pied gauche

 

La Taverne

Poster Nouveau sujet Répondre (veuillez vous connecter)

Forum > La Taverne > L'histoire qui finit Mal

1 | 2 | 3 | 4

Les chroniques maudites

29/01 (17:03)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 21


- C'est bon j'accepte ! As tu quelque chose de particulier à me demander pour être venu me demander de reprendre ce poste ?

- Rien de précis. A part peut-être d'essayer de surveiller Cenéryen le Détraqué histoire que miraculeusement il réussisse l'exploit de conserver plus de deux jours de suite les ministères que je lui confie.

- Il n'arrête jamais de faire des détournements de fonds ce détraqué, ajouta la 3ème personne.

- Charmant !

Las d'attendre sur place Elie Serarien demanda à l'agent de libérer Jam, ce que celui-ci fit sans retenir un ricanement doublé d'un regard visiblement hilare.

- Vla Madame !! A dans deux jours pour un nouvel excès de boisson ! [:D]

La directrice lui envoya un regard noir qui n'intimida nullement l'agent toujours hilare, alors elle fit signe à Jam de sortir de sa cellule et s'adressa à celui-ci.

- J'ai quand même une chose à te demander et que tu vas faire de suite.

- C'est quoi ?

- Tu vas te réconcilier avec Tommy ici présent !


- Hum ... A-t-il encore l'intention de me demander de rester sobre ?

- Non !

- Par contre sa femme qui en plus d'être notre ministre de l'économie est un médecin pourrait te le recommander pour ta santé.

- Rappelez-moi, y a quelle distance entre le Ministère de la Justice et celui de l'économie ?

- Y a juste la place du 29 octobre 1929 à traverser en diagonale. C'est tout. Pourquoi ?

- Parce que dans ce cas je crois que je vais renoncer ! [%(]

- Mais pourquoi ?!

- Parce que je ne tolère pas qu'on me parle de sobriété ! [%(]


En suivant la scène l'agent se remit à rire sans retenue, se reprenant sans la moindre crainte le regard noir de la directrice pendant que Tommy tâchait de rester le plus calme possible face à Jam qui ronchonnait.

- Promis je le lui dirais. Elle ne parlera pas de ça pendant les conseils !

- Juré ?! [%(]

- Juré !


Tommy lui tendit la main et Jam s'efforça de la lui serrer sous les regard d'Elie et de l'agent, agacée pour l'une et toujours hilare pour le second.

- Bon maintenant que vous êtes réconciliés sortons d'ici ! J'en ai marre de cet endroit.

- Moi aussi ! [%(]

- Alors fais attention pour ne pas t'y retrouver à nouveau, s'il te plait.

- Mouais ...


Les trois franchir la porte de la prison et continuèrent à marcher dans la rue.

- Et du coup, si j'ai bien compris, à mon poste je vais pouvoir lancer des avis de recherche contre n'importe qui de mon choix, c'est bien ça ?

- Oui, mais n'en abuse pas trop quand même, s'il te plait !

- Ce sont ceux qui répéteront encore que les palladionautes puent de la gueule qui abuseront.

- Mais oui, mais oui. [:|]

- Mais racontez-moi un peu, tu t'es vraiment fâché pour ça ?

- Non mais si tu savais ce qu'il a osé dire ce mec. [)[] Et puis tiens, est-ce que tu trouves que je pue ou pas ?


Sur ce, dans un geste aussi prompt que stupide et inélégant il se retourna, se mit face à Elie et ouvrit sa bouche juste devant le nez de la DCR.


Quelle sera la réaction d'Elie ? Va-t-elle s'évanouir ?
Jam comprendra(ou apprendra)-t-il un jour que l'haleine qu'il avait lors de son entretient avec Serge le Borgne Avare n'était dûe qu'à la mystérieuse poudre qu'Aratna avait malicieusement déposée tout exprès sur sa pizza ?
Vous le saurez dans le prochain épisode ... ou peut-être pas.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 29/01 à 17:08]

Les chroniques maudites

30/01 (17:55)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 22



La réaction ne se fit pas attendre. Il se prit une gifle retentissante puis Elie recula de quelques pas.

- Non mais ça ne va pas, non ?! [)[]

- Ca veut dire que je pue de la gueule, ça ?

- Jam !!

- Non ! Ca veut dire que ça ne se fait pas des trucs pareils !!

- Ha ! Désolé !

- Les femmes ruthvènes t'accusent de n'avoir aucun tact avec les femmes en générale, ben quand je te vois faire ça je ne saurais leur donner tort.


- Ha !! Les ruthvènes ! On y revient encore !!! Donc quand ils ne critiquent pas nos haleines ce sont leurs épouses qui nous critiquent pour autre chose !

- Jam ! Fais un peu attention à ce que tu dis, enfin !!

- Ben quoi ? Ce n'est pas vrai ?

