pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > le grand débat

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Gâterie

26/02 (20:50)

avatar

nombre messages : 11460

Membre

[corrections d'orthographe et/ou de mise en page par Leonid Zombaditulov le 27/02 à 00:06]
Hoy !

Apparemment, il se tient en France un grand débat. Et visiblement, tout le monde s'en zip tellement qu'il n'y a pas de sujet ici.

Pour ce que j'ai compris, grand débattre, ça signifie que la populace se rend sagement écouter des élus de droite sans rien dire. Aucun sujet n'est tabou, tant que le gouvernement accepte de le traiter. Le débat est cadré par le gouvernement, la commission nationale du débat public ayant décidé de ne pas s'en mêler - et le gouvernement voudrait que la présidente de cette commission démissionne enfin, pour qu'ils puissent nommer quelqu'un de totalement indépendant qui leur lèche les bottes. Et sinon, la principale utilité du débat est de permettre au gouvernement de faire campagne pour les Européennes au frais du contribuable et sans aucune législation sur les temps de parole.

Personnellement je suis allé sur le site du grand débat, tout ce que j'ai trouvé c'est une poignée de questions à choix multiples encore plus orientées que ce que j'ai mis en sondage ici. En gros, on a le choix entre, réponse A, être d'accord avec le dogme du gouvernement ou, réponse B, accepter l'idéologie du gouvernement. Le site est indistinguable d'un site parodique, c'est quand même exceptionnel.

Bref, y a des gens qui sont allé participer à cette zip ? Est-ce qu'ils pourraient témoigner ? Est-ce qu'on risque de perdre un oeil si on contredit un élu ? En supposant que tout ce rafus soit pas un simple troll du gouvernement qui savait pas comment mieux montrer qu'il avait absolument rien à carrer de la populace, est-ce qu'on peut m'expliquer un peu mieux le projet (et peut-être recréer un sujet avec une intro moins orientée que ce post) ? Et si c'est un troll, n'y avait-il pas mieux à faire en dépensant moins d'argent public ? Genre, une allocution de Macron où il se contente de faire un doigt, suivi d'une vidéo youtube "le doigt du président - 12h dance remix", le message serait tout aussi clair non ?

___

PROTOPLASME

Daska

26/02 (21:40)

avatar

nombre messages : 6597

Membre

Gâterie a écrit :

> Pour ce que j'ai compris, grand débattre, ça signifie que la populace se rend sagement écouter
> des élus de droite sans rien dire.

Ce concept est proprement merveilleux. Je propose même qu'on l'étende à tout le pays et qu'on le rende permanent. On pourrait élire par exemple tous les quatre ou cinq ans des gens spécifiquement pour cette tâche et on prendrait des décisions en fonction de ce qu'ils auraient décidé collectivement.
Et on appellerait ça l'assemblée nationale par exemple.

Ce qui est extraordinaire c'est que c'est un aveu complètement transparent que la représentation nationale actuelle est totalement faussée par rapport à la population du pays. Mais dans le même temps ça permet d'éviter de dissoudre l'assemblée nationale car je ne pense qu'on y retrouverait après de nouvelles élections plus de 300 zombies décérébrés comme aujourd'hui.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !


[ce message a été édité par Daska le 26/02 à 21:43]

Leonid Zombaditulov

27/02 (00:42)

avatar

Directeur des Services Secrets

Kraland

Domicile : Tribunal Cybermondial

Gâterie a écrit :

>
> Personnellement je suis allé sur le site du grand débat, tout ce que j'ai trouvé c'est une
> poignée de questions à choix multiples encore plus orientées que ce que j'ai mis en sondage
> ici. En gros, on a le choix entre, réponse A, être d'accord avec le dogme du gouvernement ou,
> réponse B, accepter l'idéologie du gouvernement. Le site est indistinguable d'un site parodique,
> c'est quand même exceptionnel.
>

Sur ce point, il y a une explication technique. Au vu des dizaines/centaines de milliers de contributions, elles vont être traitées par un algorithme. C'est donc plus par souci technique que par choix politique délibéré, ce format de questions et de contributions "simplistes". (Et également pour permettre à tous de s'exprimer sans trop entrer dans le technique).

