptif et innovant. Je les vois déjà réduits au chômage, sans rien d’autre à faire que de conduire en rond la Ferrari qu’ils auront achetée avec les allocations.

Mais ne nous égarons pas.

Je n’ai pas peur de le dire (parce que je suis courageux et que je m’élève contre la bienpensance qui nous opprime tous) : tout ce temps que l’on consacre à apprendre aux enfants à se masturber sur des photos de Judith Butler et sur la généalogie des douze imams chiites, c’est autant de temps perdu pour l’enseignement de l’autobiographie. Or, je vous le demande, sans les méthodes éprouvées de l’introspection augustinienne, de la confession rousseauiste ou même, soyons un peu hippie, de l’écriture de soi de Nathalie Sarraute, comment espérer qu’avant le coït, chacun puisse faire le récit exact de sa vie et ainsi éviter que celui qui espérait engendrer une descendance abrahamique ne se retrouve à devoir se chercher une nouvelle Agar et un nouveau désert, ce qui se fait moins facilement aujourd’hui qu’autrefois ?

Chacun devrait, c'est un fait, avant l’acte, se peindre « tout entier, et tout nud », pour reprendre ici les mots immortels de Michel de Montaigne, qui n’aurait certes pas permis que les Sarrasins transgenres envahissent Clichy-sous-Bois et la place de la Nation. Mais soyons sérieux cinq minutes (j’en vois qui au fond badinent). Laurence Sterne ne nous a-t-il pas démontré que l’espoir de celui qui croit pouvoir faire le récit fidèle de sa propre existence est vain et condamné à l’avance aux digressions innombrables qui conduisent invariablement à l’échec ?

Hélas ! Douloureuse condition de l’Homme — et je veux dire ici ceux qui ont un zigouigoui et ceux qui n’en ont pas — profonde et existentielle douleur en vérité que celle de se sentir toujours fuyant à soi-même, angoisse sans fin, sans fond, que de découvrir que l’on surpasse soi-même sa propre capacité à se saisir. C’est ce trouble que Ricœur a si magnifiquement médité dans Soi-même comme un autre, un livre qu’il a écrit, on le sait si peu, pour servir de préliminaire à la pénétration vaginale.

Et pourtant, certains méprisent l’urgence de notre commune situation et nous oppressent de leurs exigences véritablement énormes, comme celle de ne pas se faire buter. Dans quel monde vivons-nous ? N’y a-t-il pas des combats plus urgents, comme par exemple la lutte contre le cyanure qu’on injecte dans les vaccins pour faire de gros bénéfices ou bien encore les croix celtiques sur les boîtes de camembert ? Quand on pense qu’il y a des Vendéens qui se sont peut-être faits génocider la face dans un bosquet y a plus de deux cents ans, on est révoltés que des tarlouzes veuillent nous voler notre vocabulaire.

Prévert n’a pas écrit toutes ces poésies pour qu’on soit polis avec ceux qui ne sont pas contents de ce que le bon Dieu, dans sa grande clémence, qui est elle est un vraie femme merci bien, leur a donné en matière de plomberie. La nature, c’est pas rien, et c’est parce qu’on vit dans un monde dévoyé par les salafistes homosexuels adeptes de théories post-modernes qu’on a tendance à l’oublier. Il suffit pourtant d’observer la nature pour trouver les exemples nombreux de l’ordre immuable des choses : partout, si l’on excepte peut-être les bonobos, les escargots, les coquilles Saint-Jacques, les girafes, les dauphins et toutes les espèces inventées par les Juifs darwiniens pour troubler l’esprit du bon chrétien, partout ce ne sont qu’un papa, une maman et des enfants, qui savent que François n’est pas un vrai pape, mais un trotskiste infiltré dans la Curie romaine.

Rétablissons donc cet adage qui devrait tomber sous le sens commun : « qui veut faire la bête à deux dos doit d’abord écrire les mémoires de Saint-Simon ».

___

Kandjar.

[ce message a été édité par Solstice le 22/11 à 19:17]

Compte détruit

22/11 (19:21)

avatar

nombre messages : 1

Ce message a été modéré

Merci d'éviter le flood / spam.

[modéré par Rexmeralda [=)] le 22/11 à 20:45]

Gyeongri

22/11 (19:44)

avatar

Membre

Jean Till a écrit :

> Et comme cette représentation médiatique influence nos critères de beauté, nos critères de
> beauté en devienne racistes.


En fait, c'était un peu ça que je voulais aborder en parlant des gros. C'est à partir de quel moment est-ce qu'une discrimination relève des goûts et non d'une -phobie...
enfin c'est pas vraiment le sujet ici donc je vais m'arrêter là.

Ce que l'on peut toutefois noter, je dis pas ça pour toi mais pour ceux qui pourraient nier être transphobes, c'est que "trans" ne me semble pas pouvoir pas entrer dans les simple critères/goûts personnels pour discriminer à partir du moment où rien ne permet à priori de faire la distinction entre les trans et cis. Il s'agit donc bien de transphobie à partir du moment où la simple révélation de la transsexualité provoque un rejet qui n'existait pas auparavant toute chose égale par ailleurs.


> En fait, on parle d’une personne cis qui explique à une personne trans que ce
> qu’elle subit n’est pas de la transphobie.


