pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Le cash est-il devenu has been?

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Nain Satiable

03/02 (22:08)

avatar

Comte Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Bonjour,

Cela fait déjà bien longtemps que je suis un partisan du cashless. Récemment, j'en ai parlé avec un collègue, et peu de temps après, ce collègue m'a dit qu'il venait de voir un épisode de C dans l'air, Fin de l'argent liquide : on nous « cash » tout ?, qui traitait du sujet, et que j'ai regardé (très intéressant au passage).
J'ai vite fait des recherches sur le net, et en haut du moteur de recherche Google, on tombe plus sur des textes remplis de propos faisant preuve de méconnaissances basiques en gestion des monnaies, et en économie, comme ici , à la limite de la conspiration.
Bref, avez-vous étudié le sujet? Quels sont les arguments pour et contre? Avez-vous trouvé des rapports intéressants sur le sujet, par exemple de la Cour des comptes?

La parole est à vous.

Samuel

04/02 (08:49)

avatar

Bourgmestre Greffe

Confédération Libre

Domicile : Greffe

Le cash, c'est la liberté de dépenser ton argent comme bon te semble. Le jour où il n'y en aura plus, l'argent de poche que tu donneras à ton fils sera taxé directement.

Et en terme de surveillance et de contrôle de la population, forcément, si les banques ou autre organe de supervision voient tout passer, on imagine même pas les possibilités : interdiction du marché de l'occasion (au revoir le bon coin), adieu les mendiants et sdf, vous faisiez trop salé dans les villes, obligation de dépenser son argent mis de côté grâce aux taux négatifs sur les dépôts à vue.

Une société cashless, c'est l'objectif ultime (et une étape logique ?) de la société de consommation. On y arrivera parce que ça nous dépense largement. J'espère juste qu'on ne sera plus là pour le voir comme la fin du pétrole...

Édit : si l'article que tu as cité est pour toi de la science-fiction , je t'invite à te renseigner sur ce qu'il peut se passer en Europe, avec notre monnaie, aujourd'hui. Notamment en Grèce, avec la forte limitation des retraits en banque. Ou aux Etats-Unis où les faillites des banques ont été monnaie courante ces dernières années. C'est assez facile de concevoir que la liste des choses réalisables un jour est bien longue, surtout si les billets de banque disparaissent au profit du tout argent électronique.

[ce message a été édité par Samuel le 04/02 à 09:05]

Arnold Schwartzenprout

04/02 (10:45)

avatar

nombre messages : 6843

Membre

Dans le lien de Nain, j'aime bien la phrase "l'Etat n'est rien d'autre qu'un prédateur fiscal". C'est peu ou prou ce que je pense, et cela non pas au nom d'une quelconque forme de justice sociale ou pour assurer le financement des fonctions régaliennes, mais pour satisfaire l'appétit insatiable des pilleurs d'Etat que sont nos politiciens.
Dans cette logique, il faut de l'argent, toujours plus d'argent, encore plus d'argent. Et tout ce qui peut être taxé ne doit pas échapper à l'outil de spoliation qu'est le fisc, sans jamais rendre compte de la bonne utilisation des deniers publics.
Alors évidemment, l'argent liquide en circulation est une manne potentielle qui échappe à tellement d'impôts et de taxes potentiels, créant un manque à gagner qui permettrait de financer de nouveaux postes de directeurs d'agences potentiels attribués à des élus ou ex-élus qui pourraient y pantoufler à volonté.
Le pire, c'est que de Bercy au DDFIP, le discours est rodé : l'impôt est juste et celui qui essaye de s'y soustraire est un salaud, un traitre à la nation, sans que l'agent du Trésor ne s'interroge sur pourquoi la taxation augmente et pourquoi ses propres moyens diminuent et que les services publics sont démantelés.