Après je ne connais pas l'intitulé des question mais (Edit: je viens d'y jeter un coup d’œil) il est clair que ça ne va pas "faire changer de cap le gouvernement", "la présidentielle ne se rejouera pas". Il n'y a qu'à regarder les débats ou Macron et consœurs se pavanent devant les élus, ce sont des longues justification de la politique du gouvernement, en quoi celle-ci est géniale pour la France.
Mais imaginons, si de bonnes idées politiques venaient à émerger, sait-on jamais, avec ce grand débat, le gouvernement trouverait surement un moyen pour les reprendre à son compte. Au final que LREM puisse en tirer des bénéfices politique dans le meilleur des cas, ça me gène un peu. Ouais c'est un peu cynique mais je peux vraiment pas blairer LREM. ^^

Bref, pour moi ce grand débat ne sert tout simplement à rien. Néanmoins, incessamment sous peu, je vais "être obligé" de remplir le questionnaire et les propositions (j'ai une petite étude à faire dessus). [;o]

[ce message a été édité par Leonid Zombaditulov le 27/02 à 01:31]
Megalion

27/02 (12:32)

nombre messages : 1

Visiteur

Gâterie a écrit :

En même temps, l'alternative existe et elle s’appelle Twitter. Aborder n'importe quel sujet, même les pires, troller, pourrir des élus, des lobbys, etc. non stop. Et même pour la prise en compte d'un point de vue politique Twitter roxx le Grand débat: il se passe pas une semaine sans qu'il y ait une prise en compte à l’assemblée de l'un ou de l’autre évènement sur cette plate-forme.

Onawa

27/02 (13:19)

avatar

nombre messages : 7955

Citoyenne

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Bottine

Megalion a écrit :

A titre personnel je pense que c'est un troll surtout car les conditions préalables à un débat ne sont pas respectées. On ne devrait même pas parler de débat en fait. De Grande Messe Nationale, tout au mieux.

La condition préalable d'un débat c'est qu'au moins, à la base, tous les sujets puissent être abordés, et que l'issue du débat doit se traduire en actes. Les signaux envoyés par l'Elysée, comme l'a indiqué Gâterie c'est qu'on ne parle pas de ce dont la macronie ne veut pas parler, et que le débat sera purement consultatif et n'engage en rien le gouvernement.

Du coup, que ça se passe sur twitter, dans les mairies, au stade de France ou à la piscine, ça ne change rien à l'affaire. Quelqu'un pense-t-il vraiment la démarche de Macron sincère ? Qu'il est en train de "bâtir avec le peuple un monde de demain prospère et apaisé" ? [:x]


___

« Vous devriez avoir honte […] Vous ne servez pas la cause de ceux qui, sur les ronds-points, se battent pour leurs fins de mois, se battent sans réfléchir… se battent sans penser… sans remettre en cause la démocratie. » - Bruno Jeudy, journaliste et essayiste Français.

[ce message a été édité par Onawa le 27/02 à 13:19]

Gâterie

27/02 (15:11)

avatar

nombre messages : 11460

Membre

Megalion a écrit :

> Gâterie a écrit :
>
> En même temps, l'alternative existe et elle s’appelle Twitter. Aborder n'importe quel sujet,
> même les pires, troller, pourrir des élus, des lobbys, etc. non stop. Et même pour la prise
> en compte d'un point de vue politique Twitter roxx le Grand débat: il se passe pas une semaine
> sans qu'il y ait une prise en compte à l’assemblée de l'un ou de l’autre évènement sur cette
> plate-forme.

Les pôvres élus qui sont victimes de twitter. Tu vas me faire pleurer.

Mais, ôte-moi d'un doute : les élus aussi utilisent twitter, je me trompe ? Genre pour dire que c'est pas grave quand un sale prolo ne perd que deux doigts au lieu de toute la main. Alors, oui, c'est chiant twitter, les gueux peuvent réagir aux tombereaux de merdes déversés en permanence par les élus - c'était mieux avant ; du temps de l'ORTF n'importe quel élu pouvait réquisitionner une heure d'antenne pour dire ce qu'il voulait sans qu'on puisse entendre les gueux. De façon générale, c'est vraiment chiant comme la pluie la démocratie, on est obligé d'écouter la populace, je conçois que les élus souhaitent revenir à la bonne vieille monarchie présidentielle absolue de De Gaule ou même à l'époque bénie où le gouvernement siégeait à Vichy.

Mais de là à nommer "débat" la propagande gouvernementale ? O_o

Au moins, du temps de Vichy, la propagande s'appelait "propagande", pas "débat".

Enfin bon, si ça peut te rassurer, de tout temps les élus ont su créer des lois interdisant aux prolo de se regrouper et de discuter entre eux. Je suis sûr qu'en allant chercher en Chine, on saura trouver les innovations technologique permettant de traquer et condamner les pauvres qui parleraient sur twitter. Ne t'inquiète pas, ce n'est qu'une question de temps avant que ça soit importé en France.


