pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Monnaie, enjeux sociétaux, TRM, monnaie libre

1 | 2 | 3 | 4 | 5

Aymeric[*v]Henferéhencalcium

17/10 (11:08)

avatar

Citoyen

Paradigme Vert

Domicile : Bamboutopia

Je ne vais pas faire un post exhaustif qui rappelle tous les fondamentaux de la monnaie, le monétarisme, le gros problème de la création monétaire et des QE, la réponse de Gesell et des monnaies fondantes etc. Il ferait 1Km de long. Mais sentez-vous libre de partir sur tous les sujets connexes.

Je vais directement partir des TRM, en réponse à Sarah qui ne croit pas au bisounoursisme monétaire.
Je n'ai pas encore regardé les critiques de l'open UDC mais j'y vais juste après avoir fini ce post.



TRM, comme Théorie Relative de la Monnaie.

C'est un concept inventé par Laborde en 2010 qui bâtirait les principes d'un système monétaire libre et équitable pour tous.
Il part de 2 principes : 1° que rien n'a de valeur absolue, elle varie dans le temps et par un certains nombre de biais psychologiques. Tout est valeur relative, la valeur d'un objet n'est fixée qu'au moment d'un échange entre 2 personnes. 2° que l'économie n'existe que pour et par l'être humain (voilà un slogan Lassalien) - ce qui le distingue de Gesell et de sa monnaie fondante, justement. L'humain est créateur de valeur, qu'il travaille ou pas, et ce potentiel est impossible à mesurer, Vermeer, Mozart et Van gogh sont bien morts dans la misère.

Son objectif (pour reprendre la préface du bouquin) est de mettre en place un «système monétaire dans lequel la monnaie est uniformément distribuée entre tous les acteurs, individus de tout âge et de tout sexe, chacun d’eux en en recevant une part égale», ce qui pose la question : «quelle règle de création monétaire doit-on adopter, et à quelle rythme faut-il accroître la masse monétaire, de façon à instituer un système à Dividende Universel, tel que sa densité, c’est-à-dire sa répartition selon les individus, soit uniforme dans l’espace et dans le temps ?»

Ceux qui sont chauds, peuvent aller voir le raisonnement un peu plus complet ici, pour les autres ont peut sauter directement à la conclusion.

Sa réponse consiste donc à dégager les 4 libertés économiques suivantes :

Liberté 0 : l'individu est libre du choix de son système monétaire.

Liberté 1 : l'individu est libre d'utiliser les ressources dans une perspective de non-nuisance. Personne ne doit pouvoir monopoliser les ressources des autres, en gros.

Liberté 2 : l'individu est libre de produire et d'estimer toute valeur. Principe de relativité.

Liberté 3 : l'individu est libre d'échanger et de comptabiliser dans la monnaie qu'il a choisie.

Il fait la démonstration mathématique (et Yoland Bresson après lui) que les seules monnaies qui satisfont à ces 4 points, sont des monnaies à Dividende universel dont le montant est proportionnel à la masse monétaire totale. Cette proportion dépendant de l'espérance moyenne de vie humaine des gens utilisant cette monnaie.

Le Dividende universel.
Ou la cristallisation du potentiel de création de valeur de chaque humain, à chaque instant de sa vie.

L'idée est donc de retirer le pouvoir de création monétaire des mains de petits groupuscules qui en tirent des avantages exorbitants dans le temps (générations futures) et dans l'espace (concentration géographique), et accessoirement de retirer l'aspect arbitraire de ces décisions (les décisions très discutables prises par la FED, la BCE, le BRI...). La création monétaire est indexée sur...l'humain. de fait, aucun humain ne peut la faire intervenir à son avantage. Ce qui oblige à prévoir une destruction monétaire, sinon on se retrouve avec une quantité de monnaie en croissance constante ce qui va léser les derniers arrivants face aux primo entrants (comme pour le Bitcoin). C'est la raison pour laquelle, la somme distribuée aux nouveaux entrants n'est pas fixe mais l'équivalent d'une moyenne possédée par chaque utilisateur au moment de l'entrée. Incidence agréable, l'attraction vers la moyenne : impossible dans ce système que 1% détiennent 50%. Pour être plus juste en fonction de la durée de vie très variable de chacun, l'idée serait de remettre cette somme tous les ans ou tous les jours en proportion de la masse monétaire.

