pied gauche

 

La Taverne

Poster Nouveau sujet Répondre (veuillez vous connecter)

Forum > La Taverne > L'histoire qui finit Mal

1 | 2 | 3 | 4

Les chroniques maudites

28/12 (10:47)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 11


(sortie)

- Tiens, j'ai cru entendre quelque chose. Voyons ! "Pi quelque chose", je crois.

- Je ...

- Et toi ? N'as-tu pas entendu autre chose ?

- Si, si !! Vous ... Vous voulez que je déclare la guerre au Royaume de Ruthvénie, mais ...

- Mais quoi ? [%(]


- Mais c'est impossible, voyons ! Je veux épouser la reine Népala ! [;|]

PLOUFF !

- Bluarg !

(sortie)

- J'ai mal entendu ! Tu as dis quelque chose il y a 30 secondes ?

- N ... Non, non !

- Tu auras beau te prétendre prince la reine Népala, elle ne te veut pas. Et sa décision est catégorique. Veux-tu que je te cite quelques uns de ses propos ?


(descente vers la fontaine)

- NON !! Non ! Je ... Je vous crois ! Mais ...

- Mais quoi ? [o)]

- Vous voulez que je me serve de ce seul prétexte pour déclarer une guerre ?

- Tu n'as qu'à prétexter que ses dames de compagnies ont dit de vilaines choses contre toi et qu'un de ses ministres t'a carrément manqué de respect récemment.

- Ha oui, c'est vrai ! Où ... Où est-il cet homme ?

- Il a été remplacé au ministère ruthvène de la justice pour arrêt maladie. Tu l'as amoché et manqué de peu de lui crever son dernier œil valide, tu sais.

- Ha ?! T ... Tant mieux ! Mais ... Comment savez ça ?

Ploufff !!

- Je le sais ! C'est tout !

(sortie)

- Mais arrêtez de me plonger la tête dans cette horreur, par pitié ! De l'eau, pouah ! [x(]

Plouff

- Je fais ce que je veux ! Si tu veux que j'arrête il faut me promettre que tu vas faire ce que je te demande.

(sortie)

- La guerre !?

- Oui ! Pour le moment et à cause de ton incompétence mon ami Ludovic se charge à ta place de premières actions en troublant la ruthvénie avec des chants hypnotiques, mais c'est sur toi qu'on compte pour faire le reste.

- Mais pourquoi moi ?


Ploufff

- Parce que c'est notre projet plan.

(sortie)

- Et que cette guerre tu l'as déjà fait par le passé.

Au cours de ce supplice absolument atroce Jams ne voyait toujours pas le visage de son bourreau mais il lui semblait reconnaître une voix féminine. Et aussi voir quelques plumes blanches devant la fontaine, mais il avait trop la terreur d'être replongé dans ce liquide "infame" pour chercher d'avantage qui cela pouvait-il être.

Mais finira-t-il donc par céder ?
Et par savoir qui peut bien faire acte d'une telle cruauté ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 28/12 à 10:49]

Les chroniques maudites

29/12 (17:55)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 12


Un peu las (ou lasse ?) à force de tirer sur la corde et de la relâcher le bourreau l'attacha provisoirement pour qu'elle ne bouge plus et se retourna pour saisir quelque chose.

- Est-ce que vous allez me libérer ?

- Pas avant d'avoir ta parole que tu vas faire ce que je te demande.

- Vous savez, déclarer une guerre pour un vent ou quelques injures c'est peut-être excessif.

- Et si je t'apprenais que le Royaume a kidnappé ton copain Mani Velle ?

- Kidnapper Mani ?! [:o]

- Ils veulent le marier de force à leur ministre des affaires étrangères, Daisy, la fille du Père Atra Vaire.

- QUOI ??! [:o]


Dessous sa capuche la personne observe la réaction, mais ne tarde pas à déchanter.

- Mais c'est injuste, ça !!!

- Qu'est-ce qui est injuste ?

- Ils veulent marier de force mon ami et moi ils me rejettent comme ça ?

- Tu es encore en train de penser à Népala ?

- Ben oui !!

- Veux-tu que je te replonge la tête dans l'eau ?

- Non !!! Par pitié !

- Y a pas de pitié qui tienne. Tu me reparles encore d'elle et je te replonge dans la fontaine.

- Da ... D'accord.


Soudain Jam put entendre un bruit qui lui était particulièrement familier, puis le bourreau se retourna présentant une bouteille de gnole qu'il venait de déboucher à l'instant ... et 2 verres.

- Est-ce que ça te dirait un petit verre de ça, pickle ? [o)]

A la vue de cette bouteille Jam ferma les yeux et serra les dents très fort ne parvenant malgré tout pas à cacher son martyre.
Faute de réponse le bourreau ricana et remplit à moitié un verre qu'il lui porta à quelques centimètres sous le nez.

