pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Back to the future : si vous pouviez revenir le dimanche du premier tour de la présidentielle.

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Nain Satiable

09/10 (21:26)

avatar

Comte Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Fangs a écrit :

Personnellement, j'ai voté aux primaires pour son vainqueur, alors même que je préférais, d'une certaine façon, le programme de NKM. Outre le fait que celui de Fillon soit moins utopique et plus pragmatique court terme, la où celui de NKM était bien plus ambitieux (revenu de base d'un montant strictement équivalent à toutes les aides actuelles et impôt proportionnel et non plus exponentiel ... simplification en somme) et donc potentiellement trop ambitieux. Et c'est là où la personnalité change tout, c'est que je voyais mal NKM tenir tête à tous les relous du pays, CGT et syndicats anarcho-étudiants trololol en tête. Là où Fillon, tout comme Macron, savaient montrer leur détermination.

Pour l'élection, j'ai longuement hésité. Le programme de Macron m'attirait légèrement plus, bien que je sois un fervent partisan de l'augmentation de la TVA et non de la CSG. TVA servant de protectionnisme soft car cela permet de baisser les impôts sur les entreprises et le travail en France, là où la TVA touche tous les produits, y compris importés. Mais l'affaire Fillon a tout changé. Je n'aime pas l'acharnement à outrance sur une personnalité, d'autant plus que tous, sans exception ou presque, ont mis le doigt dans le pot de confiture, d'autant plus à des époques reculées. Il suffit de voir récemment l'oubli malencontreux de cotisation d'une figure de proue des prétendus Insoumis. Ils sont tellement insoumis qu'ils ne payent pas ce qu'ils doivent, pour l'intérêt de tous bien entendu.
Du coup, j'ai voté Fillon, simplement pour contrebalancer les votes qui se seraient détournés. Je n'aime pas trop les injustices un peu trop grosses. Et puis bon, il faut dire que les discours de Macron à la mode Miss France, sur la paix dans le monde, ça m'avait un peu refroidi. On aurait cru qu'il imitait les spots de propagande de la France Insoumise. Seul compte le fond pour moi, et d'autant plus le fond économique. Le reste étant presque secondaire, car je considère qu'un pays dont l'économie va bien peut alors prendre le luxe de se poser un tas de questions sociétales de façon apaisée, car les tensions économiques se font alors moins fortes.

A posteriori, je trouve donc que c'est une bonne chose que Macron ait remporté l'élection. Il s'est éloigné de ses discours Miss France, il applique ce qu'il avait dit ( et pourtant je ne suis pas d'accord sur tout), et il a, avec son premier ministre, une logique et des arguments qui tiennent la route. On peut ne pas être d'accord, mais dans tous les cas, le doute est présent sur le fait que ce soit la bonne façon de faire.
Bref, j'étais sceptique au départ, malgré le fait que j'aimais bien ses dires et ses constats de la société française avant qu'il se présente, mais maintenant je suis relativement rassuré. Et je me dis que si ça avait été LR, avec toutes les magouilles et manigances qui gangrènent ce parti comme tant d'autres, on serait probablement retombé dans les copinages et les oppositions de principe. Rien ne m'énervait plus que de voir le PS et l'UMP voter contre juste pour voter contre, chacun à tour de rôle.

[ce message a été édité par Nain Satiable le 09/10 à 21:27]

Sylvius de Napline

10/10 (10:57)

avatar

nombre messages : 4384

Membre

Nain Satiable a écrit :

Du coup, j'ai voté Fillon, simplement pour contrebalancer les votes qui se seraient détournés.


Je pense pouvoir dire sans me tromper que c'est la pire raison de voter pour quelqu'un que j'ai jamais entendue. En fait, c'est bien simple, je n'arrive pas à y croire. C'est du troll ? Ou bien c'est l'aboutissement d'un processus de rationalisation ?

Si jamais ce que tu dis est vrai, alors les candidats ont bien raison de continuer à se victimiser. Que ce soit Marine Le Pen, François Fillon, Mélenchon ou tous les autres qui prétendent, à tort ou à raison, que les médias sont contre eux.

[ce message a été édité par Sylvius de Napline le 10/10 à 10:59]

Ranadal

10/10 (15:51)

avatar

nombre messages : 853

Membre

"Tous les médias sont contre moi !" "c'est un assasinat médiatique !" "c'est un coup d'état médiatique !" "je peux plus m'exprimer nulle part" dixit homme politique lambda, à 9h sur la matinale de france info, à 11h sur bfmtv, à 12h sur france 2, à 15h sur europe 1, à 20h sur TF1, à 23h sur on est pas couché.

C'est vraiment un truc qui m'énèrve, surtout pour des hommes politiques qui sont capables d'aborder des sujets interessants (ou en tout cas que je trouve interessants) de gâcher du temps d'antenne de grande écoute à "bitcher" sur intel ou un autre, à pleurer sur les médias qui sont méchants, etc...

