pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Véganisme et condition animale, seconde édition, avec piti sondage par curiosité.

1 | ... | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | ... | 68

Sondage : Comment vous positionnez vous sur le végétarisme/véganisme ? (1 choix possible)
12 (11%)
2 (2%)
24 (21%)
16 (14%)
4 (4%)
52 (46%)
3 (3%)
(vous devez être identifié pour pouvoir voter)

Emile Loir

05/12 (18:21)

avatar

Membre

Ranadal a écrit :



Ouai mais si c'est possible que dans les cas idéaux mais qui de manière réalistes ne se présentent pas, ça m'interesse assez peu.


Mais par contre, l'arrêt complet de l'élevage sans période transitionnelle pendant laquelle des animaux seront dans des circonstances peu reluisantes et/ou abattus, c'est un truc totalement réaliste qui t'intéresse?

T'es sûr que tu ne voulais pas dire "Tout ce qui ne va pas dans mon sens ne m'intéresse pas"? Tu sais, comme tu fais depuis 44 pages?

[ce message a été édité par Emile Loir le 05/12 à 18:21]

Gâterie

05/12 (18:25)

avatar

nombre messages : 11358

Membre

Ranadal a écrit :

> C'est une amélioration pour les 60 milliard d'animaux massacrés chaques années, qui eux existent
> et sont massacrés.

Non, toujours pas. Ces animaux sont toujours massacrés chaque année.

> > Et donc tu n'en à rien à foutre du bien être animal tout ce qui t'intéresse c'est que les hommes
> > ne tuent plus d'animaux.
>
> Ben comment t'appellent ça le fait de se soucier du fait que les homme arrêtes de faire souffrir
> et tuer des animaux du coup ?

Tu veux faire cesser la souffrance des animaux en faisant cesser l'existence des animaux. Ce qui ne change rien pour les animaux qui souffrent actuellement, et n'est pas une amélioration non plus du bien-être des futurs animaux. A partir du moment où ce que tu propose n'améliore le bien-être qu'aucun animal, il est difficile d'affirmer que tu te soucies du bien être animal.

___

PROTOPLASME

[ce message a été édité par Gâterie le 05/12 à 18:34]

Arnold Schwartzenprout

05/12 (18:31)

avatar

nombre messages : 6739

Membre

Emile Loir a écrit :


> T'es sûr que tu ne voulais pas dire "Tout ce qui ne va pas dans mon sens ne m'intéresse
> pas"? Tu sais, comme tu fais depuis 44 pages?

Ah ben ça, je ne comprends même pas que ce sujet qui tourne en boucle et dans lequel Ranadal évite soigneusement tout argument contraire à ses convictions en soit à 45 pages, alimenté par un dialogue de sourd.
Je trouve que ce topic illustre à merveille la difficulté de discuter avec un extrémiste, qu'il soit vegan, pro-arme, religieux, [insérer le type d'extrémisme qui vous vient à l'esprit].

Le problème est que personne n'est prêt à renoncer à ses convictions, et qu'à partir de là il ne reste qu'une solution : celle du consensus, nécessité absolue au vivre ensemble.
Visiblement, ce n'est pas pour aujourd'hui sur KI, et ce depuis au moins 45 pages.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Onawa

05/12 (18:36)

avatar

nombre messages : 7362

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Ranadal a écrit :

Baaah, justement, pour moi ça n'est plus une question politique dans la mesure où aucun consensus/évolution conjointe ne semblent possible. Le veganisme en tant que militantisme politique me semble brouiller un débat déjà existant en matière d'écologie/condition animale/santé publique, radicalise les opinions de deux camps, mais ne fait pas avancer le schmilblick. Il n'apporte pas de solution politique que l'on peut rapidement mettre en oeuvre dans le réel, ni même lentement en fait. Il me semble n'être qu'une "posture" dénonciatrice en premier lieu pour ce qui relève de la maltraitance ou de l'exploitation, et dogmatique pour l'aspect "conviction".

En aucun cas je vois une société se bâtir avec le veganisme.


___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Megalion

05/12 (18:45)

avatar

nombre messages : 3213

Membre

Ranadal a écrit :

> Ouai mais si c'est possible que dans les cas idéaux mais qui de manière réalistes ne se présentent
> pas, ça m'interesse assez peu.

