pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Affaire Melechon : ce que ça vous inspire.

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14

Gizz

22/10 (14:46)

avatar

nombre messages : 640

Membre

Warrior 666 a écrit :
"manifestation"

Blague a part, du coup faire peur au gouvernement pour qu'il recule est un contrepouvoir ?


EDIT : J'exagère volontairement. Je ne dis pas que les manifs c'est pas bien ni même que ça sert a rien

[ce message a été édité par Gizz le 22/10 à 14:47]

Daska

22/10 (14:47)

avatar

nombre messages : 6577

Membre

C'est effectivement ce à quoi on en est réduit dans la "démocratie" française.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !

Ranadal

22/10 (14:59)

avatar

nombre messages : 975

Membre

Sylvius de Napline a écrit :

> J'peux pas m'empêcher de croire que la réaction de Mélenchon n'était pas mise en scène.


C'est une question que je me pose aussi, et que je me suis posé dans le cadre de fillon : comment peut-on faire autant d'erreur de communication d'affilée ? Quel est le processus qui mène a des idioties pareilles devant les caméras ?

J'ai envie de croire que si un jour je me présente, j'aurais, de la même manière que dans mon boulot actuels, mis en place des process avec mon équipe et les communicants, qui permettra de savoir quoi faire et comment réagir dans à peu près tous les cas classiques qui peuvent se présenter. Je trouve ça impressionant le nombre de politiques qui dès que l'on les sort de leur quelques sujets ou contexte classiques, ils partent en roue libre total.
ça me parait pas être un travail irréalisable de préparer un petit process de base dans les quelques (dizaines peut-être ?) de cas classiques du style : quelqu'un sort du parti, une rumeur qui sort dans les médias, une attaques frontale de tel ou tel candidat, une enquête, une sondage qui buzz, un évènement d'actualité, un des anciens trucs perso potentiel qui ressort, etc...

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 22/10 à 15:00]

Megalion

22/10 (15:06)

avatar

nombre messages : 3526

Membre

Daska a écrit :

> ni même la presse libre,

Le seul contre-pouvoir institutionnel à l’état est la justice dans le cadre de la séparation des pouvoirs (La différence parlement/président n'est pas vraiment pertinente: dans une cohabitation aucun ne peux faire quoi que ce soit et lorsqu'ils sont du même bord ce n'est pas vraiment un contre-pouvoir, quelque soit le pays). La presse, elle, même dans les pays où la séparation des pouvoirs veut dire quelque chose (comme les US) n'est qu'un relais. Si la justice/la foule ne suit pas, elle ne possède aucun pouvoir en elle-même.

Dire que la presse n'a pas de pouvoir serait faux: il suffit de voir NDDL ou le glyphosate récemment pour voir qu'elle peut mobiliser la population contre le gouvernement. Même la police à du revoir des méthodes d'interpellation suite à l'action de la presse et redoute les journalistes, preuve s'il en est que ceux-ci ont une vraie influence. Le problème des affaires politiques comme les lois anti-terroriste c'est tout bêtement que la population approuve majoritairement.

Sur la justice pas perçu comme un contre-pouvoir en France, c'est tout sauf nouveau. Le seul reproche qu'on peut lui adresser est d'être encore moins performante qu'avant, mais elle n'a jamais été un contre-pouvoir effectif en France. Là encore, dire que les seuls politiques sont responsables de cette situation serait malhonnête; En grande partie c'est le dénigrement des institutions judiciaires par les Français qui provoquent ça.

Ranadal a écrit :

Mélenchon à choisi de partir en roue libre. ce qu'il n'a pas anticipé/compris, c'est que ce serait mal perçu. Pareil pour Fillon, il pensais que parce que tout le monde piquait dans la caisse (et c'est le cas des politiques de sa génération) et tellement vieux, c'était légitime au fond et loin d'être un sujet à polémique. Là encore, il a pas compris la perception du truc.