- Tu connais ça ? [^]]

- Ohhh !! C'est du Graygarden 2012 de Chez Kraft des Caraïbes.

- C'est bien ! Tu t'y connais en gnole ! Et ça ne te dirait pas d'en boire un verre ?

- Oh que si !! Je vous en supplie. [;|]

- Alors Jam Aissangnol, si tu veux une goutte de ce cru plutôt que quelques milliers de gouttes d'eau autour de ta tête il va falloir faire ce que je te dis.

- Vous êtes horrible, Monsieur. Ou Madame. Qui que vous soyez.


Le bourreau rapprocha le verre du nez de Jam, s'amusant visiblement de la souffrance de ce dernier résistant pour ne pas tenter de tendre le cou pour essayer de saisir le bord du verre entre ses dents.

- A quoi tiens-tu le plus ?

- Comment ça ?

- Tiens-tu plus à la survie de ce pauvre Mani enlevé par les ruthvènes et dont l'avenir s'annonce très inquiétant pour lui ? A t'épargner de replonger encore dans l'eau ou à quelques gouttes de gnole ?

- Heu ...

- Je ne te demande pas si tu tiens à ta fierté pour te venger du borgne ruthvène ou de l'affront de la reine qui te rejette, tu n'en as pas. De fierté, j'entend. Mais pour le reste ?

- Je ... Ha, je sais ! C'est un piège ! Vous voulez que je vous réponde pour pouvoir me supplicier encore plus.

- Va savoir ! [o)]



Jam va-t-il pouvoir résister encore longtemps avec ce verre sous son nez ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

Les chroniques maudites

30/12 (14:07)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 13



- Si tu n'en as pas encore eus assez je connais d'autres façons de te supplicier.

L'inconnu(e) sorti de sous sa cape un objet.

- Est-ce que tu vois ce couteau, poivrot ? [o)]

- Heu ... Oui !

- Alors sens ce que ça fait !! [^]]


De quelques mouvements super rapides et agiles le bourreau saisi le visage de Jam au niveau des narines, lui tira les poils du nez, le faisant hurler de douleur, puis trancha ces poils d'un mouvement de son couteau si précis qu'il ne toucha même pas la moustache naissante (après plusieurs jours sans pouvoir se toiletter, ça vient tout seul).
Ce geste accompli et les poils du nez coupés Jam fut balancé comme un prunier tandis que son bourreau semblait faire un sourire sournois sous sa capuche.

- Alors tu as vu comme ce couteau coupe bien ? [o)]

- Oui, oui !

- Oh, mais que tu avais de longs poils, poivrot. Tu pourras me remercier de te les avoir raccourcis !

- Oui, oui !! Aïe !

- Tu as mal ?

- Oui !

- Pourtant j'aurai pu aussi te glisser des touillettes à café dans tes narines pour voir si tu n'as rien ! Ca ferait Encore plus mal ! [^]]

- Non ! Pitié !

- Y a pas de pitié qui tienne, je t'ai dis ! [%(]


- D'accord ! Donc ... Pas de pitié !

- En effet ! Pas de pitié ! Mais tu as eus l'occasion de voir comme ce couteau tranche bien, n'est-ce pas ?

- Oui !

- Tu aimes répondre "oui" depuis quelques temps, mais c'est à une autre demande que je veux t'entendre répondre "oui" !

- La ... La déclaration de guerre ! Je ... Je sais !


Le bourreau avec toujours son sourire sournois caressa son couteau avec un petit ricanement.

- C'est cela ! Et bien, comme on a assez perdu de temps comme ça je vais me servir de ce couteau pour trancher une corde. Mais laquelle ? Ca ne dépend que de toi ! [%(]

- Quelle corde ?

- En fonction de ce que tu vas me dire, je vais choisir entre la corde de tes mains pour que tu sois libre, la corde à cette branche pour recommencer à te faire replonger dans la fontaine ou bien ... Ta corde dorsale. Traduction : le planter dans ta colonne vertébrale, après quoi tu ne pourrais plus te tenir droit ! [%(]

- Mais si je fais cette guerre, jamais Népala ne voudra m'épouser ! [;|]

Le bourreau plaqua subitement son couteau dans le dos de Jam.

- Je t'ai dis de ne plus me reparler d'elle. Tu veux que j'aille plus loin avec ce couteau ?

- Non !

- Alors tu tiens plus à ta vie ou à autre chose ? Tout à l'heure tu n'as pas voulu me dire ce que tu préférais, mais dis-le cette fois-ci ! Et choisi bien !


Le bourreau s'écarta avec son couteau mais se remit à la place à faire tourner le verre de gnole devant le nez de Jam.

- Et selon ta réponse tu y gagneras aussi un verre de ça ! Ou tu n'en auras pas !