- Les femmes ne sont pas que des épouses ! Tu en as un exemple ici même en la personne de Elie. Directrice du Conseil Restreint.

- Ben quoi ?! Même directrice elle est bien mariée elle, que je sache ? Et avec un vioque en plus !


D'entendre ça Tommy baissa la tête la main sur le front dans un gémissement limite désespéré, pendant qu'Elie se fâcha tout rouge.

- Yaluiki n'est pas un vioque ! Retire ce que tu viens de dire ! Tout de suite !

Devant le regard noir de la directrice Jam s'excusa, mais tourna la tête pour regarder ailleurs.

- Tu voulais les affaires étrangères et bien je maintiens que tu ne les auras pas ! Tu n'es vraiment pas prêt pour ça ! [:[]

- ...

- Il faut être un minimum diplomate pour un tel poste !

- Et les ruthvènes ils le sont eux ?

- N'importe quel ruthvène l'est plus que toi en tout cas.


- Même ceux qui nous critiquent au niveau de ...

- Stop !! Arrête de parler de ça, s'il te plait.

- Ben quoi ?


Elie se tourna vers Tommy.

- Il est idiot ou quoi ?

- Un brin, oui. Je n'ai notamment pas réussi à lui faire comprendre que les lettres qu'il a reçu ne sont probablement que des faux envoyés dans le cadre d'un complot, mais il en reste sur son impression première ! Le tout est de savoir qui serait le plus bête entre lui et Cenéryen.

- Quel choix de ministres j'ai, ma parole !! [[(]


- Vous murmurez quoi dans vos bouches puantes les deux ?

Elie se retourna en furie et Tommy se remit à gémir la main sur le front.

- Qu'est-ce que tu viens de dire ?! [)[]

- Ben quoi ? Si vous soutenez les ruthvènes ce n'est pas parce que vous approuvez leurs affirmations ?

- Jam !! Les ruthvènes n'affirment pas ça !! Tu en as juste croisé un qui te l'a dit, mais aucun autre n'irait dire un truc pareil !!

- Et la lettre ?

- la lettre c'est un faux ! Il n'y a même pas le nom de l'auteur dessus !

- Ben si ! C'était signé "Un ruthvène qui ne veut pas vous avoir en face de lui". Ca veut dire que ça veut dire.

- Ca ne veut rien dire du tout, Jam ! Et quand bien même ce serait un ruthvène la lettre dit bien UN ruthvène et non pas le royaume tout entier.

- Et Elie, elle ne vient pas de dire que les femmes ruthvènes m'accusent de manque de tact ?


- Parce que tu trouves que tu en as en cet instant, du tact ?

Sur le coup Jam ne répondit pas et sembla réfléchir mais pour répondre au final un bête "J'sais pas".

- Et bien la réponse est non, et de ce fait tu n'auras pas les affaires étrangères. Et estime-toi heureux que je manque à ce point de candidats pour occuper nos ministères.

- Ok ! Ok !

Jam prit le temps de se gratter la tête avant de dire une autre bêtise.

- Ce doit être parce que ça fait des jours que je n'ai plus eus une goutte de gnole. Est-ce que l'un de vous aurait quelques palladollars à me prêter pour aller au bar le plus proche ?

Elie apparemment incrédule se tourna vers Tommy et vit celui-ci encore une fois la main sur le front, presque désespéré.


Est-ce que l'un des deux lui prêtera des sous ou pas ?
Vous le saurez dans le prochain épisode.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

Les chroniques maudites

05/02 (21:17)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 23


- Personnellement je n'ai rien sur moi, répondit Tommy.

- Et toi, Elie ?

Tommy posa sa main sur l'épaule d'Elie en lui faisant un petit signe comme pour lui dire de ne rien lui donner alors elle répondit à son tour négativement à Jam.

- Comment ça se fait que vous n'avez rien ?

- Ben ... En fait ... En fait c'est ma femme notre ministre des économies alors elle garde les miens quand je rentre à la maison le soir.

- Tu te laisses priver d'argent de poche par ta femme, toi ? [:o]

- Oh, mais c'est qu'elle a du caractère. C'est ce que je te disais tout à l'heure. Les femmes ne sont pas que des épouses.

- Mais en ce cas pourquoi Elie elle n'a pas un sou sur elle non plus ?


Elie ne retint pas un autre regard noir, mais Jam trop concentré vers Tommy ne le remarqua pas.

- Heu ... Ce doit être parce qu'elle a tout donné pour payer ta caution et te faire sortir. (se tournant vers la DCR) Pas vrai Elie ?

- Ce ... C'est exactement ça, oui !

- Et donc deux grands actionnaires tels que vous vous promenez ainsi sans un seul sou sur vous. L'entreprise serait à nouveau au bord du gouffre ou quoi ?