___

Je panse donc j'essuie.

[ce message a été édité par Ranadal le 10/10 à 15:52]

Nain Satiable

10/10 (21:22)

avatar

Comte Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Sylvius de Napline a écrit :

Cela a été justement un processus de réflexion très long. J'ai analysé les programmes, les discours et les différentes interventions télévisuels des deux candidats (et de bien d'autres, vu que j'ai suivi la quasi totalité de la primaire de la gauche par exemple, j'ai même suivi Poutou, c'est pour dire [:D]). Après analyse, les deux programmes m'allaient globalement, avec une préférence pour Macron. Mais les deux étaient argumentés, nuancés, et on voyait clairement transparaître une réflexion de fond chez chacun, et ce même s'ils arrivaient à des résultats différents. Ce qui n'est d'ailleurs jamais apparu chez aucun autre candidat sauf sur de rares thèmes. En résumé, je préférais chez Macron la vision long terme et le fait qu'il était un européen convaincu, là où Fillon était plus dans le tatillon on avance à petit pas sans grande certitude sur ce sujet. Ce qui est tout à fait acceptable de mon point de vue cependant.
Fillon avait également une grosse frange d'électeurs venant d'horizons qui ne me plaisent pas des masses, jusqu'à ce que je me souvienne qu'on vote pour un programme et une application, pas pour les gens qui soutiennent le même programme pour de raisons que l'on trouve mauvaises.

Ensuite sont venus les discours vagues et sans intérêt de Macron (tranchant totalement avec le fond que je lui connaissais) instaurant un doute sur la réalité de l'application future de ses propositions. Et surtout, la prétendue affaire Fillon.
Autant les médias en auraient parler quelques jours, why not? Là, on en est arrivé à du spam, aussi énervant que le spam suivant la mort de Michael. C'était clairement disproportionné, à la limite de la persécution, et en plus du profond sentiment d'injustice, j'ai eu beaucoup de pitié pour le personnage. Cela d'autant plus que j'étais énervé par le fait que le débat de fond, que j'attendais de tout mon cœur, disparaissait dans le néant. On a ensuite continué avec Marine, qu'on ne critiquait plus sur le fond (pourtant il y avait de quoi dire), mais sur les affaires. A cause des médias, dans leur ensemble, on est tombé dans une caricature de démocratie, dans les égouts du débat d'idée. Bref, c'était aussi affligeant que la campagne américaine.
Et pire que tout, les gens ont suivi comme des moutons, j'en ai eu l'exemple au travail comme dans la rue.
En bref, cette histoire aurait été traitée avec modération, mon vote aurait sûrement été différent. Mais quand je vois un gros n'importe quoi général, je compense à ma façon. Sachant que cela ne s'éloignait quand même pas trop de mes opinions, il ne faut pas exagérer quand même. Personnellement, quand tout le monde dérive dans le mauvais sens (selon moi bien entendu) j'ai tendance à aller à contre-courant.
Et pour le principe de victimisation, quelque chose me dit que cela n'a pas servi Fillon pour un sou. D'autant plus que, me concernant, je n'ai pas besoin de discours pour me faire une opinion sur le fait que telle ou telle chose est exagérée, ou que telle ou telle chose devient du harcèlement. Il suffit pour cela d'observer les faits, pas d'écouter les uns et les autres se plaindre.

Arnold Schwartzenprout

10/10 (22:20)

avatar

nombre messages : 6739

Membre

Nain Satiable a écrit :

C'était clairement disproportionné, à la limite de la persécution, et en plus du profond sentiment d'injustice, j'ai eu beaucoup de pitié pour le personnage.


Injustice ??????? Ben beurdel, c'est le seul moment où ils sont vulnérables face à leurs exactions !
La plupart du temps, ils se situent au dessus des lois, ne craignent quasi rien et continuent en toute impunité à piller l'argent du contribuable.
Le seul moment dans leur vie où ça peut leur faire mal, c'est justement en période d'élection.
Perso, je ne vois pas de l'injustice, mais plutôt un palliatif à une justice défaillante.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Ranadal

10/10 (23:12)

avatar

nombre messages : 853

Membre

Nain Satiable a écrit :


> A cause des médias, dans leur ensemble, on est tombé dans une caricature
> de démocratie, dans les égouts du débat d'idée. Bref, c'était aussi affligeant que la campagne
> américaine.


Faut pas abuser, on parle pas de savoir qui a couché avec qui, si intel a dit une connerie ou pas, ou je sais pas quel détail futile, on parle quand même d'emplois fictifs et donc de détournement de fonds publics...

___

Je panse donc j'essuie.

Nain Satiable

11/10 (21:19)

avatar

Comte Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Ranadal a écrit :

Et ?
Tout d'abord, il y a un truc fou qui s'appelle la présomption d'innocence. La Justice n'est rendue par les médias dans aucun pays civilisé. Et ce malgré tout le mal que je pense de la Justice, et principalement des juges, ça reste la moins pire des solutions. D'ailleurs, il a été condamné ou pas finalement? [3)] Tiens, c'est bizarre, tout le monde s'en fout depuis que l'élection est passée.