Leonid Zombaditulov a écrit :

> Gâterie a écrit :
>
> > Personnellement je suis allé sur le site du grand débat, tout ce que j'ai trouvé c'est une
> > poignée de questions à choix multiples encore plus orientées que ce que j'ai mis en sondage
>
> > ici. En gros, on a le choix entre, réponse A, être d'accord avec le dogme du gouvernement ou,
> > réponse B, accepter l'idéologie du gouvernement. Le site est indistinguable d'un site parodique,
> > c'est quand même exceptionnel.
>
> Sur ce point, il y a une explication technique. Au vu des dizaines/centaines de milliers de
> contributions, elles vont être traitées par un algorithme. C'est donc plus par souci technique
> que par choix politique délibéré, ce format de questions et de contributions "simplistes".
> (Et également pour permettre à tous de s'exprimer sans trop entrer dans le technique).

Mouais.

Il me semblait qu'on était dans la start-up nation gérée comme une entreprise. A chaque fois que je vais sur le site d'une entreprise faire un retours client, outre les choix multiples proposés par l'entreprise, je trouve toujours une case "autre", avec de la place pour mettre un petit texte. Comme quoi, non seulement ça a l'air possible, mais en plus c'est un truc largement admis comme nécessaire par les service marketing des entreprises - ici je parle pas d'un truc obscur de gaucho, je parle du modèle de pensée de Macron.

Par ailleurs, n'importe quel employé d'un institut de sondage te dira que si ton sondage ne contient au minimum la réponse "ne se prononce pas", ton sondage a autant de valeur qu'une feuille de PQ. Tout bêtement parce qu'un sondage qui contient 30% de "oui", 60% de "non" et 10% de "ne se prononce pas" ne dit pas la même chose qu'un sondage qui contient 5% de "oui", 15% de "non" et 80% de "ne se prononce pas" - alors même que dans les deux cas, il y a un rapport de 3 "non" pour 1 "oui". Du premier sondage, tu déduis que la population est globalement contre, alors que du second sondage, tu déduis que ton sondage est daubé d'une façon ou d'une autre - peut-être que la question est mal posée, peut-être qu'il n'y a pas assez de choix, peut-être que la question est trop compliquée (à vrai dire, pour bien faire, il faudrait même mettre une réponse "je ne sais pas/je n'ai pas d'avis" et une autre réponse "autre réponse" ; pour justement évaluer la part de non-réponse dûe à la complexité de la question, et la part de non-réponse dûe à la daubitude du sondage).

Mais bref, ok, les serveurs du gouverment c'est des amstrad cpc 464, du coup il pouvaient pas mettre des cases "autre". Et donc, le mieux était de faire un sondage avec des résultats inexploitables. ok super. C'est comme si la nasa utilisait les principes d'Aristote pour envoyer des fusée dans l'espace, faute d'avoir des ordinateurs capable de faire les calculs de Newton. Donc ouais, on fait un truc, et donc, ton satellite construit sur base de l'élément air pour pouvoir s'élever, tu espères vraiment qu'il sera capable d'aller en orbite ? Ou tu compte in fine jeter tout le travail à la poubelle parce qu'il est inexploitable, faute de suivre une méthodologie valide ?


Onawa a écrit :

> Quelqu'un pense-t-il vraiment la démarche de Macron sincère ?
> Qu'il est en train de "bâtir avec le peuple un monde de demain prospère et apaisé" ? [:x]


Je pense qu'il est sincère. Macron veut être plus prospère demain, et il faut bien constater qu'un manifestant à qui on arrache la main ou l'oeil ne va plus manifester : il est apaisé. C'est juste que c'est pas les même qu'il veut rendre prospère ou qu'il veut rendre apaisés.

___

PROTOPLASME

[ce message a été édité par Gâterie le 27/02 à 15:19]

Ranadal

27/02 (15:43)

avatar

nombre messages : 987

Membre

Gâterie a écrit :


> Mais bref, ok, les serveurs du gouverment c'est des amstrad cpc 464, du coup il pouvaient pas
> mettre des cases "autre".

Apparement il y a des cases autres, qui seront analysées de la même façon (même importance je veux dire) que les QCM.

Et d'après la ministre qui en parlait l'autre jour sur twitch (on est d'accord ou pas avec son explication, la n'est pas la question), c'est que si les questions peuvent paraitrent orientées, elle explique que c'est un choix voulu de leur part. Non pas pour faire de la propagande, mais l'objectif était de tourner la question un peu comme elle se pose aux décideurs (donc à elle par exemple, puisqu'elle est ministre si je me souviens bien). C'est à dire que si tu met dans les réponses du QCM :

- Voulez vous augmanter le budget dédié à l'écologie ? Oui/Non
- Si oui, quel sont les impots à augmanter pour financer ce budget ? IR / TVA / taxe sur l'essence / ...

cela peut se traduire en loi dès l'année prochaine, c'est déjà la manière dont ils se posent les questions des choix et arbitrages du budget. Si tu rajoute comme réponses :
- Voulez vous augmanter le budget dédié à l'écologie ? Oui/Non/Je veux qu'on revienne à un mode de production manuel ou chacun retourne travailler à la ferme
- Si oui, quel sont les impots à augmanter pour financer ce budget ? IR / TVA / taxe sur l'essence / ... / Oui pour l'écologie mais prendre l'argent aux autres et pas à moi svp

Ce sont des réponses qui n'ont aucun utilité dans le grand débat puisque de toute façon c'est pour eux absolument inutilisable politiquement. Et si tu veux décrire ta toute nouvelle proposition révolutionnaire pour l'écologie, tu peux la mettre dans la case autre.