- Mais non, mais non ! On n'en est pas là ! Et puis on vient de t'expliquer !

- Mais à ta banque cybermondiale t'as pas moyen d'y prendre des sous, toi ?

- Non ! Parce que d'une la BCM elle est à Trésorville ! Pas ici. Et de deux ce n'est pas mon argent à moi qui se trouve là-bas.


- Est-ce qu'il y a de l'argent ruthvène là-bas ?


- Heu ... Non ! Le Royaume de Ruthvénie n'en est pas membre ! (gros mensonge)

- Grrrr !!!

- Qu'est-ce qu'il y a encore ?

- Ce Royaume, plus j'en entend parler plus il m'énerve ! [%(]


D'entendre ça Tommy baissa à nouveau la tête en se tenant le front, et pour une fois Jam y réagit.

- Ca ne va pas ?

Tommy se redressa et répondit prestemment.

- Si, si ! Ca va !

- Ouais, mais si les membres de notre conseil n'ont même plus un sous sur eux ça ne va pas du tout ! Je vais vous reprendre ça en main, moi !!! [%(]

Tout en disant cela il s'embrasa, faisant reculer Elie et Tommy. Ce dernier parut rapidement inquiet.

- Tu comptes faire quoi ?

- D'abord je vais me charger de conduire ce sale type sur notre sol et lui coller un arbitraire puis on se chargera de lui faire un redressement fiscal puisqu'il est la 21ème fortune cybermondial apparemment.

Tommy fit une petite moue dubitative et Elie observait l'échange sans trop oser dire mot.

- Ce ... C'est sûrement un très bon plan pour redresser notre économie qui n'en a pas besoin.

- Et comment que c'est un bon plan ! Nyaaarkk ! Puisque je reprend le ministère de la Justice ce gars va voir ce que je sais faire !

- Mais oui, mais oui ! [:|] Et ensuite ?

- Ensuite je vais me représenter comme candidat aux DCRielles !

- Aïe aïe aïe !

- Tu t'es fait mal ?

- Non, ça ira. Et tu comptes faire quoi si tu es réélu ?


- Mon programme suivra ! Je ne promets pas de faire des pizzas ni des burgers mais de la confiture de ruthvène ! [%(]

Pendant que Jam continuait de s'embraser en levant fièrement les bras et la tête vers le haut Elie se permit de chuchoter à Tommy.

- S'il ne sortait pas tout juste de prison je me demanderai s'il est vraiment sobre en cet instant.

- Hélas, si ! [[(]

- Et si en fin de compte on le lui payait son verre de gnole ?

- Ce serait encore pire.


Jam suivra-t-il vraiment ce plan ? Quel sera son programme électoral ?
Elie va-t-elle finalement lui payer ce verre ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 05/02 à 22:07]

Les chroniques maudites

06/02 (16:57)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 24



- Bon, trêve de bavardage ! J'ai besoin de ministres, alors je t'officialise à la justice ! Mais pas de bêtise, d'accord ?

- D'accord ! [o)]

Puis se tournant vers Tommy.

- Quant à toi ...

- Moi ?

- Comme je viens de dire j'ai besoin de ministres alors je te retire la direction de la banque et je vais te nommer ... heu ... A l'intérieur !!

- Ministre de l'intérieur, moi ?

- Oui !

- Bon, d'accord !

- Et serrez-vous la main ! C'est un ordre !


Les deux ministres obéirent, mais si Jam fit un sourire un peu sournois Tommy avait l'air plus dubitatif.

- Je sais déjà ce que je vais faire à la justice, moi, mais quel sera ton premier projet à l'intérieur, toi ?

Tommy prit le temps de la réflexion, puis un air gêné.

- Si je te le disais je crois que tu le prendrais mal.

- Que je le prendrais mal ? De quoi s'agit-il ?

- Laisse tomber !

- Je veux savoir ! [:[]

- Calmez-vous ! Je vous interdis de vous battre à nouveau !

- Merci !

Jam fit une moue, mais se résolut à parler d'autre chose.

- Quelqu'un saurait-il où se trouve le borgne ?

- Je ne sais pas !

- Je crois qu'à ce jour il est préfet de police de Ruthvénie.

D'entendre ça c'est tommy cette fois qui fit une moue avant de murmurer à l'oreille de la DCR.

- Pourquoi le lui avoir dit ? Il va en devenir fou.

Elie s'excusa pendant que Jam s'embrasa en ricanant.

- Nyaark ! Je vais lui régler son compte. [%(]

- Tu réalises que tu rigole comme un brun depuis tout à l'heure ?

Jam se tourna intrigué avant de répondre sèchement.

- Rien à foutre ! Ce n'est pas les bruns qui m'intéressent. C'est ce type.

- Pour renflouer nos caisses ?

