pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > La suppression de l'ISF (scindé des articles de presse)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Arnold Schwartzenprout

09/01 (22:18)

avatar

nombre messages : 6739

Membre

Warrior 666 a écrit :

Non mais laisse tomber. Les Jupitériens machinistes sont surs de leur leader, car les français l'ont massivement porté au pouvoir sur la base de son programme clairement annoncé.
Euh, wait... Coupé on la refait : CLIC [:,]

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Megalion

10/01 (00:07)

avatar

nombre messages : 3213

Membre

Warrior 666 a écrit :

> En quoi distribuer au plus démunis peut contribuer a augmenter les inégalités ?

Le fameux rapport. Distribuer, par exemple, des aides au logement augmente la possibilité pour les plus pauvres de payer plus cher pour un loyer, les propriétaires se disent qu'ils peuvent en profiter pour augmenter les loyer, les appartements locatifs devenant très rentables les prix immobiliers augmentent, aujourd'hui on se retrouve avec des loyers hallucinants, des prix immobiliers parmi les plus élevés d’Europe et grâce à des aides distribués aux plus démunis.

Le cycle est dont le suivant État => Pauvre => rentier => Banque. qui paye l’État? Toujours les classes moyennes et supérieures. Qui gagne? Pas les pauvres, ni les classes moyennes. l’inflation prends tout le fric aux premiers, les taxes pour financer la mesure au second, l'argent des loyers alimente rentiers et établissement financiers via les ventes immobilières.

"Oh, ton exemple est tout à fait de mauvaise foi, si on fait d'autres aides ou des baisses d’impôts, ça marche à coup sûr!!"

Vous voulez qu'on parle de de la baisse de la TVA dans la restauration qui à créé 1000000 10 000 5 0 emplois, parce que les prix, en fait, ils ont jamais baissé?

> Pour ce qui est de l'ISF, c'est un cadeau que Macron fait aux riches. Enfin, non vu qu'il y aura un effet de ruissellement sur l'économie.[:D].

C'est sur ils vont regarder leur billets en ricanant "hins, hins hins...".

Sans rire ça ne rendra pas les pauvres riches. Y'a peut être encore quelques rigolos qui s'imaginent qu'on peut tous vivre en slip sans possessions dans une grande entraide collective, mais ça parais assez peu probable à court terme. Là en ce moment ce qui se passe c'est que de plus en plus de moyens en France deviennent pauvre parce que l'activité économique suis pas la population. On peut distribuer aux pauvres, mais ça marche pas. Taxer à mort les riches, ça a été tenté, ça marche pas. Même ele bouclier fiscal marche pas, puisque les investissement sont allés... dans l'immobilier. Confisquer, ça dure pas. On peut toujours appuyer sur le bouton "reset" en déclenchant une guerre totale détruisant tout le capital, mais c'est pas forcément souhaitable par tout le monde. D'autant plus, qu'à la fin, de toute façon ça recommence. Là on tente une mesure visant à détaxer une partie des participations en entreprise. Peut être que ça donnera rien, mais ça a pas trop été tenté jusqu'ici.

En tout cas partir sur un "on aurait mieux fait de redistribuer l'argent chez les plus pauvres": LOL!

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 10/01 à 00:14]

Onawa

10/01 (00:25)

avatar

nombre messages : 7362

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Megalion a écrit :

>
> En tout cas partir sur un "on aurait mieux fait de redistribuer l'argent chez les plus
> pauvres": LOL!

Je suis d'accord que ce cirque fiscal est ridicule. Laisser des gens et surtout quelques entreprises cumuler un fric monstre au dépend des autres, puis ensuite prendre des mesures impopulaires visant à le redistribuer, c'est coûteux et inefficace. La redistribution est coûteuse en fait, nécessitant une administration musclée. Le problème se situe plus dans la distribution en premier lieu. On va certainement pas compter sur Macron pour tenter quoi que ce soit en la matière. Mais comme j'ai jamais vu un Président en parler, j'imagine qu'il n'est pas pire qu'un autre. [:x]

Du coup Megalion tu peux nous éclairer sur les bienfaits de la suppression d'une partie de l'ISF sans contrepartie ?


___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Megalion

10/01 (00:37)

avatar

nombre messages : 3213

Membre

Onawa a écrit :

> Du coup Megalion tu peux nous éclairer sur les bienfaits de la suppression d'une partie de l'ISF sans contrepartie?

Style le million d'emploi du Medef du pacte de compétitivité histoire de faire le clown jusqu'au bout? Réclamer une contrepartie à une baisse d’impôt est juste débile et contre productif; autant dire clairement "Faites ce que vous pouvez pour accumuler le plus possible dans 5 ans on remet les mêmes impôts qu'avant, et surtout ne dépensez rien on serait capable de le confisquer si on le vois passer!!".

Bref.

J'ai dit que je savais pas trop dans quelle mesure ça allais changer les choses, la France cumule plusieurs handicaps dont la fiscalité n'est qu'une facette. Le modèle ici est sans doute l’Américain ou les taxes sont bien moins important pour financer les entreprises que n'importe quel autre investissement, ce qui fait qu'il est très rare de rencontrer une famille d'Americains/Canadiens qui ne possède une participation dans une entreprise ou une autre, alors qu'en France on est essentiellement focalisé sur l'immobilier. Ils ont réussi à développer le Silicon Valley grâce à ce mode de financement défiscalisé. Cependant, il n'est pas le seul responsable, les états d'esprits et la culture sont très différent. Réussira-t-on à développer un esprit entrepreneurial chez les fortunes françaises? Pas certain, mais bon, comme toujours, l'alternative la plus crédible est... de ne rien faire.