Tu peux mettre en place les meilleurs scénarios que tu veux: les catastrophes ne viennent pas de trucs prévus. Jamais. Jamais, jamais. Je dis pas des trucs pas visibles, parfois c'est visible comme le nez au milieu de la figure, mais la perception des gens peuvent le rendre transparent. Et là, vlan.

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 22/10 à 15:19]

Sir Sean D. Wilkinson

22/10 (15:45)

avatar

nombre messages : 1430

Citoyen

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Ranadal a écrit :

Je ne suis pas étonné que les politiques partent en roue libre comme tu dis.
Ces gens sont entourés de conseillers en communication et en stratégie en permanence. On leur dit ce que disent les sondages en permanence, comment ils doivent gérer tels sujets, quoi mettre en avant, quel sujet aborder en profondeur… comment descendre la personne en face.
Ce n'est pas pour rien si les débats sont minables tellement ils finissent par tomber sur les attaques personnelles plus que sur le fond.
La communication et l'image passent avant les idées.
Tu te rends compte que le fils de Sarko quand il a voulu se lancer en politique, la première chose qu'on lui a dit ce n'est pas "quels sont tes idées et comment tu veux les aborder ?" mais surtout "coupes toi les cheveux, les cheveux longs ça ne fait pas sérieux et n'inspire pas la confiance"...
J'avais envie de le gifler de la même manière… cheveux longs ou courts...

[ce message a été édité par Sir Sean D. Wilkinson le 22/10 à 15:47]

Arnold Schwartzenprout

22/10 (16:52)

avatar

nombre messages : 7122

Membre

C’est clair que les idées passent après d’autres critères... Un peu comme Ségolène Royal qui en sortant de l’ENA ne savait pas si elle allait être de droite ou de gauche... (c’est quoi la meilleure opportunité ?[:=])
En tout cas l’affaire Melenchon ne pose pas que la question de la personnalité de l’interessé, elle pose aussi celle d’une police/milice politique mise en place par Macron. Il a le profil du mec totalement décomplexé près à instaurer une dictature en France je trouve. Et avec le sourire qui plus est.
Nain, décidément tu ne peux pas t’empecher de raconter de la daube. D’abord, et même si mes envies pour 2022 ne sont pas le sujet, sache que LFI ne serait pas mon choix premier aux prochaines présidentielles. Par contre, un second tour avec LFI mené par Melenchon, il se peut que je m’abstienne ou vote à reculons, tant le personnage est detestable et clivant. Idem pour Corbiere. Par contre un mec comme Ruffin, pas d’etat d’ame : il aurait mon vote.

Après, les membres de l’equipe de communication qui a bossé pour la peau lors des dernières présidentielles, l’ont amer en découvrant les tarifs de Chikirou, alors qu’elle leur en demandait toujours plus pour des salaires de misère.
Melenchon ne semble pas vouloir préciser la nature de ses relations avec elle, mais s’il s’avere qu’ils étaient ensemble, c’est de l’interieur qu’il va se faire dégager.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Babor

22/10 (17:06)

avatar

nombre messages : 1361

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :

> Melenchon ne semble pas vouloir préciser la nature de ses relations avec elle, mais s’il s’avere
> qu’ils étaient ensemble, c’est de l’interieur qu’il va se faire dégager.


Bah.

Sauf si c'était pour la caisse noire de la FI ...

___

Sir Sean D. Wilkinson

22/10 (17:40)

avatar

nombre messages : 1430

Citoyen

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Arnold Schwartzenprout a écrit :

Bah pour le coup, je préfère une mentalité à la Mélenchon qu'un mec qui va sans arrêt arrondir les angles même s'il n'est pas sincère.
De la même manière que j'ai plus de respect et de confiance pour le mec qui va me regarder droit dans les yeux et me dire que je suis un con (et de là, je demande pourquoi et on discute) que pour le mec qui va sans arrêt me brosser dans le sens du poil. C'est qui ce mec glauque qui est tout le temps d'accord avec moi ?
Limite le type me fait froid dans le dos tellement il est lisse… et surement d'accord avec tout le monde quand ça l'arrange.
Je préfère un passager qui a une seconde paire de pédales de son côté pour freiner des quatre fers qu'un mec qui va me sourire à mesure que le mur se rapproche.