Le bourreau porta le verre à ses propres lèvres et bu une petite gorgée de gnole sous le regard éploré de Jam qui en voulait aussi.

- C'est de quel cru, ça déjà ? Tu en veux ? [o)]

- Ce ... C'est bon ... Je ... Je ferais cette déclaration de guerre contre le Royaume !

- Et bien voila ! Ce n'était pas si difficile à prononcer !

- Mais par pitié, versez-m'en un verre ! [;|]

Sur ce le bourreau rapprocha le verre des lèvres de Jam, mais sans encore le laisser en gouter le contenu.


Jam tiendra-t-il parole ?
Et son bourreau lui servira-t-il vraiment un verre de gnole ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

Les chroniques maudites

31/12 (13:58)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 14


Le bourreau porta un fond de verre aux lèvres de Jam qui le bu avec une rapidité digne de lui avant de soupirer de soulagement !

- HAAAAA !! Ca fait du bien par où ça passe ! [8)]

- Et tu en veux encore ?

- Toute la bouteille si j'avais les mains libres.

- Tu les auras, mais pas avant de me promette encore que tu déclareras cette guerre contre le Royaume !

- Pour un peu de gnole en plus je promet que je le ferai !


- ...

Sceptique le bourreau posa la bouteille défit la corde de la branche, saisit Jam au niveau du dos pour qu'il descende devant la fontaine et pas en plein dedans, puis lui libéra les mains, mais pas encore les pieds.

- Te voila libre, poivrot !

- Merci ! Mais ... La bouteille ?

- Pas de suite ! Tu dois rester sobre pour monter ton plan d'attaque !

- Sobre ?!? Quel mot ignoble ! Pouah ! [x(]

- Je te laisse défaire les liens à tes pieds et te relever, mais gare au moindre de tes gestes.


Jam obéit et se frotta un peu en se relevant, tout en observant l'environnement.

- On est où ici ? Si on exclue les deux statues là-bas c'est la cambrousse ici !

- On est à Ni-Ni.

- A Ni-Ni ?! [:o]


- J'avais initialement pensé te conduire directement au Secteur restreint pour que tu y prennes ton poste de DCR, mais vu que tu t'es fait usurper j'ai préféré cet endroit discret où personne ne nous verrait.

- Discret ?! Tu peux le dire ! J'ignorais qu'il y avait en palladium des villages aussi miteux ! Il faudra que je prenne quelques mesures pour arranger ça et y mettre un peu de bitume et des commerces.

Le bourreau observa vaguement le paysage sans trop y prêter attention jusqu'à ce que Jam poursuive.

- Ca me paraîtrait d'ailleurs plus urgent de réaménager ce bled paumé et pourtant si proche de la capitale que d'aller guerroyer au loin.

Sur ce le bourreau tendit de suite son couteau vers Jam.

- Tu veux revenir sur ce que tu as promis ? [%(]

- Il se passera quoi dans le cas contraire ? Je suis libre à présent ! [o)]

Jam tenta de s'embraser mais eut la surprise de constater qu'il parvenait tout juste à faire un peu de vapeur d'eau. Le bourreau en sourit sournoisement.

- Apparemment tu es trop mouillé pour t'embraser.

D'un geste très rapide le bourreau plaqua son couteau contre la gorge de Jam.

- Encore un geste ou une parole malencontreuse et tu es mort. Tu vas déclarer cette guerre ! Tu tiens à la vie ou pas ?

- J'y tiens, parce que si je la perdais je ne pourrais plus savourer de gnole, mais ça ne répond pas à ma question. Il se passera quoi si je n'obtempère pas ?

- Alors je ferais exploser tous les établissements des Caraïbes avec leurs stocks de gnole dedans !


Jam sursauta d'effroi et dans un faux mouvement se coupa un coin de la gorge avec le couteau plaqué contre celle-ci, il s'effondra alors au sol en hurlant; ainsi sous le regard très agacé du bourreau.

- Tu souffres, poivrot ?

- Ca fait mal ! Mais vous êtes un monstre !

Le "monstre" resta insensible à ce compliment et se pencha vaguement vers lui, pour juger de son état. Malgré sa blessure Jam était toujours vivant et en état pour pleurer.

- Projeter de faire exploser tant de stocks de gnole ! Vous êtes ignoble !

- Si tu le dis ! Mais je te préviens que nous avons les moyens de le faire ! Je connais un artificier qui a récemment fait s'effondrer tout seul l'hôtel qui sert de siège aux pickles. Et lui au moins il était tellement sobre qu'il ne lui a fallu que quelques minutes à peine pour faire ça.

- Ma corbeille Sacrée !! [:o] Combien y avait-il de tonneaux de gnole dans cet hôtel ?