C'est, pour conclure, une forme de revenu de base inconditionnel financé par la croissance monétaire, sauf qu'il en fixe aussi le montant, et qu'il évite la fuite des capitaux vers le haut de la pyramide. Qui plus est, on reste dans un système incitatif à produire/vendre.

Son application aujourd'hui.

Un logiciel, Duniter a été codé. La Ḡ1 (June) a été récemment lancée pour mettre ces belles théories en application. Croissance annuelle monétaire d'environ 10% (les lecteurs de Friedman apprécieront), le DU journalier est de 10G1 au lancement réévalué tous les 6 mois, 2 places de marché existent. Gestion des transactions, création monétaire, et sécurité ont trouvé leur réponse avec le blockchain, par contre, pour palier au dernier problème, l'identitfication de l'individu unique (éviter le multi-compte qui perçoit multiplement le DU), ils ont opté pour un système «toile de confiance - WOT Web of trust» où on va certifier des comptes. Il existe tout un tas de règles dissuasives pour éviter les attaques Sybil, nb max de certif par membre, expiration des certifs au bout de 2ans etc. etc.


Pour ceux que ça intéresse, Chouard avait fait quelques vidéos d'entretien avec Laborde.


Pour ma part, je viens seulement de m'y intéresser - je dois encore aller voir les critique d'Open UDC pointées par Sarah - mais l'utopie me semble attrayante. Mathématiquement, je veux bien croire que ça marche, politiquement ça me semble salvateur comparé à l'horrifiant système actuel, et les autres cryptos-monnaies m'apparaissent davantage des objets de spéculation en l'état, que de véritables monnaies conçues pour fonctionner (les interviews des spécialistes de la technologie, semblent dire que les blockchains qui devaient libérer l'individu sont pour le moment assez décevantes de ce côté-là).

Aviez-vous connaissance de ces théories, de ses applications?
Trouvez-vous ça souhaitable, y voyez-vous des failles?
Êtes-vous plus généralement sensible au sujet du système monétaire?


EDIT: Sarah, si tu pouvais faire péter quelques liens, parce que là, vite fait, je trouve rien qui critique OPEN UDC. Et si ça pouvait être francophone aussi (si possible, je suis pas bilingue, ça me demande des efforts intellectuels supplémentaires de lire dans la langue de Lil Pump).

___

«Il est dur de regarder s’avilir sous ses yeux ce(ux) qu’on est né pour aimer. » Bernanos (1938).

[ce message a été édité par Aymeric[*v]Henferéhencalcium le 17/10 à 11:42]

Sylvius de Napline

17/10 (15:35)

avatar

nombre messages : 4474

Membre

C'est imbitable ton introduction, tu en dis trop ou pas assez. Comment l'individu peut être libre de son choix de système monétaire ? Si tu es tout seul dans un système monétaire, ça ne sert à rien, tu es toujours obligé de rejoindre un système monétaire commun avec les gens avec qui tu veux échanger. De quel type de ressources tu parles ? À quoi sert d’octroyer ou de contraindre la liberté 2 ? Comment d'ailleurs on pourrait interdire à quelqu'un d'estimer une valeur ? Est-ce que tu peux expliquer pourquoi une monnaie en croissance constante lèse les nouveaux arrivants ; ça paraît contre-intuitif à moins que tu utilises un sens de croître que je ne connais pas.

Je ne crois pas une seule seconde à la pertinence d'une démonstration mathématique sur un tel modèle. En général, les axiomatiques utilisées pour faire ce genre de démonstration sont tout à fait douteux.
Megalion

17/10 (15:52)

nombre messages : 1

Visiteur

Triste Sir a écrit :

J'ai pas compris. J'ai l'impression qu'il y a un mélange entre patrimoine et monnaie (qui n'ont rien à voir), mais j'aurais pas la prétention d'en être sur.
Slobod