Tommy murmura cette fois-ci à Elie un "arrête de lui dire des bêtises, tu vas le motiver."
Et effectivement Jam était visiblement motivé.

- Entre autre, oui ! [%(]

- Tu sais, tu devrais y renoncer.

- JAMAIS !

- Au lieu de t'énerver comme ça tu pourrais peut-être lui laisser une chance de s'excuser.

- Pas question ! Il va payer pour ce qu'il m'a dit et écrit !

- Je t'ai déjà dit qu'on n'a aucune preuve que ça soit lui qui ait écrit ces lettres, et puis pour ton projet économique ce n'est pas lui le ruthvène le plus riche.

- Ha ?! Alors ce serait qui ?

- Je crois que ce doit être Aratna Denamira, si je ne me trompe pas.

D'entendre la nouvelle intervention d'Elie, Tommy tourna la tête encore une fois dépité, mais il était trop tard. Jam, après une brève réflexion, réagit avec un ton inquiétant.

- Aratna ?! Attendez ! Il me semble que ... Que ce nom me dit quelque chose ! Attendez, ce ne serait pas une femme maigrelette aimant commander des pizzas absolument dégueulasses mais qui ne sait pas les finir intégralement toute seule ?

D'entendre une telle description aussi "précise" ses deux interlocuteurs se regardèrent en faisant des têtes complètement ahuries, ainsi avant de se tourner à nouveau vers Jam qui insistait pour avoir une réponse.


Que vont-ils bien pouvoir lui répondre ? Si oui, comment Jam Aissangnol le prendra-t-il ?
Quel peut bien être le premier projet en vue de Tommy ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

Les chroniques maudites

09/02 (20:30)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 25



- Tu as conscience de l'absurdité de ta question ?

- De son absurdité ?! [:[]

- Qui peut aimer commander des pizzas absolument dégueulasse ?


- Et où serait la surprise si cette personne ne termine pas sa pizza si celle-ci est dégueulasse ?

Jam se gratta la tête et finit par admettre que ces remarques étaient pertinentes, mais il n'en poursuivit pas moins sur sa lancée.

- Mais donc je parle d'une femme maigrelette aimant commander des pizzas et les partager.

Tommy secoua la tête avant de répondre las.

- Des femmes maigrelettes et des gens, hommes ou femmes, aimant commander des pizzas le Cybermonde en compte des quantités, donc si tu veux mener une enquête à partir de tels critères les détectives ne seront pas au bout de leur peine.

- Et il n'y a rien d'anormal à ce qu'une femme ne puisse pas finir toute seule une pizza entière.

Après ces nouvelles remarques Jam parut déconfit et bizarrement il sembla presque faire un malaise.

- Est-ce que ça va, Jam ?

- Non !

- Qu'est-ce que tu as ?


- C'est dur de réfléchir la gorge sèche.

Tommy refit un air ahuri avant de poser une nouvelle question.

- Et c'est parce que tu réfléchis la gorge sèche que t'es en train de nous faire un malaise ?

- Tu réfléchis à quoi ?

- Oui, Tom ! Et je cherche les mots pour décrire cette femme que j'ai vu l'autre fois en Karénie, Elie.

- Ecoute, ne te fatigue pas à réfléchir. On aura qu'à te montrer une photo et tu nous diras s'il s'agit bien de cette personne.

- Merci !

- Mais tu ne vas quand même pas nous faire croire que tu te sens mal à cause d'un manque de gnole ?!

- C'est important la gnole, Elie. On ne fait jamais rien sans gnole.

- Toi peut-être, mais les autres gens si !

- Ce n'est pas normal que vous y parveniez.

- Si, Jam ! Et pour te le prouver je pense mettre en place l'idée qui m'est venue tout à l'heure.


- Et de quoi s'agit-il ?

- En tant Ministre de l'intérieur je vais faire interdire la gnole au sein de l'Entreprise.

A peine entendit-il ça que Jam s'embrasa comme rarement et rugit de fureur prêt à lancer son poing à la figure de Tommy.

- C'est inconcevable, ça ! Si jamais tu oses faire un truc pareil je te tue. [)[]

- Pourtant si la gnole est interdite et que chacun cesse d'en boire tu verras bien si oui ou non les gens ordinaires sont capables ou non de réfléchir sans elle.

Jam lança un hurlement et tenta de lancer son poing vers Tommy, mais gêné par Elie qui chercha à s'interposer c'est elle qui se prit le coup et s'effondra au sol.

- Ha ben c'est malin, ça ! Maintenant il va falloir conduire la directrice aux soins et toi en prison.

- Et toi au cimetière !!! [)[] Quelqu'un qui voudrait interdire la gnole, je vais le tuer !!! [)[][)[][)[]

Jam n'était plus qu'un immense brasier et entama une course poursuite après Tommy qui prit ses jambes à son cou pour ne pas subir sa fureur.
Pendant ce temps, toute idée d'identifier Aratna lui était sortie de la tête.


