pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > La peine de mort

1 | ... | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | ... | 23

Krad Pitt

03/07 (22:53)

avatar

nombre messages : 2441

Citoyen

Palladium

Domicile : Secteur Portuaire

Non, un gendarme peut tirer lorsqu'une personne invitée à s'arrêter cherche à échapper à leur garde.
Hors cas de légitime défense.

___

---------------------------------------------------------
Gérard est parmi nous ce soir ... wééééé ! (désolé)
---------------------------------------------------------

Onawa

03/07 (23:15)

avatar

nombre messages : 7672

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Tu parles d'une personne venant de commettre plusieurs meurtre ou tentatives et dont on peut légitimement supposer qu'il peut en commettre d'autres ? Ou alors "lorsqu'ils sont agressés ou menacés par des individus armés, pour «défendre» une zone qu'ils occupent, après des sommations répétées restées sans effet, ou pour immobiliser des véhicules" ?

Ou alors tu t'imagines que c'est juste "tirer dans le dos d'un voleur de mobylette qui s'enfuit" ?


___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Megalion

03/07 (23:52)

avatar

nombre messages : 3338

Membre

Krad Pitt a écrit :

> A partir du moment où un policier ou un gendarme est autorisé à tirer à balles réelles sur quelqu'un, n'est-ce pas une forme dévoyée de la peine de mort ?

Les gens aussi sont autorisé à tirer à balles réelles (notamment lorsqu'un individu pénètre à votre domicile de nuit). Mais tirer n'est pas tuer; si le malandrin survit, un policier, un gendarme ou un citoyen ordinaire n'a pas le droit de l'achever...

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

Elsa WRIGHT

04/07 (17:25)

avatar

Membre

Onawa a écrit :

> Tu parles d'une personne venant de commettre plusieurs meurtre ou tentatives et dont
> on peut légitimement supposer qu'il peut en commettre d'autres ? Ou alors "lorsqu'ils
> sont agressés ou menacés par des individus armés, pour «défendre» une zone qu'ils occupent,
> après des sommations répétées restées sans effet, ou pour immobiliser des véhicules" ?
>
> Ou alors tu t'imagines que c'est juste "tirer dans le dos d'un voleur de mobylette qui
> s'enfuit" ?


Il me semble que c'est très différent selon que tu parles d'un gendarme ou d'un policier. Tu parles de riposte policière et de policier quand Krad répond gendarme.

Onawa

04/07 (18:34)

avatar

nombre messages : 7672

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Elsa WRIGHT a écrit :

Non. La dernière partie correspond bien au gendarme. Par ailleurs, si je cherche à savoir de quoi il parle, c'est que dans aucun cas je n'ai lu de texte de loi stipulant :

Article 1-1 : "Si un gusse cherche à s'enfuir, bah c'est bon les gars go l'exécuter".


Il n'y a pas de distinction dans son propos entre "faire usage de son arme" et "se substituer à un tribunal compétent pour prononcer une peine de mort sur place".

Rien que l'usage de l'arme à feu sans intention de tuer est très encadré pour la gendarmerie depuis un arrêt de la cour de cassation de 2003 qui indique que désormais le gendarme ne peut faire usage de son arme à feu qu'en cas d'absolue nécessité (source)

Donc soit il trolle, soit j'ai raté un truc, c'est possible hein je suis pas juriste, je ne vis que dans la croyance naïve que non, un gendarme n'a en principe pas le droit de te tuer parce que tu n'obéis pas à ses sommations.


___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

[ce message a été édité par Onawa le 04/07 à 18:35]

Sylvius de Napline

05/07 (13:48)

avatar

nombre messages : 4451

Membre

Quand tu parles d'absolue nécessité, les délits de fuite en font partie ? Pour qu'on sache un peu de quoi on parle. La nécessité selon toi ou selon moi, n'est certainement pas la même.