17/10 (16:10)

nombre messages : 1

Visiteur

AH là là, qu’est-ce-que tu ne me fais pas faire là

Je ne suis pas homme de débats écrits 
Pour poser rapidement l’histoire d’open UDC, je ne te disais pas de rechercher les critiques, je suis un pragmatique, straight to the point
Si tu regarde Open UDC, tu verras que c’est grosso modo la même idée
Du coup, tu constateras ensuite que le github n’a pas été bougé depuis 5 ans, ils sont restés en V0.3
Ca n’a pas fonctionné pour une raison simple, personne ne souhaite l’utiliser, ça a floper tout seul, comme un grand, comme Q1 va flopper
Les pb qui sautent aux yeux sans rentrer même dans la théorie économique sont les sybil (pb adressé par Q1 avec un wot, qui sera abusé comme les autres systèmes anti sybil)
Je ne vais rien démontré, pour moi la non adhésion au système me suffit à dire ceci, ça pourrait éventuellement être expérimenté dans un état totalitaire comme monnaie obligatoire.

Fermons la parenthese OpenUDC.

La libertée 0 est pour moi désirable
La 1, pourquoi pas, mais chaque individu est aussi libre de l’utiliser dans un but autre. C’est comme les armes à feu, ça ne devrait être utilisé que contre les méchants, mais on est tous le méchant de quelqu’un. Donc la partie liberté, ok, si tu veux acheter des bisounours avec, ça ne me dérange pas, si tu te préoccupe de ce que moi j’en fais, ça me dérange ;)
Liberté 2 : les prix sont fixés par l’offre et la demande, donc c’est un fait, pas de soucis
Liberté 3 : Là je suis tres surpris de la voir dans cette liste, celle si est a mon sens souhaitable, mais n’a pas cours aujourd’hui (on paie ses impots dans une devise imposée), et me semble être celle qui fait que ce projet même est voué à l’échec, celle qui fait qu’open UDC sèche sur un tas de fumier.
C’est un prérequis à la mise en place des idées d’Hayek (exposées dans « pour une vrai concurrence des monnaies ») lecture que je te recommande.
Je suis en accord totale avec ses 4 libertés (mais dans la lecture permissive de la 1, pas comme outil de suppression de ma liberté de faire ce que je veux avec mon argent, (si on ne peut pas acheter des bébés mort avec, ce n’est pas de l’argent)

Je ne suis pas foncièrement contre le dividende universel, la QE actuelle aurait un bien meilleur effet de boost économique si elle était émise directement sur les comptes des citoyens européens que partagée entre initiés.

Mais je suis contre l’augmentation de la masse monétaire, et contre sa destruction (qui rejoint un peu l’idée de monnaies fondantes.

Des monnaies fondantes ont été émises en cryptocurrencies, ça a été un flop, ça n’intéresse personne d’en posséder et ne peut fonctionner que sous la contrainte. Comme fonctionne d’ailleurs le model de tonton keynes, sous la contrainte (doublée de perfidie car le petit peuple ne comprends rien à l’argent)

En gros, on peut être contre la spéculation et pour les bisounours dans les principes, mais dans la réalité, on prend de l’air liquide, des canons et des pétroliers dans son portofolio.
Comme l’autre tonton, Marx, qui spéculait sur les marchés financiers #Lolilol
Surement parce que l’idéologie ça ne fait pas manger

Pour Hayek, le premier fondamental d’une monnaie est la liquidité/fongibilité, ensuite, il met la stabilité en pouvoir d’achat (VS un panier de marchandises), et précise que dans un premier temps, si une monnaie n’a qu’une de ces 2 qualités, ce doit être la liquidité.

Aymeric[*v]Henferéhencalcium

17/10 (18:11)

avatar

Citoyen

Paradigme Vert

Domicile : Bamboutopia

@Megalion confusion patrimoine, monnaie? Je ne vois pas en quoi, développe un poil pourquoi ça pourrait être une confusion (pourquoi pas...)
Edit : Ah! Got it. Tu dis ça vraisemblablement à cause du 1% qui détient 50% que j'ai mis. Effectivement. mais sur le long-terme ça va revenir au même, les revenus allant se moyenniser, les patrimoines détenus aussi.

@Sylvius
Imbitable, je plaide coupable.
Mais dans mon cas, c'est involontaire. Ce n'est pas un effet de style - malheureusement. [;|]

Comment l'individu peut être libre de son choix de système monétaire ?