Jam rattrapera - t-il Tommy à la course ?
Vous le saurez dans le prochain épisode.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 09/02 à 20:33]

Les chroniques maudites

14/02 (11:26)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 26



Jugé coupable d'une nouvelle agression ça allait encore se finir en prison tout ça.
Tommy criant alerte en passant devant les policiers très nombreux du secteur restreint, tout embrasé qu'il était Jam fut maîtrisé, comaté et reconduit derrière les barreaux, occasionnant pour l'occasion encore un grand éclat de rire !

- Non !! Encore lui ?! [3)] Ca a été encore plus rapide que ce que je pensais !!! [:D] Vous avez fait le test d'alcoolémie ?

- Non !

- Mais vous l'avez quand même attrapé dans un bar, non ? [:D]

- Non ! Il courrait derrière un type en fuite dans la rue qui l'accuse de tentative de meurtre.

- Whaaa !! C'est de mieux en mieux !! Bon et bien, Alcoolémie ou pas remettez-le dans son logis préféré, les gars !! [:D]


Après son réveil Jam ne tarda pas à être pris d'un sérieux malaise, ce qui finit par être signalé. Les autorités pénitentiaires finirent par faire appel à un médecin qui n'y comprit rien, à part que le pauvre semblait sur le point de mourir d'on ne sait quel(s) symptôme(s).

La nouvelle finit par arriver aux oreilles du conseil restreint et à ce moment là une petite réunion eus lieu.

- Vous êtes au courant pour Jam Aissangnol ? Demanda la Directrice.

- Oui, Elie. On dit qu'on n'arrive plus à le ranimer. répondit celle qui fut finalement nommée à la justice à la place de JAM.

- Croyez-vous qu'il aurait pu être empoisonnée ?

- Si c'est le cas je tâcherais de mener une enquête, répondit Yaluiki le DSS.

- Bonne idée ! Vous croyez que ce serait un complot étranger ?

- Sûrement, pas, non, [:n] répondit Tommy avec dédain.

- Qu'en sais-tu, Tommy ?

- Je le sais, c'est tout !

- Pourtant depuis des semaines il n'a pas arrêté de se plaindre des ruthvènes. Ca pourrait venir d'eux, non ? Insista Yaluiki.

- ... [o(]

- Tu ne veux pas nous répondre ?

Comme tous les autres, la ministre de l'économie, sa femme, le regarda, intriguée par son assurance apparente et cet air dédaigneux, mais revenant au sérieux elle s'adressa au conseil.

- S'il est souffrant il faut le faire transférer à l'hôpital de la Croix Dorée et j'essaierai de faire ce que je peux pour lui. Je suis médecin moi aussi.

- Ne te fatigue, pas ma chérie. Je sais ce qu'il lui faut !

- Mais comment le sais-tu, Tommy ?

- Je le sais, c'est tout !


Il se leva de table et s'approcha de la porte en tournant le dos aux autres, s'attirant quelques cris éhontés.

- Ce serait à cause de toi qu'il est dans cet état ? [:[]

- Non ! A cause de lui-même ! Mais rassurez-vous je vais de ce pas lui apporter ce qu'il lui faut.

Et il sortit de la pièce sans donner plus d'explication.


Jam va-t-il mourir et laisser la place à un autre aventurier ?
Tommy va-t-il réellement lui sauver la vie ?
Vous saurez ça dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

Les chroniques maudites

17/02 (19:25)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 27



La peine de prison de Jam étant finie depuis longtemps il en avait été sorti pour être conduit dans l'hôpital le plus proche de la prison, le complexe Blackheart, où personne encore n'arrivait à le ranimer.
On sentait son cœur battre encore faiblement, mais sinon rien à faire.
Tommy exigea de pouvoir accéder à la chambre où il était, mais il lui fallu insister très longtemps et hausser régulièrement le ton pour pouvoir convaincre les médecins de le laisser approcher du cadavre malade.

- Mais puisque je vous dis que je sais ce qu'il lui faut !! [:[]

- Alors dîtes-le nous et nous en jugerons, et s'il s'avère que la suggestion est bonne, alors nous l'appliquerons.

- Non ! Je veux m'en occuper moi-même ! Dîtes-moi où est cette chambre bande de [...]


Il y fallut plusieurs jours avant que les médecins ne se résolvent à accepter de le laisser entrer, parce qu'ils continuaient à ne trouver aucune solution et que l'état de Jam n'allait qu'en empirant.
Tommy fut donc autorisé à entrer dans cette chambre, tout seul, et ceci en dépit des deux objets qu'il tenait dans sa main et qui ne faisaient que rendre d'autant plus sceptiques tous les médecins du complexe.