On est d'accord ou pas, mais au moins tu as ta réponse à la question de pourquoi certaines question sont comme ça.

___

Je panse donc j'essuie.

Onawa

27/02 (17:38)

avatar

nombre messages : 7955

Citoyenne

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Bottine

Ranadal a écrit :

N'as tu pas un peu l'impression de renverser la question en affirmant que le gouvernement serait sans cesse en proie à un choix manichéen (ou multiple mais tellement restreint qu'il semble orienté) ?

Par exemple (vu sur leur site) :


Afin de baisser les impôts et réduire la dette, quelles dépenses publiques faut-il réduire en priorité ?

Les dépenses de l'Etat
Les dépenses sociales
Les dépenses des collectivités territoriales
Je ne sais pas


Du coup voici dans la tradition macroniste une question à choix multiple :


Ils sont tellement cons qu'ils ne sont pas en mesure d'imaginer autre chose qu'amputer les services publics
Il n'existe vraiment aucun autre levier d'action sur la dette, ou les recettes, et en fait on habite dans Minecraft tellement la fiscalité est simple et la terre est un vaste polygone plat
Leur question est puissamment orientée et ne laisse que les réponses qui les arrangent
Je ne sais pas

A vos crayons les amis !

Ps : Du coup j'explicite.

Baisser les impôts pour qui et dans quelle proportion ? On fait comme si l'impôt était forfaitaire pour tout agent économique là. Pourquoi forcément réduire la dette, et qu'est ce que ça veut dire "réduire la dette" ? On n'est pas endetté auprès d'un seul organisme, donc là aussi on dispose de leviers d'actions.

On voit bien là que même si l'on laissait une réponse libre, on est déjà enfermé dans une structure de pensée, celle là même que peut être, une partie de la population souhaite remettre en cause.

En définitive, le gouvernement ne fait que proposer à nouveau son idéologie et sa vision de la société à des gens qui manifestement n'en veulent plus. C'est quand même un comble qu'il ne faille surtout pas répondre à une question posée lors d'un grand débat[co]


___

« Vous devriez avoir honte […] Vous ne servez pas la cause de ceux qui, sur les ronds-points, se battent pour leurs fins de mois, se battent sans réfléchir… se battent sans penser… sans remettre en cause la démocratie. » - Bruno Jeudy, journaliste et essayiste Français.

[ce message a été édité par Onawa le 27/02 à 18:06]

Megalion

27/02 (18:18)

avatar

nombre messages : 3554

Membre

Onawa a écrit :

> N'as tu pas un peu l'impression de renverser la question en affirmant que le gouvernement serait sans cesse en proie à un choix manichéen (ou multiple mais tellement restreint qu'il semble orienté) ?

Là, c'est difficile de leur donner tord. Si on part du principe que chaque français en age de voter à 3 idées pour améliorer la France (ce qui a mon avis est encore assez modeste), ça fait 150 millions d'idées. Si on devais comparer chacune de ces idées les unes aux autres ça représente 2.25x10^14 (2.25 et 14 zéros derrière) résultats à compiler. Si on devais passer 5 minutes sur chacun de ces résultats ça représenterai 35 millions d'années de travail (en comptant 24h par jour et les dimanches).

Donc, oui, la démocratie totale c'est soit des questions simplifiées à l'extrême style sujet pour enfant de 4 ans du Grand Débat, soit faire remonter les sujets s'appuyant sur leur popularité en mode "c'est à Babord qu'on gueule le plus fort!!" style Twitter ou Facebook. Entre les deux, pas vraiment d'alternative.

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

Aymeric[*v]Henferéhencalcium

27/02 (18:25)

avatar

Commissaire de Police Adalbograd

Paradigme Vert

Domicile : Adalbograd

Quitte à citer le site que beaucoup n'iront pas lire, le tableau des 1000€ de dépenses est assez instructif :



(se mettre dans un coin de la tête la part de régalien, pour ordre de grandeur)

___

«Il est dur de regarder s’avilir sous ses yeux ce(ux) qu’on est né pour aimer. » Bernanos (1938).

Forum > Politique & Société > le grand débat

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8