pied gauche

 

La Taverne

Poster Nouveau sujet Répondre (veuillez vous connecter)

Forum > La Taverne > L'histoire qui finit Mal

1 | 2 | 3 | 4

Les chroniques maudites

28/02 (19:30)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 31



A ce stade là Tommy ne pu plus rien pour lui, remballa son billet pour Confluence puis sortii. discrètement de la pièce en laissant les infirmiers sauter sur Jam.

- Ca va mal finir pour lui tout ça ! J'abandonne ! Mais à l'isolement ou en prison ou à l'étranger, ça fera du calme pour les autres. [:|]

Il ne retourna plus à la clinique Blackheart et seul contre tout le personnel Jam ne pu résister bien longtemps à ses assaillants. La clinique chercha alors comment gérer son cas.

En premier il s'avéra plus couteux qu'utile de lui mettre la camisole de force, parce qu'il lui suffisait de piquer une terrible crise de nerfs pour s'enflammer et réduire en cendre le matériel.
En revanche la chambre d'isolement s'avéra plus efficace, mais il continuait à hurler tellement, jour et nuit, qu'il finit par faire perdre leur calme aux plus patients des infirmiers.
Finalement, une lettre bien étrange parvint à la clinique, et après examen de ce courrier celle-ci se résolut à le laisser sortir, ceci sans lui dire un traître mot sur cette lettre.

Lui-même ne chercha pas à savoir le pourquoi de cette libération. Il avait autre chose de beaucoup plus urgent à faire que de se préoccuper de ce genre de détails. Une fois sorti la première chose qu'il fit ce fut ... D'aller s'offrir "un peu" de gnole dans son propre établissement l'E-Gram Sam.
Au moins ainsi c'était gratuit pour lui et sans limite de consommation. [:]]

- Ha les salauds !! Me retenir ainsi aussi longtemps ! Mais un jour je me vengerai ! [)[]

Après un si long séjour en cellule d'isolement et sans la moindre goutte, s'en suivi pour sa récupération physique et psychique une énorme consommation de son remède miracle, quand bien même cela entraîna-t-il un profond coma éthylique dont personne ne se rendit compte, son hôtel étant alors vaguement désaffecté.
Etalé au sol devant son propre bar, il fallut du temps pour qu'il s'en réveille tout seul. Tout ceci faisait encore du temps de perdu, alors quand il fut apte à se relever puis partir pour la Karénie il apprit qu'il était déjà trop tard.

Ce fut un passant dans la rue qui lui apprit la nouvelle.

- Alors ainsi les ruthvènes nous ont volé la Karénie ?! [)[]

- Comme je vous le dis, Monsieur !

- Mais la guerre ? Elle en est où la guerre ?

- Quelle guerre ?! [:o]

- Mais la guerre proclamée par le conseil restreint contre le Royaume de ruthvénie, voyons !

- Mais le Conseil restreint n'a jamais déclaré la guerre, Monsieur !

- Quoi ?!? [)[]

- Non, Monsieur ! Nous sommes toujours en paix avec eux !

- Ha les vauriens !!! [)[]


Il ne se retint pas de s'embraser, faisant reculer son interlocuteur de plusieurs pas.

- Mais qu'est-ce qu'il vous prend, Monsieur ?

- Il me prend que je suis furieux ! Qu'est-ce que c'est que cette bande qui se laissent insulter et voler impunément ?!

- Mais je n'en sais rien, moi !

- Grrr ! Il faut la déclarer cette guerre ! J'ai même promis à je ne sais plus qui de le faire ! Qu'est-ce qu'ils attendent les autres ? Qu'on nous vole les Caraïbes ?


Le passant contrarié par les réactions intempestives de Jam tâcha d'abréger l'échange.

- Et bien allez donc le leur demander !

Mais en fait Jam ne suivait déjà plus la conversation. Il avait prononcé tout seul un petit mot qui lui occupait désormais l'esprit.

- Les Caraïbes !!!!

- Quoi, les Caraïbes, Monsieur ?

- Il faut à tout prix protéger les Caraïbes contre l'envahisseur Ruthvène !


Le passant ne comprit rien à ce que Jam venait de dire mais celui-ci se précipita à l'aéroport le plus proche, sans aucune préparation. A peine arrivé à Trésorville aux Caraïbes il s'en octroya la fonction de bourgmestre puis sans cesser de grincer des dents et pousser des grognements, et à la limite de s'embraser encore, il tenta de réfléchir à ce qu'il allait faire en premier.