- Têtes de mules !! [:[]

Une fois seul, il posa le premier objet sur une table, puis déboucha le 2d, lequel s'avérait être ni plus ni moins qu'une bouteille de gnole de grand cru des Caraïbes.
S'approchant du lit du macchabée mourant il lui murmura un petit "Jam" dans l'oreille avant de lui saisir la tête d'une main et de telle façon que sa bouche reste entrouverte, suite à quoi il pencha tout doucement la bouteille pour y faire couler quelques gouttes.
La dépouille Le corps de Jam resta d'abord sans réaction, mais refusant de croire s'être trompé Tommy persévéra en lui donnant de plus grosses gouttes, puis une vraie petite gorgée, alors enfin il vit le corps agité de quelques secousses.

- Et voila !

Il se retourna et remplit à moitié l'autre objet, en l'occurrence un verre, de gnole et le porta sous le nez de Jam, espérant le faire réagir, mais le mort malheureux ne rouvrit toujours pas les yeux, tout au plus se remit-il à faire quelques mouvements après que Tommy lui ait versé une autre gorgée dans la bouche.

Après un temps à l'observer, et avant de lui sacrifier la bouteille entière, Tommy soupira, mais se redressa et se rendit à la porte de la chambre, l'ouvrit puis cria dans le couloir.

- Qu'on apporte à manger pour le malade de la chambre 51 !

Un médecin tout proche réagit incrédule et s'approcha timidement.

- Le malade de cette chambre-ci ?! [:o]

- Oui ! Vous n'avez pas compris ce que j'ai dit ? [:[]

- Mais ... Vous avez réussi à le ranimer ?! [:o]

- C'est en cours. Il bouge à nouveau. Laissez-moi faire encore un peu, mais allez quand même dire qu'on lui prépare à manger. Il va en avoir besoin.


Le médecin toujours incrédule voulu aller voir dans la chambre, mais Tommy semblant encore en empêcher l'accès il se contenta de poser une question toute simple.

- Mais comment avez-vous fait, Monsieur ? Qu'avait-il donc que nous n'aurions pas décelé ?

- A cause de ses jours de prison successifs il a été privé de gnole sur une période trop longue, c'est tout.

- C'est tout ?! [:o]

- Oui ! Mais pour lui ça peut être fatal ! [o(]



Jam va-t-il vraiment pouvoir quitter son lit d'hôpital ? Et si oui que fera-t-il après ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 17/02 à 19:31]

Les chroniques maudites

22/02 (05:58)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 28



A force de petites de doses successives de gnole Tommy, entouré par 3 infirmiers et un médecin aussi stupéfiés les uns que les autres, fini par ranimer Jam qui rouvrit enfin les yeux.

- Impressionnant ! Vous avez vraiment réussi ! dit un infirmier à Tommy.

- Vous auriez dû vous faire médecin, dit le médecin.

- Non, merci ! Et c'était juste fort simple. Il suffisait de le connaître un peu.

- Co ... Connaître qui ... [x(]

Jam tenta de se redresser, mais avec tant de peine que les infirmiers se précipitèrent à côté de lui pour l'y aider, puis une fois appuyé sur son oreiller il finit par reconnaître Tommy.

- Ce ... C'est toi ?

- Oui !

- Assassin ! [x(]

- Je n'ai jamais interdit la gnole ! Ce n'était qu'un test pour voir comment tu réagirais.

- Ha ?!


Tommy se tourna vers les quatre gens en blanc et leur demanda de bien vouloir quitter un temps la chambre pour qu'il puisse discuter seul à seul. Le médecin commença d'abord par s'y opposer.

- Il ne me semble pas que le malade soit en état pour ça, Monsieur.

- Il suffit d'employer le remède et ça devrait aller.

Tommy remplit le verre de gnole et le présenta sous les yeux de Jam qui sembla d'abord en devenir fou, puis se jeta sur le verre pour en vider le contenu en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, puis après une longue respiration il semblait en effet aller beaucoup mieux, alors Tommy insista.

- Ca vous va mieux comme ça ?

- Ben c'est à dire que ...

Le médecin et les infirmiers étaient complètement incrédules mais finirent par sortir de la chambre.

- Vous pouvez rester dans le couloir et revenir une fois que j'en aurais fini.

- Bien monsieur.

Une fois seul avec Jam Tommy s'assit sur le bord du lit et regarda le malade en train de sourire, presque baver, avec son verre vide entre ses deux mains.

- La vache ! Ca fait du bien par où ça passe !

- Du coup te sens-tu en état de parler ? Je dois t'aviser de choses importantes.

- Vas-y mon sauveur ! [=)]

- Bien, alors ... (interrompu par Jam)

- Je peux avoir encore un autre verre, avant ?
[:p]

Il ne restait plus grand chose de la bouteille, mais Tommy s'y résolut quand même et Jam vida le nouveau verre presque aussi vite que le précédent pendant que Tommy faisait la moue en regardant la bouteille presque vide et se demandant si Jam serait vraiment en état de l'écouter après qu'il eut fallu autant de gnole pour le ranimer, puis le satisfaire. Il fit un petit test pour voir en dressant deux doigts et les secouant de droite à gauche devant les yeux de Jam.

