pied gauche

 

Politique & Société

Poster Nouveau sujet Sujet bloqué

Forum > Politique & Société > Vous et la vaccination

1 | ... | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | ... | 45

Nørd Ike

27/09 (16:56)

avatar

Membre

[corrections d'orthographe et/ou de mise en page par Rex [:B] Ruthor le 27/09 à 16:59]
Monsieur KK a écrit :

Je me pose une question à la lecture de tes derniers propos et je tente une remise en cause : ce complot à travers les âges, si je comprends bien à pour outils l'industrie pharmaceutique c'est cela ?

Mais qui sont les véritables acteurs de ce complot derrière les agents que sont Pasteur et les lobbys ?

Je souhaite en savoir plus.


___

Dans ce monde de loups, j'ai préféré être un renard...
Notions d'Histoire, un site qu'il est bien.
"Tu peux lui faire comprendre que ça t'emmerde diplomatiquement ?
Sans lui casser un bokken sur la tronche hein !"
Meleny [§p] : "Mais t'es calé dans plein de domaines en fait toi [:o]"

Panda

29/09 (16:23)

avatar

nombre messages : 11442

Membre

Ce message est provisoirement caché pour examen par la modération.

~Echo~

29/09 (23:48)

avatar

nombre messages : 19329

Membre

[message restauré par ~Echo~ le 29/09 à 23:49]
Monsieur KK a écrit :
> D'abord le conflit d’intérêts et ce à tous les étages, de la recherche à la pratique, en passant
> par tous les organismes de contrôles/prévisions/validations (mondiaux, fédéraux, nationaux)
> et les fabricants.



Boarf.

Il est clair qu'on est devant un véritable problème aujourd'hui sur l'implication du privé dans l'orientation des recherches (comme tu écris plus loi, surtout dû à un abandon du financement public). Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut exagérer les choses. De un, la recherche publique et sans conflit d'intérêt (avec financement public) existe encore et sur tous les sujets (ce n'est pas parce qu'il y a de moins en moins de financement qu'il n'y en a plus de tout), de deux, la recherche soutenue par les industries privées n'est pas nécessairement faussée.

Perso, j'ai travaillé l'an dernier (je suis chercheur en bactériologie) dans un labo public sur un projet financé par un mastodonte de l'industrie pharmaceutique et sur un secteur qui brasse bien plus d'argent que les vaccins (les antibios). Bah, crois le ou non, mais à part demander des rapports réguliers, ce fameux partenaire n'a jamais cherché à orienter mes résultats ni à les changer même quand ceux-ci n'étaient pas très arrangeants pour leurs affaires (ce qui a été le cas plusieurs fois). Et ils ne bloquent pas non plus mes publications à ce sujet.
A la limite, c'est un exemple isolé et ça ne fera pas une règle générale, mais c'est juste un exemple pour te dire que ouais, il peut y avoir un "conflit d'intérêt" évident sans que ça rendre quoique ce soit faux.

S'il y a un consensus énorme de la communauté scientifique sur les vaccins, ce n'est pas un hasard. Parmi cette communauté scientifique, tu as des gens qui sont dans le conflit d'intérêt et en profitent, ouais, mais t'as aussi ceux qui restent honnêtes et ceux qui n'ont aucun conflit d'intérêt.


> ● Ensuite la recherche. Dès lors qu'une découverte est nuisible aux objectifs financiers
> des fabricants, on invoque aussitôt le non-consensus scientifique sur la question, on supprime
> les crédits de recherche, voir on discrédite le ou les chercheurs et la valeurs de leur découverte.
> Le cas récent du Professeur Romain Gherardi (pourtant pro-vax) sur la neurotoxicité
> des adjuvants aluminiques et l'imputabilité dans les maladies chroniques de l’oxyhydroxyde
> d’aluminium présent dans ceux-ci


A priori, ton exemple semble un peu mal choisi puisque le Pr. Gherardi lui même a pointé les bémols de son étude dés le départ (que les résultats sont encore préliminaires, surtout probant sur certains phénotypes rares, et qu'il faut surtout continuer la recherche). Les mêmes bémols repris par les détracteurs de son étude. Donc bon...

Mais de manière générale, demande toi s'il n'y a pas aussi d'autres raisons pour lesquelles ces études "démontrant" des effets nuisibles sont démontées. C'est comme ça que fonctionne la recherche de manière générale. Sur un thème, des tas de chercheurs sont en concurrence. Quand un chercheur trouve quelque chose de nouveau, les autres vont naturellement (et c'est même leur devoir), voir si c'est crédible, reproductible et significatif. Et si ça ne l'est pas, ça va vite être décrié. Ca se passe tout le temps, et pas forcément pour des sujets "complotistes"...

Sans oublier qu'il y a une part de sélection par les journaux, aussi, qui fait un bon tri.

N'importe qui ne peut pas publier n'importe quoi sans avoir des éléments tangibles...