Gizz

05/07 (13:57)

avatar

nombre messages : 594

Citoyen

Kraland

Domicile : Triangle d'Or

Emprisonné

Sylvius de Napline a écrit :

Au risque de sortir du débat, j'aimerais bien savoir ce qu'un policier est censé faire dans ce cas de figure. Laisser filer un criminel, ou se lancer dans une course poursuite qui a de forte chance de finir avec l'envoi a l'hosto de plusieurs flics et civils ?
(Au passage, il s'agit pas là d'un délit de fuite, mais de refus d’obtempérer, même si ça change rien dans les faits)

Onawa a écrit :
> Au sujet de l'utilisation de l'arme en cas de fuite
Article L435-1
Article L214-2
Ca date de l'année dernière

Dans le cas de Sylvius par exemple, il va falloir que l'avocat de la victime réussisse a prouver que l'arme a feu n'était pas un "matériel appropriés pour immobiliser les moyens de transport", ou que le policier a tiré dans le but de tuer et non d’arrêter le véhicule.

[ce message a été édité par Gizz le 05/07 à 14:10]

Sylvius de Napline

05/07 (14:07)

avatar

nombre messages : 4451

Membre

Gizz a écrit :

> Au risque de sortir du débat, j'aimerais bien savoir ce qu'un policier est censé faire dans
> ce cas de figure.

Il n'y a pas assez d'information dans l'article pour juger. Le conducteur n'avait pas de permis. Est-ce qu'il avait une conduite dangereuse ? Est-ce qu'il avait été signalé avant ? Avec un peu plus d'informations, tu peux juger des risques, et évaluer le coût bénéfice. Tirer sur le conducteur ? Entamer une course poursuite ? Signaler le véhicule pour permettre à d'autres policiers de l’appréhender plus loin ? Enquêter sur le véhicule et son propriétaire après les faits ? Probablement un tas d'autres actions possible que je ne suis pas en mesure d'imaginer ?

Et pourquoi pas, ne rien faire. Effectivement, ce n'est pas dramatique si on ne parvient pas à arrêter tous les gens qui ne se soumettent pas à un contrôle. Ce ne sont pas tous des terroristes. L'important, c'est d'en arrêter suffisamment pour que le dispositif reste dissuasif.

> Dans le cas de Sylvius par exemple, il va falloir que l'avocat de la victime réussisse a prouver
> que l'arme a feu n'était pas un "matériel appropriés pour immobiliser les moyens de transport".

Non, le gendarme a tiré sur le conducteur plus que sur le véhicule. Certes en tirant sur le conducteur on peut réussir à arrêter le véhicule, mais ce n'est générallement pas l'objectif.


Dans tous les cas, ça va dans le sens de la remarque de Krad : on peut bien tirer sur quelqu'un à un autre motif que la légitime défense.

[ce message a été édité par Sylvius de Napline le 05/07 à 14:11]

Onawa

05/07 (14:14)

avatar

nombre messages : 7672

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Voilà donc à travers les textes de loi posés et les exemples concrets dans la presse, on a bien une distinction entre le fait d'utiliser son arme pour immobiliser un véhicule et tirer sur quelqu'un, et quand il s'agit de tirer sur quelqu'un, il y a à la fois la notion d'absolue nécessité, et de proportionnalité qui entrent en jeu. On est donc loin d'un cas de substitution à la peine de mort.


___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Gizz

05/07 (14:18)

avatar

nombre messages : 594

Citoyen

Kraland

Domicile : Triangle d'Or

Emprisonné

Sylvius de Napline a écrit :
> Il n'y a pas assez d'information dans l'article pour juger.
On est assez d'accord là dessus.
Du coup il serait plutôt malvenu pour le moment de juger sans plus d'information l'acte du policier qui, lui, a une formation, et a vécu la situation, non ?
Je veux dire, on peut pas dire "il a mal agit" puis "on a pas assez d'information pour juger comment il faudrait agir", ça n'a pas de sens...


Pour le "ce n'est généralement pas l'objectif", j'aimerais bien que tu explicite ce que tu veux dire par là, car les interprétations possibles sont grandes.

> Dans tous les cas, ça va dans le sens de la remarque de Krad : on peut bien tirer sur quelqu'un
> à un autre motif que la légitime défense
.

Je n'ai pas dit le contraire.
En revanche, on reste bien loin du cadre de l’exécution d'une personne neutralisée.

Forum > Politique & Société > La peine de mort

1 | ... | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | ... | 23