Alors va t'on vers une société sans argent liquide ? Je ne sais pas si c'est réellement possible, mais des limitations existent et ont été renforcées depuis 2015, avec l'abaissement des plafonds de paiement en espèces par les particuliers aux professionnels, passant de 3000 euros à 1500 euros, et entre professionnels passant de 3000 à 1000 euros.
Le plafond est également abaissé à 10 000 euros pour les touristes étrangers et ils doivent en outre présenter une pièce d'identité pour tout paiement en liquide dépassant 1000 euros.
Depuis 2016, les bureaux de change doivent vérifier l'identité de leur client pour les montant de la transaction est supérieur à 1000 euros. Avant 2016, ce n'était applicable que pour les montants dépassant 8000 euros.

L'argument sécuritaire tient-il la route (enfin, pour tous ceux qui ne disposent pas d'une mallette diplomatique pour transporter de grosses sommes d'argent liquide... ^^) ? Il faudrait savoir si ces règles ont permis de mettre la main sur de grosses sommes destinées à financer le terrorisme. Perso, je n'en ai jamais entendu parler.
L'argument lutte contre la fraude fiscale est-il pertinent ? Là encore, il faudrait mesurer l'impact de ces mesures. Pour ma part, étant en désaccord sur la politique fiscale de notre pays, je pense que les efforts devraient plus porter sur l'utilisation de l'argent des recettes fiscales que sur l'augmentation des ressources fiscales. Donc la lutte contre la fraude fiscale n'est pour moi qu'une façon de ne s'occuper que d'un des pendants de la fiscalité et optimiser le racket des contribuables plutôt que de s'attaquer au pillage de cet argent public.


Plus globalement, on en est pas encore à empêcher ou contrôler la petite mamie de donner un beau billet à ses petits-enfants pour Noël, ni de faire ses courses en espèces dans la limite du plafond indiqué. Et puis en Europe (notre grand cadre réglementaire) il y a des pays comme l'Allemagne où les règlements en espèces sont bien plus fréquents qu'en France (80% des paiements s'y font en espèces). On est loin d'assister à un complot mondial avec une tendance qui se généralise en Europe pour arriver à une société sans espèces.
Y a t'il d'ailleurs dans le monde des pays disposant d'une économie florissante où l'argent liquide n'est quasiment pas utilisé ?
Pour ma part, j'ai des doutes sur l'efficacité de ces mesures et sur la disparition progressive de l'argent liquide.
Je pense qu'aujourd'hui, le rôle du citoyen est plus de ne pas accepter que l'argent de l'Etat soit détourné plutôt que de s'interroger sur l'avenir de l'argent liquide. Résoudre le premier problème rendra le second caduque. Et pour le citoyen toujours, le seul moyen à sa disposition pour exiger cela, c'est son militantisme et son droit de vote.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Megalion

04/02 (11:09)

avatar

nombre messages : 3254

Membre

Hum.

Bof, bof?

Il n'y a pas de plafond pour les paiement en liquide entre particuliers, donc mamie est loin d'être inquiétée pour distribuer les biftons. Le fisc demande expressément aux seuls commerçant de ne pas accepter de paiement en liquide de plus de 1000 euros, c'est pas ça qui va enrichir le lobby de la carte bancaire.

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 04/02 à 11:10]

Samuel

04/02 (11:17)

avatar

Bourgmestre Greffe

Confédération Libre

Domicile : Greffe

Mamie sera inquiétée quand il n'y aura plus de liquide et qu'elle devra s'acquitter d'une TVA à 20% sur les étrennes à ses petits-enfants.

Et pour ton lien, ça confirme ce que dit Arnold : les paiements en liquid sont limités a 1000€ maxi chez les commerçants. En quoi c'est "bof bof" ?

Et j'imagine bien les jeunes de demain : "je te parie 5€ que je saute au-dessus de ce gros ruisseau sans tomber dedans !!!" "5€ HT ou TTC ? [3)]"

Megalion

04/02 (11:35)

avatar

nombre messages : 3254

Membre

Samuel a écrit :

> Mamie sera inquiétée quand il n'y aura plus de liquide et qu'elle devra s'acquitter d'une TVA à 20% sur les étrennes à ses petits-enfants.

