pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > La peine de mort

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

Gâterie

18/05 (11:25)

avatar

nombre messages : 11396

Membre

LugAries a écrit :

> L'efficacité à appliquer la loi ? Supposé reflet de la volonté des français ? Je suis d'accord
> qu'un assassin ne soit pas exécuté s'il prend perpette. Pas de bol, j'apprends qu'il pourra
> sortir au bout de 22 ans en fonction de certaines conditions s'il a eu la bonne idée de commettre
> son forfait sous certaines conditions et qu'il montre patte blanche (la peine de sureté).

Tu es bien conscient que le fait qu'il puisse sortir, c'est aussi une application de la loi ?

___

PROTOPLASME

Jean-Jaques Sticule

18/05 (11:38)

avatar

nombre messages : 12045

Ministre de la Guerre

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Artémis El Undril a écrit :

> C'est vrai putain 22 ans c'est du foutage de gueule quoi, au frais de la princesse en plus
> avec ce que ça coûte la prison. En plus ils peuvent même étudier en prison. C'était quand même
> autre chose quand y'avait le bagne et les travaux forcés, y'avait un sens à la peine.

Certains évoquent l'idée en effet...

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule

Ranadal

18/05 (11:39)

avatar

nombre messages : 959

Membre

LugAries a écrit :

Et efficacité ne veut pas forcément dire efficacité économique.

Si quelqu'un qui a comis un crime passe 20 ans en prison, change, regrette, apprends, échange, etc... et apèrs ces 20 ans de prison sort en étant une personne complètement différente, démarre une activité, va dans une assoc, discute sur internet, fondent une famille, etc... bref qu'il se ré-insere et s'implique dans la société, c'est une réussite pour la justice et le droit, que ce soit économique ou pas.

Je vois pas bien quel type de haine viscérale pourrait amener à être à ce point aigri pour ne pas trouver ce genre de scénario souhaitable, et préférer à la place de laisser pourrir le type en prison par principe. Quelqu'un t'as fait du mal ?

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 18/05 à 11:40]

Onawa

18/05 (12:06)

avatar

nombre messages : 7616

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Ranadal a écrit :

Quelqu'un t'as fait du mal ?


Il n'y a qu'à voir le traitement médiatique des récidivistes. On fait une semaine d'un sujet sur la récidive, et on ne parle pas des 98% restants qui retournent à la vie civile sans se faire remarquer. Forcément, les gens ont l'impression qu'on ne fait que libérer des criminels en puissance, déjà en train de niark niarker devant la porte en pensant à leur prochaine victime. Ensuite bien sûr, on va interviewer "les gens choqués" dans la rue qui t'expliquent en bons juristes que tout cela est anormal, criminel, qu'il y a "un problème". Puis la droite conservatrice réagit pour bien satisfaire cet électorat, renforçant ainsi les croyances des gens.


___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française
LugAries

18/05 (12:18)

nombre messages : 1

Visiteur

Je passerai outre les attaques personnelles et insultes.

Panda[*n] a écrit :

Oui, merci de lire les liens que j'ai filé.
La base.

Gâterie a écrit :

Oui, mais les lois : ça se vote et reste soumis au débat politique.

Ranadal a écrit :

Superbe système où il ne vaut mieux pas être la victime qui ne pourra pas faire/finir tout ça, au final. C'est vraiment pas de bol. Il y a bien ici une différence de philosophie et de vision de société entre nous.
Après il ne faudra pas ronchonner pour les appels à la peine de mort pour ce semblant de perte de confiance/incompréhension légitime envers l'état et sa Justice.
D'ailleurs je vous laisse retourner au sujet initial : ça m'intéresse aussi de voir l'opinion des barbares en profondeur après celui des laxistes.

Arrêtez de médicaliser et réduire à du populisme une opinion différente de la votre : c'est ridicule. Moi aussi je peux vous traiter de fragiles et autres populistes bisounours face aux méchantes élites de droite fachistes.

Ranadal

18/05 (14:13)

avatar

nombre messages : 959

Membre

LugAries a écrit :

> Superbe système où il ne vaut mieux pas être la victime qui ne pourra pas faire/finir tout
> ça, au final. C'est vraiment pas de bol. Il y a bien ici une différence de philosophie et de
> vision de société entre nous.


En quoi essayer de ré-inserer des gens est incompatible avec le fait d'aider la victime du mieux possible ?


>après celui des laxistes.



Faut arrêter avec ce terme, ça n'a rien à voir avec le laxisme.

C'est le même cristallisation que le débat avec les punitions et fessées sur les enfant :
- Soit tu es pour parce qu'il faut bien coller une fessée à un gamin pour l'éduquer, c'est normal
- Soit tu es contre et on t'accuse de laxisme parce que tu le laisse faire ce qu'il veut et qu'il va devenir un enfant-roi jsais pas quoi.

Alors que personne ne prone le deuxieme point : ce qui est dit ce n'est pas de ne pas éduquer son gamin, c'est de l'éduquer mieux, en se dotant de meilleur outil pédagogique. Et dans ce cadre, il est effectivement admis depuis longtemps maintenant que les violence éducative (féssées, punitions, chantage, ...) ne sont PAS efficace, sont dangereuses, potentiellement traumatisantes,... Et qu'il est bien plus efficace d'établir un dialogue, un respect, une écoute,... comme avec n'importe quel autre être humain quoi. Et ce sont clairement des méthode pédagogique qui en plus d'être plus respectueuses, sont plus efficace long-terme.