On l'appelle liberté 0 car c'est la base, aucune autre n'est possible sans celle-ci. Comme pour le Bitcoin, ta monnaie complémentaire locale ou les Dollars, je suis né dans un pays qui utilise le franc l'Euro, mais je suis libre si c'est mon souhait d'utiliser par ailleurs les autres monnaies alternatives. Il m'est loisible de transiter vers un autre système monétaire.

De quel type de ressources tu parles ? À quoi sert d’octroyer ou de contraindre la liberté 2 ? Comment d'ailleurs on pourrait interdire à quelqu'un d'estimer une valeur ?

Ressources au sens large, tout ce qui peut s'acheter et se vendre.
La liberté 2, c'est comme je le disais celle de la relativité, le point cardinal d'une monnaie libre.
Pour utiliser différentes reformulation : c'est faire en sorte que la monnaie ne soit pas porteuse d'un préjugé sur la valeur des choses, ou encore, faire en sorte que la valeur soit invariante dans le temps et dans l'espace.
l'or est inégalement réparti géographiquement, le dollar utilisé pour acheter du pétrole varie en fonction du vouloir de la politique US, l'émission massive de monnaie décidée par quelques-uns fait baisser la valeur de la monnaie d'un grand nombre.
Ce qui emporte concrètement deux règles :
1. La création de monnaie doit être uniformément distribuée à tous les membres
2. La création de monnaie doit être uniformément distribuée au cours du temps

Est-ce que tu peux expliquer pourquoi une monnaie en croissance constante lèse les nouveaux arrivants ; ça paraît contre-intuitif à moins que tu utilises un sens de croître que je ne connais pas.

Un écu détenu quand il y a 100 écus en circulation ne vaut pas la même chose qu'un écu détenu quand il y en a 1.000, 10.000 ... Typiquement le Bitcoin, ceux qui sont à l'origine font tout le profit, les derniers arrivants se font avoir.

C'est pour ça qu'à verser un DU, tu es obligé d'être en relatif, il y aura beaucoup plus "d'argent" en circulation à la génération 5, donc les prix en valeur absolue seront supérieurs, mais ton DU sera supérieur (la moyenne possédée aura augmentée) et donc tu sera riche à l'identique en relatif.

Edit: Ah, je viens de comprendre ce à quoi tu penses probablement. Qui dit augmentation de la masse monétaire, dit inflation, qui favorise les débiteurs (donc les jeunes en moyenne) au détriment des créanciers. ça je suis parfaitement Ok.

Je ne crois pas une seule seconde à la pertinence d'une démonstration mathématique sur un tel modèle. En général, les axiomatiques utilisées pour faire ce genre de démonstration sont tout à fait douteux.

ça je veux bien te croire, très franchement, je ne me suis pas penché sur la démonstration mathématique. L'argument d'autorité en la matière de ceux qui se sont penché dessus me suffit. Enfin si tu es matheux...
Perso, je n'ai pas l'endurance de me cogner la démonstration jusqu'au bout

@Sarah

Mais je suis contre l’augmentation de la masse monétaire, et contre sa destruction (qui rejoint un peu l’idée de monnaies fondantes.

En l'occurrence, si il y a augmentation de la masse monétaire et augmentation des prix, ton DU augmentera proportionnellement, donc pouvoir d'achat sera le même.
Les seuls à y perdre ce sont les très riches, par l'attraction à la moyenne. Par ce relativisme, l'émission des nouveaux DU "enrichissent" les très pauvres, et "appauvrissent" les très riches.

Le problème de liquidité demeure, j'en suis bien conscient, au même titre que les monnaies locales. ça demande beaucoup de publicité, concertation pour offrir des débouchés suffisants pour que ça décolle et devienne viable. Mais pour moi c'est un problème sans en être un, ce n'est pas structurel, c'est davantage organisationnel. Si un test à petite échelle valide le truc, tous les assoiffés d'un monde régi par des principes alternatifs pourront se réunir dans une grande farandole pour célébrer cette grande avancée démocratique grâce à ces merveilleux lieux d'échanges que sont les internets, les barbecues syndicaux et les zones autonomes.