Maintenant, admettons qu'il ait enfreint la loi et qu'on arrive à le prouver, sachant que je n'y crois pas du tout compte tenue de ce qu'était la loi en la matière (d'ailleurs la nouvelle n'a pas tout réglé loin de là), est-ce que cela doit transformer une campagne électorale, sensée être centrée sur les débats, devenir du grand n'importe quoi? Non. TOUS les candidats devenaient inaudibles, tous sans exceptions. On a perdu des semaines de débats sur des sujets importants, comme l'économie, la Justice, la Défense, l'immigration, l'Europe pour .......... bah rien du tout qu'une information parmi tant d'autres, qui aurait été largement suffisante en étant présentée une fois. A croire que les gens ont une mémoire de poisson rouge vu qu'il faudrait leur rabâcher la même chose pendant 3 à 4 semaines. Ou alors ne serait-ce pas plutôt du martellement rappelant grandement les heures sombres de la propagande?
En résumé, j'ai trouvé cela pathétique et affligeant au possible.
Alors qu'on aurait tout aussi facilement pu rebondir sur des améliorations pour limiter les abus. Et d'ailleurs pas que les abus des politiques, mais aussi des syndicats (financés par nos impôts) ou même les journalistes.
J'ai lu un article très intéressant qui parlait justement d'une loi de moralisation des syndicats. Ah bah c'est sûr que de parler d'une loi de moralisation des syndicats, avec tous les détournements qui s'y font, ça aurait moins fait le buzz.
Pitoyable.

[ce message a été édité par Nain Satiable le 11/10 à 21:21]

Megalion

11/10 (21:24)

avatar

nombre messages : 3213

Membre

Nain Satiable a écrit :

> Pitoyable.

C'est vrai, dans cette campagne on a même entendu un candidat déclarer "Qui imagine le général de Gaulle mis en examen?". C'est quand même fou ces candidats qui se moquent de la présomption d'innocence de leurs adversaires.

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 11/10 à 21:25]

Nain Satiable

11/10 (21:28)

avatar

Comte Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Megalion a écrit :

Je suis entièrement d'accord sur ce point, ceci dit en passant. Mis en examen, ce n'est pas être coupable. Du coup ça ne devrait même pas être cité par le moindre homme politique, Fillon y compris.
D'ailleurs, ce fanatisme transpartisan envers De Gaulle me laissera toujours songeur. [:D]

Onawa

12/10 (12:15)

avatar

nombre messages : 7362

Citoyenne

Khanat Elmérien

Domicile : Quasar

Nain Satiable a écrit :

> On a perdu des semaines de débats sur des sujets importants,
> comme l'économie, la Justice, la Défense, l'immigration, l'Europe pour .......... bah rien
> du tout qu'une information parmi tant d'autres, qui aurait été largement suffisante en étant
> présentée une fois.

Mais tu as raison, une information en a occulté d'autres. Parce que concernant François Fillon, il n'y a pas que cette histoire d'emploi fictif. On a peu parlé des 50 000 balles de costumes offerts (sans doute gracieusement et sans arrière-pensée), la revue des deux mondes qui n'a jamais vu Pénélope, mais qui l'a rémunéré 100 000 balles, les fonds du sénat détournés, ses gamins embauchés par le contribuable, et leurs revenus rétrocédés à François.

Tu te dis pas à un moment que ces informations sont suffisante pour pousser Fillon à cesser de candidater à l'élection présidentielle ? Tu crois pas que tout le monde se rue sur le moindre candidat pour trouver le scoop de l'année ? Comment ça se fait que c'est Fillon qui prend (presque) tout ?

Par ailleurs quel est l'intérêt de son programme quand on a un tel aperçu du personnage ? Chaque ligne de son programme a peut être été achetée par un grand groupe industriel ou financier. Exemple : quand un type se fait payer 200K par Axa pour des "conseils" parce que oui, manifestement c'est un PGM des assurances -soudainement comme ça sans formation ni antécédent- tu m'excuses, mais j'ai du mal à "évaluer" avec sérénité l'intérêt de sa super idée de privatisation d'un secteur de la sécu.

Une autre chose qu'il sera difficile d'éclaircir, malheureusement, serait sa forte propension à demander une enveloppe quand un lobbyiste veut le rencontrer (parole d'un lobbyiste).

Désolé, mais t'as perdu ton temps à écouter un tapineur essayer de justifier sa présence sur la scène politique.


___

« Le libéralisme est une valeur de gauche »
"Moi, je suis socialiste"
"Je ne suis pas socialiste"
"Je suis de droite et de gauche"

---------------
Emmanuel Macron, Président de la République Française

Forum > Politique & Société > Back to the future : si vous pouviez revenir le dimanche du premier tour de la présidentielle.

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10