Bon, d'une part, une bête calme, à fortiori une vache, c'est loin d'être un cas idéal, c'est à peu près courant. D'autre part, comme fort justement rappelé par d'autres personne ton scénario est ce qui s'approche le plus d'une "situation idéale" peu à même de se produire, non seulement limité au fait que convertir une population pas facile à convaincre va se révéler difficile, mais aussi au fait qu'inévitablement des animaux domestiques en liberté vont nécessiter des régulations. Et quand je dis régulation, je veux dire les abattre en masse. Parce que ces animaux ni leur environnement n'auront rien de "naturel" et sera inévitablement déséquilibré.

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

Nerdos[*n]Valkyry

05/12 (18:48)

avatar

nombre messages : 15792

Procureur Structurie

Kraland

Domicile : Structural

Onawa a écrit :
Nerdos, imagine que la France se mette à réglementer en faveur du bien-être animal : Accroissement de la taille des exploitations, méthodes d'abattage mieux encadrées, plus efficaces.

Prends en compte notre incapacité criante à nous protéger des importations du fait des traités européens, de la pression des organisations internationales, notamment l'OMC mais aussi le FMI.


Houla, j'ai pas dit que ça serait facile ! Juste que je pense que c'est possible.

Le gros problème étant, que la plupart des gens s'en foutent, et iront acheter au moins cher effectivement. Mais je veux croire que le boycott de la viande d'élevage intensif pourrait permettre que ça s'arrête, si il y avait une forte mobilisation de la population. (J'aborde pas le sujet des exploitants agricole sous subventions, je ne vois absolument pas ce qu'on pourrait faire à ce niveau.)

Mais peut-être en sensibilisant sur leur santé ? On sait maintenant que ce n'est pas bon de manger trop de viande rouge, et que trois fois par semaine couvre tous nos besoins. On peut aussi insister sur les dégâts écologiques, en un mot : L'étendage de lisier en Bretagne (Pas besoin d'en dire plus, si ?).
Même le 'bien-être' des animaux peut être un argument.

Après, est-ce que les gens ont suffisamment envie de s'intéresser à ça ? Est-ce que c'est économiquement viable pour les agriculteurs ? Je ne sais pas, et ne crois pas, actuellement.
Mais je pense que si il y avait une réelle volonté, on pourrait faire de l'élevage dans des conditions 'respectable'.



Ranadal

Encore une fois, du déni, preuve de ton dogme ...

Déjà, tu affirmes que tuer un animal c'est un meurtre. Alors étant pour l'euthanasie, tu comprendras que je ne peux pas être d'accord. Et j'ai pile l'exemple qui va bien :

J'ai un chien, en très bonne santé, vacciné, la totale. Sauf que c'est un Malinois, et comme les Bergers Allemands, les Husky, ce genre de race, il va avoir des problèmes à l'arrière train quand il va devenir vieux. Alors un jour je vais devoir le faire s'allonger sur mes genoux, et le piquer. Je m'y prépare déjà, que je sais que je vais en chialer pendant trois jours. Mais quand il sera dans cet état, le tuer ça sera pas un meurtre, mais l'empêcher de souffrir, justement.

Maintenant, vu que tu affirmes que l'élevage ne peut pas être décent, alors un autre exemple, et j'aimerais que tu m'expliques à quel moment cette bête à souffert :
Une brebis qui passe sa vie sur le Larzac, avec un berger et un chien, qui la protège et la nourrit. Elle ne sait pas ce que c'est une clôture. Au bout de quelques années, on lui met une balle derrière les oreilles.
Où elle a souffert ?


Le site du WCG | Les recherches en cours | Le topic de la Team | FAQ en français | Vous aussi aidez la recherche avec la Team Kraland
Les petits ruisseaux font les grandes rivières, les "petits" ordinateurs font de méga calculateurs pour la recherche.

Nørd Ike

05/12 (19:12)

avatar

Membre

Ranadal a écrit :


> C'est basé sur le constat pragmatiques que les vaches souffrent de la même manière que nous, alors que les huitres ne souffrent très probablement pas. C'est un raisonnement logique qui fait forcément appel à l'empathie, puisque si quelqu'un s'en fou que des animaux souffrent, il ne va pas avoir les même conclusion éthiques.

Je vais m'arrêter là car ça illustre justement parfaitement le coup du pathos et de l'aspect casse-gueule et totalement subjective de la sentience dans le mouvement vegan.

Certains vegans mangent des mollusques avec comme argument, ils ne ressentent pas la douleur et ne sont pas sentients donc je les mange. De même pour les fruits de mer en général.
Certains vegans refusent de manger ces mêmes mollusques avec comme arguments qu'ils ressentent la douleur et sont sentients. De même pour les fruits de même.