Il faut que j'approfondisse les différences avec l'Open UDC dont s'est inspirée la G1, voir sur quoi ont porté les modifications. Est-ce que c'est juste sur les protections du WOT pour mieux résister aux attaques Sybil ou si ça porte sur plus de choses.

___

«Il est dur de regarder s’avilir sous ses yeux ce(ux) qu’on est né pour aimer. » Bernanos (1938).

[ce message a été édité par Aymeric[*v]Henferéhencalcium le 17/10 à 21:08]

Aymeric[*v]Henferéhencalcium

17/10 (18:44)

avatar

Citoyen

Paradigme Vert

Domicile : Bamboutopia

Enfin je ne suis pas là pour vendre du G1, hein.
Et je serai bien en mal de répondre à des questions super précises dessus, je viens de découvrir l'initiative.
J'espérais que vous vous soyiez déjà penchés sur les monnaies-libres.

Pour élargir le sujet : trouvez-vous normal le système monétaire, tel qu'actuellement? La création de monnaie par la dette, le fait que la monnaie ne soit pas un bien commun mais un instrument aux mains de gens hautement compétents et parfaitement intentionnés pour l'intérêt du plus grand nombre(Personne n'en doute. J-Â-mais!). Y voyez-vous des solutions? Est-ce que vous faites partie des gens angoissés par l'effondrement général que les cassandre nous promettent tous les lundis? ...?

___

«Il est dur de regarder s’avilir sous ses yeux ce(ux) qu’on est né pour aimer. » Bernanos (1938).

[ce message a été édité par Aymeric[*v]Henferéhencalcium le 17/10 à 21:09]

Iska

17/10 (20:10)

avatar

nombre messages : 924

Procureure Gradistan

Kraland

Domicile : Krakov

Triste Sir a écrit :
> Pour élargir le sujet : trouvez-vous normal le système monétaire, tel qu'actuellement?

Cékoi normale ? Dans quel contexte il faut se situer ?
Parce que plus bas, sur les casandres y aussi celle bien dans notre époque, qui dissent sans broncher que le capitalisme a besoin de se crasher de temps en temps pour revenir ensuite plus fort. [:=]

> La création de monnaie par la dette, le fait que la monnaie ne soit pas un bien commun mais un instrument aux mains de gens ?

Bha, on crée par "la dette", parce que si on créait à partir de rien, ça ébranlerait la confiance. [:=]
Puis comment tu peux croire, qu'un instrument de domination, puisse être réellement un bien commun ?

> Y voyez-vous des solutions?

Bha, les autres ne changeront pas, c'est dc à toi de changer. [:=]

> Est-ce que vous faites partie des gens angoissés par l'effondrement général
> que les cassandre nous promettent tous les lundis? ...?

Vu, que tu ne sembles pas y croire, pourquoi on devrait y croire ?

Nain Satiable

17/10 (21:48)

avatar

Comte Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Triste Sir a écrit :

Premièrement, tu cites Friedman un peu à tort (un raccourci qui va même totalement à l'opposé de sa pensée). Certes il prône une création monétaire constante.
Mais, de un, il est contre une forte inflation, qu'il a toujours combattu. Il a passé sa vie à démonter l'idée que l'inflation serait une bonne chose (Courbe de Phillips tout ça tout ça).
On pourrait citer le problème d'étiquetage (rien que ça est un coût non négligeable), la perte de repère de valeur (un peu comme si on changeait la valeur d'un kg chaque année) qui rend incertain les échanges, et tout un tas d'autres arguments qui s'appliquent surtout dans le système monétaire actuel (plus compliqué de piloter une inflation forte, répartition des richesses etc). Bref, de nos jours, beaucoup d'économistes sont contre l'inflation. Ce qui n'empêche pas de penser le contraire, mais il faut aligner les arguments.
De deux, s'il est pour une création monétaire constante, c'est de un car il ne fait pas confiance dans les banquiers centraux pour gérer une monnaie sans règles encadrantes (style constitution), car il affirme qu'ils ont empiré la crise de 1929, de deux car il pensait que le pilotage sur l'inflation serait trop compliqué. Il n'était pas contre, il trouvait juste cela impossible avec l'organisation d'antan. Depuis, les banques centrales ont démontré que c'était tout à fait faisable.