- Hum ... [0)] De quoi dépasser le pilier céleste si on les empilait tous. (gros mensonge) Toi qui a paraît-il tenté l'ascension de ce donjon sans parvenir à aller au bout ça doit te donner une idée de ce que ça représentait. [o)]

- Quelle horreur !! [;|] Quel monstre vous êtes !

- Assez ! Le monstre il t'a demandé quelque chose, alors si tu arrives encore à parler et respirer tu feras ce qu'il t'a dit.

En entendant ça Jam eus du coup l'idée de faire semblant de suffoquer tout en tournant le dos à son bourreau qui restait debout, droit comme un I à le surveiller.

Le bourreau va-t-il se laisser prendre à ce piège ou sensibiliser ?
Jam va-t-il survivre ou périr comme son amie Sabine ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

Les chroniques maudites

01/01 (07:32)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 15


- Bon, assez plaisanté ! Arrête de geindre, allonge-toi sur le dos et ferme les yeux ! [:[]

- Sur le dos et ... ?

- Et tu fermes les yeux.


Jam se tourna pour se mettre sur le dos mais fixa avec un regard intrigué son bourreau, ce qui agaça rapidement celui-ci.

- Ferme les yeux où je te les bande ! [:[]

- Ok, ok !

Jam ferma les yeux puis sentit subitement une curieuse sensation au niveau de sa gorge. Dans un réflexe il rouvrit brièvement les yeux et vit le bourreau lui frotter sa plaie au bout d'une plume blanche tandis que petit à petit la blessure se refermait et qu'il ne sentait plus aucune douleur.
Le bourreau se redressa et parla sur un ton toujours agacé.

- C'est bon ! Relève-toi à présent.

Jam se redressa sidéré et porta sa main à son cou par réflexe et, incrédule, revérifia qu'il ne saignait plus de son coup de couteau et n'avait plus du tout mal, alors assis par terre il demanda à son bourreau ce que celui-ci lui avait fait, mais celui-ci ne voulut pas lui dire.

- Lève-toi, je t'ai dit.

- Bien, bien !

- Je vais te reconduire au secteur restreint. De là tu pourras commencer à établir ton plan pour faire ce que tu sais.

- La déclaration de guerre ?

- Oui !

- Mais vous savez bien que je ne suis plus ni DCR, ni MAE ?

- C'est pour ça que je te parle d'établir un plan ! Un plan pour te débrouiller à reprendre l'un ou l'autre de ces postes.


- Ha oui ! Evidemment !

Jam avait un peu la tête ailleurs, mais suivit son bourreau vers la voiture de ce dernier, non sans se poser de questions sur ce qu'il venait de lui arriver.

- Dîtes, Monsieur ... ou madame, c'était quoi la plume blanche de tout à l'heure ?

Ayant déjà compris que Jam n'avait pas pu s'empêcher d'ouvrir les yeux pendant qu'il opérait, le bourreau resta sans la moindre réaction et continua de marcher tranquillement vers sa voiture.

- Vous ne voulez pas me répondre ?

- Ce devait probablement être une plume de cigognes qui, vu le réchauffement climatique, ont renoncé à migrer vers le sud pour cet hiver.

- Ha oui ?! Les cigognes ont des plumes blanches ! C'est vrai !
(visage ironique)

Sans répondre le bourreau ouvrit la portière du passager.

- Monte là-dedans !

- On passe au kidnapping à présent ?

- Monte au lieu de poser des questions idiotes !


Sans plus insister Jam embarqua et sans plus chercher à s'opposer laissa son bourreau démarrer la voiture. Ils quittèrent Ni-Ni sans qu'il ne se doute un instant que, pendant qu'il était comaté et ligoté, cette personne sous son large manteau rouge et brun avait enterré Sabine derrière des buissons environnants.

- Y a de la place dans mon coffre tu sais, alors sois au moins heureux d'être sur ce siège.

- Heureux ... Oui, oui !


La personne va-t-elle vraiment conduire Jam au Secteur Restreint ?
Si oui qu'y fera-t-il donc ? Et est-il normal qu'il n'ait plus réclamé de gnole avant de partir ?
Vous saurez ça (ou ne le saurez pas) dans le prochain épisode.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

Les chroniques maudites

09/01 (23:41)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 16


Une fois reconduit et déposé au secteur restreint par son bourreau celui-ci reprend la route pour on ne sait où puis, à défaut de pouvoir déclarer officiellement une guerre, la première chose que fit Jam ce fut de se faire désigner préfet de police, puis d'attendre qu'une nouvelle élection Décéèrielles se termine, non sans lâcher des mots durs, non pas contre le Royaume, mais contre le gredin qui lui avait fait perdre la direction de l'entreprise.