- Il faut à tout prix protéger la filiale la plus productrice de gnole au cybermonde, mais l'entreprise doit aussi récupérer la Karénie, mais il faudrait pour ça que le Conseil restreint se décide enfin à la déclarer cette guerre !!! Grrrrr !!


Qu'est-ce que Jam choisira en premier ? Saura-t-il un jour pour la lettre de la clinique et son contenu ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes ... Ou peut-être pas.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 28/02 à 19:39]

Les chroniques maudites

09/03 (19:41)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 32



Persévérant dans son délire de protéger les productions de gnole Jam resta terré à attendre les assauts à venir des ruthvènes sur les Caraïbes. Lesquels assauts en fait ... ne vinrent pas !
Alors à part saouler sa gueule et la majeure partie des actionnaires de l'entreprise il ne fit provisoirement plus rien, à part une tentative aux élections DCRielles qui s'avérèrent un camouflet total.

Il espérait pouvoir faire sa déclaration de guerre depuis le siège de directeur mais les actionnaires lui manifestèrent leur désapprobation en votant par 76,1% des voix pour son adversaire. Après cet échec on ne l'entendit-on plus. Etait-il encore dans un autre coma éthylique ? Nul ne le savait, mais autre parts les choses bougeaient sans lui.

L'histoire finissait mal pour lui, mais moins pour d'autres.

Quelques temps plus tard et loin des Caraïbes, des paillettes et des plumes blanches tombèrent sur le Valégro.
Une autre personne, ne retint ni ses hurlements de joie ni ses trémoussements (à s'en faire tomber des plumes) parce qu'une autre nation que l'entreprise venait de déclarer la guerre au Royaume de Ruthvénie et qu'elle avait en plus trouvé un autre pantin sur qui compter.

Un soir des démons surgirent subitement à Nouvelle-Volupté, déclenchant des réactions particulièrement vives de la part de nombreuses personnes présentes sur les lieux à ce moment-là !

Ces démons allaient-ils les manger ? Les tuer ? Les asservir ou ne serait-ce que les humilier ? Pas vraiment en fait !
A travers de nombreuses conspirations en douce d'autres démons avaient déjà infestés le Royaume a peu près partout. Au point que même des chevaliers parmi les plus fervents en devenaient fous et prêts à se convertir au naarisme et passer l'arme à gauche s'en remettre à l'Empire Brun que certains qualifiaient à présent de gentil par rapport au Royaume.

De fait les petits démons émergeant subitement de quelques portails démoniaques se retrouvèrent face, non pas à des serfs et encore moins à des nobliaux, mais à d'autres démons déjà sur place depuis longtemps et conséquemment on ne peut mieux préparés à les recevoir.

L'expéditeur d'une des lettres anonymes reçues par Jam précisait bien* "Nous allons agir par nous-mêmes au sein du Royaume et le pourrir de l'intérieur." De toute évidence, et qui qu'il/elle soit, il/elle n'avait pas chômé en la matière.

Le Royaume de l'élégance et de la noblesse n'existait plus. Les duchés (ou du moins un parmi eux) s'appelaient désormais des abîmes et leurs gouverneurs des archidémons(nnes) et la reine se faisait elle-même appeler "l'hydre à six têtes Brune pro-démon naariste".

La conspiration n'avait plus besoin d'un petit poivrot de bas étage pour transformer le Royaume en enfer ! C'en était déjà finit de celui-ci également.
Fini bien ou mal ? Tout dépend de la définition qu'on peut en faire et pour qui ?

A présent l'Arachnée n'attendait plus que quelque occasion de faire déferler les désormais démons ruthvènes vers d'autres terres pour étendre son officieux empire infernal au-delà, et à défaut que cela soit vers le nord (où un de ses pions avait tout raté) ce serait vers l'ouest.

Saisissant l'occasion elle suivit, poignard en main, l'un des démons, pris ce soir là d'une crise de démence, parti se déchaîner vers le territoire le plus proche. Il s'y mit tellement qu'elle en jouit debout sur les lieux des batailles.
Elle ne regrettait qu'une seule chose, n'avoir pas eus le temps de mettre une laisse au cou de ce démon fou furieux, mais sous son regard sournois elle y songeait certainement.


Jusqu'où iront ces démons ?
L'histoire ne le dit pas encore.


* épisode 18

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 09/03 à 19:43]
Poster Nouveau sujet Répondre (veuillez vous connecter)

Forum > La Taverne > L'histoire qui finit Mal

1 | 2 | 3 | 4