Ensuite, je suis totalement contre le système que tu prônes, et, à choisir, je préfère immensément le système actuel. Les défauts que je trouve au système actuel ne sont d'ailleurs pas du tout les mêmes que toi, semble-t-il.

Premièrement, tu crées une forme de redistribution par la monnaie, ce qui se rapproche d'un énième impôt. Tu n'auras pas ceux qui s'y connaissent en économie si facilement. Donc tu peux te gratter si tu crois que ça ne dissuade pas à créer de la richesse.

Qui plus est, on reste dans un système incitatif à produire/vendre.


Personnellement, tu fais ça, je réagis comme si tu augmentais tous les impôts massivement, je quitte le pays tout simplement, vendant mes services au plus offrant. Et qu'importe si j'y laisse des plumes au passage, ce n'est pas la société dans laquelle je souhaite vivre.
On a vu ce que donnait le socialisme dans les divers pays qui l'ont appliqué. Là tu crois masquer des impôts en gérant une monnaie. On a un effet identique à un gouvernement qui donne plus que ce qu'il gagne, et utilise la dévaluation monétaire. Tu décrédibilises ta monnaie.

Ensuite, ta monnaie n'est pas stable, ce qui est une qualité primordiale d'une monnaie. Une monnaie, c'est justement un crédit que tu fais à la société. Il est donc très important que tu fasses confiance dans l'avenir de la valeur de la monnaie car c'est pour cela que tu l'acceptes, en ayant confiance qu'on te rendra ultérieurement un service équivalent. Là, je ne vois aucune destruction monétaire, une inflation galopante (obligé dans ton système pour éviter le risque de déflation) et imprévisible, bref rien d'intéressant.

En outre, tu as une allocation non optimale des ressources. Tu utilises la création monétaire aveuglément, là où la création monétaire par le crédit touche directement ceux qui en ont un besoin productif, à savoir ceux qui souhaitent emprunter. Celui qui emprunte, il le fait car il estime qu'il créera plus de richesse que le seul coût de son crédit. C'est donc un investisseur, voire un entrepreneur. Ce n'est pas le gars qui va juste dépenser, sans aucun plus-value à long terme. Car oui, même emprunter pour acheter une voiture peut être un investissement.

Et pour ton information, la création monétaire ne touche pas que les "monnaies" comme tu l'entends. Les produits dérivés, tout comme les assurances, sont souvent aussi une forme de création monétaire. La création monétaire par le crédit, c'est un jeu comptable sophistiqué et puissant. Une optimisation, certes risquée et instable, mais une optimisation quand même, des flux d'argent. Tu ne te concentres que sur une petite partie du problème.

Bref, j'ai déjà vu des propositions du genre, comme dans "Pourquoi les banques vont disparaître", et elles étaient bien plus évoluées que ce que tu sembles proposer (je ne suis pas aller voir toutes les sources, je me base surtout sur ce que tu en dis), en traitant par exemple le problème de stabilité de la monnaie, ou en traitant toutes les formes de création monétaire. Et bah malgré tout, je suis très loin d'adhérer, car tu perds tout de même les gros avantages du systèmes actuels. Car oui, utiliser les probabilités et les statistiques, c'est certes instable quand on se trompe, mais c'est diablement efficace dans la fluidification des échanges. Franchement, qui pense que le système d'assurance est un problème en soi? Pourtant, l'assureur, utilise les probabilités. Il assurera bien plus de valeur que ce qu'il a en liquidités. S'il se trompe, il fera faillite, certes. Mais sans cela, tu n'aurais aucun système d'assurance qui fonctionnerait. Et sans assurance, tout un chacun devrait stocker encore plus de liquidités, "au cas où", et rebelote, ralentissement des échanges.