En attendant la fin des élections il tenta d'user de ses pouvoirs de préfet de police pour mener l'enquête sur l'identité de cette personne qui avait exigé de lui qu'il fasse la guerre, mais malgré quelques indices, il n'y parvint pas.
Une fois les élections terminées n'ayant depuis ce temps-là plus reçu de nouvelles de son agresseur, il prit à la nouvelle direction de l'entreprise, non pas les affaires étrangères, mais les services secrets, tout en espérant encore trouver la réponse à son questionnement, mais entre cinq verres de gnoles ce n'était pas facile.

- GRRRRR !! [)[]

- Oh, Jam, tu te calmes, d'accord ?!

- C'est ça, c'est ça, oui ! Je me calme ! Mais j'exige un autre verre de gnole.

- Tu as déjà assez bu comme ça !

- NONNN !!!!

- Ecoute, je te ferais servir un verre quand on aura fini de rassembler les détails dont on dispose et avancer un peu dans cette enquête.

- Je t'en ai déjà donné des indices ! [)[]

- Oui, et bien essayons d'en déduire d'où viendrait cet expert au couteau qui t'a agressé et demander ça. Et on pourrait au moins essayer de procéder par élimination, non ?

- C'est ça, oui ! Grrrrr ! En attendant s'il veut la guerre contre le Royaume il n'est pas ruthvène. [:[]

- On ne sait jamais. Ca pourrait être un noble complotant contre la reine.

- Foutu reine de M ... Grrrr !! Des fois je me dis que je devrais vraiment la faire cette guerre ! [)[]

- Du calme, Jam !

- JE SUIS CALME !

- Alors sois-le encore plus !

- Grrrr !!

- Et si c'était un elmérien ton type ?

- Si les elmériens veulent une guerre ils s'en chargent tout seuls sans demander à d'autres de le faire à leur place.

- Donc on peut les éliminer aussi.

- Oui !! Au même titre que ... hips ... la confédération qui devrait plus se préoccuper de reprendre ses provinces prises par l'Empire Brun qu'à me faire attaquer le Royaume. hips

- Donc on élimine la confédération. Ce serait peut-être un impérialiste alors ?

- Les bruns sont les alliés de l'Entreprise, voyons ! S'ils voulaient que ... hips ... on déclare une guerre ils viendraient le demander en secret, oui, mais entre ministres ! Pas procéder par du chantage à la gnole !

- Mais ce serait qui alors ? Un seelien ?

- Quel intérêt aurait un seelien à ce qu'on attaque le Royaume ? T'es stupide ou quoi ? hips

- Hola ! Ne me traite pas de stupide, d'accord ! Si tu étais toi-même plus malin et que tu arrêtais de boire comme un trou on l'aurait sans doute déjà résolue ton enquête !

- Je bois autant que je veux ! rr

- Et bien si tu le prends comme ça tu auras du mal à la mener ta guerre ! [:[]

- Mais qui te dit que je veux la faire cette guerre, d'abord ? rrr


Soudain un garçon de café vint vers la table avec un papier à la main.

- Monsieur Jam Aissangnol, c'est vous ?

- Oui, mais ... qu'est-ce que vous me voulez ?

- J'ai un message pour vous.

- Pour Jam ? De la part de qui ?

- D'une personne portant une capuche rouge et brune.


- Une capuche rouge et brune ?! [:o] Mais alors ce serait ce type qu'on recherche !? Vite Jam, allons voir ... heu ?!!

Alors plein d'enthousiasme l'interlocuteur de Jam venait de se lever de sa chaise avec une envie pressante, mais déchanta rapidement en voyant l'état de Jam.

- Rrrrrrrrr (ronflement, endormi sur sa chaise)


Qui est cet interlocuteur et continuera-t-il à essayer d'aider Jam dans les conditions présentes ?
Que peut-il y avoir dans le message reçu ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 09/01 à 23:45]

Les chroniques maudites

10/01 (20:16)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 17


Après quelques ronchonnements, le coude sur la table et le visage réellement agacé l'hôte fit signe au garçon de café de se barrer. Tout juste l'interpella-t-il de loin avant qu'il ne s'éloigne de trop.

- Mais tenez-vous à disposition quand même !

- Bien, Monsieur !

Une fois passé les ronchonnements et fini de grimacer en observant Jam ronfler sur sa chaise l'homme se permit de lire patiemment le message et ... en tachant de garder son calme.
Quelques minutes plus tard on entendit dans la salle comme une série de gifles détonantes.

- AÏE !!!

- Non, mais tu vas te réveiller, oui ? [)[]

Ayant attrapé Jam par le col l'homme s'employait à le réveiller à sa façon, puis le voyant enfin rouvrir les yeux il le reposa sur sa chaise et le fixa du regard.

- Ca va mieux ?

- Si tu parles de mes joues, non ! Tu n'y es pas allé de mains mortes !

- Il le fallait ! Ton histoire est de plus en plus louche.

- Quelle histoire ?!

- Mais ça, espèce de crétin !


Il lui tendit le message écrit, non sans cacher un agacement bien réel.