Ton curseur tu le place de manière totalement personnel et subjectif sur ce domaine, comme tu le fais sur le reste du sujet. Tout comme je le disais les quelques "arguments" que tu as amené dans la conversation ne sont même pas partagé par l'intégralité des vegans et font déjà matière à discussion au sein même du mouvement. Tout simplement parce que cette mouvance ne s'intéresse pas globalement à ce qui est, mais à ce qui peut la servir.

Ce n'est pas une discussion ni même un débat, c'est juste du militantisme sur un sujet où tu te sens impliqué. Point.

La principale nuance c'est que tu nous offres un jugement totalement personnel je cite "Les huitres ne souffrent très probablement pas" sauf que tu n'en sais rien et que tu n'as rien pour appuyer ton propos.

Par ailleurs, tu n'es pas vegan dans tes propos, tu es abolitionniste ce sont deux choses proches mais totalement distinctes. Faire passer l'un pour l'autre, c'est pas top et au final, ça jette un discrédit et provoque un flou certain.

Ce qui me faire pas rire dans le cas présent, c'est la manière totalement radicale de la présentation que tu nous fais de la chose, sans alternative ni rien.


___

Dans ce monde de loups, j'ai préféré être un renard...
Notions d'Histoire, un site qu'il est bien.
"Tu peux lui faire comprendre que ça t'emmerde diplomatiquement ?
Sans lui casser un bokken sur la tronche hein !"
Meleny [§p] : "Mais t'es calé dans plein de domaines en fait toi [:o]"

Ranadal

05/12 (23:29)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Nørd Ike a écrit :


> Je vais m'arrêter là car ça illustre justement parfaitement le coup du pathos et de l'aspect
> casse-gueule et totalement subjective de la sentience dans le mouvement vegan.
> Certains vegans mangent des mollusques avec comme argument, ils ne ressentent pas la douleur
> et ne sont pas sentients donc je les mange. De même pour les fruits de mer en général.
> Certains vegans refusent de manger ces mêmes mollusques avec comme arguments qu'ils ressentent
> la douleur et sont sentients. De même pour les fruits de même.


C'est 100% normal que pour une zone de floue ou on a pas de certitudes (les fruits de mer par exemple), les vegans ne soient pas affirmatifs et que ça fasse débat. Je vois absolument pas ce qui te choque.
C'est l'inverse qui aurait été étonnant !


> Par ailleurs, tu n'es pas vegan dans tes propos, tu es abolitionniste ce sont deux choses proches
> mais totalement distinctes. Faire passer l'un pour l'autre, c'est pas top et au final, ça jette
> un discrédit et provoque un flou certain.


C'est quoi la différence du coup ?


Pour le reste, comme tout le monde est reparti en live pour la protection des animaux qui n'existent pas, on va prendre le problème sous un angle différent :

En partant du principe que vous vous souciez du bien-être animal (ce qui a l'air de ressortir des propos de la plupart des intervenants), quelles actions prenez vous pour agir à ce niveau ?

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 05/12 à 23:31]

Nerdos[*n]Valkyry

05/12 (23:39)

avatar

nombre messages : 15792

Procureur Structurie

Kraland

Domicile : Structural

Ranadal a écrit :
En partant du principe que vous vous souciez du bien-être animal (ce qui a l'air de ressortir des propos de la plupart des intervenants), quelles actions prenez vous pour agir à ce niveau ?

Boycotter la viande qui vient de l'élevage intensif, favoriser l'élevage 'à l'ancienne' ? Encourager des méthodes pour abattre avec le moins de stress possible ?

Ce qui se dit depuis un paquet de pages.


Le site du WCG | Les recherches en cours | Le topic de la Team | FAQ en français | Vous aussi aidez la recherche avec la Team Kraland
Les petits ruisseaux font les grandes rivières, les "petits" ordinateurs font de méga calculateurs pour la recherche.

Ranadal

05/12 (23:46)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Nerdos[*n]Valkyry a écrit :


> Boycotter la viande qui vient de l'élevage intensif, favoriser l'élevage 'à l'ancienne' ? Encourager
> des méthodes pour abattre avec le moins de stress possible ?


Ok donc première question : pourquoi choisir comme méthode d'action le boycott ?

___

Je panse donc j'essuie.

Forum > Politique & Société > Véganisme et condition animale, seconde édition, avec piti sondage par curiosité.

1 | ... | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | ... | 68