[ce message a été édité par ~Echo~ le 29/09 à 23:49]

Nain Satiable

30/09 (09:47)

avatar

Comte Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

~Echo~ a écrit :

C'était pareil à l'époque où on se demandait si les ondes électromagnétiques augmentaient les risques de cancer dans les organes de la tête ou non.
J'avais vu plusieurs études, une disant que oui, et une autre, plus sérieuse dans la démarche, qui montrait que pour des puissances énormes (équivalent à être sous une ligne haute tension), sur des durées relativement longues, des rats n'avaient pas plus de problèmes que des rats normaux. Et même si les humains sont différents des rats, ça donnait une première idée du problème.
Et pareil, on peut en effet parler de conflits d'intérêts avec des groupes de télécom. [:D] D'expérience, les conflits d'intérêts sont relativement peu nombreux par rapport au total. Et pourtant je travaille dans un domaine où il est très facile d'en faire, avec des conséquences non négligeables.

Conrad de Torquemado

01/10 (15:31)

avatar

nombre messages : 1103

Membre

J'aimerais aussi rappeller que les conflits d'intérêts marchent aussi dans l'autre sens, et qu'il peut être avantageux de faire des études bidons pour faire du FUD, ou pour que ton association écologiste/de défense du consommateur gagne en notoriété. Pour identifier un conflit d'intérêt problématique, il est généralement plus efficace d'avoir les avis des autres scientifiques sur la validité de l'étude (les études bidons emploient généralement des astuces connues et faciles à reconnaitre) plutôt que de chercher les sources de financement de l'étude.
Anonymousseur

04/10 (11:55)

nombre messages : 1

Visiteur

Prenons comme axiome que la vaccination est efficace à l'échelle de la société.

Plusieurs choses m'interpellent :
-On sait que les vaccins sont de moins en moins efficaces quand le patient avance en age du fait de la diminution du nombre de lymphocytes. Du coup pourquoi choisir de rembourser à 100% les vaccins contre la grippe aux personnes agées plutôt qu'aux jeunes ? Le vaccin est moins efficace, le coût économique d'une grippe sur un vieux est moins fort que sur un actif et si les actifs sont vaccinés alors les vieux sont protégés par l'absence du virus.

-Pourquoi choisir la solution vaccin quand il serait tout à fait possible et ""plus efficace"" (d'après des amis chercheurs en medecine d'où les guillemets) de récolter une paillette de lymphocytes dans le cordon ombilical à la naissance pour pouvoir rebooster les systèmes immunitaires ?
Megalion

04/10 (12:40)

nombre messages : 1

Visiteur

[corrections d'orthographe et/ou de mise en page par Flaccidie le 04/10 à 16:00]
Anonymousseur a écrit :

> Du coup pourquoi choisir de rembourser à 100% les vaccins contre la grippe aux personnes agées plutôt qu'aux jeunes ?


Parce qu'ils ont beaucoup plus de chances d'en mourir que les jeunes (il n'y a pas que les lymphocytes qui prennent un coup de vieux: le foie, les reins, la tête...)

> -Pourquoi choisir la solution vaccin quand il serait tout à fait possible et ""plus efficace"" (d'après des amis chercheurs en medecine d'où les guillemets) de récolter une paillette de lymphocytes dans le cordon ombilical à la naissance pour pouvoir rebooster les systèmes immunitaires ?


Parce que la seconde solution ne se fait pas (sans même discuter du fait que ce soit possible).
Anonymousseur

04/10 (14:12)

nombre messages : 1

Visiteur

[corrections d'orthographe et/ou de mise en page par Flaccidie le 04/10 à 15:59]
Megalion a écrit :

> Parce qu'ils ont beaucoup plus de chances d'en mourir que les jeunes (il n'y a pas que les lymphocytes qui prennent un coup de vieux: le foie, les reins, la tête...)


J'ai pas du être clair.
Passé un certain age, le vaccin n'est plus efficace donc le fait que le vacciné soit a risque/plus fragile/etc n'a aucune valeur dans l'équation.
Alors que si on vaccine tous les autres de facto la personne a risque n'aura plus à s'inquieter parce que le virus n'aura pas les moyens de proliférer.

> Parce que la seconde solution ne se fait pas (sans même discuter du fait que ce soit possible).


Ca ne se fait pas parce que ca ne se fait pas.
C'est pas vraiment un argument que je trouve recevable. [;|]

Ranadal

04/10 (15:48)

avatar

nombre messages : 853

Membre

[corrections d'orthographe et/ou de mise en page par Flaccidie le 04/10 à 15:58]
Anonymousseur a écrit :


> J'ai pas du être clair.
> Passé un certain age, le vaccin n'est plus efficace


De quelle source tires-tu ça ?

___

Je panse donc j'essuie.
Anonymousseur

04/10 (16:06)

nombre messages : 1

Visiteur

[corrections d'orthographe et/ou de mise en page par Flaccidie le 04/10 à 16:07]
Une source

J'aurais du être moins catégorique mais c'était pour simplifier pour Megalion qui n'avait pas compris.
J'aurais du dire "avec l'age l'efficacité du vaccin est moins systématique du fait de l'immunosénescence".
Poster Nouveau sujet Sujet bloqué

Forum > Politique & Société > Vous et la vaccination

1 | ... | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | ... | 45