- C'est quoi ça ?

- Tu as déjà oublié ?! Non mais tu te fous de moi ou quoi ? [)[]

Jam prit un temps de réflexion malgré sa migraine puis répondit.

- Le fameux message ...

- C'est ça !

- Et il dit quoi ce message ?


- C'est une lettre d'injures contre nous mais pas q...

L'interrompant Jam s'embrasa, se releva avec fracas de sa chaise et cria vers le plafond avant de se repencher vers la main de son hôte.

- Une lettre d'injure ?!? Est-ce que par hasard elle dit qu'on pue de la gueule cette lettre ? [)[]

- Tout à fait, oui ! Mais aussi qu...

- Oh putain, je suis sûr que ce doit être ce type !!! Cette fois c'est décidé je vais lui casser sa gueule à ce ruthvène. Ministre ou pas ministre. [)[]

- Ohh !!! Mais calme-toi enfin, j'essaie de..

- Comment veux-tu que je me calme ?!


Jam lui hurla ça au visage faisant reculer son interlocuteur qui tomba de sa chaise.

- Ha les ruthvènes trouvent que les palladionautes puent de la gueule !! Ha, cette fois-ci ça va barder.

- Et si tu me laissais finir de t'expliquer ? (se relevant)

- Y a pas d'autres explications à donner. Ca va être un règlement de compte.

- Tu as encore trop bu, mon pauvre. Calme-toi et rassieds-toi !!

- Non, je ne me calmerai pas ! Et y a des colères saines.


- Mais, oui, mais oui !

Apparemment las l'interlocuteur remit sa chaise en place, se rassit, posa le message sur la table et tourna la tête vers autre chose pendant que Jam continuait à grogner debout devant la table.


Qu'est-ce que ce message peut-il dire d'autre ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 11/01 à 01:07]

Les chroniques maudites

18/01 (19:32)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 18



Après beaucoup d'efforts et de patience l'interlocuteur parvint à calmer (temporairement) Jam. Au moins suffisamment pour qu'il arrive à lui lire la lettre jusqu'au bout sans piquer une nouvelle crise.

Monsieur Aissangnol,

Votre incompétence notoire nous a obligé à changer nos plans. Nous allons agir par nous-mêmes au sein du Royaume et le pourrir de l'intérieur. Si vous ne voulez toujours pas déclarer cette guerre, tristes imbéciles que vous êtes, vous et tous vos co-actionnaires vous pouvez continuer votre vaine enquête, vous ne saurez jamais qui nous sommes.

Nous vous souhaitons bonne chance pour votre futur marché sur le dentifrice et vous y encourageons parce que la santé de tous les citoyens du cybermonde qui auraient un orateur palladionaute en face d'eux en dépend, alors si vous ne voulez pas guerroyer, faîtes au moins ce geste pour l'humanité. Il sera moins onéreux de vous laver la bouche que de fournir des masques à gaz à tous vos interlocuteurs potentiels, mais peut-être que ce second marché vous intéresse aussi et que c'est pour cette raison qu'au sein de l'entreprise vous avez tous mauvaise Haleine.

Signé
Un ruthvène qui ne veut pas vous avoir en face de lui.



PS : Grâce à la famille ruthvène Vaire vous ne reverrez jamais votre ancien ami Mani. Pour votre information, celui-ci s'est suicidé. Qui selon vous serait le coupable ? La fille Daisy ? Le fils Mihalan ? Ou le père ? Ou n'importe quel proche de la reine ? Peu importe. Embrasez-vous si vous voulez pour cette disparition, nous savons déjà que nous n'avons rien à craindre d'un minable comme vous.
Adieu.


Et effectivement Jam eus beaucoup de mal à ne pas s'embraser malgré les ordres de son hôte de rester calme.

- Oh l'enfoiré !!! [)[]

- Qui que soit l'expéditeur c'est en effet un enfoiré, je le conçois, mais il faut rester calme et lucide, Jam.

- Grrrr !!

- Cette lettre nous donne certains indices sur son auteur. C'est à nous d'analyser la lettre pour poursuivre cette enquête.

- Je préfère encore aller de suite casser la gueule à ce ruthvène. [)[]

- Mais attend, enfin ! Nous ne sommes même pas sûrs que ça vienne de ton ruthvène.

- C'est signé ! Et je reconnais cette écriture. C'est la même que celle que j'ai reçus l'autre fois.

- Ha bon ?!

- Oui !

- Ben voila un autre indice. Donc l'auteur des deux lettres serait la même personne, ce qui ...
(interrompu)

- Oui ! Serge le borgne Havard. Je vais lui casser sa gueule à ce mec. Et le nez en particulier. Je jure qu'il ne pourra plus jamais rien sentir au niveau olfactif après ça. [)[]

- Mais qui te dit que ce soit vraiment lui ?