Pourquoi il y aurait une TVA (Taxe sur la Valeur) sur les dons?

> Et pour ton lien, ça confirme ce que dit Arnold : les paiements en liquid sont limités a 1000€ maxi chez les commerçants. En quoi c'est "bof bof" ?

Parce qu'eux sont sensés la payer, la TVA. C'est quoi leur préjudice? Mamie, les copains ou le bon coin ça peut se comprendre mais c'est hors cadre (pas de limitation et aucune prévue).

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 04/02 à 11:36]

Panda

04/02 (13:34)

avatar

nombre messages : 11480

Membre

Samuel a écrit :

> Mamie sera inquiétée quand il n'y aura plus de liquide et qu'elle devra s'acquitter d'une TVA

Une TVA ?
Ze fck ?

---

Dons familiaux

Le donateur doit avoir moins de 80 ans.

Le bénéficiaire doit être majeur (ou émancipé) et être, par rapport au donateur :

son enfant, son petit-enfant ou son arrière-petit-enfant ;
ou, si le donateur n'a pas de descendants, son neveu ou sa nièce, ou par représentation, son petit-neveu ou sa petite-nièce.
Par neveu ou nièce, il convient d'entendre les seuls enfants des frères et sœurs du donateur.

À savoir :

l'exonération s'applique uniquement aux dons de sommes d'argent effectués par chèque, virement, mandat ou par remise d'espèces.

Le bénéficiaire peut recevoir jusqu'à 31 865 € sans avoir à payer de droits. Ce plafond d'exonération s'applique aux donations effectuées par un même donateur à un même bénéficiaire.

L'exonération est renouvelable tous les 15 ans. Par exemple, une tante effectuant un don à son neveu le 7 novembre 2016 pourra de nouveau lui donner une somme d'argent sans droits à payer à partir du 7 novembre 2031.

Le don peut être effectué par acte notarié ou par acte sous seing privé.

En l'absence d'acte, le bénéficiaire du don doit le déclarer sur le formulaire n°2735 (cerfa n°11278*15).


- source : https://www.service-public.fr

Donc les 100 balles de mamie pour t'inciter à revenir la voir la prochaine fois parce que tu es un petit fils indigne et mercantile, on est loin du plafond. [:D]

___

"Parmi ces groupes, il existe une nouvelle classe dont l'importance est décisive, une élite scientifico-technologique qui, selon certains auteurs [...] détermine de plus en plus prestige et pouvoir. Bakounine qui insistait sur l'importance de la connaissance scientifique, nous a aussi mis en garde contre « le règne de l'intelligence scientifique, le plus aristocratique, despotique, arrogant et élitiste de tous les régimes ». (Bakunin on Anarchy)" - Paul Feyerabend, Adieu la Raison, 1989, page 8


[ce message a été édité par Panda le 04/02 à 13:35]

Arnold Schwartzenprout

04/02 (13:47)

avatar

nombre messages : 6843

Membre

Pour l'histoire de la mamie, ce n'est pas tant le risque de voir s'appliquer un taux de TVA sur des transactions entre particuliers, mais plus de comptabiliser ces dons pour les taxer au nom des règles fiscales de donation et de succession.
Le montant de la donation exonéré d'impôts ne doit pas dépasser 31 865 euros pour une période de 15 ans. Ce montant concerne le don de somme d’argent aux enfants et aux petits-enfants.
Pour les dons d’argent aux arrière-petits-enfants, le montant limite de la donation permettant de bénéficier d’une exonération d’impôt est de 5310 euros, pour les oncles et tantes de 7 967 €.

Techniquement, ça laisse de la marge avec les règles d'aujourd'hui, d'autant que ce don ne concerne que le donateur individuellement, et non pas le couple de parents ou grands parents.
un enfant peut donc recevoir en exonération de droits 63 730 € (31 865 x 2) de ses parents et 127 460 € (31 865 x 4) de ses quatre grands-parents tous les 15 ans.
Mais dans les dons manuels, il n'y a pas que l'argent, il y a également les biens comme les voitures par exemple. On pourrait croire qu'on sort du cadre du topic qui traite de cash, mais après tout, le troc ou le don de biens, ça revient à échanger une valeur.