- Combien j'ai de doigts, là ?

- Arrête de bouger comme ça, je vois pas ! [x(]

- Aïe ...


Tommy se redressa, visiblement contrarié, puis reparti vers la porte pendant que Jam continuait de laisser pendre sa langue au-dessus du verre vide avec un air abruti.

- Je vous le laisse pour le moment, mais je désire recevoir un rapport régulier de son état. Il faut que je puisse lui parler dans les meilleurs délais.

- Bien, Monsieur ! On fera notre possible ! [:]] dit un infirmier apparemment admiratif envers Tommy.

- Même si je doute encore que ce soit si bon que ça pour lui qu'on lui laisse autant d'alccol, dit le médecin beaucoup plus dubitatif.

- Il m'arrive d'en douter moi aussi, mais cet homme n'est pas ordinaire.



De quoi Tommy désire-t-il parler avec Jam ? Cela prendra-t-il beaucoup de temps ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 22/02 à 06:02]

Les chroniques maudites

23/02 (22:23)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 29


Tommy ne revint que le surlendemain, ceci avec un air un peu soucieux et des craintes à juste titre.
On l'informa qu'après une journée de calme le malade commençait à devenir violent et qu'on avait été obligé lui faire une piqure d'un tranquillisant pour taureau pour le calmer. En apprenant ça Tommy fit une petite moue au médecin qui lui raconta ça.

- Vous n'avez vraiment rien compris, vous ! [:[]

- Que devrais-je donc comprendre, Monsieur le ministre ?

- Oh rien ! Conduisez-moi vers la chambre où il se trouve à présent.


Tommy se fit conduire, sans avoir à présenter ce que pouvait bien contenir le sac qu'il avait apporté.
Une fois dans la chambre il vit Jam qui paraissait calme mais le visage blanchâtre. Tommy exigea de savoir pourquoi.

- Mais je vous l'ai dit ! On a été obligé de le piquer pour qu'il se tienne tranquille. [:(]

Tommy fixe le malade avec une grimace.

- On ne peut même pas te laisser deux jours de privation sans que tu perdes ton calme ! [:[]

- Gggggg ...

- Privation de quoi ? demanda le médecin.

- Privation de gnole ! Idiot ! Ce n'était pas votre calmant qui lui fallait. C'était un nouveau verre !

- Mais on ne donne pas d'alcool aux malades ici, Monsieur !

- Et c'est pourtant ça qu'il lui faut ! Je le connais mieux que vous, espèce d'idiot ! Combien de temps devrait-il rester dans cet état ? A quand remonte votre piqûre ?


- Ca doit faire deux bonnes heures, je pense.

- Et votre calmant pour taureaux dure longtemps ?

- Ca dépend !


Tommy fit une méchante grimace puis sorti une bouteille de gnole de son sac, la déboucha, en remplit un verre puis porta celui-ci à une trentaine de centimètres des yeux de Jam.

- Jam ! Tu vois ceci ?

D'abord Jam réagit à peine, mais après quelques instants il avança lentement les bras vers le verre, avec des petits gémissements presque incompréhensibles, sauf pour Tommy.

- Si tu veux ce verre il va falloir promettre de rester calme.

Il sentait qu'il en demandait trop, mais au fond il savourait de voir Jam dans cet état.

- Pour une fois qu'il peut rester un peu calme, si je n'avais pas à lui parler je m'en réjouirais. Vous n'avez pas un remède à votre produit ?

- Non ! Il faut juste lui laisser un peu de temps.

- En ce cas je vais rester à son chevet le temps que ça passe.

- Mais vous êtes qui par rapport à lui, Monsieur ?

- Aucune importance ! Sortez d'ici !

- Je suis son médecin, c'est à moi de m'en occuper !

-Ha oui ? Et vous n'avez pas d'autres malades à vous occuper aussi ?

- Bien sûr que si, l'hôpital est vaste, mais ...
(interrompu par Tommy)

- Alors allez vous occuper des autres. Je me charge de lui ! Je le connais mieux que vous !

A force de gronder le médecin et lui montrer un véritable regard noir il finit par convaincre celui-ci de sortir, puis une fois seul, il s'assit sur une chaise, se remit à présenter le verre de gnole sous les yeux de Jam qui le suivit des yeux mais ne parvint pas à le saisir, alors Tommy le bu lui-même.

- Tu en veux, hein ?! [o)]

- Je ... J'en veux !!

Tommy fit mine de remplir un autre verre, mais ne le fit pas, et Jam qui le vit faire poussa un autre gémissement pour dire qu'il en voulait.