- Mais pour la énième fois c'est signé ! Tu le vois bien, non ?

- Il est facile de signer d'un nom qui n'est pas le notre. L'expéditeur a peut-être justement désigné ce type pour que tu t'en prennes à lui, voir au Royaume tout entier.


- Même s'il devait ne pas être l'expéditeur, il s'est réellement foutu de ma gueule quand je suis venu à sa table et je vais le lui faire regretter. [%(]

- (soupir discret) Pauvre ruthvène ...


Jam va-t-il vraiment aller passer sa colère contre un ruthvène ? Ou plusieurs ?
Vous verrez ça dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 18/01 à 19:32]

Les chroniques maudites

19/01 (09:40)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 19



L'interlocuteur de nouveau fort contrarié essayait de rester calme, mais à proximité des grincements de dents de Jam et du bruit des flammèches entourant son corps embrasé de toute part par la colère, et ainsi sous le regard des autres clients de l'établissement intrigués par ce spectacle quand ils n'étaient pas apeurés ou agacés par le dérangement occasionné c'était dur.
Jam était si peu discret que personne dans la pièce aurait pu ne pas remarquer sa présence et ne tourner à aucun moment un regard vers sa table, laquelle d'ailleurs avait une nappe qui commençait à s'embraser elle aussi parce que Jam avait sa main posée dessus, ce qui fit réagir l'hôte.

- Non mais fais attention, enfin !!!! [:o]

D'un réflexe il saisit le premier objet qui lui passa sous la main, en l'occurrence la bouteille de gnole sur la table, et en projeta le contenu vers la main de Jam qui n'avait rien remarqué a propos de la nappe tellement il était occupé par ses pensées sa colère. Les flammèches furent éteintes ainsi, mais certainement pas l'humeur de Jam.

- Non mais ça ne va pas, non ?! [)[]

- Quoi ?!

- Jeter ainsi de la gnole sur la table !! T'es pas fou, non ?


Jam avança sa tête juste face à celle l'hôte avec un regard noir encore plus empli de colère. Celui-ci recula, mais plutôt de frayeur et ... et ne sembla pas ressentir un quelconque besoin de se boucher le nez, non.

- Tu oses jeter ma gnole, espèce d'enfoiré !

- Mais enfin, tu n'as pas vu que tu mettais le feu à la nappe avec ta main posée dessus ?

- Ce n'est pas une excuse, ça ! [)[]

- Mais calme toi, enfin. Tu ne vois pas que tout le monde nous regarde ?

- Je m'en fiche ! Ce que tu viens de faire est pire qu'un sacrilège.

- Mais arrête, enfin ! On a plus important que ça pour le moment.

- Plus important qu'une bouteille de gnole ?! Je ne vois pas ce qui pourrait être plus important. [)[]

- Mais si ! La lettre ! Tu ne comprends donc pas qu'il doit s'agir d'un piège ?

- Je comprend surtout qu'à cause de toi je vais avoir le gosier sec. Tu vas m'en payer une autre bouteille ou c'est ta gueule à toi que je vais casser en premier. [%(]


Sur ce Jam se redressa et se retourna vers le bar.

- Garçon ! Une autre bouteille de gnole !!

D'entendre ça, l'interlocuteur quitta rapidement sa chaise et contourna la table pour s'interposer entre Jam et le bar.

- Hors de question ! Il faut encore qu'on discute lui et moi et il faut qu'il reste sobre. Apportez-nous une carafe d'eau je vous prie.

L'interlocuteur était face au bar et avec Jam dans son dos, lequel s'embrasa de nouveau avec une vraie fureur dans son regard.

- Sobre ?! De l'eau ?! Tu escomptes me faire boire de l'eau ? [)[]

- On n'a pas fini de parler. Il faut qu'on ... (interrompu)

Jam ne lui laissa pas finir sa phrase et lui admistra un violent coup de poing par derrière l'envoyant au sol en un coup.

- Oh que si qu'on a fini de parler !

S'adressant de nouveau vers le bar il cria très fort qu'on lui apporte une autre bouteille de gnole, mais on ne la lui apporta pas. Son geste venait d'émouvoir l'assistance dont beaucoup se levèrent.

- Hee ! Je le connais, lui ! Il a un poste important. Il n'a pas le droit de comater ainsi les gens.

- Il n'a plus de poste, gars. Jam Aissangnol vient d'agresser aller savoir qui ! Il est à présent recherché par la police du cybermonde pour ce délit. Il a perdu son poste (Directeur des Services Secrets) suite à cet acte illégal.

- Venez tous ! Maîtrisons-le !!!!!