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 10/01 à 00:39]

Daska

10/01 (08:23)

avatar

nombre messages : 6312

Membre

Megalion a écrit :

Avec un grand patronat français obsédé par l'idée de récupérer tous les avantages qu'il a perdus à la Libération, c'est sûr que ça ne nous prépare pas vraiment un avenir radieux.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !
Megalion

10/01 (09:18)

nombre messages : 1

Visiteur

Daska a écrit :

C'est à dire? Au delà des pertes suite à la libérations que je ne cerne pas (les nationalisations?), j'ai comme des doutes que ces personnes soient même encore en vie...

Daska

10/01 (09:39)

avatar

nombre messages : 6312

Membre

Megalion a écrit :

> C'est à dire? Au delà des pertes suite à la libérations que je ne cerne pas (les nationalisations?),
> j'ai comme des doutes que ces personnes soient même encore en vie...

Evidemment qu'il ne s'agit pas des mêmes personnes, je parle d'un mouvement de fond.
Et puis les nationalisations c'est déjà un gros morceau quand même. [:D]
Mais je pensais surtout à la privatisation et à la reconcentration des médias qui atteint de nouveau un niveau comparable aux années 30, ou bien la reprivatisation du rail, les attaques contre le statut des fonctionnaires, etc...
La remise en cause des principes du CNR n'est pas nouvelle tout de même.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !


[ce message a été édité par Daska le 10/01 à 09:42]
Megalion

10/01 (09:51)

nombre messages : 1

Visiteur

Daska a écrit :

> Les nationalisations c'est déjà un gros morceau quand même. [:D]

C'est amusant, moi je voyais actuellement plutôt une continuité de l'interventionnisme français pré-guerre qui était si caractéristique de notre pays et du coup une acceptation assez large (une marque de prestige pour un grand groupe d'avoir en actionnaire l’État Français) qu'une plaie dont voudrais se débarrasser les grandes entreprises. Je ne dis pas que certaines familles se soient pas senties spoliées à la libération suite aux grandes nationalisations, mais leur poids actuel...

> Mais je pensais surtout à la privatisation et à la reconcentration des médias qui atteint de nouveau un niveau comparable aux années 30.

C'est pas comparable; non seulement ce n'est pas spécifiquement français, mais c'est aussi négliger les nouvelles plates-formes numériques qui se sont développés et forcent les "vieux" médias à se regrouper ou disparaitre. L'évolution des médias actuelle est assez intéressante mais y voir une action concertée pour rétablir l'ordre de la IVème république me semble un peu tiré par les cheveux.

Daska

10/01 (09:59)

avatar

nombre messages : 6312

Membre

Megalion a écrit :

> C'est amusant, moi je voyais actuellement plutôt une continuité de l'interventionnisme français
> pré-guerre qui était si caractéristique de notre pays

Ce serait considérer que l'Etat et le grand patronat sont deux entités totalement indépendantes. L'interventionnisme peut se faire en faveur du grand patronat.

> L'évolution des médias actuelle est assez intéressante
> mais y voir une action concertée pour rétablir l'ordre de la IVème république me semble un
> peu tiré par les cheveux.

Il n'y a pas nécessairement d'action concertée, je parle uniquement du résultat. L'après-guerre n'a fait que reconcentrer progressivement le paysage médiatique français après son explosion à la Libération.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !

Jean-Jaques Sticule

10/01 (10:50)

avatar

nombre messages : 11388

Citoyen

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Megalion a écrit :

> Le fameux rapport. Distribuer,
> par exemple, des aides au logement augmente la possibilité pour les plus pauvres de payer plus
> cher pour un loyer, les propriétaires se disent qu'ils peuvent en profiter pour augmenter les
> loyer, les appartements locatifs devenant très rentables les prix immobiliers augmentent, aujourd'hui
> on se retrouve avec des loyers hallucinants, des prix immobiliers parmi les plus élevés d’Europe
> et grâce à des aides distribués aux plus démunis.

Oui mais du coup la baisse des APL c'est complétement con du coup, parce que dans la même logique (et l'exemple de la TVA dans la restauration est encore plus frappant) les proprios ne vont surement pas baisser les loyers de 5 euros par conscience patriotique...
Du coup ça pénalise juste les pauvres.

Quand aux théories du ruissellement et à la redistribution, redistribuer de l'argent aux pauvres permet de soutenir la consommation là où les riches épargne significativement plus en proportion.
Du coup c'est quoi l'intérêt d'une politique avantageant les riches?
Permettre aux banques d'avoir plus de fonds? [[(]

Je comprends la logique de la flat tax par exemple, même si elle n'avantage que les gros actionnaires ce qui pose question, mais la réduction de l'isf c'est pour quoi? Inciter les gens à investir dans des assurances vie au lieu de l'immobilier peut-être, sauf qu'encore une fois ça n'impact que les plus riches du coup est ce vraiment efficace au niveau global?

En fait ce que je ne comprends pas c'est l'intérêt des mesures qui ne s'appliquent qu'à une petites portions de l'immobilier, si on veut inciter les gens à investir plus dans les entreprises via des actions et des assurances vie au lieu de l'immobilier, pourquoi ne pas jouer sur les taxes appliqués sur ces revenus pour tout le monde au lieu de faire mumuse avec des mesures ciblant les plus riches?

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule

Forum > Politique & Société > La suppression de l'ISF (scindé des articles de presse)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7