- Tu en auras, mais il te faudra après être coopératif !

En guise de réponse Jam secoue la tête de haut en bas en gémissant "gnole".


Tommy lui en servira-t-il vraiment un verre ? Si oui, Jam sera-t-il coopératif ? Et pour faire quoi d'abord ?!
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

Les chroniques maudites

26/02 (00:16)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 30



A force de patience, Tommy s'occupant à la lecture d'un journal finit (après plusieurs heures) par juger de la disparition des effets du tranquillisant et retrouver Jam apte à discuter. Ce fut d'ailleurs celui-ci, ressortant des vapes qui prit la parole le premier.

- Alors tu es venu ici pourquoi ? Qu'est-ce que tu me veux ?

- Je suis venu t'apporter une nouvelle qui devrait soit te plaire, soit te laisser mi-figue, mi-raisin.

- Le raisin est l'un des ingrédients pour la gnole, mais je n'ai jamais entendu parler de figue dans sa composition.


- hum ... ?

Tommy se demanda si Jam avait vraiment retrouvé sa lucidité mais persévéra.

- Il ne s'agit pas de gnole ! Je viens pour t'apprendre que des ruthvènes se sont introduits en Karénie et mènent des actions pour tenter de s'en emparer ... (interrompu)

- Quoi ??! [:[]

Jam s'embrasa, mettant le feu à son oreiller et faisant crier Tommy qui se précipita pour éviter un embrasement trop intense suivi d'un incendie de l'hôpital.

- Fais gaffe, enfin !!

Jam se tourna pour voir l'état de son oreiller et tâcha (à grand mal) de se calmer.

- Je vous l'avais dis, moi, qu'il fallait leur régler leur compte à ces ruthvènes !! [)[]

- Mais oui, mais oui ! Tu l'as assez dit comme ça ! Aussi ma petite nouvelle pour toi c'est que puisque tu as tellement envie de taper sur des ruthvènes tu vas pouvoir le faire là-bas en toute légalité et sans que nous n'ayons à officialiser une guerre.

- YESSSS !!!! [^]]


Dans un premier temps Jam s'excita, mais après quelques instants il parût suspicieux.

- Qu'as-tu voulu dire à la fin ?

- Ce que j'ai voulu dire ?

- Tu as dis "sans que nous n'ayons à officialiser une guerre".

- Oui. Et alors ?

- Alors vous ne voulez toujours pas le faire ? [:[]

- Ca n'est pas encore fait, non !

- Mais vous êtes de vrais nazes ma parole !! [)[]

- ...

- Les ruthvènes nous attaquent et vous vous restez plantés là sans rien faire ?


- Disons qu'il s'agit de te laisser la primauté d'agir sur place. Toi qui a tellement envie de taper sur des ruthvènes. (mensonge)

- C'est sur des lâches comme vous que je devrais taper ! Espèces de minables !

Tommy resta insensible à cette insulte et garda tout son calme.

- Peut-être, mais en attendant la province que tu étais si fier d'avoir conquise est sur le point de changer de drapeau, alors je propose de te payer un billet de train pour confluence et là-bas tu pourras leur faire tout ce que tu voudras.
*Et ainsi nous on ne l'aura plus au Secteur restreint pour un moment*

Jam toujours sur son lit d'hôpital le regarda sceptique, mais Tommy insista.

- Tu verras ! Il y en a plein qui trainent sur place ! Tu vas pouvoir te défouler à fond !

- Est-ce que le borgne en fait partie ?

- Lui non ! Aux dernières nouvelles il est toujours préfet de police de Ruthvénie, mais il y a en Karénie beaucoup d'autres ruthvènes.

- Est-ce qu'ils disent que les palladionautes puent tous de la gueule eux aussi ?

- Heu ... Je crois que leur MAE a dit quelque chose dans ce genre là
(gros mensonge), mais surtout en ce qui te concerne toi !

D'entendre ça Jam se releva en furie et debout sur son lit il s'embrasa en hurlant !

- Ha, c'est comme ça !!? Qui est ce MAE ?! [)[] Que je lui arrache son nez et qu'il ne puisse plus jamais sentir aucune odeur !

Avant que les infirmiers inquiétés par le hurlement de Jam ne pénètrent en trombe dans la chambre pour comprendre ce qui se passait, Tommy eut le temps de lui donner le nom, sauf que ... Avant d'aller à la gare et partir pour confluence Jam dû se battre contre les employés de l'hôpital prêts à lui faire une autre piqure et lui mettre une camisole de force.


Jam pourra-t-il s'éviter ce traitement et partir en guerre ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 26/02 à 14:46]
Poster Nouveau sujet Répondre (veuillez vous connecter)

Forum > La Taverne > L'histoire qui finit Mal

1 | 2 | 3 | 4