Je ne pense pas que le fait d'être cis ou trans, ou quelconque subjectivité entre en ligne de compte pour décrire un phénomène ou poser une définition de commun accord. En gros, le fait d'être un habitant de la Terre ne te permet pas nécessairement de définir ce qu'est la géographie et décrire la géographie terrestre particulièrement mieux qu'un extraterrestre qui prendrait le temps de l'étudier aussi. Ils n'auraient pas les mêmes biais pour l'essentiel je pense.

___

Team Dogma

[ce message a été édité par Gyeongri le 22/11 à 20:14]

Emile Loir

22/11 (19:50)

avatar

Membre

Et pourtant, certains méprisent l’urgence de notre commune situation et nous oppressent de leurs exigences véritablement énormes, comme celle de ne pas se faire buter.


J'ai vu personne dire que c'était normal de tuer un trans, ou même ne serait-ce qu'émettre la possibilité de la probabilité que bon c'était un peu sa faute quand même hein.

Ce qu'on dit, c'est que se faire traiter de transphobe tout le topic, et qu'en plus qu'on nous dise "Chut, je suis perché, je suis trans, je décide ce qui est transphobe", ça irrite légèrement.

D'autant plus que, le topic a quand même sacrément déraillé.
Il a commencé en parlant de conséquences graves de la transphobie (qui pour le coup méritent pleinement et entièrement le terme de transphobie), et là on en est rendus à juger si Jean-Jacques Random ça serait pas l'oncle un peu transphobe là sur les bords.

Je veux dire, est-ce vraiment un drame pour la communauté trans si Jean-Jacques il veut pas trop fricoter de trop près avec des trans? Avez-vous réellement besoin de sentir votre supériorité morale parce que bleh son comportement il est TRANSPHOBE, alors que nous on est super tolérants et on a absolument aucun reproche moral du genre à se faire.
Est-ce que réellement c'est impossible de choisir le compromis? De dire que son avis est probablement dû à une mauvaise expérience qu'il a généralisé et/ou à des préjugés liés à un manque de connaissance sur le sujet (que ça soit le sujet théorique ou la connaissance de gens réels existant bien physiquement)?

Avez-vous réellement besoin d'avoir l'étiquette transphobe à appliquer pour vous sentir mieux? Pouvoir dire que Jean-Jacques il est un peu transphobe sur les bords, ça va régler les problèmes nettement plus graves où des gens se font zigouiller parce qu'ils étaient mal dans leur genre?

[ce message a été édité par Emile Loir le 22/11 à 19:51]

Gyeongri

22/11 (20:19)

avatar

Membre

Emile Loir a écrit :

Non, t'y es pas du tout. Ce que j'ai vu moi, c'est que des JJ Random comme tu dis, se sont pointés sur le topique en profitant pour affirmer leur transphobie et pour certains en niant celle-ci avec de la rhétorique et des arguments fallacieux. On leur a donc expliqué en long et en large les choses, sans les juger à mal.


> Je veux dire, est-ce vraiment un drame pour la communauté trans si Jean-Jacques il veut pas trop fricoter de trop près avec des trans hommes ou des femmes ?


C'est malheureux aussi de faire la distinction entre les cis et les trans là où il n'y a que des hommes et des femmes.

> Avez-vous réellement besoin d'avoir l'étiquette transphobe à appliquer pour vous sentir mieux? Pouvoir dire que Jean-Jacques il est un peu transphobe sur les bords, ça va régler les problèmes nettement plus graves où des gens se font zigouiller parce qu'ils étaient mal dans leur genre?

Il n'y a pas besoins d'avoir une disphorie de genre pour pouvoir mettre des étiquettes transphobes sur les gens qui le sont. Ensuite, pouvoir dire à JJ Random qu'il est transphobe, c'est aider JJ Random à accepter des hommes et des femmes qui sont égaux et à orienter la société vers plus de tolérance et de compréhension sur une phobie qui ne devrait peut-être pas avoir lieu d'être. Donc on explique à JJ Random qu'est-ce que la transphobie et pourquoi il n'y a pas de raison de rejeter une femme ou un homme parce qu'ils sont respectivement... une femme ou un homme.

___

Team Dogma

[ce message a été édité par Gyeongri le 22/11 à 20:24]

Shoggoth

22/11 (20:50)

avatar

Citoyenne

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Greffe

Gyeongri a écrit :

pouvoir dire à JJ Random qu'il est transphobe, c'est aider JJ Random à accepter des hommes et des femmes qui sont égaux et à orienter la société vers plus de tolérance et de compréhension sur une phobie


Ne faudrait pas dire à JJ Random qu'il est humanophobe dans ce cas ? [:o]
Les êtres humains sont-ils plus doués pour se détruire mutuellement ou pour construire de grandes choses entre eux ?

Gâterie

22/11 (21:32)

avatar

nombre messages : 11358

Membre

Gyeongri a écrit :

> Ensuite, pouvoir dire à JJ Random qu'il est transphobe, c'est aider
> JJ Random à accepter des hommes et des femmes qui sont égaux et à orienter la société vers
> plus de tolérance et de compréhension sur une phobie qui ne devrait peut-être pas avoir lieu
> d'être.

Mouais, je suis pas trop convaincu par la méthode. J'aurais plutôt tendance à penser que ça a tendance à braquer JJ Random dans sa croyance - et à ne plus faire attention aux subtilités du discours.

D'un autre côté, je suis pas non plus convaincu que la méthode inverse porte le moindre fruit non plus, donc... Faites comme bon vous semble.

___

PROTOPLASME

Forum > Politique & Société > Journée du Souvenir Trans (#TDoR)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17