___

"Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

[ce message a été édité par Nain Satiable le 17/10 à 21:52]

Artémis El Undril

17/10 (23:27)

avatar

Citoyen

Kraland

Domicile : Quartier Suprême

Nain Satiable a écrit :


Bref, j'ai déjà vu des propositions du genre, comme dans "Pourquoi les banques vont disparaître", et elles étaient bien plus évoluées que ce que tu sembles proposer (je ne suis pas aller voir toutes les sources, je me base surtout sur ce que tu en dis), en traitant par exemple le problème de stabilité de la monnaie, ou en traitant toutes les formes de création monétaire. Et bah malgré tout, je suis très loin d'adhérer, car tu perds tout de même les gros avantages du systèmes actuels. Car oui, utiliser les probabilités et les statistiques, c'est certes instable quand on se trompe, mais c'est diablement efficace dans la fluidification des échanges. Franchement, qui pense que le système d'assurance est un problème en soi? Pourtant, l'assureur, utilise les probabilités. Il assurera bien plus de valeur que ce qu'il a en liquidités. S'il se trompe, il fera faillite, certes. Mais sans cela, tu n'aurais aucun système d'assurance qui fonctionnerait. Et sans assurance, tout un chacun devrait stocker encore plus de liquidités, "au cas où", et rebelote, ralentissement des échanges.


En fait le problème du système actuel c'est que au jour le jour les gens assument leurs risques, ils estiment (mal) quels sont les risques à prendre et ceux à ne pas prendre, ceux là sont plus ou moins bien assurés. Côté assurances eux même estiment avec des modèles les risques et sont réassurés, et à la fin de la chaine les Etats sont présents pour indemniser les risques impossibles.

Côté finance par contre sur le marché les risques sont en théorie assumé par les utilisateurs. J'investis de l'argent si demain la confiance s'effondre je perd mon argent. Sauf qu'il y a eu la crise de 2008 où les Etats ont massivement renfloués. Il y a l'année dernière où la bourse américaine à fait n'importe quoi boostée par le trading à tout va, y'a eu la micro prise de conscience de la semaine passée qui à vu une belle dévaluation certes qui rattrape un peu le n'importe quoi des derniers temps. Mais bon quand on regarde un peu le système on se demande surtout quand est-ce qu'il va péter, et ceux qui vont payer c'est nous tous pour un système qu'on a pas choisi et dont on récupère les miettes (ok toujours plus grosses que une part beaucoup plus importante de la pop mondiale).

Bref tout ça pour dire que plutôt qu'un système qui fonctionne on dirait plutôt un train sans pilote qui fonce droit dans le mur.

Rex

18/10 (10:36)

avatar

Membre

Triste Sir a écrit :

L'idée est donc de retirer le pouvoir de création monétaire des mains de petits groupuscules qui en tirent des avantages exorbitants dans le temps (générations futures) et dans l'espace (concentration géographique), et accessoirement de retirer l'aspect arbitraire de ces décisions (les décisions très discutables prises par la FED, la BCE, le BRI...). La création monétaire est indexée sur...l'humain. de fait, aucun humain ne peut la faire intervenir à son avantage. Ce qui oblige à prévoir une destruction monétaire (...)


Je ne comprends pas très bien ce paragraphe. Si je ne m'abuse, n'importe qui peut créer de la monnaie dans le système actuel, non ? Il suffit que je te dise que je te dois, par exemple, 10 000 €, et si ma crédibilité financière est suffisamment établie et reconnue, tu peux alors utiliser cette dette pour, à ton tour, régler des transactions, accorder des crédits qui seraient backés par ma bonne foi, ou même convertir ton crédit sur moi en monnaie papier moyennant une commission. C'est ainsi que la création monétaire fonctionne depuis l'appartion même de la monnaie, avec les riches marchands jouant le rôle de garants des crédits avant l'apparition de banques en bonne et due forme.
Les banques jouent bien sûr aujourd'hui un rôle central dans la création monétaire, mais elles ne sont certainement pas seules à y participer.
Inversement, la destruction monétaire existe déjà, il s'agit du remboursement (ou l'annulation) des crédits. Les crises financières, lors desquelles de nombreux crédits sont "annulés" du fait de la faillite de leurs émetteurs, sont ainsi les moments les plus importants de contraction de la masse monétaire.
On est bien tous d'accord avec ça ?

[ce message a été édité par Rex le 18/10 à 12:51]

Forum > Politique & Société > Monnaie, enjeux sociétaux, TRM, monnaie libre

1 | 2 | 3 | 4 | 5