Et ça allait encore finir mal en prison tout ça. [:]]


Jam regrettera-t-il son geste à sa sortie de prison ? Ira-t-il au bout de sa peine ou celle-ci sera-t-elle encore une fois écourtée ?
Se rendra-t-il compte que l'auteur de la lettre s'était trahi par certains détails dans sa rédaction ?
Vous saurez ça dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]

[ce message a été édité par Les chroniques maudites le 19/01 à 09:42]

Les chroniques maudites

19/01 (15:28)

avatar

nombre messages : 37

Organisation de Presse

Empire Brun

Episode 20



En fait son séjour en prison dura plus longtemps qu'il n'aurait dû. Peut-être pour récidive ou tout simplement parce qu'on l'aurait oublié.
Arriva finalement le jour où on l'appela au parloir et là il y vit ni plus ni moins que la DCR en fonction, Elie Serarien.

- Elie ?!? [:o] Mais qu'est-ce que tu fais là ?

Avant qu'il n'ait de réponse un certain agent rigola à côté de la Directrice.

- Il prononce la même chose à chaque fois qu'une femme vient le sortir de taule !! [:D]

- Tu viens pour me sortir d'ici, Elie ?

- Oui !

- Et ben il était temps. J'ai cru mourir de soif là-dedans. Les geôliers qui joignent de l'eau à leurs menus ! Non mais c'est dégueulasse, écœurant et insensé.


Et on pouvait en effet voir qu'il avait laissé trainer à côté de sa couchette toutes les provisions d'eau qui lui avaient été servie pendant sa détention. 100% pleines ? Ou un minimum consommées ? Mystère.

- Si tu veux te plaindre des traitements en prison je compte te donner l'occasion d'arranger ça comme bon te semblera.

- Que veux-tu dire ?

- Comme le dit ton tortionnaire dans sa lettre, qu'on m'a fait parvenir pendant ton séjour ici, tu es peut-être un incompétent notoire, sauf qu'au sein de l'entreprise on n'arrive plus à trouver un effectif viable pour occuper les postes au gouvernement. Ou alors on en trouve qui font comme toi des conneries qui leur font perdre leurs postes au bout de tout juste 8 heures de fonctions comme c'est arrivé ce matin. [o(]


Elle n'avait pas l'air de bonne humeur en narrant ça.

- Je vais donc devoir m'en remettre à toi que ça me plaise ou non.

- Ha ?! Mais j'ai tenu plus de huit heures comme DSS, moi !!

- Je sais ! Et c'est pourquoi je viens te chercher, quand bien même ça n'arrangera pas la réputation de l'entreprise.

- Ha ! Tu veux me confier un ministère !!! [8)]

- Oui !

- Dans ce cas, je voudrais les affaires étrangères ! Histoire que je puisse déclarer ma guerre contre le Royaume de Ruthvénie ! [%(]

- Pas question.

- Pourquoi ?

- On la fera peut-être cette guerre, mais pas de suite.


- Tu as peur ?

- Ca n'a rien à voir. Il s'est passé beaucoup de choses pendant ta détention, figures-toi.

- Comme quoi par exemple ?

- Et bien figures-toi que la Reine Nepala n'est plus reine et qu'il y a eus un coup d'état au sein du Royaume. Je dois donc d'abord savoir comment ce sera avec la nouvelle reine.

- C'est qui la nouvelle ? Est-ce qu'elle estime que les palladionautes puent tous de la gueule elle aussi ?

- Pour ta première question je t'en parlerai une fois sorti d'ici. Et pour la seconde on n'en sait encore rien.

- En tout cas moi je connais un ruthvène qui l'a dit et je voudrais lui casser sa gueule.

- On m'a raconté ça, oui. Pour le moment je n'ai aucun avis sur la légitimité de t'en prendre à lui, mais je t'offre autre chose. Tu vas récupérer ton ancien ministère. Celui que tu as le plus occupé sur ton CV : La Justice.

- Banal ! J'en aurai vu un autre pour cette fois-ci.


- Si tu veux tant te venger, alors du moment que tu prennes soin d'éviter les détournements de fonds ou d'autre bêtises je t'autoriserais à y faire ce que tu voudras, ce qui veut dire que tu pourras par exemple guetter tous les ruthvènes qui mettront le pied en territoire palladionaute et leur infliger ce que tu voudras, ceci incluant notamment des contraventions ou des avis de recherche arbitraires si cela peut contribuer à calmer un peu tes ardeurs.

- Hooooo !! [Q)]

A ce moment les trois personnes présentes purent voir un gros sourire d'excitation sur le visage de Jam.


Trois personnes ?!? Qui ?
Jam va-t-il accepter de reprendre la Justice et qu'en fera-t-il ?
Vous le saurez dans de prochains épisodes.

___

C'est L'histoire qui finit Mal, mais pour qui ? [o)]
Poster Nouveau sujet Répondre (veuillez vous connecter)

Forum > La Taverne > L'histoire qui finit Mal

1 | 2 | 3 | 4