Personne n'a jamais dit qu'il fallait être "laxiste" avec un meurtrier, ça ne veut rien dire, personne n'est pour une petite tape sur le fesses "allez maintenant t'arrete ça suffit ! allez rentre chez toi !".
Ce n'est pas être laxiste que de vouloir une politique qui considère qu'un criminel reste un humain, et que l'on ne doit donc pas le torturer, le tuer, l'humilier, ... Le déhumaniser quoi. ça n'apporte absolument RIEN à personne.

___

Je panse donc j'essuie.

Gâterie

18/05 (14:40)

avatar

nombre messages : 11396

Membre

LugAries a écrit :

> Oui, mais les lois : ça se vote et reste soumis au débat politique.

Je comprends pas un broc de ce que tu racontes. D'abord tu dis que la justice est inefficace à appliquer les lois, puis tu dis qu'il faut changer les loi parce que la justice les applique.

Finalement, la justice, elle est efficace à appliquer les lois ou non ?

___

PROTOPLASME

Panda[*n]

18/05 (17:21)

avatar

Administrateur

LugAries a écrit :

Sauf que le seul lien que tu donnes c'est la page wikipedia de la perpétuité.
Pas legifrance ou un lien sérieux, wikipedia.

Pour le reste, ton seul argument est de l'ordre de tes valeurs. Tu ne crois pas à la réinsertion parce que tu n'y crois pas, parce qu'en plus d'abord.
Une discussion de haut vol comme celle ci, où des blocs incommensurables de valeurs s'opposent sans argumentations ça ne m'intéresse pas.

Si tu ne considères pas que dans certains cas, à l'appréciation d'une juridiction spécialisée, il puisse y avoir des cas de rédemption ou de compréhension y compris pour des actes criminels. Que le comportement criminel bien que profondément idiosyncratique puisse avoir des causes extérieures modifiables et préhensiles. Que l'on ne naît pas criminel et qu'on le devient, et qu'en tant qu'acquis comme tout autre acquis, attendu la metastabilité de l'individu et sa propension au changement, une seconde chance peu, dans certains cas être possible.
Si tu exclues comme cause perdue, par rapport à tes valeurs et indépendamment de tout sous bassement scientifique, statistique, ou logique autre que ta morale, toute personne condamnée pour un crime, alors effectivement nos vues sont irréconciliables.

Je te souhaite simplement ne jamais te rentrer dans une situation où tu serais en attente d'une seconde chance. Qu'elle vienne de l'éducation populaire, du systeme judiciaire, ou de la société en générale.
Puisque marche ou crève semble être ton crédo, bon courage.

___

Sauf une fois au chalet.

Darjeeling WinterGarden

18/05 (17:48)

avatar

Capitaine Gradistan

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Krakov

La peine de mort, aux States, ça concerne qu'un nombre assez restreints de personnes, non ?
Quelles sont les stats au niveau de la réinsertion de personnes ayant commis des crimes équivalents à ceux condamnés aux States à la peine de mort ?

Degon

18/05 (18:30)

avatar

nombre messages : 2777

Membre

Darjeeling WinterGarden a écrit :

Bonjour. J'ai parcouru le sujet dans les grandes lignes et j'ai quelques questions:

J'imagine qu'exécuter Guy George il y a 10 ans aurait aidé les familles qui ont enfin eu la confirmation de la mort de leur proche depuis quelques semaines et peuvent faire leur deuil ?

J'imagine que si un de tes proches, (mettons tes parents ou tes enfants) sont accusés a tort d'un crime et condamnés à mort tu conservera le discours qui consiste a dire qu'un innocent mort et un coupable en liberté valent mieux qu'un coupable en prison?

Par ailleurs tu semble confondre la notion de justice et celle de vengeance. Elles ont longtemps été confondus, c'est la loi du talion. Le principe de la justice est de rendre un jugement, juste et équitable, sur des désaccords légaux, afin d'organiser la société et de faire appliquer les lois qui permettent de vivre ensemble en (relative) sécurité.

Enfin l'argument qui consiste a dire que la peine de mort est dissuasif me pose un problème majeur:

On l'applique depuis que l'aube de l'humanité, et j'ai pas l'impression qu'elle est permis de réduire la criminalité. En toute logique puisque c'est le jugement ultime et "qu'on" part du principe qu'elle est dissuasive parce que tout le monde a peur de la mort, j'imagine qu'on a pas vu de crime depuis que cromagnon n°1 c'est fait casser le crâne par chef cromagnon n°1 pour avoir tué cromagnon n°2?

De nombreux pays (une majorité) l'applique encore, et pourtant je n'ai pas l'impression que ces pays sois exempt de criminalité, il s'avère même que la criminalité est beaucoup plus farouche, violente et dangereuse dans les pays qui l'appliquent. Mais bon c'est sur que si il faut prendre en compte les faits, on est pas sortis de l'auberge.

Rappelons que la politique n'existe pas et qu'il est par conséquent impossible qu'un gouvernement ce serve de la peine de mort pour ce débarrasser de ses opposants. (C'est qui qu'on appel les bisounours déjà?).

Enfin et sans aller jusque là, il est bien connus que les institutions aiment reconnaitre leur tort, et qu'il est impossible qu'un condamné à mort dont l'innocence est prouvé (Mettons aux USA grâce est des tests ADN) soir malgré tout exécuté.

Forum > Politique & Société > La peine de mort

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12