Bref, revenons en à notre sujet. Imaginez un monde sans cash où tout se traite de banque à banque. Imaginons la mamie qui a donné tous les ans de l'argent à ses petits enfants pour Noel, pour leur anniversaire, pour la saint glinglin, pour la réussite de l'examen, etc. Et au moment de la succession, voir ressortir tous ces petits dons, plus la voiture, plus le pendentif en or qui se transmet de génération en génération, la montre à gousset du pépé, et l'horloge comtoise d'une valeur de 1200 euros qu'elle t'a donné avant de partir en maison de retraite, accompagnés que l'ardoise fiscale sur les successions majorée des intérêts de retard parce que ces dons n'ont pas été enregistrés fiscalement et les frais de succession impayés...
C'est tout à fait envisageable. Et ça, c'est avec les règles fiscales actuelles. Rien ne dit que les montants plafonds seront revus à la baisse, la fiscalité étant la variable d'ajustement de l'Etat à l'appétit insatiable...

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

[ce message a été édité par Arnold Schwartzenprout le 04/02 à 13:54]

Panda

04/02 (14:15)

avatar

nombre messages : 11480

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :

En théorie oui.

En pratique quand tu vois à quel point les services d'investigation fiscale et de vérification sont dévastés par les diminutions de moyens et de personnels, on ne risque pas grand chose.
Et puis bon, maintenant qu'il y a le droit à l'erreur qui fait porter à l'administration la charge de la preuve de la "mauvaise foi", si ce n'est pas une incitation à la fraude à tout va je me demande ce que c'est.
Sur ça - malheureusement - il n'y a aucun risques.

___

"Parmi ces groupes, il existe une nouvelle classe dont l'importance est décisive, une élite scientifico-technologique qui, selon certains auteurs [...] détermine de plus en plus prestige et pouvoir. Bakounine qui insistait sur l'importance de la connaissance scientifique, nous a aussi mis en garde contre « le règne de l'intelligence scientifique, le plus aristocratique, despotique, arrogant et élitiste de tous les régimes ». (Bakunin on Anarchy)" - Paul Feyerabend, Adieu la Raison, 1989, page 8

Ranadal

04/02 (14:30)

avatar

nombre messages : 930

Membre

Ce message a été modéré

Comme il te l'a déjà été demandé à plusieurs reprises, merci de respecter ton interlocuteur dans tes interventions.

[modéré par Flaccidie le 05/02 à 15:52]

Arnold Schwartzenprout a écrit :


> un enfant peut donc recevoir en exonération de droits 63 730 € (31 865 x 2) de ses parents
> et 127 460 € (31 865 x 4) de ses quatre grands-parents tous les 15 ans.

> Bref, revenons en à notre sujet. Imaginez un monde sans cash où tout se traite de banque à
> banque. Imaginons la mamie qui a donné tous les ans de l'argent à ses petits enfants pour Noel,
> pour leur anniversaire, pour la saint glinglin, pour la réussite de l'examen, etc. Et au moment
> de la succession, voir ressortir tous ces petits dons, plus la voiture, plus le pendentif en
> or qui se transmet de génération en génération, la montre à gousset du pépé, et l'horloge comtoise
> d'une valeur de 1200 euros qu'elle t'a donné avant de partir en maison de retraite, accompagnés
> que l'ardoise fiscale sur les successions majorée des intérêts de retard parce que ces dons
> n'ont pas été enregistrés fiscalement et les frais de succession impayés...

t'essaie vraiment de nous faire pleurer pour les gens qui pourraient payer des impôts parce qu'ils ont des héritages qui se comptent en centaines de milliers d'euros et pourrait pas frauder en liquide ? Dans quel monde tu vis ?

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 04/02 à 14:35]

Forum > Politique & Société > Le cash est-il devenu has been?

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10