[ce message a été édité par Sir Sean D. Wilkinson le 22/10 à 17:42]

Mylène Seldonovitch

22/10 (17:40)

avatar

nombre messages : 1120

Bourgmestre Quartier Suprême

Kraland

Domicile : Quartier Suprême

Je trouve que les éditocrates oublient de séparer le fond et la forme de la réaction de Mélenchon.

Sur le fond, ça ressemble quand même à de la police politique, et on peut comprendre qu'il joue le rapport de force.
Se faire perquisitionner comme une maman qui sait pas qu'elle a une plaquette de shit dans son placard. Quand tu crois à l'opposition parlementaire, ça peut surprendre.
Il appui son rapport de force sur les rézocios, c'est son dada, normal.

Sur la forme, j'ai quand même l'impression qu'il s'est fait bananer sur toute la ligne. De là à dire que ça l'empêcherait d'être président... Je joue pas aux pronostics présidentiels. De tout façon, ça sera Valls-Fillon au deuxième tour !
On peut se méfier de la mise en scène : j'ai eu du mal à retrouver plus de quelques minutes de vidéo «qualité-rush», ça reste un peu court pour faire une analyse psycho-politique de sa journée à distance.
On ne sait pas quelles conversations il a eu dans les coins, où il en était de son analyse de la situation. A quel points ses comptes sont-ils plus pourris que ceux des autres ?

Et paf, il se tape un trip mystique.

Faut savoir que la mystique républicaine, ça peut fonctionner.
Et JLM, c'est un Républicain, un vrai, tellement il veut la sauver, il veut la refonder, la République.
Enfiler l'écharpe bleu-blanc-rouge peut donner un certain pouvoir, en particulier face à celui de l'uniforme/pare-balle/calibre.
Mais pas là. Enfin, pas suffisamment : la maman du placard, si elle fait la même, c'est clef-de-bras direct. Et pourtant, les mamans, c'est sacré.
Le flic et le procureur disposait certainement d'un gri-gri contre le pouvoir effrité du petit Jean-Luc. Du coup il s'est retrouvé à jouer le contact, pendant qu'on lui ressortait toutes ses petites phrases, de l'époque où on l'invitait pour ça.
C'est de bonne guerre.

Pétage de pile sur pile de pétage, il fait une blague de jacobins sur les accents.
Comment y disent les jeunes ? Pranked JLM ! Eh Jean-Luc : t'est député de Marseille, arrête de faire des blagues de sénateur socialiste !


Du coup, les petites histoires, tout va bien, ça évite qu'on se pose des questions trop politiques. #Onpeutmêmepluspasserla5ème!

Genre, la structuration LFI <-> PG-pasdissout, la place des rézosocios, jouer le jeu de la pompe à fric parlementaire, trop miser sur le charisme du chef, l'expropriation de la grande bourgeoisie capitaliste...
Avec toutes mes amitiés aux Insoumis.

Daska

22/10 (17:53)

avatar

nombre messages : 6577

Membre

Pour rappel ce n'est pas Mélenchon tout seul qui a été perquisitionné, c'est la France Insoumise en tant que structure, avec son siège et le domicile d'autres dirigeants.
En gros on a un gouvernement qui a fait main basse sur toutes les données d'un mouvement d'opposition sans aucun contrôle mais le truc important c'est le sale caractère de Mélenchon.
On sent le gros sens des priorités des journalistes français.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !


[ce message a été édité par Daska le 22/10 à 17:56]

Forum > Politique & Société > Affaire Melechon : ce que ça vous inspire.

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14